Mathieu COUTADEUR : "Lorient a le potentiel pour faire encore mieux"
2 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Mathieu COUTADEUR : "Lorient a le potentiel pour faire encore mieux"

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
2 pages
Français

Description

Mathieu COUTADEUR : "Lorient a le potentiel pour faire encore mieux" près avoir explosé au Mans à l'âge de 20 ans, Mathieu Coutadeur s'est perdu à Monaco trois ans plus tard. Le meneur de jeu né dans la Sarthe voulait franchir un pallier sous le rocher, il est retombé dans l'anonymat. Aujourd'hui, ses problèmes monégasques (blessure, mauvaise entente avec Guy Lacombe), ne sont plus que des mauvais souvenirs. Relancé par Christian Gourcuff à Lorient (une spécialité de la maison), il n'est pas étranger au bon début de saison des Merlus. Agé de 25 ans, l'avenir est de nouveau devant celui qui pense avant tout au plaisir et au bonheur d'être de nouveau un joueur sur lequel on compte. Entretien avec un homme heureux, qui a retrouvé en Bretagne l'ambiance de ses débuts au Mans. A Le Foot: Quel regard portes tu sur le début de saison de Lorient ? Mathieu Coutadeur : C'est un bon début de saison. Même si on a pris quelques points "à l'arraché" et que l'on n'a pas toujours maîtrisé les matchs autant qu'on le voulait, sur un plan comptable on est bien. Ce manque de maîtrise mais avec des résultats au bout quand même, c'est un peu nouveau à Lorient... M.C. : Attention, Lorient continue de proposer un beau football. Maintenant, c'est juste la maîtrise des matchs qui n'est pas encore totale. On sent qu'on a un potentiel pour faire encore mieux. On n'a pas fait des résultats par hasard, on a pris des points. Mais l'équipe a une grosse marge de progression.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 05 octobre 2011
Nombre de lectures 12
Langue Français

Exrait

Mathieu COUTADEUR : "Lorient a le potentiel pour faire encore mieux"

près avoir explosé au Mans à l'âge de 20 ans, Mathieu Coutadeur s'est perdu à Monaco trois ans plus tard. Le meneur de jeu né dans la Sarthe voulait franchir un pallier sous le rocher, il est retombé dans l'anonymat. Aujourd'hui, ses problèmes monégasques (blessure, mauvaise entente avec Guy Lacombe), ne sont plus que des mauvais souvenirs. Relancé par Christian Gourcuff à Lorient (une spécialité de la maison), il n'est pas étranger au bon début de saison des Merlus. Agé de 25 ans, l'avenir est de nouveau devant celui qui pense avant tout au plaisir et au bonheur d'être de nouveau un joueur sur lequel on compte. Entretien avec un homme heureux, qui a retrouvé en Bretagne l'ambiance de ses débuts au Mans.

A Le Foot: Quel regard portes tu sur le début de saison de Lorient ? Mathieu Coutadeur : C'est un bon début de saison. Même si on a pris quelques points "à l'arraché" et que l'on n'a pas toujours maîtrisé les matchs autant qu'on le voulait, sur un plan comptable on est bien.

Ce manque de maîtrise mais avec des résultats au bout quand même, c'est un peu nouveau à Lorient...

M.C. : Attention, Lorient continue de proposer un beau football. Maintenant, c'est juste la maîtrise des matchs qui n'est pas encore totale. On sent qu'on a un potentiel pour faire encore mieux. On n'a pas fait des résultats par hasard, on a pris des points. Mais l'équipe a une grosse marge de progression.

Sur un plan personnel, ça fait quoi de redevenir un joueur important dans une équipe ?

M.C. : Je suis très heureux, c'est clair. Très heureux de me sentir aussi bien dans un collectif. De voir le club compter sur moi. Ici à Lorient, l'accueil a été fantastique de la part de tout le monde. J'ai retrouvé un peu le même état d'esprit qu'au Mans. Ça me ressemble.

