MARSEILLE PERDU
2 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
2 pages
Français

Description

MARSEILLE PERDU "Il ne faut pas retomber dans nos travers, des sautes de concentration qui nous coûtent cher". Loïc rémy ne pensait pas avoir vu aussi juste avant la réception de Brest. Cette fois, c'est Mandanda, qui n'était pourtant pas loin de son meilleur niveau ces dernières semaine, s qui a rajouté un peu de plomb au début de saison de l'oM.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 05 octobre 2011
Nombre de lectures 14
Langue Français

Exrait

MARSEILLE PERDU

"Il ne faut pas retomber dans nos travers, des sautes de concentration qui nous coûtent cher". Loïc rémy ne pensait pas avoir vu aussi juste avant la réception de Brest. Cette fois, c'est Mandanda, qui n'était pourtant pas loin de son meilleur niveau ces dernières semaine, s qui a rajouté un peu de plomb au début de saison de l'oM. La "toile" du gardien marseillais face aux Bretons lors de la 9ème journée, n'a fait qu'appuyer un peu plus là où ça fait mal. Car depuis le coup d'envoi de l'exercice 2011/2012, l'oM n'y arrive pas. Deschamps cherche la bonne formule mais ne la trouve pas. excepté en Ligue des Champions. faut-il y voir un problème de motivation chez les olympiens ? C'est en tout cas l'avis d'un certain nombre de supporters qui ont hué leurs joueurs après la énième contre performance de la saison, au Vélodrome contre Brest. "La situation reste compliqué", expliquait Deschamps qui regrette le rythme auquel son équipe avance en championnat. On sort d'un match nul à l'extérieur, certes on a une belle parenthèse avec la Ligue des Champions, mais la priorité, c'est le championnat et la situation est compliquée. Il y a une trêve internationale, des joueurs seront à droite et à gauche, j'ai trois suspendus pour Toulouse (Azpilicueta, Valbuena et Diarra), j'espère récupérer quelques absents sinon ce sera compliqué car je n'ai pas un effectif très riche". Pour s'en sortir, Deschamps lance un appel à ses leaders. "Dans les périodes délicates, ceux qui ont du caractère et de la personnalité doivent ressortir (...) Quand les leaders sont biens, il y a plus de chances que l'équipe aille mieux, ajoute Deschamps qui réclame plus que jamais "du caractère et de la personnalité".

(à Marseille)

"Nous finirons bien placés"

3 questions à Lucho Gonzalez

Lucho, pour commencer, un mot sur l'été complètement fou que vous avez vécu... Il y avait une vraie volonté de départ de votre part ? Lucho Gonzalez : Je voulais effectivement quitter l'oM. Divers clubs étaient intéressés (Malaga, Roma, Arsenal) mais nous n'avons pas réussi à trouver un accord. Dix millions d'euros, il n'y a pas grand monde pour mettre ce prix-là aujourd'hui, c'est la réalité du marché. J'avais pris l'engagement que si je partais, il fallait que l'oM y trouve son compte. Cela n'a pas été le cas, le chapitre à ce sujet est clos. tout comme celui de home jacking. Quand c'est arrivé, je voulais faire mes valises et rentrer en Argentine, Gaby (Heinze) m'a retenu. on a dit des choses fausses, que mon épouse ne voulait plus rester, que nous vivions à Cannes, tout cela fut lamentable. Aujourd'hui, je suis à l'oM et content d'y être

Vous avez aussi reculé dans la nouvelle organisation de l'OM, ça vous ennuie ?

L. G. : Ma préférence c'est d'être plus sur la droite, près de l'attaque mais il existe plusieurs schémas tactiques dans lequel je peux évoluer. Je me plie toujours à la décision de l'entraîneur, l'important pour moi, c'est de jouer. Jouer milieu défensif, je l'ai déjà fait avec Porto, et en sélection.

Comment expliquer cette irrégularité dans le jeu de l'OM et surtout, cette incroyable différence de performance entre le championnat et la Ligue des Champions ?

L. G. : Nous n'avons pas forcément bien joué contre Dortmund mais nous avons gagné. Il y a eu de belles séquences contre Lille ou Sochaux mais sans le résultat au bout. Notre problème, c'est que nous sommes toujours en recherche d'équilibre et pas toujours concentrés pendant 90 minutes. C'est l'un de nos gros problèmes. Nous recherchons encore la régularité mais j'y crois encore, nous finirons bien placés.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents