Front national : forces et faiblesses de la diversité interne
1 page
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Front national : forces et faiblesses de la diversité interne

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
1 page
Français

Description

Page Figaro/CEVIPOF 05/16
Marine Le Pen est confrontée au défi de la dialectique de l'union et à celui des différences idéologiques et stratégiques de son mouvement et de son électorat.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 17 mai 2016
Nombre de lectures 21
Langue Français

Exrait

LE FIGARO mercredi 11 mai 2016
15ÉTUDES POLITCIQUHESAMPS LIBRES
PASCAL
PERRINEAU Front national : forces et
faiblesses de la diversité interne
Marine Le Pen est confrontée au défi de la dialectique de l’union et à celui
des différences idéologiques et stratégiques de son mouvement et de son électorat.
ontrairement à l’image mais aussi idéologique amène l’émer- courants ou encore que celui des Répu- et d’appeler à une « union des
souvent véhiculée de gence de la Nouvelle Droite populaire. blicains avec son effervescence de per- patriotes », véritable « pôle de
rassem« parti monolithique », le En 2009, les anciens fidèles qu’étaient sonnalités et ses lignes plurielles. La blement à vocation majoritaire ». CetteProfesseur
Front national est, dans sa Carl Lang ou encore Martine Lehideux seule différence est que le leadership divergence stratégique entre le père etdes universités
réalité, traversé de cou- quittent la maison mère pour fonder le fort de la patronne du Front national la fille, sensible dans les discours qu’ils
à Sciences Po, erCrants et de sensibilités di- Parti de la France ; dans le Midi, le cache davantage la division que ne le ont tenus l’un et l’autre lors du 1 Mai,
chercheur au Cevipof verses. Dès sa naissance, en 1972, ce maire d’Orange crée la Ligue du Sud. font les leaderships plus ou moins fai- n’empêche pas que, sur le fond, les
pluralisme était visible. Le parti qui se Enfin, en 2015, Jean-Marie Le Pen, père bles des patrons du PS ou des Républi- deux reprennent les mêmes antiennes
Longtemps masqués crée à l’époque rassemblait, sous la fondateur du parti, est chassé de l’or- cains. sur la « décadence », l’« asservissement
par le leadership fort houlette de Jean-Marie Le Pen, les ganisation qu’il avait fondée quarante- Depuis plusieurs mois, le pluralisme du pays à la finance et à l’Union
eurode la présidence frontiste, néofascistes d’Ordre nouveau ; ceux-ci trois ans plus tôt. frontiste s’exprime au travers de l’op- péenne », le « système », l’«
oligar« les ego et les lignes diverses » avaient d’ailleurs pris l’initiative de L’histoire du Front national est donc position frontale entre Marine Le Pen chie », l’« UMPS », la « défense de
s’exacerbent avec la montée fonder ce Front national pour l’unité l’histoire de violentes querelles per- et son père mais aussi au travers des l’identité française », la « submersion
en puissance électorale française, des anciens poujadistes, des sonnelles qui souvent cachent l’oppo- positions contrastées de Marion Maré- migratoire »…
du mouvement et les ambitions nostalgiques du pétainisme et des com- chal-Le Pen En tant que présidente du FN, Marine
présidentielles de Marine Le Pen. bats coloniaux et quelques autres cha- et du vice- Le Pen assume l’héritage idéologiqueL’histoire du Front national est l’histoire Le « pluralisme frontiste » pelles de l’extrême droite. D’ailleurs, président du mouvement et ne s’extrait pas des
de violentes querelles personnelles «qu’analyse Pascal Perrineau très vite, cette diversité interne va pro- Florian Phi- grandes pensées fétiches de celui-ci.
er« se révèle au travers voquer nombre d’affrontements et de lippot. Le Son discours du 1 Mai sur la « Francequi souvent cachent l’opposition de
de l’opposition frontale entre scissions à répétition. créateur du apaisée » était d’ailleurs empli des ha-tempéraments et de cultures différentes mais
Marine Le Pen et son père mais Dès 1974 se crée le Parti des forces FN et son bituels fracas du discours de « rupture »
aussi de stratégies et de choix opposésaussi au travers des positions nouvelles, qui agrège nombre d’oppo- actuelle pré- dont le Front national historique a tou-»
contrastées de Marion sants de militants d’Ordre nouveau sidente sont jours été porteur. Cependant, derrièrePASCAL PERRINEAU
Maréchal-Le Pen et du vice- hostiles à Jean-Marie Le Pen. En 1981, en opposi- les dénonciations rituelles et les
réféprésident, Florian Philippot ». une frange contestataire radicale quitte sition de tempéraments et de cultures tion quant à la stratégie du mouve- rences coutumières à l’insécurité, à
Assumant l’héritage idéologique le FN pour fonder le Parti nationaliste différentes mais aussi de stratégies et ment. Pour le premier, l’essentiel est l’immigration et à une conception de
du mouvement, Marine Le Pen français. En 1985, c’est au tour de quel- de choix opposés. « l’unité de l’opposition nationale », « la nation française qui doit bouter hors
se doit aujourd’hui de relever le ques responsables locaux d’entrer en L’affrontement entre Jean-Marie Le c’est-à-dire le rassemblement de tous l’Union européenne », le discours sur la
erdéfi dissidence avec la création d’un Front Pen et sa fille, les deux « 1 Mai » orga- les courants épars du nationalisme redécouverte de la souveraineté
natiode la diversité et d’apaiser d’opposition nationale. En 1998, après nisés par le président d’honneur et la d’extrême droite, et « l’opposition au nale ne parvient pas toujours à cacher
les tensions sur le plan des années d’escarmouches, le numé- présidente du Front national, les sensi- système », c’est-à-dire le refus de les divergences qui sont à l’œuvre
économique, social et culturel. ro deux du parti, Bruno Mégret, avec bilités diverses portées par Marion Ma- chercher – au travers d’une volonté de quant aux moyens pour y parvenir.
Toutefois, les querelles les siens, provoque la division la plus réchal-Le Pen et Florian Philippot sont dédiabolisation - des partenaires à À cet égard, le « social-étatisme » de
d’appareil soulignent importante que le Front national ait autant de symptômes d’oppositions droite et même à gauche. Pour la se- Florian Philippot, présenté comme seul
les fractures d’un parti peinant connue dans son histoire : le Mouve- d’ego que d’expressions de lignes di- conde, il y a un désir d’envoyer les si- moyen de sauver le « modèle social à la
à attirer le vote des seniors qui, ment national républicain emporte verses. À cet égard, le Front national gnaux d’une « respectabilité » en ten- française », ne semble pas toujours être
selon Luc Rouban, seront les alors plus de la moitié de l’appareil est soumis aux mêmes forces centrifu- tant de prendre de la distance par partagé par Marion Maréchal-Le Pen et
arbitres de l’élection frontiste. ges que le Parti socialiste avec ses riva- rapport aux courants les plus encom- ceux qui préconisent un «
pseudo-libéprésidentielle. ■ J. A. En 2008, une contestation locale lités d’éléphants et ses oppositions de brants de l’extrême droite de toujours ralisme national et conservateur ». Les
réserves exprimées par celle-ci sur la
sortie de l’euro, son insistance lors deClivages et consensus au sein de l'électorat du Front national Les valeurs des électeurs par tranches d’âge la dernière campagne des régionales
CLIVAGES TOTAL DES RÉPONSES POSITIVES EN %CONSENSUS sur la réduction de la fiscalité et de la
bureaucratie marquent un certain sou-18-24 25-34 35-49 50-64 65 ANSÉTRANGERS ÉCONOMIE ci de se différencier d’un axe FlorianANS ANS ANS ANS ET PLUSFAIRE CONFIANCEIl y a trop d'étrangers Pour relancer la croissance, il faut limiter Philippot-Marine Le Pen. Cet axe dé-99% 70% AUX ENTREPRISESen France au maximum le rôle de l'État dans l'économie nonce « l’infâme loi El Khomri », prônePOUR LUTTER 58% 56% 55% 58% 67% le retour à la retraite à 60 ans, l’aug-CONTRE LA CRISEIl n'y a pas Pour relancer la croissance, il faut renforcer mentation générale de 200 euros de1% 30%trop d'étrangers le rôle de l'État dans l'économie tous les salaires jusqu’à 1,4 fois le smic,
DONNER AUX
la hausse des taxes d’importation ou
ISLAM JUSTICE SOCIALE ENTREPRISES UNE encore la recentralisation du système19% 21% 19% 21% 33%PLUS GRANDE LIBERTÉL'islam cherche à imposer son mode Pour établir la justice sociale, il faudrait prendre de l’Éducation nationale.95% 56%
DE LICENCIEMENTde fonctionnement aux autres aux riches pour donner aux pauvres Les tensions sur le plan économique,
social ou encore culturel sont évidentes
L'islam ne cherche pas à imposer son mode Pour établir la justice sociale, il ne faut pas RÉDUIRE au cœur de l’appareil frontiste et la
de fonctionnement aux autres 5% 44%prendre aux riches pour donner aux pauvres LE NOMBRE DES 27% 27% 31% 37% 48% marginalisation et l’exclusion de
JeanFONCTIONNAIRES Marie Le Pen n’ont pas réussi à les faire
PROTECTIONNISME taire. D’autant plus qu’elles trouventAUTORITARISME
La France doit se protéger davantage AUGMENTER un écho parmi les électeurs du Front89% Le régime démocratique est irremplaçable, 50%du monde d'aujourd'hui LE TEMPS DE national. Autant les électeurs proches
c'est le meilleur système possible 32% 31% 28% 34% 50%TRAVAIL LÉGAL du parti partagent massivement le
creLa France doit s'ouvrir davantage DES SALARIÉS do de la présidente sur l’immigration,D'autres systèmes politiques peuvent
au monde d'aujourd'hui 11% l’Islam, la sécurité ou encore le protec-50%être aussi bons que la démocratie
tionnisme, autant ils sont souvent pro-METTRE
SÉCURITÉ fondément divisés sur le rôle de laUN HOMME FORT 45% 46% 49% 52% 57%EUROPE puissance publique dans l’économie etIl faudrait rétablir la peine À LA TÊTE DU PAYS89% Souhait que la France reste surtout sur l’Europe, la justice socialede mort en France 44%
dans la zone euro et l’autoritarisme. Sur tous ces derniersAUGMENTER
Il ne faut pas rétablir la peine sujets, l’électorat du FN est très clivé. IlLES EXPULSIONS 56% 53% 60% 63% 67%Souhait que la France sortede mort en France 11% constitue une véritable chambreDE CLANDESTINS
de la zone euro et repasse au franc 56% d’écho des divisions qui partagent
l’appareil dirigeant d’un parti plus fracturéSources : enquête « Fractures françaises 2016 », vague 4, Ipsos pour Sciences Po, Le Monde, Fondation Jean-Jaurès, sondage réalisé du 15 au 19 avril 2016 Source : enquête électorale française, Cevipof, Luc Rouban Infographie
auprès d'un échantillon de 1 013 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus qu’il n’en a l’air. ■
Luc Rouban : le FN bute sur l’attachement européen des retraités
n’est pas le cas des jeunes, qui sont dé- dans leurs rangs que l’on trouve la plus Les seniors ne sont-ils pas projections électorales pour le premier
PROPOS RECUEILLIS PAR
politisés. Ensuite - et c’est un résultat grande attente d’autorité tant dans le les représentants d’une société tour de la présidentielle de 2017, en JOSSELINE ABONNEAU abonneau@lefigaro.fr
consternant pour l’Éducation nationale domaine de la sécurité que sur le terrain traditionnelle ? l’état des informations disponibles en
comme pour les familles - parce que les des questions sociétales, ce qui est assez Troisième idée reçue à renverser : la de- mars 2016, montrent qu’Alain Juppé, en
LE FIGARO. – Pourquoi soutenez-vous seniors sont bien plus cultivés que les paradoxal là aussi, puisqu’une partie des mande de libéralisme économique, au l’absence de François Bayrou, ferait son
que les seniors sont au cœur jeunes en matière politique. Les trois plus de 65 ans compose la génération demeurant modeste, n’est pas portée meilleur score (44 % des suffrages
exdes prochaines élections et qu’ils quarts d’entre eux connaissent le parti des soixante-huitards. Par exemple, un par des jeunes épris de mondialisation primés) chez les seniors alors que
Maripourraient y jouer le rôle d’arbitres ? politique du président de leur région tiers d’entre eux considère que l’immi- contre des vieux favorisant une société ne Le Pen obtiendrait chez eux 21 %
Luc ROUBAN, directeur de recherches contre la moitié dès 18-24 ans ou des gration est une source d’enrichissement fermée. C’est exactement l’inverse. La contre 28 % chez les 18-24 ans. Nicolas
au CNRS-Cevipof*. – La vie politique 25-34 ans. Cette différence perdure quel culturel contre la moitié des 25-34 ans. moitié des seniors s’avèrent défendre Sarkozy, quant à lui, ferait son meilleur
française est marquée aujourd’hui par que soit le niveau de diplôme. Parmi les Le Front national a d’ailleurs fait une une position libérale affirmée contre le score chez les seniors mais à 26 %
seuleun puissant paradoxe. Tous les débats diplômés du supérieur, les seniors sont percée dans cet électorat, qui était jus- quart des 18-24 ans. Le niveau moyen ment, ce qui mènerait alors François
s’organisent autour des jeunes, qu’il 80 % à donner une bonne réponse qu’en 2012 acquis pour l’essentiel au de libéralisme est plus élevé chez les se- Bayrou à 14 % et Marine Le Pen à 23 %.
s’agisse de contester la loi El Khomri sur contre 57 % des 18-24 ans. Enfin, l’évo- centre et à la droite parlementaire. niors, qui disposent, il est vrai, de patri- La question est donc devenue
complele travail, de déplorer leur niveau de lution démographique va faire des se- Contrairement aux idées reçues, ce sont moines plus importants et d’un niveau xe : le Front national peut surtout
s’apchômage et leurs difficultés sociales ou niors une force politique centrale puis- bien les seniors et non les jeunes qui de vie plus élevé. Mais à un niveau de vie puyer sur les jeunes alors que ces
derde chercher le renouveau démocratique. qu’ils constituent actuellement 18,8 % sont les plus critiques à l’égard de la fa- égal, les seniors sont toujours plus libé- niers sont plus libéraux sur le plan
Mais l’essentiel de la décision politique de la population et qu’ils en constitue- çon dont fonctionne la démocratie en raux que les jeunes. Cela explique que culturel que les seniors mais moins
libéest en réalité entre les mains des retrai- ront 22,5 % en 2027, dans deux quin- France et ce sont eux également qui dé- les candidats les plus libéraux aux pri- raux qu’eux sur le plan économique.
tés, c’est-à-dire globalement des seniors quennats. noncent le plus le manque d’intérêt que maires des Républicains sont surtout Pour la droite parlementaire, l’électorat
de 65 ans et plus. Cela s’explique par le leur portent les élus. Cependant, ils sont soutenus par les seniors. Par ordre senior est crucial mais n’est plus aussi
jeu convergent de plusieurs facteurs. Quel rapport les seniors également très attachés à la construc- croissant de libéralisme, on voit ainsi captif qu’en 2012. Les candidats de
droiTout d’abord, les seniors sont bien plus entretiennent-ils avec les droites, tion européenne, contrairement aux que Nicolas Sarkozy trouve 27 % des te devront donc équilibrer au mieux
actifs en politique. Ils votent très sou- et le Front national en particulier ? jeunes, et là réside une véritable diffi- électeurs chez les seniors contre 29 % leur offre d’autorité et de libéralisme. ■
ovent, suivent les débats et sont très in- Indéniablement, ils constituent un bloc culté pour le Front national dans la pour Alain Juppé, 31 % pour François * Note du Cevipof, n 17, avril 2016.http://
téressés par les élections de 2017, ce qui conservateur dans la mesure où c’est conquête électorale des seniors. Fillon et 37 % pour Bruno Le Maire. Les www.enef.fr/les-notes/
A

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents