OBLIGÉ DE VENDRE POUR RECRUTER
2 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

OBLIGÉ DE VENDRE POUR RECRUTER

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
2 pages
Français

Description

OBLIGÉ DE VENDRE POUR RECRUTER L'histoire avait fait grand bruit. En janvier dernier, Dimitri Payet avait quitté Saint-Etienne en catimini pour rejoindre Paris et tenter de s'engager avec le PSG, contre l'avis de son club.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 30 juin 2011
Nombre de lectures 19
Langue Français

Exrait

OBLIGÉ DE VENDRE POUR RECRUTER

L'histoire avait fait grand bruit. En janvier dernier, Dimitri Payet avait quitté Saint-Etienne en catimini pour rejoindre Paris et tenter de s'engager avec le PSG, contre l'avis de son club. Excellent durant la première partie de saison, ce qui lui avait valu des convocations en équipe de France, le Réunionnais achevait finalement l'exercice 2010-2011 avec Saint-Etienne, et disputait même le dernier match de la saison à Geoffroy-Guichard contre ... le PSG, alors qu'une blessure survenue quelques jours plus tôt contre Lille avait un temps laissé entendre qu'il serait indisponible. Avant de changer de maillot autrement que lors du traditionnel et symbolique rituel d'après-match ? La tendance du mois de janvier n'est visiblement plus la même, le PSG ne se précipitant plus pour s'offrir les services de l'ancien Nantais. D'abord parce que la somme demandée par Saint-Etienne en indemnité de transfert est peutêtre excessive (voir par ailleurs), mais aussi parce que le rachat du club de la capitale par les Qataris, et la manne financière dont devrait désormais disposer le PSG, permet à Robin Leproux et Antoine Kombouaré d'attirer des joueurs plus renommés et plus confirmés sur le plan international que Payet. La piste la plus sérieuse en janvier étant visiblement refroidie, et malgré d'autres touches, Dimitri Payet ne trouvera peut-être pas preneur. Blaise Matuidi est dans le même cas, si les dirigeants stéphanois confirment leur gourmandise dans la transaction pouvant envoyer l'ancien Troyen sous d'autres cieux. Emmanuel Rivière, lui aussi convoité mais pour une valeur marchande moindre selon ses patrons, a lui plus de chances de quitter le Forez même si pour le moment tout laisse à penser qu'il sera encore Stéphanois la saison prochaine. Toulouse se serait par exemple renseigné sur le Martiniquais, d'abord via un échange avec Daniel Congré, vite balayé par le président toulousain qui ne veut pas laisser partir son défenseur. Puis pour une transaction plus classique, le TFC n'ayant pas vraiment remplacé qualitativement André-Pierre Gignac. Surtout que Yanis Tafer, prêté par Lyon en 2010-2011, devrait retrouver Tola Vologe, au moins pour les quelques jours suivant la reprise de l'entraînement de l'OL. Egalement intéressé par le Turc de Trabzonspor Umut Bulut et l'ancien Sochalien Nicolas Maurice-Belay, Toulouse ne pourra recruter le second qui rejoint à Bordeaux son entraîneur dans le Doubs Francis Gillot. Outre ses trois têtes d'affiche, sur lesquelles Roland Romeyer aimerait au moins en conserver une pour que Christophe Galtier ait encore une équipe compétitive en 2011-2012, d'autres joueurs, moins "bankables" mais paradoxalement plus faciles à vendre, pourraient également quitter Saint-Etienne. Vincent Planté d'abord, qui après un prêt mitigé à Arles-Avignon (19 matches) où il était en concurrence avec Cyrille Merville, ne se voit pas redevenir numéro 2 derrière Jérémie Janot. Différents clubs de Ligue 1 (Evian, Toulouse...) cherchent un gardien, mais pas forcément un titulaire... Sylvain Monsoreau ensuite, qui a rejoué régulièrement en 2010-2011 après un long passage sur le banc (31 contre 23 en deux saisons), Gelson Fernandes et Gonzalo Bergessio enfin, les deux derniers revenant d'un prêt en Italie (au Chievo Vérone et à Catane) où ils ne voudraient pas retourner, la situation financière des clubs italiens étant encore pire que celle des français...

QUE FAIRE DE PLANTÉ, MONSOREAU, GELSON, BERGESSIO...?

La vente de Dimitri Payet, Emmanuel Rivière et Blaise Matuidi pourrait permettre à l'ASSE de lancer son recrutement.