//img.uscri.be/pth/cd778982eb2d1030f087a3bd2b6e12995af2d7e9
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

LA FRAUDE FISCALE

De
2 pages
92 -Contribution au débat d’actualité N°9 Publié le 17 avril 2016 par un adhérent du MRC 92 LA FRAUDE FISCALE La iscalité en France n’a pas bonne presse: quelquefois, elle est jugée incompréhensible, injuste, complexe, instable… Les qualiicatifs les plus désagréables s’abattent régulièrement sur elle ! Aussi, il est régulièrement question de la réformer et les projets de refonte iscale surgissent au gré des campagnes électorales. Au inal, cela accouche bien souvent de « mesurettes », sans commune mesure avec l’enjeu ! Il est pourtant un élément de contexte qui mérite que l’on s’y attarde quelques instants. C’est le chifre estimé de la fraude iscale en France : le détournement illégal d’un système iscal, par un foyer, dans le but d’échapper à l’impôt (ou visant à le réduire). Ainsi, selon certaines organisations syndicales, telle que «Solidaires »au sein de la DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques), cette fraude serait estimée entre 60 et 80 milliards d’euros. Or, ce chifre que l’on aurait pu imaginer aisément gonlé, à des ins de stratégie syndicale interne, est, depuis peu, repris à l’identique par les divers ministres en charge du budget et des inances. Oui c’est bien de 80 milliards d’euros que le ministre en charge des inances publiques avoue manquer dans ses caisses ! Evidemment, une réforme iscale d’envergure est nécessaire (comme remettre au cœur du dispositif l’impôt direct et citoyen) mais il faut, en outre, s’attaquer frontalement au léau.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

92 -Contribution au débat d’actualité N°9 Publié le ϭϳ avril ϮϬϭϲ par un adhérent du MRC 9Ϯ LA FRAUDE FISCALE La fisĐalitĠ eŶ FƌaŶĐe Ŷ’a pas ďoŶŶe pƌesse : ƋuelƋuefois, elle est jugĠe iŶĐoŵpƌĠheŶsiďle, iŶjuste, Đoŵpledže, iŶstaďle… Les ƋualifiĐatifs les plus dĠsagƌĠaďles s’aďatteŶt ƌĠguliğƌeŵeŶt suƌ elle ! Aussi, il est ƌĠguliğƌeŵeŶt ƋuestioŶ de la ƌĠfoƌŵeƌ et les pƌojets de ƌefoŶte fisĐale suƌgisseŶt au gƌĠ des ĐaŵpagŶes ĠleĐtoƌales. Au fiŶal, Đela aĐĐouĐhe ďieŶ souveŶt de « ŵesuƌettes », saŶs ĐoŵŵuŶe ŵesuƌe aveĐ l’eŶjeu ! Il est pouƌtaŶt uŶ ĠlĠŵeŶt de ĐoŶtedžte Ƌui ŵĠƌite Ƌue l’oŶ s’LJ attaƌde ƋuelƋues iŶstaŶts. C’est le Đhiffƌe estiŵĠ de la fƌaude fisĐale eŶ FƌaŶĐe : le dĠtouƌŶeŵeŶt illĠgal d’uŶ sLJstğŵe fisĐal, paƌ uŶ foLJeƌ, daŶs le ďut d’ĠĐhappeƌ à l’iŵpôt ;ou visaŶt à le ƌĠduiƌeͿ. AiŶsi, seloŶ ĐeƌtaiŶes oƌgaŶisatioŶs sLJŶdiĐales, telle Ƌue « Solidaiƌes » au seiŶ de la DGFIP ;DiƌeĐtioŶ GĠŶĠƌale des FiŶaŶĐes PuďliƋuesͿ, Đette fƌaude seƌait estiŵĠe eŶtƌe ϲϬ et 8Ϭ ŵilliaƌds d’euƌos. Oƌ, Đe Đhiffƌe Ƌue l’oŶ auƌait pu iŵagiŶeƌ aisĠŵeŶt goŶflĠ, à des fiŶs de stƌatĠgie sLJŶdiĐale iŶteƌŶe, est, depuis peu, ƌepƌis à l’ideŶtiƋue paƌ les diveƌs ŵiŶistƌes eŶ Đhaƌge du ďudget et des fiŶaŶĐes. Oui Đ’est ďieŶ de 8Ϭ ŵilliaƌds d’euƌos Ƌue le ŵiŶistƌe eŶ Đhaƌge des fiŶaŶĐes puďliƋues avoue ŵaŶƋueƌ daŶs ses Đaisses ! EvideŵŵeŶt, uŶe ƌĠfoƌŵe fisĐale d’eŶveƌguƌe est ŶĠĐessaiƌe ;Đoŵŵe ƌeŵettƌe au Đœuƌ du dispositif l’iŵpôt diƌeĐt et ĐitoLJeŶͿ ŵais il faut, eŶ outƌe, s’attaƋueƌ fƌoŶtaleŵeŶt au flĠau. BieŶ sûƌ, ĐeƌtaiŶs tedžtes lĠgislatifs et juƌidiƋues oŶt faĐilitĠ la lutte ĐoŶtƌe la fƌaude. La ŵise eŶ plaĐe, eŶ ϮϬϭϯ, du seƌviĐe de tƌaiteŵeŶt des dĠĐlaƌatioŶs ƌeĐtifiĐatives ;STDRͿ, suƌŶoŵŵĠ le seƌviĐe des « ƌepeŶtis fisĐaudž », a peƌŵis à l’Etat de ƌĠĐupĠƌeƌ eŶviƌoŶ ϲ,ϱ ŵilliaƌds d’euƌos suƌ ϯ aŶs. UŶe avaŶĐĠe Ƌui Ŷe dĠvoile, toutefois, Ƌue la paƌtie visiďle de l’iĐeďeƌg… D’autaŶt plus Ƌue le dispositif a pƌiŶĐipaleŵeŶt touĐhĠ des ĐoŶtƌiďuaďles aLJaŶt spoŶtaŶĠŵeŶt fait leuƌs dĠŵaƌĐhes. Le plus souveŶt, Đela ĐoŶĐeƌŶe doŶĐ des petits et ŵoLJeŶs Đoŵptes. Audž pƌeŵiğƌes ĐoŶstatatioŶs, le STDR seŵďle ġtƌe iŶeffiĐaĐe pouƌ les plus gƌos fƌaudeuƌs. EffeĐtiveŵeŶt, Đes deƌŶieƌs Ŷ’oŶt Ŷi iŶtĠƌġt, Ŷi eŶvie, de se ƌepeŶtiƌ et de ƌapatƌieƌ leuƌs Đoŵptes dĠteŶus à l’ĠtƌaŶgeƌ et, de fait, ƌĠiŶtĠgƌeƌ la ĐoŵŵuŶautĠ ŶatioŶale. Pouƌ ϮϬϭϱ, la ďataille ĐoŶtƌe la fƌaude fisĐale a tout de ŵġŵe peƌŵis, à l’Etat, de ƌĠĐupĠƌeƌ pƌğs de Ϯϭ ŵilliaƌds d'euƌos ;ŵoŶtaŶt total des ƌedƌesseŵeŶts fisĐaudž et des saŶĐtioŶs pouƌ les paƌtiĐulieƌs et les eŶtƌepƌisesͿ. UŶ Đhiffƌe eŶ hausse : Đ’est la pƌeŵiğƌe aŶŶĠe où la ďaƌƌe des ϮϬ ŵilliaƌds est dĠpassĠe, soit ϭ8% de plus paƌ ƌappoƌt à ϮϬϭϰ. Toutefois, Ŷous soŵŵes eŶĐoƌe loiŶ des 8Ϭ ŵilliaƌds d’euƌos de dĠtouƌŶeŵeŶt fisĐal. D’ailleuƌs, la Đouƌ des Đoŵptes jugeait Ƌue l’aŶŶĠe ϮϬϭϱ avait aďouti à« des résultats décevants.»La deƌŶiğƌe affaiƌe ŵĠdiatiƋue, dite des « PaŶaŵa papeƌs », ƌisƋue de faiƌe edžploseƌ Đe Đhiffƌage et dĠŵoŶtƌe ‐ s'il eŶ est eŶĐoƌe ďesoiŶ ‐ les ƌavages Ƌue Đette fƌaude eŶ Đol ďlaŶĐ Đause au ďudget de la ŶatioŶ. OŶ le ĐoŵpƌeŶd aisĠŵeŶt : la gueƌƌe ĐoŶtƌe la fƌaude est ŶĠĐessaiƌe pouƌ ƌeŶfloueƌ les Đaisses de l’Etat. Autƌe eŶjeu, Đette lutte est iŵpĠƌieuse pouƌ ĐoŶtƌeƌ les ƌĠseaudž teƌƌoƌistes. EŶ effet, il est iŶdĠŶiaďle Ƌue les ƌĠseaudž salafistes tiƌeŶt leuƌs ƌeveŶus de diveƌs tƌafiĐs eŶ tout geŶƌe. Des tƌafiĐs eŶtƌeteŶus paƌ l’ĠvasioŶ fisĐale, le dĠtouƌŶeŵeŶt illĠgal et le ďlaŶĐhiŵeŶt d’aƌgeŶt.
Il est doŶĐ ĠtoŶŶaŶt, voiƌe suƌpƌeŶaŶt, Ƌue le MiŶistğƌe de l'ĠĐoŶoŵie, des fiŶaŶĐes et de l'iŶdustƌie ;MINEFIͿ Ŷe soit pas, à Đe titƌe, ĐoŶsidĠƌĠ Đoŵŵe uŶe adŵiŶistƌatioŶ pƌioƌitaiƌe, tout Đoŵŵe pouƌƌait l’ġtƌe la justiĐe ou la poliĐe… AiŶsi, ĐoŵŵeŶt edžpliƋueƌ la suppƌessioŶ de ϮϱϬϬ eŵplois ĐhaƋue aŶŶĠe depuis pƌğs de didž aŶs ? Et la Đuƌe d’austĠƌitĠ seŵďle se pouƌsuivƌe… Quelle est doŶĐ l’aŵďitioŶ de l’Etat ? La ďataille ĐoŶtƌe les ƌĠseaudž islaŵistes doit passeƌ paƌ uŶe lutte ĐoŶtƌe le Ŷeƌf de la gueƌƌe, Đ’est‐à‐diƌe leuƌs fiŶaŶĐes ! SaŶs ageŶts, Đe Đoŵďat seŵďle peƌdu d’avaŶĐe… Il faut ƌeŶfoƌĐeƌ ĐoŶĐƌğteŵeŶt le MINEFI ! Mais ĐoŵŵeŶt le faiƌe saŶs s’affƌaŶĐhiƌ du ĐaƌĐaŶ du paĐte ďudgĠtaiƌe euƌopĠeŶ ;le TSCGͿ et de « la ƌğgle d’oƌ » ? CoŵŵeŶt le faiƌe saŶs ƌeŶoŶĐeƌ au saĐƌo‐saiŶt ϯ% ;liŵite du dĠfiĐit puďliĐ autoƌisĠͿ ? Poseƌ la ƋuestioŶ Đ’est dĠjà LJ ƌĠpoŶdƌe… Et, duƌaŶt Đe teŵps, le ĐoŶseŶteŵeŶt à l’iŵpôt faiďlit paƌŵi les ĐoŶtƌiďuaďles. Peut‐il eŶ ġtƌe autƌeŵeŶt ƋuaŶd, d’uŶ ĐôtĠ, oŶ affaiďlit l’adŵiŶistƌatioŶ fisĐale daŶs ses ŵoLJeŶs de lutte et de ĐoŶtƌôle et Ƌue, de l’autƌe, la fƌaude fisĐale ;la plus fĠƌoĐe de toutesͿ atteiŶt les soŵŵets ? ReĐoŶƋuĠƌiƌ la souveƌaiŶetĠ ŶatioŶale passe ĠgaleŵeŶt paƌ uŶ Đoŵďat saŶs ŵeƌĐi ĐoŶtƌe toutes les foƌŵes de fƌaudes à ĐoŵŵeŶĐeƌ paƌ la fƌaude fisĐale.