François Hollande : bilan de mi-mandat - Manuel Valls favori des électeurs PS
24 pages
Français

François Hollande : bilan de mi-mandat - Manuel Valls favori des électeurs PS

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Les principaux enseignements de ce sondage  Seuls 13% des Français considèrent que le bilan de mi-mandat de François Hollande est positif, un score très inférieur à celui mesuré pour son prédécesseur : en octobre 2009, 38% des Français jugeaient que le bilan de mi-mandat de Nicolas Sarkozy était positif.  81% des interviewés déclarent que François Hollande les a déçus…soit 13 points de plusqu’enmars 2013.La déception est très largement nd majoritaire chez les Français qui avaient voté pour François Hollandeau 2 tour del’électionprésidentielle en 2012(76%, +32 pts).  Seuls 18% des Français estiment que François Hollande pourra redresser la situation de la France au cours de la deuxième partie de son mandat(26% en avril 2013) et alorsqu’enavril 2013, seuls 40% des Français estimaient que Nicolas Sarkozy,s’ilavait été élu un an plus tôt, aurait eu de meilleurs résultats, cette part estaujourd’huide 52%.  Seuls 6% des Français considèrent que la politique menée par François Hollande en matière de lutte contre le chômage, un des objectifs centraux du quinquennat, a été plutôt bonne(92% la jugent plutôt mauvaise). De même, seuls 8% des Français jugent que la politique menée par François Hollande en ce qui concerne la situation économique a été plutôt bonne (89% la jugeant plutôt mauvaise) alorsqu’ilsétaient 26% à jugerl’actionprésidentielle plutôt bonne, 3 ans aprèsl’électionde Nicolas Sarkozy.  François Hollande ne semble pas avoir non plus convaincu les Français en ce qui concerne deux autres objectifs majeurs de son quinquennat, la réduction des inégalités (14% jugent son action plutôt bonne, même score que pour Nicolas Sarkozy en mai 2010) et la restauration du pouvoird’achat(7% contre 12% pour Nicolas Sarkozy en mai 2010).  Très critiques sur son bilan,les Français sont quasi-unanimes à souhaiter que François Hollande ne brigue pas un second mandatà l’Elysée(seuls 10% y seraient favorables)…et une majorité (56%) ne pensent pasqu’ilsera candidat à la présidence de la République lors du scrutin de 2017.  Dansl’hypothèseoù François Hollande ne serait pas candidat en 2017, les Français préfèreraient voir Manuel Valls représenter le Parti socialiste à cette élection.Le Premier ministre est désigné par 46% des Français comme le candidatqu’ilssouhaiteraient voir représenter le Parti socialiste, devant Martine Aubry (25%). Chez les sympathisants de la gauche, 46% des individus préféreraient que Martine Aubry représente le PS

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 05 novembre 2014
Nombre de lectures 6
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

François Hollande : bilan de mi-mandat
Sondage réalisé par
pour
publié mercredi 5 novembre sur le site Internet de «L’Obs »
LEVÉE D’EMBARGO LE 5 NOVEMBRE –11H00
Les principaux enseignements de ce sondage
Seuls 13% des Français considèrent que le bilan de mi-mandat de François Hollande est positif, un score très inférieur à celui mesuré pour son prédécesseur : en octobre 2009, 38% des Français jugeaient que le bilan de mi-mandat de Nicolas Sarkozy était positif. 81% des interviewés déclarent que François Hollande les a déçussoit 13 points de plusqu’enmars 2013.La déception est très largement nd majoritaire chez les Français qui avaient voté pour François Hollandeau 2 tour del’électionprésidentielle en 2012(76%, +32 pts). Seuls 18% des Français estiment que François Hollande pourra redresser la situation de la France au cours de la deuxième partie de son mandat(26% en avril 2013) et alorsqu’enavril 2013, seuls 40% des Français estimaient que Nicolas Sarkozy,s’ilavait été élu un an plus tôt, aurait eu de meilleurs résultats, cette part estaujourd’huide 52%. Seuls 6% des Français considèrent que la politique menée par François Hollande en matière de lutte contre le chômage, un des objectifs centraux du quinquennat, a été plutôt bonne(92% la jugent plutôt mauvaise). De même, seuls 8% des Français jugent que la politique menée par François Hollande en ce qui concerne la situation économique a été plutôt bonne (89% la jugeant plutôt mauvaise) alorsqu’ilsétaient 26% à jugerl’actionprésidentielle plutôt bonne, 3 ans aprèsl’électionde Nicolas Sarkozy. François Hollande ne semble pas avoir non plus convaincu les Français en ce qui concerne deux autres objectifs majeurs de son quinquennat, la réduction des inégalités (14% jugent son action plutôt bonne, même score que pour Nicolas Sarkozy en mai 2010) et la restauration du pouvoird’achat(7% contre 12% pour Nicolas Sarkozy en mai 2010). Très critiques sur son bilan,les Français sont quasi-unanimes à souhaiter que François Hollande ne brigue pas un second mandatà l’Elysée(seuls 10% y seraient favorables)et une majorité (56%) ne pensent pasqu’ilsera candidat à la présidence de la République lors du scrutin de 2017. Dansl’hypothèseoù François Hollande ne serait pas candidat en 2017, les Français préfèreraient voir Manuel Valls représenter le Parti socialiste à cette élection.Le Premier ministre est désigné par 46% des Français comme le candidatqu’ilssouhaiteraient voir représenter le Parti socialiste, devant Martine Aubry (25%). Chez les sympathisants de la gauche, 46% des individus préféreraient que Martine Aubry représente le PS contre 35% pour Manuel Valls alors que les sympathisants du Parti socialiste placent eux Manuel Valls en tête de leurs préférences (49%), devant Martine Aubry (39%) et Arnaud Montebourg (10%).
2
3
Méthodologie
Recue
Echantillon
Enquête réalisée auprèsd’un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internetles 3 et 4 novembre 2014.
Echantillon de1335 personnesreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité del’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession du chef de famille après stratification par région et catégoried’agglomération.
* Il ne s’agit pas d’unaccess panel.
Analyse des résultats (1/3)
A 48h del’interventiontélévisée de François Hollande, BVA etL’Obs ont interrogé les Français sur leur perception du bilan del’actiondu président de la République à mi-mandat. Des Français unanimement critiques sur la première moitié du mandat présidentiel et des soutiens électoraux très majoritairement déçusSeuls 13% des Français considèrent que le bilan des deux ans et demi de François Hollande àl’Elyséepositif, un score très inférieur à celui est mesuré pour son prédécesseurlui aussi impopulaire : en octobre 2009, 38% des Français jugeaient que le bilan de mi-mandat de Nicolaspourtant Sarkozy était positif (25 points de plus).Pour 87% des Français le bilan de la première partie de la « présidence Hollande » est donc négatif et plus d’unFrançais sur deux (55%) le jugent même très négatif.
Signed’unedéfiance généralisée, cette critique touche également sa base électorale: seuls 41% des sympathisants du Parti socialiste jugent que le bilan de mi-mandat de François Hollande est positif et cette part est plus faible encore chez les personnes qui avaient voté pour le candidat socialiste au premier tour (37%) et au deuxième tour (27%) del’électionprésidentielle en 2012.
Conséquence directe de ce bilan jugé négatif par la quasi-totalité des Français, ils sont81% à se dire déçus de François Hollandesoit encore 13 points de plusqu’enla part des « déçus » souligne combien, suite à une première érosion après 122013 (68%**). Cette augmentation de  mars premiers mois de mandat marqués par le débat sur le Mariage pour tous etl’affaireCahuzac,l’impopularitédel’actionprésidentielle a continué de se creuser. Plus grave encore,la déception est maintenant largement majoritaire chez ceux qui furent les soutiens électoraux de François Hollande lors de son accession àl’Elysée: les sympathisants de la gauche (72% de déçus, +33 points par rapport à mars 2013), ceux du Parti socialiste (66%, +34 points) et, preuve encore du regret exprimé par ses électeurs passés, les Français qui avaient voté pour François Hollande au deuxième tour del’électionprésidentielle en 2012 (76%, +32 points). Un bilan négatif et un très fort pessimisme sur la réussite de la deuxième partie de mandatSeuls 18% des Français estiment que François Hollande pourra redresser la situation de la France au cours de la deuxième partie de son mandat.En juin 2013, 26% des Français estimaient que les 4 années de mandat restantes lui permettraient de redresser la situation nationale.Al’inverse,81% des Français jugent que la fin de mandat de François Hollande ne devrait pas lui permettred’obtenirdes résultats positifs. Ce scepticisme exprimé quant à la réussite potentielle de la fin de mandat présidentiel se retrouve également chez les sympathisants de la gauche (56%) et les personnes ayant voté pour François Hollande au deuxième tour del’électionprésidentielle (64%) et il est quasi-unanime chez ceux de la droite (97%).Seuls les sympathisants du Parti socialiste sont encore une majorité très limitée (52% contre 47%) à juger que la deuxième partie de mandat de François Hollande lui permettra de redresser la situation.
4
* Sondages LH2L’Obs **Sondages BVA
Analyse des résultats (2/3)
La défiance àl’égard del’action de François Hollande est telle que les Français sont maintenant une majorité à considérer que Nicolas Sarkozy aurait fait mieux à sa placebien quel’ex-chef del’Etat reste une personnalité politique très clivante chez les Français (66%* des Français considéraient en octobre 2014 que son retour en politique était plutôt une mauvaise chose). Alorsqu’enmai 2013, seuls 40% des Français estimaient que Nicolas Sarkozy,s’ilavait été élu un an plus tôt, aurait eu de meilleurs résultats, cette part estaujourd’huide 52%. La lutte contre le chômage et la situation économique, deux domainesd’actionlesquels les Français jugent unanimement mauvaise la dans politique présidentielleInterrogés surl’actionprésidentielle depuis mai 2012 dans différents domaines, les Français ont mis en avant des jugements très critiques.Seuls 6% des Français considèrent que la politique menée par François Hollande en matière de lutte contre le chômage, un des objectifs centraux du quinquennat, a été plutôt bonne (92% la jugent plutôt mauvaise).A titre de comparaison, en mai 2010, 18% des Français jugeaient quel’actionde Nicolas Sarkozy dans ce domaine avait été plutôt bonne. De même,seuls 8% des Français jugent que la politique menée par François Hollande en ce qui concerne la situation économique a été plutôt bonne (89% la jugeant plutôt mauvaise) alorsqu’ils26% à juger étaient l’action présidentielle plutôt bonne, 3 ans aprèsl’électionde Nicolas Sarkozy. François Hollanden’apas non plus convaincu les Français en ce qui concerne deux autres objectifs majeurs de son quinquennat, laréduction des inégalités(14% seulement jugent son action plutôt bonne, même score que pour Nicolas Sarkozy en mai 2010) et larestauration du pouvoird’achat(7% contre 12% pour Nicolas Sarkozy en mai 2010). Une image personnelle elle-aussi très mauvaise Au-delà de son action,l’image personnelle du chef del’Etataussi très négative : est seulement 21% des Français jugentaujourd’hui que François Hollande est compétent (15pts de moinsqu’enavril 2013) et 17%qu’ilest capable de prendre les bonnes décisions (-16pts par rapport à avril 2013). François Hollande voit donc son image, déjà très négativeun an après son élection, empirer encore sur son exercice de la fonction présidentielle: seuls 14% des Français jugentqu’ilexplique bien son action (-13pts par rapport à avril 2013) et 10%qu’ilest dynamique (-9pts). Des Français qui ne voient pasd’avenirpour François Hollande au-delà de 2017 et expriment une préférence pour que Manuel Valls représente le PS à la prochaine élection présidentielleTrès critiques sur son bilan, les Français sont quasi-unanimes à souhaiter que François Hollande ne brigue pas un second mandat àl’Elysée. Seuls 10% y seraient favorables soit une part extrêmement faible, qui confirment le peud’attentesrestantes au sein de la population française, alorsqu’ilsétaient encore 38%* à souhaiter que Nicolas Sarkozy soit candidat àl’électionen juillet 2011. A présidentielle l’inverse,87% des Français ne souhaitent pas que François Hollande soit candidat en 2017et lerejet massif est même partagé par son socle électoral de 2012, les sympathisants du Parti socialiste (67%), les personnes qui avaient voté pour lui au premier (71%) et au second tour (77%) del’électionprésidentielle.
5
* Sondages LH2L’Obs **Sondages BVA
Analyse des résultats (3/3)
Les Français sont mêmeaujourd’hui56% à ne pas penser que François Hollande sera candidat à la présidence de la République lors du scrutin de 2017.Dans cette hypothèse, les Français préfèreraient voir Manuel Valls représenter le Parti socialiste à cette élection(46%) plutôt que Martine Aubry (25%) ou Arnaud Montebourg (20%).
Cette hiérarchie est cependant très différente selon la proximité partisane. En effet,parmil’ensemblesympathisants de la gauche, 46% des des individus préféreraient que Martine Aubry représente le PScontre 35% pour Manuel Valls et 16% pour Arnaud Montebourg. En revanche, parmi les seuls sympathisants du Parti socialiste, qui constitueraient lecœurdu corps électoral en cas de primaire PS ouverte, Manuel Valls est de nouveau en tête des préférences (49%), devant Martine Aubry (39%) et Arnaud Montebourg (10%).
Si Nicolas Sarkozy avait battu des recordsd’impopularitéde son quinquennat, la défiance mesurée dans ce sondage à lors l’égard del’actionde François Hollande apparaît ici sans commune mesure avec celle exprimée àl’encontreson prédécesseur de pourtant lui aussi impopulaire. Non seulement les Français sont extrêmement négatifs sur le bilan de mi-mandat de François Hollande mais ils sont également très sceptiques sur l’efficacitépotentielle de son action àl’horizon2017 et ils ne pensent même pasqu’ilpourra se représenter en 2017.François Hollande a donc très largement déçu les Français et notamment ses électeurs qui lui reprochent une action politique inefficace sur les objectifs centraux de son quinquennat : la lutte contre le chômage, la restauration du pouvoird’achat,la réduction des inégalités etl’améliorationde la situation économique. Signed’une incapacité à fédérer unanimement perçue, seuls 10% des Français estiment que François Hollande est rassembleur, soit encore 17 points de moinsqu’enavril 2013 où ilsn’étaientdéjà que 27% à lui reconnaître cette qualité.Alors quel’année2015 sera marquée par deux séquences électorales majeures et dans un contexted’impopularitérecord, François Hollande voit doncl’obtentionde résultats concretss’érigeren priorité incontournable pour sauver la fin de son quinquennat. Erwan Lestrohan, Directeur d’études, BVA Opinion
6
* Sondages LH2L’Obs **Sondages BVA
Seulement 13% des Français jugent que le bilan de François Hollande à mi-mandat est positif
François Hollande arrive à mi-mandat, en tant que président de la République. Jugez-vous le bilan de la première partie de sa présidence?
7
S/T POSITIF 13%
Rappel mi-mandat NICOLAS SARKOZY* 38%
Assez positif 12%
Assez négatif 32%
Très positif 1%
S/T NÉGATIF 87%
Rappel mi-mandat NICOLAS SARKOZY* 58%
Très négatif 55%
* Rappel LH2/Nouvel ObsOctobre 2009
87%
13%
42%
3%
Très négatif
83%
Sympathisants de la droite
49%
NSP*
*Item non suggéré
* Rappel pour Nicolas Sarkozy LH2/Nouvel ObsOctobre 2009
20%
8
Dont sympathisants du PS4%
Seulement 13% des Français jugent que le bilan de François Hollande à mi-mandat est positif Selon la roximité artisane
13%
François Hollande arrive à mi-mandat, en tant que président de la République. Jugez-vous le bilan de la première partie de sa présidence?
59%
10%
41%
2% Rappel : 74%*
Assez positif
2%15%
Très positif
98% Rappel : 25%*
Dont sympathisants plus à gauche que le PS (LO-NPA-PdG-PC)
37%
1% 12%
Ensemble
55%
Assez négatif
49%
28%
45%
32%
Rappel : 58%*
Rappel : 38%*
Sympathisants de la gauche
31% Rappel : 17%* 13%
69% Rappel : 74%* 87%
S/T Positif
S/T Négatif
Seulement 13% des Français jugent que le bilan de François Hollande à mi-mandat est positif Selon le vote à l’élection résidentielle de 2012François Hollande arrive à mi-mandat, en tant que président de la République. Jugez-vous le bilan de la première partie de sa présidence?
9
Ensemble
1% 12%
2% nd Electeurs de François Hollande du 2 tour
3% Electeurs de François Hollande du 1er tour
25%
1% Electeurs de Nicolas Sarkozy du 2nd tour 15%
Très positif
Assez positif
32%
34%
Assez négatif
47%
47%
84%
Très négatif
55%
26%
15%
NSP*
1%
S/T Positif
13%
27%
37%
1%
*Item non suggéré
S/T Négatif
87%
73%
62%
99%
8 Français sur 10 déclarent que François Hollande les a déçus
Depuis son élection en mai 2012, diriez-vous que François Hollande vous a déçu ?
10
Rappel mars 2013* 31%
N'a pas déçu 18%
NSP* 1%
A déçu 81%
* Rappel BVA/Le ParisienMars 2013
Rappel mars 2013* 68%
*Item non suggéré
8 Français sur 10 déclarent que François Hollande les a déçus Selon la proximité partisane
Depuis son élection en mai 2012, diriez-vous que François Hollande vous a déçu ?
11
Ensemble
Sympathisants de la gauche
Dont sympathisants plus à gauche que le PS (LO-NPA-PdG-PC)
Dont sympathisants du PS
Sympathisants de la droite
N'a pas déçu
18%
28%
14%
34%
16%
A déçu
81%
72%
85%
66%
84%
NSP*
1%
1%
*Item non suggéré