Apprendre à porter secours de la maternelle au CM2

Apprendre à porter secours de la maternelle au CM2

Documents
13 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Inspection Académique de Maine et Loire Conseiller pédagogique départemental EPS Préambule La convention nationale Les programmes 2002 Les compétences à acquérir par les enfants à l’école primaire Des connaissances nécessaires à l’enseignant La mise en œuvre pédagogique Les outils pédagogiques Des contenus pour le cycle 1 Des contenus pour le cycle 2 Des contenus pour le cycle 3 Une progression de la maternelle au CM2 Inspection Académique de Maine et Loire - Document pédagogique APS - Pierre MARTIN - novembre 2004 Préambule APS peut être un axe fort de l’Education civique Si la santé est souvent une centration sur soi-même, APS est une attention portée à l’autre. N’est pas en priorité l’acquisition d’un savoir (même si de nombreux savoirs….) C’est avant tout l’apprentissage pratique d’un comportement citoyen. APS peut être un moyen de réussite pour des élèves en difficultés scolaires Investissement personnel, reconnaissance dans le groupe pour des capacités reconnues Peuvent développer des connaissances disciplinaires par une voie moins « scolaire » Peut provoquer une modification éventuelle du regard de l’enseignant La polyvalence des enseignants permet de multiplier les liaisons et les renvois d’un domaine disciplinaire à un autre, de tisser des liens entre les apprentissages qui donnent du sens à l’école. Cela implique de limiter ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 324
Langue Français
Signaler un problème
                                
   
Inspection Académique de Maine et Loire Conseiller pédagogique départemental EPS       
 
Préambule  La convention nationale  Les programmes 2002      Les compétences à acquérir par les enfants à l’école primaire   Des connaissances nécessaires à l’enseignant  La mise en œuvre pédagogique  Les outils pédagogiques  Des contenus pour le cycle 1  Des contenus pour le cycle 2  Des contenus pour le cycle 3  Une progression de la maternelle au CM2  
Inspection Académique de Maine et Loire - Document pédagogique APS - Pierre MARTIN - novembre 2004
l E teditnoudace un êtr for axe     tuep SPAus ros-iêmem ,A  une centration étnatse uos tneviv cueiqi  S slaé lorit pris en tapNseer .atu l àéertpon iontetta enu tse  SPCest avoirs….) erxus vad  eonbmêm(msie av sr oi noinuduqcatisiun mtre ut êS peisetérsud  eyoneesèvéls der ou p sétluciffid ne  lappreant toutp arituqtnsiasegpoomemrtde  cun.neyPA   tneoticuo repp acaped ss recitéues conn tnevuePppolevéd ces dersaisnaoncsloiaer sI vnsetissement person,lencer annoassie ncnsdae  lougrd elleutnevé noiaticifod mne uerp lo  aLantnesgilen de gardu re enueiov ser rapplciaiinesncis dp orovuq e »ePtu scolair moins « dneaiominplciisiovner sd nud stiss de es ler dà u iaerrt,e nuagneitsaner pt melavyecnesed sne s liaisons et leedm luitlpei relntvensio ieserntseruC  .txe eiréla impli      Cemitirel uq eedl en sdut ennndoi     .elocél à ses are l entiens suqasegtnsippergamied eios se ,metie  di so e(em   5ocpmsonaets :  Affectif : issua tsevni nu meseisstomh dntvnsetei meneitssenset dnt eignall euop epsrnoenivation nt / motagneemegoito  snden éms ge  iost             )  tionlisapabi culuo noitasirolav e,cuvée ncieérxpcial : environne eedm ro,t)…  oSesstab ts,oudé iertuup( ruedeg ,corp le un as dneq pr soi,neutselurltCucoe  l :oissefor  ellenns justes ou moinec slpsunniassnare  ésprinma   procuh srus  el es iéorit thas ehcmé,ss itnoneatt  entmeneontincof rus seticilpmorefssoinnle( erment immédiat, pitced evc seèllonncossaiceanff elévè sdC gose ), deguesrents paitlum sroc ,selp: f tinioiav s         seg   et dut resi Sfal rul effperèses du gesteicacité  serèper sleuq ,tiuaalévo ut(a? tasirdma  éDno )durste e geer lsfdyctonnnioenemed tro senagiv staux            M dofiei red sertaenésprprs onti  senafooloéxarPe : giquormaperfj sucn,e eudetsse uns pat esnS PA - resilibapluns ct saux e mie ruatceufeefuo rnnye- e n iotociragltasid siuv ecale, maue, médit cenhqiparpcoehssa( sru ecnatsir teeralcoses le nl(taoi   io )e  Ugencbligne otsujcifioitap )nà s mpcondre (regnre )D seg seetà personne en da erp ll(tneiseess lir ler suemieuoces el : sruoce ôl runa e stri rlareetvrrep uor de bonr, donneccanedi xuel edn ieseob  t) b fs) matient peuvred asvuei ssev brom ndestgex euemêm( seixorppa lleure réponse  aLc ahnî eed sesle- on ben sess os tnevual tiem 
 
 
 u nsid ru)sesoclus fiables (50 tn sedp ul snep annf stst onivsued %pa ssleped neada tt sneseetrs gemies prr leafned sleppa se Lrsouec ses lntivec séma xus regnementss renseieffeeutcegét  r s.ro pcadiséli
comportements à hcioisssna tel s aenrtlet,ann  erop  retoces sruentin idt unfian resroet,se ocruiescn  E p :esnc )ervius3 elcyC  tnu eepsnatllnate, en ie complèa entrelautcu tnn  efeefan dr,gemaemorrg ep(yclcpar nts cumef doC   etnettad notisipon  eneonrselle ed gnad ,reem ddeander a l ,eréper rnu eistuation inhabitu,uruoceserircéd irnve lntmeneonoprudi eet rp rours secotre ou êr oimpco» e Av (nete : u sirr te 2  dans)  Cyclee snmelb« V vierngdae  dontiuait,regétorp es( reles  règquesquelnes eu rlpqi àpaipicnt a ées ler sel ert,seuqsir desquersign conemtnévenppil,sa sor eti ou pler a seuqédsetauop e          conn suartse  Aeltr ertê ,leppad sroménus lee traîneesser red inuqommude cble capas neigntmeèr sed sitnoa puInterven boej s – s/ tcfipéte com de nces evèléltejorp /  ) PS A……………… ………………………………………………………………………………………  ..eL   4 samodesin                            itnovéne  rP    îtnaon c       ,sregnad  sel erques  les ris Pterooc  îannoitc  nutce reà seffe 
                                                           
     ocivtcmiseles gestnnaître   E11u  d4603202//1 stnemél°n OB udsid ud n fitisoplà S APlembseené èld seedl ev sle pécoire rimaimaF elld teP sesoeresnnan hcadiépse  rPcénosi ela généralisatio ldet  elenaioat te ,ehcrehcer a de tèreinisle ml  a ,ednaétalS ontint eCo  ennvtsin erèl eriM eunesse, de la Jeacitnon edl Eud         «  ai fos eadilétir  » ts citoyens et dd sec mooptrmenelez he cesèvéls éd « : 2reppolevours secrt.  » A ahcedl d seîaenliam nolmerp reicecae  ls lufieferdnerp  . 1 : «ge.  Artdu collè sevèlé sel ruopS FP Aontimaor fuenevd seisorrgon pensiextet lri eed sepcrpeitons élémentaires snaéd «vuoc rir mledeon ( »crdé e 1yClcejtc :bogénéifs    draux   ……………orp seL s meamgr    0220……………………………………………………………………………………ccaenids nt dou étn…  »d stas e la dansire r faiceddnioi negtss der riuécq areiovas te sriovas