ARGU FLASH
IMPÔTS LES FRANÇAIS S’APPAUVRISSENT !
À RETENIR dneloalsiHançorFrépaéciddlacsifegauqaratmLeappauvrit les Français en particulier les classes moyennes. e gouvernement prévoit de nouvelles aMhluenemesuerl,t hausses d’impôts : suppression du quotient conjugal et aquataxe. réduire les dépenses publiques pour Ilnyaquunesolution:rendre de l’argent aux Français en baissant les impôts.
CHIFFRE CLÉ 1,36 million C’est le nombre de contribuables qui sont dans l’incapacité de payer leurs impôts en 2013.
Les augmentations d’impôts de François Hollande ont durement frappé les Français en particulier les classes moyennes
Les impôts ont augmenté de plus de 50 milliards en moins de 2 ans :  doublerabot du quotient familial ; taxation des heures supplémentaires, de l’épargne salariale, de l’assurance vie ; hausse des droits de succession et des droits de mutation ; augmentation des cotisations des entrepre-neurs, des salariés, des indépendants ; fiscalisation de la majoration de pension des retraités parents de plus de 3 enfants… Tout cela pèse sur le pouvoir d’achat des Français ! pouvoir le Fin 2012 (après les augmentations d’impôts décidées à l’été par François Hollande), d’achat a d’ailleurs reculé, pour la première fois depuis 1984.
La tendance à l’appauvrissement se confirme
Les recettes fiscales se sont effondrées par rapport aux prévisions en 2013. Par rapport à la Loi de Finances Initiale, il manque 3,1 milliards sur l’impôt sur le revenu, 3,8 milliards sur l’impôt  Lachute de l’Impôt sur le revenu et de la TVA sur les sociétés et 5,6milliards sur la TVA. révèlent que les revenus et donc la consommation des Français baissent. Par rapport à 2012, 10 à 15 % de contribuables supplémentaires se retrouvent cette année dans l’incapacité de payer leurs impôts. Au total, en 2013, entre 1,36 million et 1,42 million de Français auront demandé soit l’étalement du paiement de leurs impôts, soit un recours gracieux. Cette augmentation de 2012 à 2013 montre que c’est la politique socia-liste qui provoque des ravages… Il s’agit là de situations qui peuvent parfois devenir dramatiques : des milliers de familles, retraités, salariés apprennent soudainement qu’ils doivent payer des impôts
www.u-m-p.org
© Éditions de l’Union
17 décembre 2013
ARGU FLASH
ou plus d’impôts alors que cela n’avait jamais été le cas auparavant et que leurs revenus n’ont pas augmenté. Des ménages qui bouclaient tout juste leur budget sont pris dans le piège de l’étau fiscal socialiste. 1 Français sur 3 déclare travailler Selon le baromètre O2-Market Audit réalisé fin novembre, ou avoir travaillé au noir, contre seulement 13 % en 2008. Sont ainsi payés au noir plus de la moitié des baby-sitters et des aides scolaires, 1/3 des salariés dans le domaine des tâches ména-gères, ou 42 % dans l’accompagnement des personnes âgées. Près de 20 % des sondés déclarent recourir au « travail gris » (variante du travail au noir qui revient à ne déclarer que quelques heures travaillées) contre 2 % il y a 5 ans. C’est le signe que les Français fuient l’impôt faute de pouvoir le payer.
Le gouvernement continue pourtant à prévoir de nouvelles hausses d’impôts : fin du quotient conjugal et aquataxe…
La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, propose de supprimer le quotient conjugal au nom du droit des femmes. On voit mal comment cela pourrait contribuer mais on voit très bien que cela pourrait à renforcer l’égalité entre les hommes et les femmes, se traduire par une augmentation d’impôts brutale pour tous les ménages où l’un des conjoints gagne moins que l’autre. Sont concernées, en première ligne, les familles nombreuses où l’un des conjoints a choisi de se mettre à temps partiel ou d’arrêter son activité pour s’occuper de « 60 % des couples mariés ou pacsés ont ses enfants. Selon une étude de l’INSEE de mai 2013 un impôt inférieur à celui qu’ils paieraient en déclarant séparément. »60 % des couples mariés ou pacsés seraient donc perdants avec une telle réforme et verraient leurs impôts augmenter. La majorité socialiste vient de créer l’aquataxe. Une taxe de 40maximum par an et par prélever sur les tous les personne que les communes ou communautés de communes pourront habitants d’une zone risquant une inondation soit 17 millions de personnes en France ! À terme, la taxe pourrait s’élever jusqu’à 600 millions € par an. La gauche ne peut pas continuer plus longtemps à faire la sourde oreille face à la colère et à l’appauvrissement qu’engendre son matraquage fiscal. Elle ne peut continuer à créer de nouvelles taxes comme si de rien n’était. Il n’y a aujourd’hui qu’une urgence fiscale: réduire massivement les dépenses publiques pour baisser les impôts de tous les Fran-çais. C’est ce que propose l’UMP.
www.u-m-p.org
© Éditions de l’Union
17 décembre 2013