Dotation de l Etat : Hollande étrangle les communes
2 pages
Français

Dotation de l'Etat : Hollande étrangle les communes

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

ARGU FLASH DOTATION DE L’ÉTAT HOLLANDE ÉTRANGLE LES COMMUNES Incapables de réduire durablement les dépenses de l’État, les socialistes ont fait le choix de s’attaquer aux communes et, plus particulièrement, à leurs capacités d’investissement, dangereusement mises à mal par une sévère baisse des dotations de l’État d’ici à 2017.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 07 octobre 2015
Nombre de lectures 0
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, pas de modification
Langue Français

Exrait

ARGU FLASH
DOTATION DE L’ÉTAT HOLLANDE ÉTRANGLE LES COMMUNES
Incapables de réduire durablement les dépenses de l’État, les socialistes ont fait le choix de s’attaquer aux communes et, plus particulièrement,à leurs capacités d’investissement, dangereusement mises à mal par une sévère baisse des dotations de l’État d’ici à 2017.
LE CHIFFRE c’est la L’ÉLAN DE RÉDUCTION 30% baisse des DES DÉPENSES DE L’ÉTAT BRISÉ dotations auxcollecti vités locales prévue par le PAR LES SOCIALISTES gouvernement d’ici 2017. Après la crise de 2008, Nicolas Sarkozy avait remis le budget de la France sur de bons rails,grâce àdes réormes courageuses,comme le non-remplacement d’un onc-tionnaire sur deux partants à la retraite. Un mouvement durable de baisse de la dépense publique avait ainsi été lancé. Cependant, François Hollande a mis un terme à cette dynamique depuis 2012.Dans un contexte économique pourtant plus avorable, la dépense publique n’a pas réellement baissé et les déficits ont dérapé chaque année. Alors que nos partenaires européens ont entrepris des eforts pour maîtriser leurs finances publiques, le gouvernement a placé notre pays dans les derniers rangs européens. Au pied du mur, les socialistes annoncent pour les deux ans qui viennent, un plan d’économie de 50 milliards d’euros.
LE GOUVERNEMENT S’EN PREND AUX COMMUNES ET À LEURS FINANCES François Hollande a décidé de sacrifier l’investissement des communes plutôt que de traquer les dépenses de onctionnement inutiles et les raudes fiscales et sociales. Les dotations aux collectivités territoriales baisseront donc de 30 % d’ici 2017. Cet étranglement brutal et injuste aura deux conséquences : lLa mise sous tutelle de près de 3000 communes. lLa poursuite de la baisse de l’investissement des communes (déjà -12,4 % en 2014).
republicains.r
© Les éditions des Républicains
23 septembre 2015
ARGU FLASH
Il existe efectivement un impérati de maîtrise de la dépense publique. Personne ne peut s’y sous-traire.Mais les communes doivent déjà supporter les réormes non financées du gouvernement, comme celle desrythmes scolaires,compensée à hauteur de 400 millions d’euros, pourcoût réel estimé un entre 1,1 et 1,2 milliard d’euros.
Il est injuste que les collectivités locales aient à assumer l’efort de réduction de la dépense publique dont l’État se dispense.La baisse des dotations aux collectivités de 11 milliards d’euros de 2015 à 2017 est bien réelle, alors quela baisse des dépenses de l’État est, quant à elle, virtuelle.En efet, le budget de l’État, qui s’élève à 372,95 milliards d’euros en 2015, devrait représenter 373,93 milliards d’euros en 2017, selon les prévisions du gouvernement. Il s’agit donc d’une moindre progression bien plus que d’une réduction.
L’État ne maîtrise plus une situation qui est devenue intenable,contraint par une équation impossible entre l’objecti de déficit fixé à 3,3 % en 2016 et des annonces multipliant les dépenses non financées. Le gouvernement improvise donc pour récupérer des financements, au détriment, notamment, des collec-tivités locales. Limitons cette inflation normative qui contraint les dépenses locales.
LAISSONS DES MARGES DE MANŒUVRE AUX COMMUNES Nous pensons, contrairement aux socialistes, qu’il autaire confiance aux communes et respecter leur liberté de gestion.
Nous souhaitons ainsi laisser les élus organiser librement le temps de travail des onctionnaires terri-toriaux.Cette mesure permettra aux communes de aire des économies sans avoir à baisser le niveau des services qu’elles apportent aux Français. Laissons aux communes les marges de manœuvres qui leur permettront de baisser leurs dépenses au lieu de leur imposer des coupes brutales aux conséquences désastreuses !
CONCLUSION Les collectivités territoriales, dont le rôle au plus proche des citoyens est essentiel, méritent un meilleurtraitement de la part du gouvernement !
republicains.r
© Les éditions des Républicains
23 septembre 2015
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents