Paris a le droit de rêver
2 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Paris a le droit de rêver

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
2 pages
Français

Description

Paris a le droit de rêver "Une rencontre merveilleuse mais très difficile". C'est ainsi qu'Ernesto Valverde a qualifié le huitième de finale de son équipe face au PSG. Il faut dire que, vu du côté espagnol, mieux vaut affronter le club de la capitale que le Barça, Manchester United, le Bayern ou la Juventus...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 16 janvier 2013
Nombre de lectures 7
Langue Français

Exrait

Paris a le droit de rêver

"Une rencontre merveilleuse mais très difficile". C'est ainsi qu'Ernesto Valverde a qualifié le huitième de finale de son équipe face au PSG. Il faut dire que, vu du côté espagnol, mieux vaut affronter le club de la capitale que le Barça, Manchester United, le Bayern ou la Juventus... Mais attention, comme le dit Leonardo, qui a porté les couleurs de Valence dans sa carrière, "on ne pourra dire qu'après les matchs si c'était un bon tirage". N'empêche que. Pour le PSG, qui - rappelons le - figurait dans le chapeau 1, Valence, c'est mieux que le Real Madrid, le Milan AC ou Arsenal, voire Galatasaray ou le Chakhtior Donetsk...

Encore loin du TOP 5 en Liga, Valence ressent tout juste ressenti les effets de son changement d'entraîneur (Pellegrino a été viré le 2 décembre au lendemain d'une défaite 2-5 à domicile face à la Real Sociedad) et reste très irrégulier. Le modeste Rayo Vallecano est notamment venu gagner à Mestalla (1-0) lors de la 16ème journée. "Je ne dis pas que c'est un match facile, mais si nous donnons le meilleur, nous pouvons nous qualifier", estime logiquement Carlo Ancelotti, porte parole d'un groupe de plus en plus ambitieux dans cette compétition. "Aujourd'hui, je pense que le PSG est la 5ème équipe en Europe", affirme notamment Thiago Silva dans les colonnes du JDD, sans préciser quelles sont les quatre premières. On peut penser qu'il s'agit du Barça, le Real Madrid, Manchester United et la Juventus. Une des quatre au minimum (les huitièmes proposant un duel Real - Manchester United) ne sera plus là en quart de finale. Alors pourquoi ne pas rêver? "Quelque chose de très fort est en train de se créer. C'est bien d'être là et de sentir que les gens veulent nous éviter aussi", explique Leonardo. "Jouer le match retour à domicile sera un gros avantage", souligne Blaise Matuidi, quand Valence mise "sur un gros match aller" pour se qualifier. Basé sur un jeu rapide au sol et porté vers l'avant, Valence ressemble un peu à Porto. Mais pas avec les mêmes moyens. Les coéquipiers d'Adil Rami ne marquent pas assez pour espérer se mêler à la lutte pour l'Europe en Espagne, et surtout, ils sont très friables en défense. Une tendance toutefois moins évidente en Ligue des Champions, puisqu'ils n'ont encaissé que 5 buts au cours de leurs six matchs de poule (et marqué 12 fois). Malgré la relative faiblesse du groupe (avec Lille et Bate Borisov), les Espagnols restent loin des stats des Parisiens (14 buts inscrits pour 3 encaissés).

Attention à l'ambiance au Mestalla

"J'espère que le Mestalla sera bouillant, comme lorsqu'il fait voler nos joueurs". Fernando Giner, membre du conseil d'administration du club et témoin des exploits historiques de son équipe (en championnat comme en Coupe d'Europe) sait que le club espagnol aura besoin de ses supporters pour battre Paris. Vieille enceinte pouvant accueillir 52 000 personnes dans sa configuration "UEFA", Mestalla est reconnu pour être un des stades les plus chauds d'Espagne. « J'ai joué à Valence, même si c'était il y a 20 ans (ndlr : de 1991 à 1993), le public de Mestalla est incroyable, il est très chaud », prévient Leonardo.

6 anciens de la Ligue 1

Parmi les 15 équipes qualifiées pour les huitièmes de finale avec le PSG, Valence est l'une des plus "française". Si Arsenal compte sept joueurs ayant évolué en Ligue 1 dans son équipe (Giroud, Koscielny, Sagna, Gervinho, Squillaci, Abu Diaby et Coquelin), le club espagnol n'est pas mal non plus avec six anciens joueur de notre championnat : les Français Jérémy Mathieu (Sochaux, Lyon et Toulouse), Aly Cissokho (Lyon) et Adil Rami (Lille), ainsi que le Portugais Ricardo Costa (court passage à Lille), l'Argentin Tino Costa (Montpellier) et le franco algérien Sofiane Feghouli (Grenoble). A noter qu'en cas de participation de l'Algérie à la finale de la CAN (dimanche 10 février), ce dernier pourrait manquer le match aller.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents