Valence d
2 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Valence d'Agen distribue pruneaux et caramels !

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
2 pages
Français

Description

Valence d'Agen distribue pruneaux et caramels ! Situé à seulement 25 km d'Agen, l'Avenir Valencien tente d'exister dans l'ombre du SUA. Valence, en rugby, n'évoque nullement la ville espagnole.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 22 novembre 2011
Nombre de lectures 76
Langue Français

Exrait

Valence d'Agen distribue pruneaux et caramels !

Situé à seulement 25 km d'Agen, l'Avenir Valencien tente d'exister dans l'ombre du SUA.

Valence, en rugby, n'évoque nullement la ville espagnole. Et depuis 2010, plus trop le chef-lieu de la Drôme, depuis que le Valence sportif a disparu et fusionné avec La Voulte pour évoluer en Fédérale 2. Non. Valence, dans l'Ovalie, c'est surtout Valence-d'Agen, un club mythique fondé en 1901. Valenced'Agen, ainsi mentionnée pour ne pas être confondue avec son homonyme drômoise (mais s'appelle officiellement Valence également), bourgade de 5 311 habitants, peut en effet se targuer d'avoir un club en Fédérale 1 (5ème plus petite ville à ce niveau). L'Avenir valencien, vainqueur du championnat de Fédérale 2 en 2006-2007 après avoir battu l'Entente Vendres-Lespignan (19-12), a ainsi pu vibrer tout particulièrement pendant la Coupe du monde à chaque apparition dans le XV de France de Fabien Barcella. Le pilier est né à 20 kilomètres de là dans la cité agenaise, mais c'est à l'AV qu'il a été formé, des poussins jusqu'aux Crabos, avant de partir au SUA un an, deux ans à Toulouse où il fait ses études, et de disputer l'exercice 2005-2006 dans son club formateur. Barcella, où le symbole de cette bonne entente qui règne entre Valence d'Agen et le club de ville suivant le "d" apostrophe. A l'image également de Bernard Delbreil, ancien 3ème ligne d'Agen et aujourd'hui président de l'Avenir : "Personnellement, j'ai de très bons rapports avec ce club, car je suis un ancien joueur d'Agen, dans les années 80. Aujourd'hui, on essaye de faire des échanges au niveau des jeunes et ensuite, s'ils ont des joueurs qui ne passent pas le cap, ils viennent chez nous. On essaye d'avoir une bonne entente pour avancer tous ensemble". Pour Valence d'Agen, la Fédérale 1 est en tout cas le championnat idoine : "Notre club répond à la volonté de tout le monde de fédérer à ce niveau, parce qu'on a quand même une école de rugby qui compte 150 jeunes, des cadets, des juniors, des Reichel et Valence d'Agen a un passé rugbystique. On a été en groupe A (première division) à une certaine époque, Aujourd'hui on se retrouve en Fédérale 1 et on fait tout pour jouer à ce niveaulà".Et il n'est pas question de vouloir évoluer un cran plus haut : "Le niveau augmente en Fédérale 1 tous les ans, car il y a des joueurs de Top 14 et de Pro D2 qui descendent, et aujourd'hui notre but est de jouer la qualification, d'être dans les quatre (premiers de chaque poule), et passer ensuite un ou deux tours en phase finale. Mais monter au-dessus, ce serait de la folie car on n'a pas les structures, on n'a pas les moyens. Mais jouer en Fédérale 1, c'est important. Si on arrive à se qualifier cette année, ce sera une très, très belle saison".Deuxième de sa poule après six journées (juste derrière Lourdes), l'AV est donc pour l'heure dans les clous. Pour le plus grand bonheur, sans doute, de son plus fervent supporteur : Jean-Michel Baylet, président du Parti Radical de gauche, maire de la commune entre 1977 et 2001, président de la communauté de communes et du Conseil général et qui fait beaucoup pour la pérennité du club. Surtout avec la proximité d'Agen et de Montauban, à cinquante kilomètres de là.