Baromètre politique Viavoice

Baromètre politique Viavoice

-

Documents
20 pages
Lire
Cet ouvrage est disponible dans votre offre d'abonnement

Description

MIEUX COMPRENDRE POUR INVENTER DEMAIN Le baromètre politique Viavoice -Libération Novembre 2016 Viavoice Paris.Études conseil stratégie 9 rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com François Miquet-Marty, Aurélien3UHXG·KRPPH 1 3. Sommaire et modalités de réalisation Synthèse des enseignements Palmarès de la crédibilité présidentielle 6. Meilleursscores et variations 7. Évolutionsconcernant les personnalités de gauche 8. Évolutionsconcernant les personnalités du centre et de droite 9. Résultatsdétaillés Palmarès des meilleurs candidats 11. Lemeilleur candidat pour la gauche 12. Lemeilleur candidat pour la droite et le centre QuestionG·DFWXDOLWp 14. Lebilan du quinquennat Modalités de réalisation : Sondage réalisé par Viavoice pourLibération. Interviews effectuées en ligne du 3 au 7 novembre 2016. Échantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française de 18 ans et plus. Représentativité par la méthode des quotasappliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession deO·LQWHUYLHZp région et catégorieG·DJJORPpUDWLRQ. Les résultats détaillés selon la proximité partisane des personnes interrogées, présentés dans ce rapportG·pWXGH sont issus de la question suivante : «Indépendamment des élections, de quel parti politique vous sentez-vous le plus proche ou disons le moins éloigné ?

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 11 novembre 2016
Nombre de visites sur la page 34 981
Langue Français
Signaler un problème
MIEUX COMPRENDRE POUR INVENTER DEMAIN
Le baromètre politique Viavoice -Libération
Novembre 2016
Viavoice Paris.Études conseil stratégie 9 rue Huysmans, 75 006 Paris. + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.com François Miquet-Marty, AurélienPreud’homme
1
3.
Sommaire et modalités de réalisation
Synthèse des enseignements
Palmarès de la crédibilité présidentielle 6. Meilleurs scores et variations 7. Évolutions concernant les personnalités de gauche 8. Évolutions concernant les personnalités du centre et de droite 9. Résultats détaillés
Palmarès des meilleurs candidats 11. Le meilleur candidat pour la gauche 12. Le meilleur candidat pour la droite et le centre
Questiond’actualité 14. Le bilan du quinquennat
Modalités de réalisation :
Sondage réalisé par Viavoice pourLibération. Interviews effectuées en ligne du 3 au 7 novembre 2016. Échantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française de 18 ans et plus. Représentativité par la méthode des quotasappliquée aux critères suivants : sexe, âge, profession del’interviewé,région et catégoried’agglomération. Les résultats détaillés selon la proximité partisane des personnes interrogées, présentés dans ce rapportd’étude, sont issus de la question suivante : «Indépendamment des élections, de quel parti politique vous sentez-vous le plus proche ou disons le moins éloigné ? LO ou le NPA, le Front de gauche (Parti communiste ou Parti de gauche), le Parti socialiste, Europe Écologie Les Verts, Le mouvement En Marche d'Emmanuel Macron, le MoDem (Mouvement Démocrate),l’UDI,Les Républicains (LR), Debout la France, le Front national, un autre parti, je ne me sens proched’aucunparti, non réponse». Les « sympathisants de gauche » correspondent à toutes les personnes ayant répondu LO ou le NPA, le Front de gauche, le Parti socialiste, Europe Écologie Les Verts ou Le mouvement En Marche à cette question. Les « sympathisants de droite et du centre » correspondent à toutes les personnes ayant répondu le MoDem, l’UDI,Les Républicains ou Debout la France à cette question.
La notice technique détaillée de cette enquête est consultable sur le site Internet de Viavoice ainsi que sur le site Internet de la Commission des sondages : www.commission-des-sondages.fr
2
Synthèse des enseignements(1/2)
François Hollande : sous le discrédit, un bilan qui suscite un jugement d’opinion plus contrasté
À quelques semaines del’annoncede François Hollande sur son souhait de se présenter (ou non) àl’électionprésidentielle, le président de la République apparaît en situation difficile aux yeux del’opinion: 10 % des Français estimentqu’ilserait un « bon Président » en 2017. Ce score, en tendance, est la conséquenced’unebaisse enregistrée depuis septembre (-6 points) face aux nombreuses difficultés rencontrées par le président de la République.
u cours du nombre de sid’autres,
Mais sous cette image, le bilan del’actionmenée a contrasté : les Français reconnaissent un certain importantes sont majoritairement appréciées, même demeurent fortement contestées.
quinquennat apparaît plus réussites et des réformes parmi les plus médiatisées,
Des réformes appréciées : non-cumul des mandats, généralisation du tiers payant et de la complémentaire santé, création de postes dansl’éducation,la police et la gendarmerie Parmi ces mesures appréciées, trois ressortent en priorité : - La création de postes de fonctionnaires, que ce soit dansl’éducationcomme dans la police et la gendarmerie : des mesures soutenues par respectivement 58 % et 72 % des Français. - Le non-cumul des mandats, quin’entreraen vigueurqu’àpartir des élections législatives de 2017 mais qui est soutenu par près des deux tiers des répondants (65 %). - Enfin, en matière de santé, la généralisation du tiers payant (61 %) et la généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés (59 %) sont également soutenus par une large majorité del’opinionpublique. De manière significative, ces mesures appréciées des Français apparaissent comme celles ayant les plus forts marqueurs à gauche, en droite ligne avec les promesses de campagne de 2012. Ces mesures sontd’ailleurségalement les plus appréciées par les sympathisants de gauche, auxquels ces derniers ajoutent quatre autres mesures phares : - Le mariage pour tous, plébiscité par 74 % des sympathisants de gauche, contre 50 % auprès del’ensembledes Français ; - La suppression de la première tranche del’impôtsur le revenu pour les ménages les plus modestes (68 % contre 51 %) ; - Le plan de 500 000 formations pour les demandeursd’emplois(66 % contre 47 %) ; - Et les emploisd’avenir(67 % contre 44 %).
Les réformes dansl’Éducationnationale, la politique fiscale et la loi « Travail » parmi les désaveux concernant la gauche au pouvoir A rebours de ces succès,d’autresréformesd’envergure –souvent beaucoup plus médiatiséesapparaissent comme les échecs les plus significatifs du quinquennat.
3
Synthèse des enseignements(2/2)
Ces mesures impopulaires ont en commund’avoirsuscité de fortes oppositions, tant en raison de leur contenu que du manque de pédagogie dans leur mise enœuvre: - Les différentes réformes dansl’Educationnationale, parmi lesquelles la réforme des rythmes scolaires et celle du collège, soutenues par à peine 16 % des Français et 29 % des sympathisants de gauche : alors même quel’Educationétait une priorité du mandat de François Hollande, ces réformes sont les moins populaires du quinquennat ; - La politique fiscale, symbolisée par la formule du « ras-le-bol fiscal » apparu dès 2012, soutenue par à peine 18 % des Français et 36 % des sympathisants de gauche ; - La réforme territoriale, soutenue par seulement 20 % des Français (32 % des sympathisants de gauche), avec des fusions de régions souvent critiquées tant pour les choix réalisés que pour le manque de concertation avec les territoires et les élus locaux, laissantl’impressionin fined’uneréforme des territoires très centralisée et aux objectifs avant tout budgétaires ; - La loi « Travail », ou loi El Khomri, dont seuls 19 % des Français et 28 % des électeurs de gauche ont une bonne opinion. Ils’agit d’ailleursde la mesure la moins soutenue à gauche. D’autresréformes, sans cristalliser autant de déceptions, ont accentuél’impression d’« échec » lié au quinquennat, avec des « sacrifices » consentis par les Français sans résultats probants. C’estle cas des mesures prises contre les déficits publics (26 % de soutiens), qui en dépit des coupes budgétaires et des haussesd’impôt n’ontpas encore permis de résorber les déficits en dessous des 3 %.C’estle cas, également, du Pacte de responsabilité (43 %) et de la loi Macron (44 %), symboliques du virage « libéral » del’exécutif,et qui apparaissentaujourd’huiaux yeux des Français comme des efforts (travail du dimanche, priorité aux entreprises sur le plan fiscal) quin’ontpas eu les effets escomptés sur le plan économique.
Crédibilité présidentielle : les candidats de droite bénéficient d’un «effet primaire » En matière de crédibilité présidentielle, tous les principaux participants à la primaire de la droite enregistrent une hausse ce mois-ci,qu’il s’agisse d’AlainJuppé (50 %, +6), François Fillon (34 %, +9), Nicolas Sarkozy (27 %, +6) ou Bruno Le Maire (25 %, +3). Toutefois, ces évolutions ne changent pas la hiérarchie actuelle, toujours favorable à Alain Juppé, qui reste par ailleurs considéré comme le meilleur candidat de son camp par 36 % des sympathisants de droite et du centre (26 % pour Nicolas Sarkozy).
Marine Le Pen conforte progressivement sa stature présidentielle Enfin, on peut noter que Marine Le Penen dépitd’unerelative discrétion ces derniers tempsconforte progressivement sa crédibilité présidentielle avec prèsd’untiers (29 %) des Français qui la considèrentaujourd’huicomme une « bonne Présidente » pour 2017 : un chiffre en progression constante depuis avril où elle culminait à 23 %. Si rien ne dit que ce mouvements’amplifieraau cours des mois à venir, on peut toutefois noter que les événements récents (migrants, Brexit, élection de Donald Trump, etc.) jouent en sa faveur en crédibilisant son programme anti-immigration et protectionniste, et donc en accentuant sa « respectabilité » sans avoir nécessairement besoin des’exprimerdavantage qu’aujourd’hui.
AurélienPreud’homme Directeurd’étude
4
Palmarès de la crédibilité présidentielle
5
Palmarès des présidentiables(1/4) Meilleurs scores et variations
Pour la France à partir de 2017, chacune des personnalités suivantes serait-elled’aprèsvous
Sous-total « Un bon président de la République »
Emmanuel Macron 33 % (+3)
Manuel Valls 27 %(+4)
Jean-Luc Mélenchon 18 %(-3) Arnaud Montebourg 18 %(-1) Ségolène Royal 18 %(-1)
François Hollande 10 %(-2) Benoit Hamon 10 %(-1)
Alain Juppé 50 %(+6)
François Fillon 34 %(+9)
Marine Le Pen 29 %(+1)
Nicolas Sarkozy 27 %(+6)
Bruno Le Maire 25 %(+3)
François Bayrou 22 %(+1)
Nathalie Kosciusko-Morizet 17 %(=)
Nicolas Dupont Aignan 13 %(+1)
Les variations indiquées s’entendent par rapportà laprécédente vague d’enquête, réaliséedu 18 au 20 octobre 2016.
6
16
24
22
16
17
16
19 18 19 17 16 17
21
Palmarès des présidentiables(2/4) Évolutions concernant les personnalités de gauche
12
27
23
23
14
16
15
16
Sous-total « Un bon président de la République »
17
7
30
33
38
33
33
32
Ségolène Royal
François Hollande
32
Jean-Luc Mélenchon
27
Manuels Valls
23 21
20
18
38
Emmanuel Macron
Arnaud Montebourg
38
Pour la France à partir de 2017, chacune des personnalités suivantes serait-elled’aprèsvous
28
14
14 12 11
14
20
14
23
40
15
20
31
17 15
15 11
12
36
29
30
34
10
11
10
12
9
14 11
11
11
13
14
21
18
35
22
21
18
15
13
31
32
Marine Le Pen
49
45 45
François Fillon
Nicolas Sarkozy
Alain Juppé
Pour la France à partir de 2017, chacune des personnalités suivantes serait-elled’aprèsvous
24 21
33
31 31
32
27 25
32
24
29
25 22
25
19
17
Palmarès des présidentiables(3/4) Évolutions concernant les personnalités du centre et de droite
34
François Bayrou
Sous-total « Un bon président de la République »
27 25
22
29
8
44 44
Bruno Le Maire
22
30
48 48
20
47
33
28 28 27 26 26 24 25 22 23 22 21
29 28 27 27 27 26 26 25 25 25 25 23 25 24 23 23 23 21 22 22 21 20
47
51
47
48
47
31
37
27 26
44
22
30 30 29 27 28
48
50
48
29
26
29
25
26
15%
26%
Jean-François Copé
18%
Nathalie Kosciusko-Morizet
Nicolas Dupont-Aignan
26%
21%
27%
2%
3%
4%
20%
3%
5%
11%
7%
20%
8%
François Bayrou
Manuel Valls
22%
14%
Bruno Le Maire
Henri Guaino
Michèle Rivasi
24%
25%
9%
13%
31%
16%
Alain Juppé
Nicolas Sarkozy
Pour la France à partir de 2017, chacune des personnalités suivantes serait-elled’aprèsvous
1%
1%
1% 9%
Jean-Luc Mélenchon
24%
2%
2%
25%
28%
34%
53%
51%
27%
49%
35%
44%
23%
28%
44%
23%
31%
46%
6%
35%
12%
7%
12%
13%
14%
14%
15%
1% 9%
14%
29%
25%
27%
17%
17%
38%
1%9%
16%
17%
Benoît Hamon
25%
24%
15%
15%
13%
12%
13%
2%
43%
38%
Base ensemble : 1002 personnes
44%
40%
38%
1% 6% 6% 1%
1%8%
1% 9%
Yannick Jadot
Marie-Noëlle Lienemann
Ségolène Royal
19%
13%
28%
24%
Pierre Laurent
13%
9
42%
33%
40%
37%
23%
14%
14%
14%
Arnaud Montebourg
Un assez bon président de la République Un très mauvais président de la République Non réponse
13%
12%
9%
12%
24%
7%
2%
14%
2%
19%
Rama Yade
Jean-Frédéric Poisson
François Hollande
63%
47%
48%
1%
1%
Philippe Poutou
3%
2%11%
15%
12%
13%
1%4%9% 1% 4%17% 1% 3%13% 1% 7% 2% 1% 2%9%
5%
26%
28%
13%
Un très bon président de la République Un assez mauvais président de la République Ne connaît pas cette personnalité
18%
Palmarès des présidentiables(4/4) Résultats détaillés
Nathalie Arthaud
5%
3%
29%
Emmanuel Macron
Marine Le Pen
François Fillon
Palmarès des meilleurs candidats
10
Michèle Rivasi
%
%
Jean-Luc Mélenchon
4
11
%
5
%
Sympathisants de gauche
Manuel Valls
%
5
0,5 %
Pour représenter la gauche lors de la prochaine élection présidentielle en 2017, quel serait selon vous le meilleur candidat parmi les suivants ?(Une seule réponse possible)
Ensemble des Français
21%
21%
1
1
2
1
%
8
%
%
21%
%
%
%
1
%
4
2
< 0,5 %
0,5 %
< 0,5 %
< 0,5 %
Le meilleur candidat pour la gauche
Base ensemble : 1002 personnes Base « sympathisants de gauche » : 231 personnes
17%
15%
10%
Philippe Poutou
Yannick Jadot
Arnaud Montebourg
Pierre Laurent
9
6
%
< 0,5 %
< 0,5 %
33%
Ces résultats ne constituent pas des intentions de vote pour une primaire, mais indiquent le meilleur candidat perçu pour représenterla gauche à l’élection présidentielle.
12%
Non réponse
Emmanuel Macron
Nathalie Arthaud
Marie-Noëlle Lienemann
Ségolène Royal
François Hollande
Benoît Hamon