Baromètre politique Odoxa de janvier 2018

Baromètre politique Odoxa de janvier 2018

-

Documents
26 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Baromètre politique Janvier 2018 > s ͛ D Z'K > D Z / Ϯϯ : Es/ Z ϱ,ϬϬ Sondage réalisé pour Recueil Mét hodologie Enquête réalisée auprèsĚ͛ƵŶéchantillon de Français interrogés par Internet les 17 et 18 janvier 2018. Echantillon Echantillon de1 006 personnesreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles : 224 sympathisants de gauche (150 de gauche hors PS, et 74 du PS), 140 sympathisants LaREM, 130 sympathisants de droite hors FN (dont 112 sympathisants LR) et 155 du FN. La représentativité deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession deů͛ŝŶƚĞƌǀŝĞǁĠaprès stratification par région et catégorieĚ͛ĂŐŐůŽŵĠƌĂƚŝŽŶ. WƌĠĐŝƐŝŽŶƐ ƐƵƌ ůĞƐ ŵĂƌŐĞƐ Ě͛ĞƌƌĞƵƌ Chaque sondage présente une incertitude statistique queů͛ŽŶappelle margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌ. Cette margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌsignifie que le résultat Ě͛ƵŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etĚ͛ĂƵƚƌĞde la valeur observée. La margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌdépend de la taille deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶainsi que du pourcentage observé.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 22 janvier 2018
Nombre de visites sur la page 211
Langue Français
Signaler un problème
Baromètre politique Janvier 2018
LEVÉE D’EMBARGO LE MARDI Ϯϯ JANVIER À 5H00
Sondage réalisé pour
Recueil
Mét
hodologie
Enquête réalisée auprèsd’uŶéchantillon de Français interrogés par Internet les 17 et 18 janvier 2018.
Echantillon Echantillon de1 006 personnesreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles : 224 sympathisants de gauche (150 de gauche hors PS, et 74 du PS), 140 sympathisants LaREM, 130 sympathisants de droite hors FN (dont 112 sympathisants LR) et 155 du FN. La représentativité del’ĠĐhaŶtilloŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession del’iŶteƌǀieǁĠaprès stratification par région et catégoried’aggloŵĠƌatioŶ.
PƌĠĐisioŶs suƌ les ŵaƌges d’eƌƌeuƌ
Chaque sondage présente une incertitude statistique quel’oŶappelle marged’eƌƌeuƌ. Cette marged’eƌƌeuƌsignifie que le résultat d’uŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etd’autƌede la valeur observée. La marged’eƌƌeuƌdépend de la taille del’ĠĐhaŶtilloŶainsi que du pourcentage observé. Sile pouƌĐeŶtage oďseƌvĠ est de … Taille de l’EĐhaŶtilloŶ5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50% 2003,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1 4002,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0 5003,6 4,1 4,4 4,51,9 2,7 6003,3 3,7 4,0 4,11,8 2,4 8001,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5 9001,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 0002,5 2,8 3,0 3,11,4 1,8 1 5001,1 1,5 2,0 2,3 2,4 2,5 2 0001,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 30001,4 1,6 1,8 1,80,8 1,1 Lecture du tableau :Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marged’eƌƌeuƌest égale à 2,5% : le pourcentage réel est donc compris dansl’iŶteƌvalle[17,5 ; 22,5].
1.
2.
3.
Principaux enseignements
L’aďaŶdoŶ de NDDL fait ƌeĐhuteƌ l’edžĠĐutif
Rechute ! Aprèsl’annonce(pourtant soutenue par les Français) sur NDDL, le Président perd 5 points le Premier ministre 7. Désormais « seulement » un Français sur deux (49% et 50%) apprécie leur action. Coted’adhĠsiondes principales personnalités politiques : Nicolas Hulot et Laurent Wauquiez s’effondƌent…Juppé revient
D’ailleuƌsles Français donnent raison (80%) à Alain Juppé des’ġtƌemis en retrait de LR et ils sont deux fois plus nombreux à souhaiterƋu’ilse rapproched’E. Macron pour les européennes plutôt Ƌu’ilne soutienne L. Wauquiez
Gaël SliŵaŶ, PƌĠsideŶt d’Ododža @gaelsliman
Synthèse détaillée (1/5)
L’aďaŶdoŶ de NDDL fait ƌeĐhuteƌ l’edžĠĐutif
Rechute ! Aprèsl’annonce(pourtant soutenue par les Français) sur NDDL, le Président perd 5 points le Premier ministre 7. Désormais « seulement » un Français sur deux (50% et 49%) apprécie leur action. La décisiond’aďaŶdoŶŶeƌle projet de construction del’aĠƌopoƌtde NDDL et de donner encore deux mois aux occupants illégaux de la ZAD pour la quitter a été largement approuvée par les Français.
Dans notre sondage Odoxa-Dentsu-Consulting pour le Figaro et France Info publié le 18 janvier, les Français étaient 76% à approuver la décision et une majoritéd’eŶtƌeeux la qualifiaient à la fois de « pragmatique » et de « courageuse ».
Mais, comme nousl’iŶdiƋuioŶsdans notre analyse àl’ĠpoƋue,ceŶ’estpas parce que les Français ont approuvé cet abandon parceƋu’ils sont soulagésd’ġtƌeenfin débarrassés de cette « Arlésienne » que cette décision ne suscitera pas des dommages collatéraux à plus moyen terme surl’iŵagedel’edžĠĐutif. En effet,s’ilest un crédit qui étaitjusƋu’àprésent systématiquement porté à cet exécutif,Đ’est bien celui de « faire ceƋu’ildit », de tenir ses promesses.
Or, cette fois, même siĐ’estpour des raisons pragmatiques, et même si les Françaiss’eŶréjouissent,l’edžĠĐutifne fait pasdu toutce Ƌu’ilavait promis (durant la campagne sur le plateau de France 2, E. Macrons’Ġtaitsolennellement engagé à « faire NDDL »).
Le Président et le Premier ministreŶ’oŶtpas tardé à en faire les frais.
Leurs cotes de popularité rechutent lourdement en janvier : le Président perd 5 points, redevenant symboliquement un peu plus impopulaire que populaire (50% contre 49%) et le Premier ministre, en première ligne surl’aŶŶoŶĐe,en perd 7 tombant à 50% de jugements positifs
Synthèse détaillée (2/5)
Cette rechute vient casser la belle dynamique de hausse que leurs courbes de popularités connaissaient depuisl’autoŵŶedernier.
La baisse se voit partout, chez les sympathisants de gauche comme chez ceux de droite et même de LaREM. Mais le plus frappant est le recul observé auprès des sympathisants des ex deux grands partis de gouvernement : auprès des sympathisants PS, Philippe perd 19 points et Macron 16, tandisƋu’ilsreculent respectivement de -6 et -20 points auprès des sympathisants de droite.
Mais, Emmanuel Macron et Edouard Philippe ne sont pas les seuls hommes politiques à être ainsi sanctionnés parl’opiŶioŶen ce début d’aŶŶĠe…
Coted’adhĠsiondes principales personnalités politiques : Nicolas Hulot et Laurent Wauquiezs’effondƌent…Juppé revient Nicolas Hulots’effoŶdƌeenregistrant une baisse de 11 points en un mois. Déjà sur le « reculoir » à la fin del’aŶŶĠedernière le ministre a connu une baisse de 26 points en un peu plus de six mois !
AlorsƋu’ilétait crédité de 60% de coted’adhĠsioŶà son entrée au gouvernement, ilŶ’LJa plus désormais que 34% de Français qui le soutiennent ou, au moins, ont de la sympathie pour lui.
Certes, malgré cet effondrement, il est toujours le numéro 1 sur notre palmarès des personnalités politiques, mais il ne devance plus que d’uŶpoint Alain Juppé que nous avons réintroduit dans le palmarès àl’oĐĐasioŶde son come-back médiatique et de son annonce de prendre ses distances avec son parti, LR.
Avec 33% de coted’adhĠsioŶ, l’edž-candidat malheureux de la primaire de droite est, de loin, la personnalité politique de droite préférée des Français et fait un retour remarqué sur le podium de notre baromètre.
Dans le sens inverse, Laurent Wauquiez part en piqué : sa coted’adhĠsioŶrecule de 4 points auprès des Français et surtout de 7 points auprès des sympathisants du partiƋu’ildirige.
Synthèse détaillée (3/5)
Désormais, sa coted’adhĠsioŶest de seulement 15% auprès des FrançaisJuppé est plus que deux fois plus populaireet de 45% auprès des sympathisants LR !
Auprèsd’eudž,il ne fait même plus partie de leur podium : devancé par N. Sarkozy (1er, 73% de coted’adhĠsioŶauprès des sympathisants LR), A. Juppé (2ème avec 52%) et V. Pécresse (3ème avec 48%), il est relégué à la 4ème place, ne devançant qued’uŶpoint Xavier Bertrand (44%).
Le reste de notre palmarès voit davantage de baisses que de hausses, avec deux cas particuliers particulièrement intéressants : Gérard Collomb et François Hollande.
La cote de Gérard Collomb est pour le moins paradoxale : sa posture ferme, tant sur les questions sécuritaires que migratoires est de plus en plus appréciée par les sympathisants de droite (+13 points, 35% de coted’adhĠsioŶdésormais) et, inversement, elle agace de plus en plus ceux de gauche (-6 points à 15%). Résultat, ce socialiste historique est désormais deux fois plus populaire (35% contre 15%) auprès de la droite que de la gauche : 7ème personnalité politique préférée des sympathisants de droite, ilŶ’estque 13ème dans le palmarès des sympathisants de gauche.
François Hollande aussi mérite une attention particulière tant il parvient à rater remarquablement son come-back médiatique de ces derniers mois.
11ème personnalité ex-aequo du palmarès avec seulement 21% de coted’adhĠsioŶ(-2),l’edž-Président recule encore en termes de soutiensau pointd’ġtƌe22 points derrière Mélenchon auprès des sympathisants de gauche– …mais il surperforme en termes de rejet (44%) : égalant désormais Sarkozy, il obtient une troisième place ex-aequo avec lui sur le podium des personnalités politiques suscitant le plus fort niveau de rejet. Il y côtoie Mélenchon (2ème avec 45%) et Marine Le Pen (1ère avec 56%).
Synthèse détaillée (4/5)
D’ailleuƌsles Français donnent raison (80%) à Alain Juppé des’ġtƌemis en retrait de LR et ils sont deux fois plus nombreux à souhaiterƋu’ilse rapproched’E. Macron pour les européennes plutôtƋu’ilne soutienne L. Wauquiez
Alain Juppé est une personnalité toujours très respectée et appréciée. Numéro 2 de notre coted’adhĠsioŶauprès des Français comme des sympathisants de droite il représente un regret pour le peuple de droiteAh si seulement il avait pu remporter la primaire et les représenter à la présidentielle
Les Français qui estiment que LR seraitaujouƌd’huidans une « meilleure situation » sont 5 fois plus nombreux (47% contre 10%) que ceux qui pensent que le parti serait à présent dans une « moins bonne situation » (42% des Français estiment que LR serait dans la même situationƋu’aujouƌd’hui). Les sympathisants de droite en sont tout aussi convaincus : 49% contre 12% estiment que LR seraitaujouƌd’hui dans une bien meilleure situation.
Bref, Juppé représente toujours une figure importante dans le paysage à droite. Ses prises de position ont donc beaucoup de poids. Or, ni les Français ni même les sympathisants de droite ne reprochent à Alain Juppé sa prise de distance avec Laurent Wauquiez.
Le Maire de Bordeaux a en effet indiquéƋu’ilse « mettait en recul » des Républicains (ilŶ’estplus adhérent) et a annoncéƋu’il démissionnait de la présidence de la fédération LR de la Gironde.
Cette décision choc est soutenue par 8 Français sur 10 (80% contre 19%) et par une nette majorité de 55% des sympathisants de droite.
Mieux encore, alors que le tout Pariss’iŶteƌƌogesurl’attitude Ƌu’adopteƌaAlain Juppé pour les prochaines élections européennes, les Français estimantƋu’ildevrait se rapprocherd’EŵŵaŶuelMacron sont deux fois plus nombreux (20% contre 10%) que ceux qui pensent au contraireƋu’ildevrait soutenir Laurent Wauquiez (une majorité estimantƋu’ildevrait rester en retrait et ne soutenir nil’uŶnil’autƌe).
Synthèse détaillée (5/5)
Très durs avec le nouveau patron de leur parti, même les sympathisants LR ne sont que 4 sur 10 à souhaiterƋu’AlaiŶJuppé soutienne Laurent Wauquiez. Une nette majoritéd’eŶtƌeeux (60%) souhaiteraient, soitƋu’ilreste en retrait (49%), soit mêmeƋu’ilse rapproche d’EŵŵaŶuelMacron (11%).
On a connu des chefs de parti à droite bénéficiantd’uŶplus grand soutien etd’uŶplus fort légitimisme de la part des sympathisants
Ce résultats’edžpliƋuesans doute tout autant par la belle popularitéd’AlaiŶJuppé et par la piètre estime dans laquelle ils tiennent Laurent Wauquiez.
C’estune confirmation supplémentaire que la stratégie de Laurent Wauquiez de se « Trumpiser » est, pour le moment, un échec patent
Gaël Sliman, Cofondateur et Présidentd’Ododža @gaelsliman
Volet barométrique
PopulaƌitĠ de l’edžĠĐutif, palŵaƌğs de l’adhĠsioŶ et du ƌejet
PopulaƌitĠ d’EŵŵaŶuel MaĐƌoŶ
Diriez-vous Ƌu’EŵŵaŶuel MaĐƌoŶ est uŶ ďoŶ PƌĠsideŶt de la RĠpuďliƋue ?
Non 50%
+4 pts*
(NSP) 1%
*Baƌoŵğtƌe politiƋue Odoxa pouƌ L’Expƌess, FƌaŶĐe IŶteƌ et la Pƌesse RĠgioŶale puďliĠ le ϭ9/ϭϮ/ϮϬϭ7
Oui 49% -5 pts*