Le Magazine de l

Le Magazine de l'Union - 67

Documents
11 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Sommaire : Elections départementales - Faites gagner vos départements, votez UMP / Editorial de Nicolas Sarkozy / Organigramme - La nouvelle équipe de l'UMP / Le point sur - Lutte contre le chômage : un mensonge d'état

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 09 avril 2015
Nombre de visites sur la page 7
Langue Français
Signaler un problème

ÉDITORIAL ORGANIGRAMME LE POINT SUR
NICOLAS SARKOZY, LA NOUVELLE ÉQUIPE LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE :
PRÉSIDENT DE L’UMP P. 3 DE L’UMP P. 6 UN MENSONGE D’ÉTAT P. 10
LeMagazıne
de l’Unıon
www.u-m-p.org
ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES
LES 22 ET 29 MARS 2015
FAITES GAGNER
VOS DÉPARTEMENTS
VOTEZ UMP
NUMÉRO67 I JANVIER-FÉVRIER-MARS2015  
I5EUROS IISSN2117-0991
            Courrier des lecteurs l
www.u-m-p.org
VOUS AVEZ LA PAROLE
PAR LETTRE OU PAR COURRIEL, PAR TÉLÉPHONE OU SUR LE SITE
INTERNET, TOUS VOS MESSAGES CONTRIBUENT À FAIRE AVANCER L’UMP.
[…] À la suite des de la porte de Versailles qui […] . C’est à nous, aujour- qui peuvent financièrement
récents attentats, je m’a redonné une bouffée d’es- d’hui, de nous réapproprier et assumer les dépenses
nécesfélicite Nicolas poir et permis de comprendre de préempter le terme « soli- saires à la mise en place de
l’importance du respect des darité ». Peut-être pourrions-Sarkozy d’être revenu sur le nouveaux rythmes scolaires
valeurs républicaines […]. nous l’intégrer dans le nom devant de la scène politique, et les autres. Outre le mécon-”Sacha L. – Paris du nouveau parti […] ?en donnant son point de vue tentement des parents ”Bernard L. – Longagessur les mesures prises par le d’élèves et des enseignants, Monsieur le Président, gouvernement actuel que je “ les activités proposées sur le j’avoue que j’attends 2017 Monsieur le Président,
trouve terriblement « admi- “ temps périscolaire relèvent avec impatience. Vous avez à la suite de votre
intervennistratives » et non pas prag- plus de la simple garderie été et serez le président que tion déclarant que la
décimatiques […]. que de l’initiation à des acti-j’affectionne, un président sion de devenir adhérent ”M.C.H. – Paris
sur qui l’on peut compter, un à l’UMP était importante, vités culturelles […]. Je suis
président qui sait nous repré- j’ai adhéré. C’était une déci- persuadé que vous saurez Je voudrais vous faire part “ senter dans le monde, un sion difficile et très impor- rétablir ce que M. Hollande de la colère que m’inspirent
président qui a de la pres- tante, car j’ai été longtemps est en train de gâcher […].les actions du gouvernement ”tance, de la classe, du savoir- au PS que j’ai, récemment, Thierry D. – Lognesactuel. Gaulliste de
tradivivre. M. Hollande n’a rien de trouvé dans un état
tion familiale, […] j’adhère à
tout cela ! invraisemblable. […]. J’étais adhérente en 2009. l’UMP parce que je sais que ” ” “Nathalie B. – Paris Didier C. – Paris Je viens de renouveler mon la survie du pays passe par
adhésion pour 2015. J’ajoute une politique volontariste […]. […] Le mot « social » est […] Les réformes de “ “ un don pour vous aider Je ne me reconnais plus dans dévalorisé, galvaudé, il recèle l’éducation engagées par
dans la tâche difficile qui est la France actuelle, violente même un aspect négatif le gouvernement actuel ne
la vôtre. Pour tout ce que vous et permissive, qui pratique quant aux gaspillages et à laissent rien présager
d’enune politique permanente de faites pour l’UMP et pour la l’iniquité qu’il véhicule. Les courageant […]. Elles ne
l’excuse […]. J’ai eu le plai- France, merci […].socialistes ont su, à une font qu’amplifier les
inégasir d’assister à votre discours époque, préempter ce mot lités entre les communes Raymonde B. – Tours
Le coin du livre politique
SARKOZY, LA VÉRITÉ,
C’EST MAINTENANT !
Un éclairage nouveau sur le
quinquennat de Nicolas Sarkozy nous est apporté
avec ce livre qui retrace ses tentatives de faire
« bouger les lignes » et de réformer une société souvent
conservatrice. Il analyse un rendez-vous d’amour
parfois manqué avec les Français : celui d’un homme à
l’énergie communicative, parfois fébrile mais toujours
positif. Au final, il nous montre que, si l’homme
Sarkozy a changé, il est plus que jamais prêt à reprendre
le combat pour un idéal au service de la France.
➜ Sarkozy, la vérité, c’est maintenant !, d’Olivier
Marleix, Jacques-Marie Laffont éditeur, novembre
Clin d’œil2014, 268 p., 17 €.
Les Éditions de l’Union, 238, rue de Vaugirard, 75015 Paris.
Directeur de la publication : Frédéric Péchenard. Rédacteur en chef/conception graphique : Xavier Jacobi.
Ont participé à ce numéro : direction des études, J.-M. Lefevre. Service adhésion de l’UMP : 01 40 76 60 09
LeMagazıne Service abonnements : 01 40 76 27 16. Courriel : umpmagazine@club-internet.fr Abonnement annuel : 10 euros.
de l’Unıon
erDépôt légal : 1 trimestre 2015. Commission paritaire : 0615 P 11080. ISSN 2117-0991.
Photo de couverture : DR Imprimerie de Compiègne : 2, avenue Berthelot, ZAC de Mercières - 60205 Compiègne Cedex
NUMÉRO 67   n JANVIER - FÉVRIER - MARS 20152l Éditorial
www.u-m-p.org
RECONQUÉRIR LE CŒUR
DES FRANÇAIS
PAR NICOLAS SARKOZY, PRÉSIDENT DE L’UMP
Chers amis, avec une brutalité sans précédent de
40 milliards.
Je suis heureux d’être revenu parmi Là où il fallait de la simplicité, la gauche
vous. Ma détermination à travailler à la n’a fait qu’ajouter les centaines de normes
reconstruction de notre famille et, à travers qui font que chaque jour tout devient plus
elle, de la France est totale. lent et plus compliqué.
Nous nous engageons dans une action La gauche a pratiqué la démagogie, le
qui sera longue et qui sera difficile tant les mensonge, le dogmatisme comme jamais.
défis qui se dressent devant notre pays sont La dette de notre pays a dépassé les
gigantesques. Les forces que notre famille 2 000 milliards d’euros, le chômage a
politique doit affronter sont multiples. augmenté en 2014 encore plus qu’en 2013
C’est pour cela qu’il nous faut être le plus qui était déjà une année record, la
croisnombreux possible. L’UMP doit devenir la sance est nulle et nous sommes
condampremière force politique de France. nés à un immobilisme suicidaire.
Depuis mon élection, j’ai tout fait pour Cette situation est lourde de menaces.
rassembler notre famille. Elle s’était trop Nous devons gagner en 2017 pour
déchirée. Sans unité, nous sommes inau- mettre un terme au déclassement de la
dibles. Grâce aux efforts de chacun, le France.Les forces que notre
calme est revenu. Je suis conscient que rien Canton par canton, nous allons main-“ famille politique doit
n’est définitivement acquis. C’est pour- tenant convaincre les Français que notre
affronter sont multiples. quoi je serai très vigilant sur le respect de pays a la possibilité d’une alternative.
C’est pour cela qu’il nous cette unité sans laquelle rien n’est possible. La France est une nation
exceptionfaut être le plus nombreux Notre objectif doit être de reconquérir nelle, aujourd’hui bridée dans son élan.
le cœur des Français. possible. L’UMP doit Pour elle, nous devons préférer l’action
Notre devoir doit être de préparer le à l’attentisme, la réforme à l’inertie, le devenir la première force
grand projet qui fera la France de demain. courage à la lâcheté.politique de France.
Après bientôt trois ans de socialisme, J’attends de chacun d’entre vous qu’il ”
notre pays est à l’arrêt, comme tétanisé par le sectarisme participe d’abord aux combats des départementales puis à
d’une idéologie qui a créé l’inquiétude et la colère chez tant celui des régionales, et ensuite à la préparation des échéances
de nos compatriotes confrontés aux difficultés immenses de de 2017.
leur vie quotidienne. Pendant ce temps, le monde a continué Enfin, nous aurons notre congrès le 30 mai prochain qui
à avancer, à se moderniser. L’écart se creuse entre les pays nous permettra de moderniser, d’élargir et de renforcer notre
qui voient la croissance repartir, le chômage reculer, et la formation politique.
France condamnée à un socialisme du siècle passé. Les mois qui viennent seront déterminants, passionnants
Là où il fallait de la liberté, la gauche a multiplié les et tellement importants pour la France. Chacun d’entre vous
contraintes. aura un rôle à jouer dans la construction de l’alternance.
Là où il fallait baisser les impôts, la gauche les a augmentés Je compte sur vous comme vous pouvez compter sur moi. ❚
Questionsà LaurentWauquiez rigueur,transparence, P. 10-11 : Le point sur.SOMMAIRE
P. 6-7 :Lanouvelleéquipe   indépendance Luttecontrelechômage :  P. 2 : Courrier des lecteurs
ldel’ UMP  Nouveauxadhérents unmensonged’ État P. 3 : Éditorial
lP. 8-9 : Vie du Mouvement. Formationdesélus   3questionsà ÉricWoerthP. 4-5 : Dossier. Élections
l lLesagriculteursenproieà Permanencesquotidiennes P. 12 : Faitesentendrevotredépartementalesdes22  
let29 mars :faites gagner   l’inquiétude  Tribune :   voix. Participezaucongrès  
lvosterritoires Comitéfnancierdel’UMP : NathalieKosciusko-Morizet du30 mai2015
Ce numéro comporte un encart jeté.
NUMÉRO 67   n JANVIER - FÉVRIER - MARS 2015 3
                                                                
DRDossier I
ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES DES 22 ET 29 MARS
FAITES GAGNER VOS TERRIT OIRES
François Hollande, Jean-Marc Ayrault et Manuel ➜
Valls ont écrit en un an le pire feuilleton que nos
territoires vont avoir à vivre et qui laissera des traces
dramatiques. Pour cela, il faut sanctionner fermement
le pouvoir socialiste les 22 et 29 mars prochains.
n gommant, en 2013, le
conseiller territorial institué
par Nicolas Sarkozy en 2010,
Laurent Wauquiez, E les socialistes ont commis
Nicolas Sarkozy, une faute et une erreur majeures. Pour Nathalie 
sauver le PS, il ne suffit pas d’organi- Kosciusko-Morizet 
et Jean-Pierre ser le plus grand tripatouillage électoral
Raffarin, ede la v République. Pour couvrir cette au conseil 
manipulation, le Premier ministre comp- national, le 
7 février dernier, à tait, comme toujours, sur la
diabolisala Mutualité.Le tract offciel    tion moralisatrice de l’adversaire, ennemi
de la campagne,  
de la parité, donc du progrès. Le Sénat, démocratique due à une réforme élec-tiré à 500 000 
exemplaires,  pourtant à gauche en 2013, a su refu- torale et la nécessité de défendre les
est titré : « Pour  ser au ministre de l’Intérieur son décou- territoires.
adresser un 
page scandaleux et la grande majorité des carton rouge au 
L’histoire bafouéegouver nement et  départements a voté contre les nouveaux
au Parti socia- découpages cantonaux. M. Valls, en remplaçant le chef-lieu
liste ».
M. V alls commet trois fautes majeures de canton par un technocratique « bureau
à l’encontre des valeurs républicaines que centralisateur », fait fi de la réalité et de
sont le respect de l’histoire, la dignité l’histoire.
M. Valls et les nouveaux socialistes
refusent le lien entre les hommes et les Loi Notre
territoires. Ils promeuvent une France
LE SCANDALE DES COMPÉTENCES DES DÉPARTEMENTS déracinée où toute tradition est suspectée.
Après avoir annoncé la disparition des départements, plus question Le redécoupage complet, sur
l’ensemde les supprimer ! La « réforme territoriale » devait permettre d’éco- ble du territoire national, de circonscrip -
nomiser 25 milliards d’euros puis 10. Avant de nous annoncer
finaletions électorales est un acte rarissime. Il ment un surcoût pour les cinq années à venir… Il en est de l’économie
aurait dû au minimum être soumis au promise sur la simplification des collectivités comme il en est de
l’inversion de la courbe du chômage ou de la promesse de la réduction Parlement. M. Valls s’en est exonéré.
du déficit au-dessous de 3 %. C’est toujours pour demain, mais certai- Le découpage Valls est purement
nement pas pour « maintenant ». Le gouvernement voulait retirer la réglementaire, il n’a été soumis à aucun
compétence des collèges aux départements. Elle leur est redonnée.
contrôle parlementaire. Les cartes ont été Il voulait leur retirer la compétence des routes. Elle semble leur être à
faites avec un cynisme, avec une volonté nouveau attribuée. Le transfert des transports scolaires se fera finalement
er partisane répondant aux ambitions de tel le 1 septembre 2017, avec possibilité de délégation aux départements…
Ces revirements permanents montrent très clairement la manière dont ou tel membre de l’appareil socialiste. La
le gouver nement gouverne et la manière dont le président de la Répu- parité n’empêchait pas de faire un
découblique dirige la France. Les Français doivent être conscients que notre page objectif et intelligent et ne justifiait
gouvernement est incapable de gérer notre pays, comme le président
en rien ce coup de ciseaux partisan. Les Hollande a été incapable de gérer son département, la Corrèze.
22 et 29 mars 2015, les électeurs sauront
NUMÉRO 67  n JANVIER - FÉVRIER - MARS 20154www.u-m-p.org
ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES DES 22 ET 29 MARS QUESTIONS À
LAURENT WAUQUIEZ
Secrétaire général
LE MAG : Pourquoi ces élections dépar- FAITES GAGNER VOS TERRIT OIRES
tementales sont-elles majeures ?
Laurent Wauquiez : Ces élections donnent
aux Français la possibilité d’envoyer un signal clair en
sanctionnant le gaspillage et la gestion désastreuse
des socialistes au plan national, mais aussi dans nos
départements. Le gouvernement a sacrifié la rura-Agissons
lité avec, au fond, un mépris affiché pour la France sans
silencieuse, périphérique, qui est très éloignée de ses attendre
préoccupations.
L’UMP est au
Par ailleurs, le
versetravail, sous la Nousprenons  
ment des aides sociales coordination “ desengagementsest une compétence d’Éric Doligé,
pour présenter essentielle des conseils clairsetforts.Nous
aux Français un départementaux. La mettronsfnau
projet alternatif reconquête des dépar- matraquage fscal dessolide et financé. tements constitue donc
  Voter pour classesmoyennesun levier indispensable
l’UMP, c’est pour combattre l’assis- enrefusanttoutevoter pour des
ta nat et mettre en place candidats qui augmentation
une véritable solidarité, s’engagent à d’impôts danslesplus responsable, en diminuer les
dépenses dans départementsquefavorisant l’insertion par
les départements le travail, en récompen- nousgérerons.
et à baisser le sant le mérite et l’effort. ”condamner les manipulateurs cyniques nombre de
fonctionnaires locaux.du suffrage universel. LE MAG : Quels seront les changements majeurs portés
  Voter pour par notre famille politique ?
l’UMP, c’est L. W. : Nous prenons des engagements clairs et Le massacre de la ruralité
voter pour des forts. Nous mettrons fin au matraquage fiscal des Le plus grave dans la volonté prési- candidats qui
classes moyennes en refusant toute augmentation dentielle réside dans ce point. Redécou- s’engagent à
d’impôts dans les départements que nous gérerons. conditionner les per l’ensemble des cantons est un moment
Cela passera par la maîtrise de la dépense et la lutte aides sociales important. Cela méritait réflexion au lieu
à un engage- déterminée contre la fraude.
de la précipitation et du petit calcul poli- ment de travail Nous ferons de la défense de nos aînés une priorité en
ticien qui ont prévalu. Le gouvernement au service de la développant des politiques de soutien aux personnes
collectivité afin avait une opportunité rarissime d’œuvrer âgées. Pour défendre l’économie locale et la ruralité,
de lutter contre pour un aménagement du territoire porteur nous orienterons la commande publique vers les entre-l’assistanat.
d’avenir. Il a préféré sacrifier le territoire prises et artisans locaux, et lutterons contre la proli-  Voter pour
fération de normes qui entravent le quotidien. Face à ses intérêts électoraux de court terme. l’UMP, c’est
à une gauche irresponsable, c’est toute une série de Ce découpage illogique, arbitraire, parti- voter pour des
valeurs que nous voulons remettre au cœur de l’ac-candidats qui san conduit à une représentation politique
s’engagent tion du département. Les Français nous le demandent inadaptée des territoires et à une forte
sousà soutenir le pour préparer l’alternance.représentation des territoires ruraux. tissu de
TPECette réforme V alls résume à merveille PME dans leurs
départements.la gouvernance Hollande : précipitation, déracinée où les nouvelles valeurs, ici
  À l’inverse, mépris de l’opinion, manipulations, la parité, sont utilisées non pour
ellescomme on l’a vu service sans complexes de l’intérêt du mêmes mais pour discréditer les valeurs
récemment dans
seul Parti socialiste. Cette méthode qui ancestrales. M. Valls prépare par cette le Doubs, voter
insulte notre système démocratique et pour le FN, c’est réforme une France hors sol, à l’image
faire gagner l’intérêt général est également au service des nouveaux socialistes. C’est une faute
la gauche, c’est d’une vision de la France qui n’est pas contre notre histoire et notre République.le FNPS !
celle du peuple de France. M. Valls et Il faut sanctionner le pouvoir
sociales siens veulent une France affadie et liste les 22 et 29 mars. ❚
NUMÉRO 67  n JANVIER - FÉVRIER - MARS 2015 5
                           
Sébastien Valente
DR9 mars 2015 © Éditions de l’Union
ORGANIGRAMME AU 9 MARS 2015
LA NOUVELLE
ÉQUIPE
DE L’UMP
CONSEILLERS POLITIQUES
Nicolas Sarkozy
Président
Nathalie Kosciusko-Morizet
Luc Brice Antoine
Vice-présidente déléguée Laurent Wauquiez Chatel Hortefeux Rufenacht
Secrétaire général
Jean-Pierre Raffarin
Président du Conseil national
SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX ADJOINTS
COMMISSION NATIONALE D’INVESTITURE
Éric Ciotti Gérald Darmanin Sophie Primas Édouard Courtial
Daniel Fasquelle
Fédérations Élections Adhésions Formation Trésorier national
COORDONNATEURS
PORTE-PAROLE
Christian Estrosi
Président
Valérie Pécresse Éric Doligé
Isabelle Le Callennec Sébastien Huyghe
Roger Karoutchi Alain Marleix Nadine Morano
Élections Élections
Vice-président Vice-président Vice-présidente régionales départementales
DÉLÉGUÉS GÉNÉRAUX
Marc-Philippe David Douillet Pierre Lellouche Patrick Ollier Éric Woerth
Hubert Falco Daniel Gibbs
Daubresse
Nouveaux Relations Relations avec les Économie
Secrétaire général du
Président du
Construction et logement adhérents internationales groupes parlementaires et fnances
comité des Outre-Mer
Comité des maires
SECRÉTAIRES NATIONAUX THÉMATIQUES SECRÉTAIRES NATIONAUX FONCTIONNELS
Laurence Nora Berra Bruno Natacha David-Hervé Valérie Boyer François-Noël Caroline Cayeux Marie-Christine Thierry Mariani Jean-Didier Berthault Mathieu Darnaud Geoffroy Didier
Arribagé Beschizza Bouchart Boutin Buffet Dalloz
Professions Égalité entre les Classes moyennes Français Relations avec Jeunes Animation
Sports libérales Sécurité Ville Culture femmes et les hommes Immigration Fiscalité de l’étranger les partis étrangers et jeunes actifs interne
Michel Dantin Valérie Debord Sophie Dion Jean-Pierre Door Georges Fenech Yves Foulon Joëlle Sophie Gaugain Lydia Guirous Virginie Duby-Muller Annie Genevard Françoise Guégot Madeleine Bazin
Garriaud-Maylam de Jessey
Agriculture Famille Aménagement du Protection Justice Tourisme Personnes Valeurs de Parité dans Animation Cadres du
territoire et montagne sociale Francophonie handicapées la République et laïcité le mouvement des fédérations mouvement Programmes
de formation
Claude Claude Greff Fabienne Keller Guillaume Larrivé Catherine Pierre Lequiller Philippe Pierre Jérôme Peyrat Constance Véronique Guillaume Peltier Jean Rottner
Goasguen Lecuyer Meunier Morel-à-L’Huissier Le Grip Louwagie
Solidarités Environnement Réforme Europe Fédérations Élus locaux
Réforme
Grand Paris et transports des institutions Petite enfance Défense Ruralité territoriale Relations avec Nouveaux talents professionnelles
et coordonnateur adjoint
les partis étrangers
des élections régionales
DÉLÉGUÉS NATIONAUX
Arnaud Robinet Martial Saddier Catherine
Troendlé
Santé Industrie
et PME Éducation
Maël de Calan Pierre Charon Gérard Grégoire Yannick Nicolas Sébastien Pilard
Cherpion de Lasteyrie Moreau Perruchot
Maîtrise des Chasse Relations avec
dépenses publiques Travail et emploi Conventions Mer et pêche Formation
les entrepreneurs
thématiques professionnelle
Photos

:
DRVie du mouvement I
SALON DE L’AGRICULTURE 2015
LES AGRICULTEURS EN PROIE
À L’INQUIÉTUDE
Nicolas Sarkozy était, ➜
le mercredi 25 février, au Salon
de l’agriculture, accompagné
de Daniel Fasquelle, trésorier
national, et de Michel Dantin,
secrétaire national à
l’agriculture. Il a pu mesurer les
Degaucheàdroite :inquiétudes d’une profession
MichelDantin,Nicolas
durement touchée par la crise. Sarkozy,Angélique
Delahaye,Daniel
Fasquelle,Guillaumenvestir, j’aimerais bien, mais, vous « Larrivé,lorsde
savez, avec les charges sans cesse rencontresavec  
desreprésentantsdeI plus lourdes, les normes de plus en
laflièreagricole.
plus contraignantes et la volatilité des
prix du lait, nous avons du mal à faire des Morel-À-L’Huissier, secré- Sarkozy a confié que l’UMP
Les agriculteurs
prévisions. » Édith Macke, éleveuse, n’a taire national à la ruralité, porterait un projet « fort »  ne demandent
pas caché son inquiétude sur l’avenir de Guillaume Larrivé, secré- sur l’agriculture, avec cinq qu’une seule chose :
sa profession, et plus largement sur celui taire national à la réforme travailler et vivre de propositions « puissantes,
leur travail. de la filière agricole, à Nicolas Sarkozy, des institutions, Guillaume claires, précises », pour
NicolasSarkozyle président de l’UMP, qui entamait, sa Peltier, secrétaire national simplifier le quotidien de
visite accompagné de Daniel Fasquelle, des fédérations professionnelles, et tous les acteurs de la filière agricole et
trésorier national, Michel Dantin, secré- Henri Guaino, député des Yvelines. À leur redonner des perspectives de
dévetaire national à l’agriculture, Pierre tous ceux qu’il a rencontrés, Nicolas loppement et de croissance. ❚
COMITÉ FINANCIER DE L’UMP NOUVEAUX ADHÉRENTS
RIGUEUR, TRANSPARENCE, LA NOUVELLE ÉNERGIE
INDÉPENDANCE
e comité financier de l’UMP s’est réuni pour la Lpremière fois mardi 3 mars, au siège national.
La création de ce comité, qui a pour but d’assister le
trésorier national, Daniel Fasquelle (photo), dans la
préparation et l’exécution du budget, était l’une des
promesses de campagne du président de l’UMP ,
Nicolas Sarkozy. Il est composé de cinq parlementaires et de cinq
adhérents tirés au sort. Le trésorier national, qui a, pendant plus d’une
heure, répondu à toutes les questions, a présenté les instruments
« Parcequeadhéreràunpartipolitiqueestunactede suivi mis en place, qui vont du contrôle de l’opportunité de la
d’uneportéesymboliqueconsidérable », surtoutàdépense à la vérification de son exécution financière en passant par unepériodeoùla« République,menacée,abesoinde
les tableaux de bord financiers mensuels. Le comité a, par ailleurs, citoyensquifassentvivrelalibertéd’opinion »,Nicolas
Sarkozyadécidédemettreàl’honneurlesnouveauxapprouvé son règlement intérieur, étudié le budget rectificatif et
adhérents.Chaquemois,uneréunionleurestconsa -échangé avec le trésorier national sur le budget global de l’UMP. Il crée,l’occasionpourlesnouveauxadhérentsderen -
se réunira au moins quatre fois par an. Enfin, le trésorier a annoncé contrerleprésidentettoutel’équipedirigeante,dont
NathalieKosciusko-Morizet,vice-présidente,  le remboursement de 5,5 millions de dette bancaire le 3 mars la
LaurentWauquiez,secrétairegénéral,etDavid  faisant passer de 74 à 69,3 millions d’euros. Une bonne nouvelle Douillet,déléguégénéralauxnouveauxadhérents.
qui confirme la volonté de l’UMP de redresser ses finances. ❚
NUMÉRO 67  n JANVIER - FÉVRIER - MARS 20158
                                                                                                      
DR
Sébastien Valente
DRwww.u-m-p.org
ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES TRIBUNE
UN PARTI OUVERT UNE FORMATION
SUR LA SOCIÉTÉ
FRANÇAISETRÈS CONCRÈTE
NathalieKosciusko-Morizet,
organisée par la direction des élections Plusieurs centaines de ➜ vice-présidentedéléguée
de l’UMP, cette journée a été l’occa-candidats ont participé Notre famille politique
sion pour les candidats venus en binôme, mercredi 28 janvier dernier a beaucoup
souforiginalité des élections, de rentrer à une journée de formation sur fert ces dernières
concrètement dans leur campagne. De années de l’image les élections départementales
de notre parti. Trop l’organisation et de la stratégie de la qui se dérouleront les 22 et
de Français nous ont campagne au cadre juridique en passant 29 mars prochains.
regardés de l’exté-par les comptes de campagne, la
mobirieur comme une
strucise sur pied par Laurent Wauquiez lisation des électeurs et des militants, ture bien trop occupée d’elle-même Met Gérald Darmanin, respective- le mandataire financier, le rétroplan- et pas assez de la France.
ment secrétaire général et secrétaire ning, la communication (écrite, orale, Chacun doit se sentir accueilli,
respecté et écouté dans un nouveau général adjoint chargé des élections, et numérique), les candidats ont pu
échanparti qu’il nous appartient de ger avec les
formaLescandidatsassistentàlajournéede construire tous ensemble jusqu’au teurs et nombres formationorganiséeparladirection 30 mai prochain. C’est la
perspecdesélectionsausiègenational. d’élus de terrain tive tracée par Nicolas Sarkozy.
UMP venus dispen- J’ai la responsabilité de préparer cette
ser leurs conseils. rénovation. Je le fais avec l’aide et les
avis de beaucoup d’entre vous, mili-Les élections
régiotants, cadres, élus, parlementaires, nales programmées
et nous avons encore besoin de vos en fin d’année seront
idées pour affiner nos propositions.
également l’occasion Le questionnaire en ligne, simplifié
d’une nouvelle jour- en fonction de vos remarques, vous
née de formation. ❚ permet d'y contribuer de manière
efficace et utile.
Dans ce parti ouvert, la France
revient : les artisans, les
commerPERMANENCES QUOTIDIENNES çants, les syndicalistes, les patrons,
les agriculteurs, les intellectuels, L’OCCASION D’ÉCHANGER AVEC
tous ceux qui travaillent, tous ceux
qui veulent travailler, tous ceux qui L’ÉQUIPE DIRIGEANTE
veulent en finir avec les carcans des
« normes et du sectarisme ont une ’est votre maison. Nous sommes là pour écouter vos questions, vous répondre,
adresse et c’est la nôtre.Cavoir avec vous un échange politique. » Soucieux de faire du siège national
Forts de cela, et avec tous ceux qui
« un lieu ouvert, un lieu d’échange régulier avec tous les Français qui ont des choses
nous rejoindront, nous allons faire
à nous dire, avec tous nos adhérents, militants, sympathisants, pour parler de poli- connaître nos idées aux Français. Sur
tique avec la direction de notre parti », Nicolas Sarkozy a inauguré lundi 12 janvier, toutes les grandes questions qui nous
à la plus grande surprise et la plus grande joie des premiers adhérents présents, traversent, nous divisent parfois, nous
trancherons ensemble, nous choisi-ce qui est devenu désormais
rons ensemble grâce à des consul-un rendez-vous quotidien,
tations en ligne larges et simplifiées. du lundi au vendredi, de 17
Votre carte d’adhérent sera votre
à 18 heures : les permanences carte d’électeur, sans code
complide l’équipe dirigeante. Ces qué, sans mot de passe superflu.
permanences quotidiennes C'est au contact des Français que
notre nouveau grand parti populaire sont également l’occasion
renouera avec la convivialité et l’esprit pour les adhérents présents
de compagnonnage qui fondèrent d’évoquer l’animation de
le cœur historique de notre famille Desmilitantsnotre parti sur le terrain, le
autourdeLaurence et qui permettaient à André Malraux
rôle du militant, son implica- Arribagé,le   de dire du RPF qu’il était «le métro
13janvierdernier.tion concrète, sa formation. ❚ à 6 heures du soir».
NUMÉRO 67  n JANVIER - FÉVRIER - MARS 2015 9
                            
DR
DR
DRLe point sur I
LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE
UN MENSONGE D’ÉTAT
François Hollande l’avait ➜
annoncé durant la campagne
présidentielle : « J’inverserai la
courbe du chômage »,
repoussant ensuite sans cesse son
objectif. Fin 2013, puis fn 2014.
Aujourd’hui, nous ne pouvons
que constater l’échec du
président de la République qui,
sans réformes ambitieuses, ne
pourra pas relancer durablement
l’emploi dans notre pays.
vec 190 000 chômeurs supplé­
mentaires en 2014 et une LE CHIFFREA augmentation de près de 20 % + 19,10 % du nombre de demandeurs d’emploi
C’est l’augmentation du nombre de depuis l’élection de François Hollande,
demandeurs d’emploi depuis l’élection jamais la France n’avait atteint un tel faut pas se tromper : la très légère baisse
de François Hollande*.
niveau, ni connu un accroissement des chiffres du mois de janvier 2015 * Catégorie A. Entre mai 2012 et
aussi rapide. Les prévisions pour 2015 observée sur la catégorie A constitue janvier 2015, les demandeurs d’emploi
de catégorie A sont passés de 2,923 à ne nous laissent toujours pas entrevoir une bonne chose mais qui demeure très
3,482 millions, et ceux des catégories
une amélioration : selon l’Unedic, l’or­ fragile. Seule une baisse durable, sur A, B et C, de 4,358 à 5,232 millions.
ganisme qui gère l’assurance chômage, plusieurs mois, pourrait constituer un
le nombre de demandeurs d’emploi gros­ indicateur suffisant d’amélioration. de très nombreux éléments extérieurs
sira de plus de 100 000 en 2015. qui nous sont aujourd’hui particulière­
Une période pourtant très favorable L’échec du président de la Répu­ ment favorables. Le faible niveau du
pour réformerblique à relancer l’activité vient toucher prix du baril pétrole, ayant atteint récem­
durement toutes les catégories de popu­ La majorité actuelle commet la même ment le seuil symbolique des 50 dollars
lation. Ainsi, depuis l’élection de Fran­ erreur que Lionel Jospin, qui n’avait pas (il s’élevait à 115 dollars en juin 2014),
çois Hollande en mai 2012, le chômage a profité de l’excellente conjoncture de la améliore le pouvoir d’achat et la compé­
augmenté de 7 % chez les moins de 25 ans fin des années 90 pour réformer. Elle titivité de nos entreprises. Les taux
et de 37 % chez les plus de 50 ans. Il ne ne profite ainsi pas de la conjonction d’intérêt auxquels la France emprunte
NOS PROPOSITIONS
5 MESURES POUR DÉBLOQUER LE MARCHÉ DU TRAVAIL
Réformer en profondeur l’indemnisation du chômage, traversd’accordsd’entrepriseoudebranche.L’échecdes1. pourinciteràlareprisedel’activité.L’indemnisation 35 heuresestnotableauregarddeschiffresduchômage,
actuelle du chômage est ineffcace, car sa logique ne conduit desfaillitesd’entreprises,deladésindustrialisationde
aucunementàenclencherunaccompagnementeffcaceet notrepays,toutautantquedansladésorganisationdenos
dynamiquedeschercheursd’emploi. servicespublics.
Baisser les cotisations sociales. LedispositifduCice Assouplir les seuils sociaux.Lesrèglesde2. estcomplexeetsamontéeenpuissanceestbien 4. représentationdupersonnelconstituentdeséléments
troplentepourrépondreàl’urgenceéconomiqueetsociale coûteuxetparalysants.Lesseuilssociauxenvigueurdans
quinousfaitface.Unebaissedescotisationssocialessur lesentreprisesengendrentunesclérosefoncièrement
unepériodepérenneseraitunmoyenbienplussimple, handicapante,notammentenmatièred’emploi,decoûtdu
compréhensibleeteffcacepourdiminuerlapressionfscale travailetd’obligationsnouvelles.
quipèsesurlesentreprises. Concentrer la formation professionnelle sur les
Réformer les 35 heures. Lanégociationdutempsde 5. personnes les plus éloignées de l’emploipourquielle3. travailhebdomadairedoitdorénavantêtreréaliséeau revêtuncaractèredéterminantetprimordial.
NUMÉRO 67   n JANVIER - FÉVRIER - MARS 201510
                                                                                                                                                                             
SIPA/PHOTOMONTAGE EDITIONS DE L'UNIONwww.u-m-p.org
LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE
3 QUESTIONS À
député-maire de Chantilly, ÉRIC WOERTH, UN MENSONGE D’ÉTAT délégué général à l’économie et aux fnances
LE MAG : Les chiffres du chômage de janvier 2015 sont très bas. Ils réduisent le coût de
présentés mercredi 25 février font état d’une légère notre dette et améliorent notre marge
baisse. Quelle analyse portez-vous sur ces chiffres ?de manœuvre. La baisse de l’euro par
ÉRIC WOERTH : La baisse observée sur la seule
rapport au dollar soutient, quant à elle,
catégorie A est une bonne chose qui toutefois demeure très fragile.
nos entreprises à l’exportation. La poli­ Cependant, avec une hausse du chômage sur les catégories A, B et C,
tique monétaire de la Banque centrale l’année 2015 commence mal pour notre pays. Ces chiffres illustrent une
européenne, et plus particulièrement précarisation de l’emploi qui touche particulièrement les plus de 50 ans.
Par ailleurs, l’accroissement de l’« ancienneté moyenne » des deman-l’annonce le 22 janvier dernier d’un
deurs d’emploi, atteignant un an et demi, atteste également la fragilité de plan massif de rachat d’actifs, vient
la situation. Alors qu’elle a tant critiqué soutenir le financement de l’économie
les chiffres du précédent quinquenna t,
française. Tous ces signaux extérieurs Surlechômage,l’actuelle majorité fait bien pire avec,
sont donc au vert, mais le gouverne­ “ fin décembre 2014, plus de 600 000 legouvernementne
ment n’en profite pas pour lancer de véri­ demandeurs d’emploi ( de catégorie A)
pourrapas«passerentables réformes qui pourraient, d’une supplémentaires depuis l’élection de
François Hollande. Le chômage a donc part, inverser bien plus rapidement la force».Cen’estpas
augmenté bien plus rapidement que courbe du chômage, grâce à cette excel­ avecunvidesidéraldesous le précédent quinquennat, qui fut lente conjoncture, et, d’autre part, nous
traversé à l’époque, rappelons-le, par réformesstructurellesmettre à l’abri lorsque les éléments exté­
une crise d’une intensité inouïe.
rieurs ne seront plus aussi favorables. Au àl’agendade2015que
LE MAG : Nous n’étions pourtant pas les lieu de cela, l’exécutif préfère mobiliser nousparviendronsàseuls à traverser cette crise ?l’énergie politique de notre pays pendant
É.W. : Non, c’est vrai. Mais, si nous relancerdurablementplusieurs mois, au cœur du quinquennat
n’avons pas été les seuls à la
traverdu président Hollande, sur la loi Macron l’emploi!ser, nous semblons compter parmi
dont chacun convient qu’elle ne contient ”les derniers à en sortir ! Quand en
que des mesures très anecdotiques pour France le taux de chômage a augmenté de 0,5 point entre mai 2012 et
relancer la croissance et l’activité. décembre 2014, il a baissé sur la même période dans de très nombreux
pays qui avaient subi cette même crise (Espagne, Portugal, États-Unis,
Union européenne…). Des pays comme l’Allemagne ou le Royaume-Uni Une politique à contresens
parviennent aujourd’hui à se rapprocher très fortement du plein-emploi.La politique fiscale menée par la
LE MAG : Peut-on espérer que la situation s’améliore réellement en France ?majorité depuis le début du quinquen­
É.W. : Heureusement oui, le chômage n’est pas une fatalité ! Tout d’abord, nat de François Hollande a consi dé­
l’alignement astral de nombreux éléments extérieurs tels que la politique ra blement aggravé la situation des
monétaire accommodante que mène la BCE ou les faibles niveaux entreprises et donc de l’emploi. En
des taux, de l’euro ou du prix du pétrole nous facilite la tâche.
augmentant les cotisations sociales
Mais, aujourd’hui, seule la conjoncture pourra nous permettre d’observer
pour financer le retour, pour certains, une éventuelle amélioration de la situation de l’emploi dans notre pays.
à la retraite à 60 ans, en rétablissant la Si le gouvernement avait entrepris de vraies réformes de fond pour lutter
taxation des heures supplémentaires, contre le chômage, nous aurions certainement pu bénéficier bien plus tôt
de ces bons éléments extérieurs. Il n’est pas trop tard, mais il est urgent en faisant croître des cotisations pour
que nous profitions de cette période porteuse pour engager enfin les professions libérales, les artisans
les réformes, bien plus ambitieuses que la loi Macron, qui nous et les commerçants, le gouvernement
permettront de délier notre avenir d’une conjoncture qui ne restera pas
a mis en œuvre une véritable politique
éternellement aussi bonne qu’aujourd’hui. Sur le chômage, le
gouvernede matraquage fiscal sans précédent, ment ne pourra pas « passer en force ». Ce n’est pas avec un vide
faisant fuir les investisseurs, démorali­ sidéral de réformes structurelles à l’agenda de 2015 que nous
parviensant l’ensemble des acteurs économiques drons à relancer durablement l’emploi !
du pays et étouffant le pouvoir d’achat
des classes moyennes. économique. Il est en 2015 grand temps déficits, alors notre déficit avait baissé
Pour ne pas faire de sa promesse de constater que le laxisme budgétaire de plus de 2 points entre 2009 et 2011,
de campagne un mensonge d’État, dont fait preuve la majorité ne porte ne permet pas d’inverser clairement la
le président de la République doit pas de fruits. La pause menée par le bonne courbe, celle qui préoccupe le
urgemment changer de politique gouvernement dans la réduction de nos plus les Français, celle du chômage. ❚
NUMÉRO 67   n JANVIER - FÉVRIER - MARS 2015 11