Tu sors de deux saisons très difficiles à Monaco, tu as l'impression d'y avoir perdu du temps ? M.C. : Oui, c'est exactement ça. J'étais parti à Monaco dans l'espoir de gravir un nouveau palier et cela ne s'est pas passé du tout comme prévu. Quand en plus de ça, les relations avec l'entraîneur (ndlr : Guy Lacombe, remplacé en milieu de saison dernière par Laurent Banide) sont compliquées, ça n'arrange rien... Mais j'en suis sorti plus fort mentalement. Quand vous avez l'habitude de jouer 30 matchs par saison et que vous connaissez ça (ndlr : 37 matchs et 1 but en deux saisons avec Monaco), c'est très difficile à vivre. Aujourd'hui, je ne vois plus vraiment le foot de la même façon. Mon plaisir avant tout, c'est de jouer.

Je veux m'éclater sur le terrain en faisant le maximum pour que le club puisse atteindre ses objectifs.

Comment analyses tu cet échec, c'était uniquement parce qu'on ne t'a pas fait confiance ? M.C. : C'est un peu la malchance... Un mauvais concours de circonstance. Dès mon arrivée, j'ai été plutôt performant, puis je me suis blessé à la cheville. Et bêtement, comme j'arrivais dans un nouveau club, je n'ai pas voulu m'arrêter et j'ai continué de jouer en serrant les dents. Jusqu'au moment où j'ai dû être arrêté trois mois. Ensuite, on ne m'a pas forcément laissé le temps de revenir à mon meilleur niveau, tout s'est enchaîné...

Il y a deux ans, tu étais présenté comme un joueur plein d'avenir, de nombreux clubs s'intéressaient à toi... aujourd'hui, tu as envie de rattraper le temps perdu ?

M.C. : Déjà, c'était très flatteur à l'époque effectivement de savoir que des clubs s'intéressaient à moi. J'ai voulu franchir une étape et ça s'est mal passé. Aujourd'hui, mon état d'esprit est différent. Je veux m'éclater sur le terrain en faisant le maximum pour que le club puisse atteindre ses objectifs. Si je peux marquer des buts et faire des passes décisives, tant mieux, mais la priorité, ce sont les résultats de l'équipe.

Justement, quels sont les objectifs de Lorient cette saison ? Jouer les trouble-fête, être le Sochaux de la saison dernière ?

M.C. : Il est encore trop tôt pour le dire, mais ce qui est certain, c'est que cette équipe a du potentiel. Nous avons un groupe soudé avec un excellent état d'esprit. Ici, les remplaçants ne font pas la gueule et quand ils entrent en jeu, c'est un vrai plus.

Les abonnés s'envolent Fin septembre, ce sont 9 650 supporters des Merlus qui ont pris un abonnement au Moustoir pour la saison 2011-2012. Soit plus de la moitié des 18 000 places assises du stade. un chiffre qui représente une importante progression par rapport à la saison dernière. Depuis la remontée du club lorientais en Ligue 1 en 2006, près de 2000 personnes supplémentaires se sont abonnées. Quand Lorient évoluait en Ligue 2, on comptait moins de 3 500 abonnés. Toulouse-Lorient sur Orange Sport Le match Toulouse-Lorient comptant pour la 11ème journée, a été décalé à 21 heures le samedi 22 octobre et sera diffusé en direct sur Orange Sport. Quercia en rééducation Après avoir retiré son plâtre lundi, Julien Quercia, victime d'une fracture de la malléole le 20 août dernier lors de la 3ème journée face à Dijon, a entamé sa rééducation à Kerpape. Son indisponibilité est estimée à encore deux mois. Ecuele-Manga et Romao à 100% Bruno Ecuele-Manga et Jacques-Alixys Romao sont les deux seuls joueurs de l'efectifs à avoir joué tous les matchs du début à la fin.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents