LA RÉPUBLIQUE DES COUPS BAS
22 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

LA RÉPUBLIQUE DES COUPS BAS

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
22 pages
Français

Description

Format 152*240 mm - dos : 26 mm PATRICK GIRARD PATRICK GIRARD LA RÉPUBLIQUE DES COUPS BAS LA On ne meurt jamais en politique, paraît-il. Mais se relève-t-on d’un coup bas ? Si les manœuvres, vacheries et autres manipulations sont le lot quotidien de la vie politique, le coup bas peut coûter très cher. Réussi, RÉPUBLIQUE DES il brise dé!nitivement les ambitions de l’adversaire et l’anéantit. Patrick Girard retrace ici les grandes a"aires qui ont secoué la eV République, du coup bas fratricide fomenté par Jacques Chirac à l’encontre de Jacques Chaban-Delmas, à l’a"aire Markovic qui éclaboussa l’honneur du couple Pompidou, sans oublier les scandales récents qui agitent la scène politico-médiatique (dossier Clearstream, a"aires Bourgi, COUPS BASTakieddine). Au !l des pages, nous nous replongeons dans les guerres intestines qui font rage au sein d’un même camp, nous savourons avec délectation les règlements de comptes entre « amis de trente ans », nous épluchons les 50 ANS DE TRAHISONS a"aires de !nancements occultes qui continuent à défrayer la chronique. Mêlant anecdotes et détails méconnus, ce document passionnant EN POLITIQUE eexplore les coulisses mal fréquentées de la V République. Né en 1950, Patrick Girard, docteur en histoire, ancien attaché de recherches au CNRS et rédacteur en chef adjoint de Jeune Afrique, a longtemps collaboré à l’hebdomadaire Marianne.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 107
Langue Français

Exrait

PATRICK GIRARD
LA RÉPUBLIQUE DES COUPS BAS 50 ANS DE TRAHISONS EN POLITIQUE
Extrait de la publication
Extrait de la publication
LA RÉPUBLIQUE DES COUPS BAS
50ansdetrahisonsenpolitique
Extrait de la publication
Patrick Girard
LA RÉPUBLIQUE DES COUPS BAS
50ansdetrahisonsenpolitique
Jean-Claude Gawsewitch Éditeur
©
Jean-Claude Gawsewitch éditeur, 2012 130 rue de Rivoli 75001 Paris www.jcgawsewitch.com ISBN : 978-2-35013-309-6
Extrait de la publication
Pour Martine, Anna et Olivia
Extrait de la publication
Extrait de la publication
Introduction
« Quel est le journaliste qui enquêtera sur l’alcoolisme de Martine Aubry ? » Telle est la question, posée sous forme de défi, par un certain « Ben16 » dans un forum de discussions sur le très droitier site internet Atlantico le 23 mai 2011. De prime abord, la question n’a en soi rien de choquant. Mieux vaut s’assurer que nos futurs dirigeants ne souffrent pas de diverses addictions, neuf jours plus tôt, l’affaire Strauss-Kahn l’avait opportuné-ment rappelé. Les Français ont conservé un souvenir mitigé du mauvais tour que leur jouèrent en 1920 leurs élus. Pour ne pas avoir à supporter à l’Élysée pendant sept ans leur bête noire, Georges Clemenceau, députés et sénateurs préférèrent désigner à la place de l’incommode Tigre Paul Deschanel, grand adepte des stations prolongées dans les arbres du parc de Rambouillet ou d’involon-taires promenades nocturnes sur les voies ferrées.
9
Extrait de la publication
La République des coups bas
Mieux vaut donc prendre certaines précautions et ne pas faire le mauvais choix. À ceci près que les interro-1 gations sur le prétendu penchant pour la bouteille de la Première secrétaire du PS obéit à de tout autres consi-dérations. Elles s’inscrivent dans le cadre d’une campagne organisée visant à discréditer par tous les moyens la maire de Lille en colportant fausses rumeurs, ragots et faits tirés de leur contexte. Il serait sans doute très exagéré d’évoquer à ce propos un remake de l’affaire Salengro, du nom de cet élu lillois, ministre de l’Intérieur de Léon Blum, que les calomnies lancées par l’Action française quant à sa prétendue désertion lors de la Première Guerre mondiale poussè-rent à se suicider. Il n’en demeure pas moins que sa lointaine héritière se retrouve être la cible d’attaques tout aussi nauséa-bondes et qui ne s’embarrassent guère de contradic-tions involontairement savoureuses. Car les mêmes sites qui l’accusent d’être une zélée servante de Bacchus lui font également grief de sa complaisance supposée pour le fondamentalisme musulman. Non contente d’avoir autorisé à Lille et dans sa région la mise à disposition de piscines non mixtes pour des groupes de femmes musulmanes, elle serait l’épouse d’un homme, Jean-Louis Brochen, avocat de son métier, connu pour avoir été l’avocat de plusieurs jeunes filles exclues du lycée Faidherbe de Lille parce qu’elles avaient refusé
1. Penchant pour la bouteille qui n’empêcha pas certains politiques de faire une carrière brillante, tel Georges Bidault, plusieurs fois ministre et président du Conseil, qui avait parfois du mal à descendre de la tribune du Palais-Bourbon. Ayant dit de son rival au sein du MRP Robert Schuman que c’était un « moteur pauvre », il s’entendit répliquer par l’intéressé, peu enclin à la charité chré-tienne : « Tout le monde ne peut pas être un moteur à alcool ! »
10
Extrait de la publication