OM La guerre de la succession a commencé
2 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

OM La guerre de la succession a commencé

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
2 pages
Français

Description

OM La guerre de la succession a commencé Entre jean-Claude Dassier, qui annonce un été très calme sur le marché des transferts, ("Il va falloir faire avec ce qu'on a, ou trouver des joueurs libres. Et faire quelques plus-values en vendant des joueurs.") et José Anigo qui résume les besoins de l'OM à "un arrière gauche et un buteur, car l'ossature de l'équipe va rester", Didier Deschamps a compris deux choses : la première, c'est que s'il veut gagner un jour la ligue des Champions en tant qu'entraîneur, il doit absolument quitter Marseille ; la deuxième est qu'il ne pourra pas maîtriser les transferts et bâtir l'équipe qu'il souhaite pour être compétitif sur la scène européenne. "J'ai entendu qu'il (Jean-Claude Dassier) avait le même objectif que moi, à savoir gagner la Ligue des Champions. Et que derrière, la politique du club, c'était de recruter des joueurs libres et talentueux, a commenté le champion du monde 98 sur Canal+. Ce sont deux choses qui, pour moi, sont très difficilement compatibles. Il faut avoir une adéquation entre les moyens et les objectifs qui sont annoncés". Lippi approché, Antonetti désiré Sauf retournement de situation de dernière minute, Didier Deschamps sait qu'il ne fera pas sa dernière année de contrat à l'OM. Des clubs anglais (on parle de Manchester City, mais aussi Chelsea et Aston Villa) auraient d'ailleurs déjà entrepris des approches. Du côté de l'OM, on cherche déjà son successeur.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 13 avril 2011
Nombre de lectures 11
Langue Français

Exrait

OM La guerre de la succession a commencé

Entre jean-Claude Dassier, qui annonce un été très calme sur le marché des transferts, ("Il va falloir faire avec ce qu'on a, ou trouver des joueurs libres. Et faire quelques plus-values en vendant des joueurs.") et José Anigo qui résume les besoins de l'OM à "un arrière gauche et un buteur, car l'ossature de l'équipe va rester", Didier Deschamps a compris deux choses : la première, c'est que s'il veut gagner un jour la ligue des Champions en tant qu'entraîneur, il doit absolument quitter Marseille ; la deuxième est qu'il ne pourra pas maîtriser les transferts et bâtir l'équipe qu'il souhaite pour être compétitif sur la scène européenne. "J'ai entendu qu'il (Jean-Claude Dassier) avait le même objectif que moi, à savoir gagner la Ligue des Champions. Et que derrière, la politique du club, c'était de recruter des joueurs libres et talentueux, a commenté le champion du monde 98 sur Canal+. Ce sont deux choses qui, pour moi, sont très difficilement compatibles. Il faut avoir une adéquation entre les moyens et les objectifs qui sont annoncés".

Lippi approché, Antonetti désiré

Sauf retournement de situation de dernière minute, Didier Deschamps sait qu'il ne fera pas sa dernière année de contrat à l'OM. Des clubs anglais (on parle de Manchester City, mais aussi Chelsea et Aston Villa) auraient d'ailleurs déjà entrepris des approches.

Du côté de l'OM, on cherche déjà son successeur. Et quoi qu'il arrive, la tache du remplaçant sera très compliquée, "DD" ayant encore la possibilité de remporter 4 titres en deux ans après la Coupe de la Ligue et le championnat remportés la saison dernière. Au jour d'aujourd'hui, deux pistes se distinguent clairement : Marcello Lippi et Frédéric Antonetti. Deux pistes sur lesquelles les Marseillais savent qu'ils doivent jouer très serré pour espérer en voir au moins une aboutir.

3 millions et il est à vous !

Bien qu'il lui reste un an de contrat, Didier Deschamps peut quitter l'OM à tout moment. En effet, lors de sa prolongation de contrat, l'agent du champion du monde 98, qui n'est autre que Jean-Pierre Bernès, a obtenu l'inscription d'une clause spéciale sur son contrat : Si un club paye une indemnité égale à 3 millions d'euros, il libère automatiquement l'entraîneur de l'OM de ses fonctions.

Trezeguet et Pirlo contactés

Il y a quinze jours déjà, le Foot Hebdo vous annonçait déjà en exclusivité un contact entre l'entourage de l'OM et Marcello Lippi. Actuellement sans club, l'entraîneur italien champion du Monde en 2006 a annoncé qu'il allait probablement reprendre un club la saison prochaine, mais qu'il ne s'agirait pas d'une formation évoluant en Série A. Approché par Lyon cet hiver, l'entraîneur 5 fois champion d'Italie avec la Juventus aurait une préférence pour l'OM. Il y a dix jours, la Gazzetta dello Sport évoquait à son tour un intérêt de l'OM pour Lippi.

Mais selon nos informations, le plan de Jean-Claude Dassier va bien au delà du simple Lippi. En effet, le technicien italien pourrait venir avec deux joueurs de classe mondiale dans ses valises : Andrea Pirlo et David Trezeguet. Le premier sera libre au mois de juin et faisait partie des cadres de la Squadra Azzura en 2006, alors que le second, qui a été dirigé par Lippi à la Juventus (de 2000 à 2004), n'aura pas de mal à quitter Alicante où il est arrivé gratuitement en juin dernier. Les arrivées de Lippi, Pirlo et Trezeguet (même si ces deux derniers sont susceptibles de venir quand même sans Lippi) correspondent tout à fait avec la politique de Dassier qui veut un recrutement peu couteux.

La deuxième piste, "drivée" directement par José Anigo, mène à Frédéric Antonetti. Le directeur sportif marseillais affiche son soutien à Deschamps, mais a activé dans le même temps la piste menant à l'entraîneur du Stade Rennais. Comme Dassier, Anigo sait que le Corse est un des rares entraineurs français capable de diriger l'OM. Une thèse soutenue par Le Foot Marseille et le quotidien Direct Soir. Seul petit souci, Patrick Le Lay fait actuellement le forcing pour prolonger le contrat de son entraineur qui se termine au mois de juin. Les négociations (annoncées réglées à 99%) achoppent encore sur un point essentiel : les moyens mis à la disposition d'Antonetti la saison prochaine, et en particulier, la clause morale qui dit que les plus hauts salaires des joueurs bretons ne doivent jamais dépasser les 100 000 euros mensuels. Une clause qui condamne M'Vila, mais aussi sans doute Douchez à suivre le chemin de Sylvain Marveaux, en partance pour Liverpool. A 50 ans (il les fêtera au mois d'août), Frédéric Antonetti réfléchit sérieusement à cette opportunité, ce qui explique aussi pourquoi il n'a pas encore prolongé son contrat. L'ancien entraineur de Bastia, Saint-Etienne et Nice pourrait même venir avec Yann M'Vila (éventuellement en 2012). Ce dernier, qui n'a jamais caché son intérêt pour Marseille ou Lyon avant de partir pour l'étranger, est tenté par le challenge, mais il faudrait que l'OM puisse aligner les 18 à 20 millions d'euros minimum nécessaires au transfert.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents