>ARGU FLASH<  24Janvier 2012 LA DÉMAGOGIE DE FRANÇOIS HOLLANDE SUR LE PRIX DE L’ESSENCE
1/Français font face à une situation très pénalisante : Lesles prix des carburants sont aujourd’hui à des niveaux historiquement hauts.En moyenne la semaine dernière : le gazole était à 1,42 euros le litre et le sans plomb 95 était à 1,56 euros le litre. Il faut comprendre les2 facteurs qui expliquent cette situation: les cours du pétrole sont depuis plusieurs mois à des niveaux élevés,en raison des tensions de long terme sur la demande et du contexte géopolitique (les révolutions arabes, la récente crise du détroit d’Ormuz avec l’Iran ou les grèves au Nigeria) la baisse de l’euro de ces dernières semainesa contribué à renchérir les prix à la pompe en France, qui sont exprimés en euros, alors que les achats de pétrole sont effectués en dollars. 2/ Faceà cette situation,François Hollande fait deux propositions aussi incohérentes qu'inefficaces: Bloquer les prix.Comment voulez-vous bloquer les prix sur un marché international ?Seules les marges peuvent éventuellement l’être.Mais cela n’a pas de sens puisque les marges des raffineurs ou distributeurs de carburants sont très faibles (quelques centimes d’euros) et comptent peu dans les prix des carburants.Cette mesure aurait un impact très limité sur les prix et aggraverait les difficultés de nos raffineurs.On ne peut pas avoir d'un côté Laurent Fabius qui demande à l'Etat d'intervenir pour sauver la raffinerie Pétroplus et de l'autre François Hollande qui propose de pénaliser les raffineries ! Le retour de la TIPP flottante.Déjà François Hollande devrait savoir quela TIPP n'existe plus et qu'elle a été remplacée par la TICPE(taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques). En quoi consiste sa mesure?Il s'agit de faire supporter au budget de l'Etat la hausse du prix de l'essence,en faisant automatiquement baisser les taxes sur les produits énergétiques quand les prix augmentent.Cela s'appelle un tour de passe-passe !Parce que le budget de l'Etat, c'est l'argent des Français ! Financer la baisse du prix des carburants par l’endettement, c’est le financer par nos impôts. Entre 2000 et 2002, le Gouvernement de Lionel Jospina expérimenté la TIPP flottante, les prix à la pompe ont baissé demoins de 2 centimes d'euros.Cela a coûté 2,7 milliards d'euros à l'Etat.Donc d'un côté on allège de 2 centimes le coût de l'essence et de l'autre on augmente les impôts de 2,7 milliards !Cela s'appelle un coup de com'!
www.u-m-p.org
1
3/ Là où l'hypocrisie est totale c'est que les Régions ont également la possibilité de moduler cette taxe. Orcette année, toutes les régions ont décidé d'augmenter de 2,5 centimes le prix de chaque litre de carburants(à l'exception de la Corse et du Poitou-Charentes). Donc s'il voulait être cohérent,François Hollande demanderait à ses amis socialistes, qui dirigent toutes les Régions sauf une, de baisser leurs taxes !vérité c'est La que les socialistes sont prisonniers de leurs alliés Verts dans les Régions qui se servent de cette taxe comme d’une éco-taxe pour pénaliser les personnes qui ont une voiture. 4/ La solution que propose le Gouvernement c'est la concurrence, en assurant une transparence absolue sur les prix et les marges : chaque Français peut aller sur le site «prix-carburants.gouv.fr »,permet de qui comparer le prix de chaque station-service en France.Il y a parfois des écarts de prix de 15 centimes entre deux communes, alors qu'est- ce que représentent les 2 centimes que nous propose François Hollande ? le Gouvernement contrôle régulièrement que les distributeurs respectent leur engagement de répercuter les baisses aussi vite que les hausses de prix,et l’administration mène des contrôles permanents des obligations d’affichage ; laDirection Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) a effectué 14 764 contrôles en 2011 auprès de 7434 stations serviceset 127 procès-verbaux d’infraction ont été dressés. 5/Enfinnous avons choisi de réduire notre dépendance au pétrole: avec le développement des biocarburants, une filière que l’accord Verts/PS veut fragiliser. Il propose de « supprimer les politiques de soutien aux agrocarburants » (p.14). Un véhicule qui roule au biocarburant émet pourtant 60 à 70% de gaz à effets de serre en moins que s’il roulait au gazole. Grâce aux biocarburants, c’est 5 millions de tonnes de CO2 qui n’ont pas été émises en France, en2009. en favorisant les véhicules moins consommateurs avec le bonus-malus(3,9 millions de véhicules aidés depuis 2008 pour un coût de 2,9 milliards d’euros) etla prime à la casse (1,4 millions de primes versées entre 2009 et 2011, 1 milliard d’euros de coût). Le but est d’avoir un parc automobile plus moderne et donc moins polluant et moins énergivore. Nous avons aussi parié sur ledéveloppement du véhicule électrique. en faisant le choix du nucléaire.là l'hypocrisie ultime de François Hollande: C'estCette soudaine préoccupation au sujet de prix de l’énergie fait sourire de la part du candidat qui a proposé, avec ses alliés Verts, la fermeture de 24 réacteurs nucléaires en France.Une fermeture qui se traduirait non seulement par le plus grand plan social de l’Histoire de France (400 000 emplois menacés), mais aussi pas une augmentation de 40 à 50% de la facture d’électricité. On est en plein double langage ! d’ailleurs, les Français ne sont pas dupes: selon un sondage IFOP pour Sud ouest Dimanche du 22 janvier 2012, 60% des sondés pensent que François Hollande ne tiendra pas cette promesse, et qu’elle n'aura aucun effet.
www.u-m-p.org
2