L

L'éclatement du paysahe politique français

-

Documents
1 page
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Page Figaro/CEVIPOF sur européennes 2014

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 27 mai 2014
Nombre de lectures 97
Langue Français
Signaler un problème

«« «
mardi 27 mai 2014 LE FIGARO « «
«18 EUROPÉENNES 2014CHAMPS LIBRES POLITIQUE « «
« ««
PASCAL L’éclatement du paysage PERRINEAU
politique français
Premier parti hors système, le Front national s’affirme dans la quasi-totalité
des catégories socioprofessionnelles.
omme on pouvait s’y attendre, 20 000 euros). Au-delà du seul Parti so- d’opposant dans les autres régions mé- blique et de la majorité mise en place en
cialiste, c’est l’ensemble de la gauche tropolitaines. Avec 25 % en moyenne 2012. Le Front national est devenu, par-l’effet dissolvant de ces élec-
ticulièrement dans les milieux popu-tions européennes a été ma- qui enregistre un affaiblissement peu nationale, le Front national, qui n’avait Cjeur. Certes, il s’agit d’élections commun : les listes de la gauche de gou- jamais accédé à la première place dans le laires, l’exutoire privilégié de la sanctionProfesseur
secondes, intermédiaires, à la propor- vernement comme celles de la gauche système électoral, franchit une étape et du rejet de la majorité au pouvoir.des universités
tionnelle intégrale, mais qui ont aussi de la contestation rassemblent difficile- importante dans sa stratégie d’expan- L’évolution du discours du Front natio-et chercheur au centre
une fonction annonciatrice (1979 PS ment un tiers de l’électorat. La gauche sion et de pénétration. Pour la première nal, son appropriation de pans entiers
de recherches conquérant, 1984 FN nouvel acteur puis dans son ensemble connaît une décrédi- fois dans l’histoire des élections euro- du nationalisme républicain, la gauchi-
politiques sation de nombre de ses propositionsacteur à part entière 1989, 1994, 1999, bilisation et une érosion de sa légitimité péennes, c’est un parti hors système qui
de Sciences Po 2004, 2009). sans précédent. emporte la majorité relative. économiques et sociales lui ont permis
Malgré un léger soubresaut par rap- Depuis 2009, elle a perdu plus de 11 Depuis 1979, le RPR et l’UDF puis d’ouvrir son éventail politique et de ré-(Cevipof)
port aux élections européennes de 2009, points et confirme au plan européen son l’UMP avaient remporté à cinq reprises cupérer toute une série de protestations
la participation avec 43 % des électeurs déclin historique des municipales. Ces les élections (1979, 1984, 1989, 1994, et d’inquiétudes venant d’horizons plu-
inscrits se maintient à un bas niveau. défaites locales et supranationales lais- 2009), le PS l’avait emporté à deux re- riels et hétéroclites.
prises (1999, 2004). 2014 marque, à cet Certes, d’autres pays en Europe ontL’enjeu européen en dépit de sa politisa- sent pressentir des lendemains difficiles
tion et de sa personnalisation est resté pour les prochaines échéances nationa- égard, une rupture. Les deux principales connu des poussées de forces nationalis-
un enjeu à faible intensité. L’électorat les qui s’annoncent. forces de gouvernement sont, pour la tes plus ou moins proches du Front na-
des oppositions de droite et du Front na- La droite et le centre, qui avaient su première fois, surclassées. Dans les six tional (Autriche, Danemark, Finlande,
tional s’est davantage mobilisé que celui récupérer toute une partie de ce vote élections européennes où le Front natio- Suède) mais aussi nombre de pays ont
des gauches, qui a utilisé aussi l’absten- sanction lors des municipales, n’ont pas nal avait été jusqu’alors présent, jamais vu ces forces décliner (Bulgarie, Italie,
il n’avait dépassé la troisième Pays-Bas, Roumanie). Le cas français tion pour faire entendre son désappoin-
Le Front national est devenu,tement. Selon le sondage Ipsos Steria*, place (1989) et avait oscillé reste original : c’est dans l’Hexagone
42 % seulement des électeurs de Fran- entre la quatrième place que le national populisme atteint sonparticulièrement dans «
çois Hollande de 2012 se sont rendus aux (1984, 2004), la cinquième plus haut niveau et sa dynamique la plus
les milieux populaires, l’exutoireurnes européennes, alors que 52 % de (1994), la sixième (2009) et forte en Europe.
ceux de Nicolas Sarkozy et 50 % de ceux même la huitième en 1999. Comme si la question européenneprivilégié de la sanction et du rejet
de Marine Le Pen ont voté. Décidément les choses ont avait réveillé et cristallisé un vieux tem-de la majorité au pouvoir » pérament nationaliste assoupi et pre-À cette sanction abstentionniste s’est bien changé, et dimanche
ajoutée une terrible sanction par les ur- 25 mai, le Front national est nant sa source à des origines politiques
nes : les listes du Parti socialiste, avec à connu le même débouché glorieux dans le premier parti chez les hommes (25 %) et idéologiques diversifiées. C’est à cette
peine 14 % des suffrages exprimés, ont ces élections européennes où la dimen- et chez les femmes (24 %), dans toutes fièvre obsidionale particulière que la
subi une véritable marginalisation et ont sion gestionnaire et la culture de gou- les catégories d’âge, sauf chez les per- France qui s’ouvre aux grands vents du
battu le record de faiblesse du socialisme vernement des candidats ne sont pas ou sonnes de plus de 60 ans où il reste de- dehors va être confrontée dans les an-
nées qui nous séparent du prochain aux européennes (14,5 % en 1994 en peu prises en compte. L’UMP connaît vancé par l’UMP, dans toutes les catégo-
pleine débâcle mitterrandiste). Le Parti une récession d’environ 6,5 points par ries socioprofessionnelles, sauf chez les grand rendez-vous présidentiel. ■
socialiste semble renouer, deux ans rapport à 2009, alors que le centrisme, cadres supérieurs où il est dominé par Sondage Ipsos Steria pour France Télévi-
après sa victoire, avec l’atmosphère de cette fois-ci uni, enregistre une très lé- l’UMP, le PS et l’UDI. sions, Radio France, «Le Point», LCP/Pu-
fin de règne qui avait frappé le socia- gère hausse. Le solde pour la droite clas- Cette montée en puissance du FN a été blic Sénat, France 24, effectué auprès de
lisme mitterrandien douze ans après sa sique et le centre se traduit dans une portée à la fois par les effets délétères de 2048 personnes constituant un échantillon
De l’élection la crise économique et sociale, par l’ac-victoire de 1981. Il est frappant de érosion d’environ 7 points qui prive national représentatif de la population
constater que le PS est en voie de quasi- l’UMP de la première place à laquelle centuation du malaise français par rap- française âgée de 18 ans et plus. Dates du
européenne de 2009 disparition chez les ouvriers (8 %) ou son rôle dans l’opposition pouvait lui port à la mondialisation et à l’Europe, terrain : du 22 au 24 mai 2014. Échantillon
encore dans la « France d’en bas » (11 % faire prétendre. Sauf dans la grande ré- mais aussi par un climat de défiance po- interrogé par Internet. Méthode des quotas.
au scrutin de 2014 chez les Français vivant dans un foyer gion Ouest et en Ile-de-France, l’UMP litique porté à son point d’acmé par
où le revenu brut annuel est de moins de voit le FN lui ravir la première place l’impopularité du président de la Répu- » Lire aussi PAGES 2 À 10 ET 19 À 22+
« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge atteur » Beaumarchais
-2,4
en gris clair : rappel des résultats 2009
59,4
57 Europe ÉcologieFront national MoDem+UDI Front de gaucheUMP Parti socialiste DVG+2,4 -0,1 +2,3 - Les Verts
EN % DES SUFFAGES EXPRIMÉS DIFFERENTIEL EN POINTS
43
41,240,6 38,9 +0,2 +2,7 +1,4 +18,7-4,5 -2,5 -7,4 -7,1 -0,7 -0,5 -0,3
27,9
25
20,8
16,5 16,3
14
9,98,9 8,5
6,76,1 6,1 6,3 6,36 4,7 4,43,21,8 1,7 1,6 0,50,5 0
Votants Abstentions Blancs, Extrême Front PS Divers EELV Centre UMP Divers Front Extrême AutresExprimés
nuls gauche de et alliés gauche UDI- et alliés droite national droite
gauche MoDemEN % DES INSCRITS
BOUQUET
€Bonnenouvelle:
/semaine5
7QUOTIDIENSvousn’allezplus 1MAGAZINE
Pourseulement5€*parsemaineetsansengagement,
téléchargez7quotidienset1magazinedevotrechoixenrater parmilemeilleurdelapressed’actualité.Retrouvezvotre
sélectionsurtablette,smartphoneetordinateur.
Construisez-vousuneoffresurmesure:vousêtes
libredechoisir,libredechanger.uneseule!
ChoisissezlebouquetnumériqueePresse.frquivousconvient:
Lisez.Entouteliberté.
A
*Prixdel’abonnementhebdomadaire.Àchoisirparmilessélectionsd’ePresse.VoirconditionssurePresse.RCSParisB529127748