29 février : meeting d Eva Joly à Montpellier
2 pages
Français

29 février : meeting d'Eva Joly à Montpellier

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

29 février : meeting d'Eva Joly à MontpellierGrands arrangements entre petits amis L’annonce de la vraie fausse nomination de monsieur Borloo à la tête de Veolia Environnement illustre la nature du régime sarkozyste : l’alliance consanguine, décomplexée et ouvertement assumée des politiciens de droite avec

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 27 février 2012
Nombre de lectures 143
Langue Français

Exrait

29 février : meeting d'Eva Joly à Montpellier
Grands arrangements entre petits amis
L’annonce de la vraie fausse nomination de monsieur Borloo à la tête de Veolia Environnement
illustre la nature du régime sarkozyste : l’alliance consanguine, décomplexée et ouvertement
assumée des politiciens de droite avec les milieux d’affaire, les lobbies industriels et financiers, les
groupes privés de l’immobilier ou de l’énergie. Le « comité des forges » d’aujourd’hui, c’est le «
comité de l’électricité »…
Si on y ajoute l’intervention permanente d’espions et de barbouzes plus ou moins officiels se livrant
aux coups tordus les plus extravagants (Après les révélations sur la manipulation visant a faire
tomber des hauts fonctionnaires de gauche à la préfecture de police voire les derniers
développements dans l’affaire des mines africaines d’AREVA), on a une petite idée des risques que
ferait courir à la démocratie la réélection de l’actuel Président de la République.
Au fond, ces gens croient que tout leur est permis et que le pays leur appartient.
Mais une simple alternance électorale ne suffira pas à rétablir une pratique de l’exercice du
pouvoir conforme à ce qui se fait dans de la plupart des pays démocratiques.
Car le mal est profond et ancien : sans vouloir mettre de l’acide sur des affaires récentes
impliquant tel ou tel aux deux bouts de l’hexagone, qui ne se souvient il y a 30 ans des dérives des
années Mitterrand ?
Certes elles n’atteignirent qu’épisodiquement les records actuels, mais elles mélangèrent tout aussi
allégrement copinage entre la politique et les intérêts privés, affaires familiales et utilisation des
moyens de l’Etat , recours aux officines policières à des fins d’espionnage... Elles coutèrent et
coûtent encore moralement très cher à la vision qu’ont nos concitoyens de la politique en général
et qu'ils ont de la politique à gauche en particulier.
Voilà pourquoi en plus des réformes majeures nécessaires pour stopper la dérive monarchique
permanente de nos institutions, il conviendrait, pour mettre fin au grands mélanges des genres
comme aux petites tentations ordinaires, d’installer des règles de comportements et de gouvernance
assez simples et par exemple : la suppression des grands corps de l’Etat, la fin des allers et retours
incessants du public vers le privé, le rétablissement de frontières plus nettes entre les grandes
entreprises et les médias, une évaluation plus rigoureuse des conditions de passation des marchés
publics à tous les niveaux, la révision des conditions de nomination aux responsabilités importantes
de la justice comme dans les entreprises publiques, un contrôle parlementaire renforcé sur les
activités des services de police et de renseignement et un encadrement sévère des officines privées
de sécurité.
Autant de reformes que porte justement Eva Joly, la candidate des écologistes, qui par sa
personnalité comme par son parcours, illustre un autre style de gouvernement , vraiment plus
démocratique et bien plus moderne . Une raison supplémentaire de voter juste pour un quinquennat
utile.
Jacques Archimbaud, secrétaire national adjoint
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents