dialecte et langue, cas berbère
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

dialecte et langue, cas berbère

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français

Description

no comment

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 10 janvier 2019
Nombre de lectures 9
Langue Français

Exrait

Et puis il y a un autre aspect qui me semble important de le traiter est celui du dialecte qui était au départ une langue et ensuite il devient un simple dialecte et ainsi de suite pour redevenir une langue...
Je met en exergue les berbères de Kabylie, des berbères du Maroc :Souss, Atlas, sahraouis de Zagora...aujourd'hui en Algérie comme au Maroc les défenseurs de ce dialecte est de rétablir la langue berbère comme une langue nationale ,à part entière.
Si vous faites un tour dans les ministères, il y a de l'écriture berbère dont plus 98% de marocains ne savant pas lire l'alphabet berbère . Et socialement, la langue berbère est en réalité un simple dialecte car cette langue n'est ni charriée par tout un peuple arabe ni supportée en tant que force politique d'imposer un dialecte comme une langue.
Les berbères partisans d'abord d'un séparatisme de territoire demandent et exigent d'imposer leur langue comme chantage vis-à-vis du pouvoir en place. Et donc historiquement parlant , ce dialecte berbère était certainement une langue et une civilisation partagée par tout un peuple berbère . Qui veut dire un territoire restreint où vivent les berbères entre eux. Et par voie de conséquence, une géopolitique limitée et dans le temps (année berbère est aujourd'hui à plus de 2500 A.-J.C . )à l'époque la politique était plutôt agricole et commerciale et donc pas encore de constitution d'un État berbère et l'art et la littérature usés de cette langue comme ce fût le cas des autres peuples de l'époque.
Et aussi limitée dans l'espace, qui veut dire , fonction de l'appartenance de ces ethnies à un pouvoir quelconque(les romains,les musulmans...) . Donc quand le pouvoir change et souvent était par la force des armes, les berbères comme les égyptiens changent pour la langue du vainqueur . Cela veut dire que les berbères conservent leur langue et devient ,de facto un simple dialecte. Aujourd'hui au Maroc, les séparatistes berbères de Souss,...rejettent doucement la culture arabe qui existe depuis plus de 1000 ans et s'orientent vers leur dialecte qui prend forme , mais en vain, de langue de l’État marocain et dans la constitution et dans les écrits administratifs et même , dans des conditions, en justice car un citoyen marocain n'est pas dans l'obligation de connaître la langue arabe .
Ceci nous mène à cela, qu'il existe un rejet même de l'Islam qui est arabe et il faut pratiquer la langue arabe pour comprendre l'Islam '' al koran arbian'' .
Statistiquement, les ethnies qui ne respectent pas les préceptes de l'Islam est justement les soussis, les noirs de touarègues , les atlassis, les kabyles ...car ils considèrent que leur dialecte est une langue à part entière avec ses coutumes ,ses traditions et mêmes ses convictions et ses croyances.
À savoir , que dans la région de Souss, les soussis fêtent ,encore aujourd'hui , la subordination et la prosternation devant un bélier !! ni la religion chrétienne ,ni le judaïsme ni l'Islam n'est considérée à leurs yeux comme religion auto suffisante .
De là ,découlent leurs comportements qui se différent des autres et se considèrent au Maroc comme des immigrés car ils refusent la langue arabe, l'Islam...
Le pouvoir en place les utilisent comme des bergagues de première main, car , ces berbères sont sans vergognes avec les arabes ; pratiquent la délation et la propagande . Finalement , ils sont assimilés aux juifs des années 20 et 30 du XXe siècle, en Europe, à une seule différence, c'est que les berbères d'aujourd'hui ont un territoire alors que les juifs ne l'avaient pas...cela veut dire , dans leur région ,ils pratiquent et leur dialecte comme langue et les coutumes liées à leur dialecte...il y va
donc de soi, les juifs n'avaient pas ce privilège et c'est pour cette raison, le troisième Reich avait trouvé cette cible facile .
Alors qu'au niveau du comportement , il existe une ressemblance énorme sur comment ironiser sur les gens , comment piéger les autres , comment tricher et pratiquer la corruption, comment en général, la vie se résume à une jungle que le plus fort ,le plus rusé gagne et spolie le faible .
Qui sont au Maroc, des arabes , attaqués par ces ethnies berbères ,à l'exception des rifains qui ont une autre conception de vivre ensemble par consensus sociétal, ou demande carrément l'indépendance et non l'autonomie de leur territoire .
Le dialecte devient alors une langue soit par la force des armes soit par la force des ruses à faire trembler le pouvoir en place qui finit par céder, à leur donner raison , or ils n'ont aucune raison si ce n'est de semer le trouble et faire appel à d'autres colonisateurs !!
En introduisant de force l'alphabet du dialecte berbère ,par l’État et marocain et algérien.. . L’État devient une cible privilégiée pour tout malfrat ,des hors la loi...Si vous faite un micro trottoir et vous demandez à n'importe quel citoyen arabe ,marocain ,de vous lire ce qui est écrit en berbère , personne ne le sait et pourtant dans toutes les institutions de l’État ce dialecte fait son apparition de force et de s'imposer comme une langue des vainqueurs , c'étaient autrefois les romains ensuite les arabes et maintenant sont les berbères comme colonisateurs de l'espace marocain et dans le commerce et dans la presse et en politique et au sein du pouvoir en place...
Une imposition qui dit long ,sur un futur affrontement armé arabe vs berbère pour la souveraineté et la ''marocanité'' du Maroc et dont la religion de l’État est l'Islam et la langue officiel est l'arabe .
Les rifains ne veulent pas de cet affrontement par contre les touarègues et les soussis ,la main dans la main ,pour un affrontement implicite ,par le biais de la politique de ''bergagues'' à pousser les arabes à émigrer en Europe. Et donc une sorte d'expulsion !! car ces berbères n'ont pas les moyens d'affronter les arabes militairement parlant , ils usent alors de la ruse y compris vis-à- vis des rifains et Zefzefi écope 20 ans de prison ferme par la politique de bergague car les rifains ne se reconnaissent pas dans le dialecte des berbères de Soussis et des touarègues et ceci depuis Abdelkrim Alkhatabi...
Et puis le dialecte berbère sert de cette locomotive pour s'imposer en tant qu’État berbère . Les rifains ont un territoire et de ce territoire ils peuvent former l’État selon le souhait du leader et juriste Abdelkrim Alkhatabi ...alors que les soussis,les touarègues... veulent tout le Maroc par la ruse. Une mission qui me semble impossible !!
D'autant plus l'armée qui contient toutes les ethnies est en mesure d'intervenir …
Le dialecte ne peut redevenir une langue que s'il existe un territoire qui leur est propre et politiquement parlant sous forme de fédération ou confédération ou autres formes. Une monarchie constitutionnelle où tout l’exécutif est jugé ou carrément une république marocaine est donc ,le souhait de ces berbères implicitement ou explicitement dit dans les cercles berbères,à supposer, car le comportement berbère prouve ces choix ...leur objectif final est l'existence d'un État purement berbère. Or les arabes sont contre toute imposition ou hégémonie berbère ,Les rifains ont choisi l'Europe et pour coexister avec les arabes il faut une démocratie imposée par les officiers militaires, sinon , c'est la guerre civile et rien d'autres, car le pouvoir en place est neutre et dans l'incapacité de faire bouger ces grandes lignes qui est ont une base politique le dialecte et non la langue berbère imposée par ce pouvoir...