Selon l
1 page
Français

Selon l'ex-Premier ministre du Canada, l'Ukraine devrait faire partie de l'UE

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Selon l'ex-Premier ministre du Canada, l'Ukraine devrait faire partie de l'UE PR Newswire KIEV, Ukraine, October 23, 2012 KIEV, Ukraine, October 23, 2012 /PRNewswire/ -- èmeKim Campbell, le 19 Premier ministre du Canada, souhaiterait voir l'Ukraine devenir membre de l'UE, bien que

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 7
Langue Français

Exrait

Selon l'ex-Premier ministre du Canada, l'Ukraine devrait faire partie de l'UE
PR Newswire KIEV, Ukraine, October 23, 2012
KIEV, Ukraine,October 23, 2012/PRNewswire/ --
ème Kim Campbell,le 19Premier ministre du Canada,souhaiterait voir l'Ukraine devenir membre de l'UE,bien que le pays aurait à subir de nombreuses réformes complexes. La première et unique femme Premier ministre du Canada et présidente-fondatrice du Conseil consultatif international de la Fondation ukrainienne pour une gouvernance efficace a effectué cette déclaration au cours de son entretien avecInterfax.
L'ex-PremierministreduCanadaasaluélacoopérationdel'Ukraineavecl'UE,carl'accordsurlelibreéchange (ALE) faciliterait les réformes et le développement politique de l'Ukraine. Elle a déclaré que l'ALE apporterait plus d'avantages à l'Ukraine qu'une adhésion à l'Union douanière, car la Russie n'a pas imposé d'obligations en matière de normes politiques en Ukraine. Un pays souhaitant devenir membre de l'UE, en revanche, doit implémenter la législation européenne et mettre en place un long processus de réforme.
« L'Ukraine est un grand pays et de nombreux processus se déroulent simultanément. Je peux déjà souligner les progrès dans le domaine économique », a déclaré Mme Campbell. Les futures signature et mise en œuvre de l'Accord d'association avec l'UE, comprenant l'ALE, demeurent d'une importance cruciale pour l'Ukraine en matière de développement politique et économique.
L'Ukraine pourrait s'identifier à l'Europe tout en conservant de bonnes relations avec la Russie. L'ALE exclurait probablement la possibilité d'adhérer à l'Union douanière, mais il n'éliminerait cependant pas la possibilité d'entretenir de bonnes relations avec l'État voisin, a-t-elle ajouté.
Une coopération avec l'UE pourrait aider l'Ukraine à surmonter un certain nombre de défis, notamment la question de l'attraction d'investissements. Kim Campbell a déclaré qu'il serait dommage que la tension autour de l'emprisonnement de l'ex-Premier ministre de l'Ukraine Ioulia Timochenko condamne la possibilité de signature de l'Accord d'association UE-Ukraine.
Kim Campbell a également commenté les prochaines élections législatives en Ukraine : « Je pense que le gouvernement ukrainien fera tout ce qui est en son pouvoir pour assurer un scrutin libre et équitable, car cela profitera à l'Ukraine et lui permettra de promouvoir ses efforts en vue de signer l'Accord d'association et l'ALE. »
Le Canada, qui revendique la deuxième plus grande diaspora ukrainienne dans le monde, va dépêcher 10 citoyens pour surveiller les élections. Les dirigeants canadiens ont précédemment affirmé que leur gouvernement avait l'intention d'envoyer environ 500 observateurs pour surveiller les prochaines élections parlementaires en Ukraine le 28 octobre 2012.