les Républicains magazine - 74
20 pages
Français

les Républicains magazine - 74

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Présidentielle 2017 : Tous avec François Fillon

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 22 décembre 2016
Nombre de lectures 7 883
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

[ REPUBLICAINS.FR ]
LES RÉPUBLICAINS
MAGAZINE
N° 74 [ OCTOBRE-NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2016 ]
PRÉSIDENTIELLE 2017
TOUS AVEC
FRANÇOIS FILLON
[ 5 EUROS > ISSN 2493-3341 > CRÉDIT PHOTO : DR ]VOUS NOUS ÉCRIVEZ…
J’ai cotisé quarante- Notre primaire a été un beau succès : forte mobilisation, bonne humeur, organisation
formitrois ans dans le domaine dable, de nombreux bénévoles sympathiques, excellent casting politique. Vraiment, après tout ce
agricole et je perçois 786 € que nous avons traversé comme épreuves, c’était formidable […]. Je regrette juste de voir partir
de retraite mensuelle. Nicolas Sarkozy et Alain Juppé qui ont beaucoup apporté à notre famille politique. J’espère qu’ils
Mon épouse a travaillé continueront à nous éclairer de leurs conseils. ARLETTE B., VILLEURBANNE
trente ans comme salariée
et douze ans dans
Monsieur Fillon, je voudrais vous alerter sur les difficultés que nous Monsieur Fillon, ne
l’agriculture et
perrencontrons dans les zones rurales françaises. Les médecins s’en vont, les nous laissons pas leurrer
çoit 765 € mensuels.
commerces de centre-ville ferment les uns après les autres, nos jeunes par les sondages. Ils nous
Nous allons mourir
sont déscolarisés et frappés par le chômage, les usines ferment […]. promettent une victoire
debout ! M. Hollande
Sans parler de la pauvreté qui touche de plus en plus de familles. facile alors que rien n’est
avait promis d’aug- HUBERT V., PAS-DE-CALAIS joué. Les socialistes,
menter les petites
même affaiblis, restent
retraites. Il a dû oublier ou
très dangereux et le FN
bien est-ce encore une de
est en embuscade.
ses promesses non tenues
LAURENCE A.-D., ROUEN
comme tant d’autres ? Que
ferez-vous en cas de vic-
Monsieur Fillon, j’espère toire en mai prochain ?
que vous serez le prochain YVON C., NANTES
président de la République.
Je vous souhaite beaucoup de Si nous gagnons la
présidencourage, de forces physiques tielle en mai 2017, nous devrons
et morales pour mener à créer un impôt citoyen – que
bien toutes les réformes devrait être l’impôt sur le revenu
utiles et urgentes. Je vous – et mettre sa première tranche
remercie de votre abnégation à 1 %. Nous aurions alors 100 %
pour conduire cette mission de contribuables, au lieu de
et de prendre en compte, 46 % actuellement. La droite
enfin, les problèmes de la doit avoir le courage de porter
France d’en bas. une telle réforme.
JEANNE V., MARSEILLELAURENT O., DOUBS
Je trouve scandaleux la Monsieur le Président,
désinformation qui règne Monsieur Fillon, depuis que je suis en âge de voter – cela nous espérons que vous
autour du programme de fait déjà quarante ans –, je vote PS. Mais, là, j’ai tellement remporterez la présidentielle
François Fillon, notamment été déçu par M. Hollande – je n’arrive même pas à l’appeler pour défendre les petites
sur la réforme de la Sécurité président – et par la gauche que je pense voter pour vous aux retraites. Nous ne sommes
sociale qu’il souhaite sauver prochaines élections. Mais votre programme me semble un plus augmentés depuis des
et non pas privatiser, comme peu dur. Je sais qu’il va falloir faire des efforts, mais augmentez années et nous avons de
cela a été dit malhonnêtement les petites retraites, baissez les impôts et sauvez la Sécurité plus en plus de difficultés à
par plusieurs responsables sociale. Sinon, ce seront les petits salaires et les petites retraites faire face à la vie chère.
socialistes. JEAN P., LENS qui souffriront. CATHERINE V., MARSEILLE ALFRED K., ESSONNE
LES ÉDITIONS DES RÉPUBLICAINS DOSSIER p. 10-13 LES FICHES SOMMAIRE [ [
DE L’ALTERNANCE p. 17238, rue de Vaugirard, 75015 Paris. Présidentielle 2017 : François
Classement Pisa : Hollande jette l’éponge Directeur de la publication : Frédéric Péchenard
VOUS NOUS ÉCRIVEZ p. 2[ l’inquiétant niveau scolaire Rédacteur en chef/maquette : Xavier Jacobi n Qu estions à Florence Portelli
Ont participé à ce numéro : L’ÉDITO p. 3 des élèves[ ZOOM SUR p. 14-15[ direction des études.
EN COULISSE p. 4-5 Handicap : une politique VIE DES FÉDÉS p. 18[ [ Service adhésions : 01 40 76 60 09
Fédération de Maine-et-Loire à revoir en urgenceService abonnements : 01 40 76 27 16 L’ÉVÉNEMENT p. 6-9[ E-mail : ed.republicains@orange.fr n Questions à Laurent Prétrotn Q uestions à Sophie GaugainPrimaire de la droite Abonnement annuel : 10 euros
NOTRE HISTOIRE p. 19e et du centre : large victoire VIE DU MOUVEMENT p. 16 [ [ Dépôt légal : 4 trimestre 2016
de François Fillon n Déplacement de François Fillon Le 31 janvier 1977 : Commission paritaire :
0620 P 11080. ISSN 2493-3341 n La p arole à Gérard Larcher : dans la Sarthe inauguration du centre
Imprimé par le groupe Morault Quatre mois pour gagner n Le mouvement s’organise Georges-Pompidou
Ce numéro comporte un encart jeté.
[ 2 ] LES RÉPUBLICAINS MAGAZINE N°74 - OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2016L’ÉDITO
BERNARD
ACCOYER
SECRÉTAIRE GÉNÉRAL
DES RÉPUBLICAINS
DR
Rassembler
Chers militants, chers adhérents,
la demande de François Fillon, j’ai accepté Le temps de la campagne présidentielle est, désormais,
de devenir le secrétaire général de notre ouvert. Quel que soit celui ou celle que nous avons soutenu
mouvement, la première formation poli- à la primaire, nous devons tous, désormais, nous rassembler
tique de France. J’assumerai cette mission et nous mobiliser pour être les relais de la candidature et du À avec Gérald Darmanin et Annie Genevard, projet de vérité et de courage porté par François Fillon, un
secrétaires généraux adjoints, entouré d’un comité politique, projet fondé sur les valeurs françaises et républicaines : le
présidé par Gérard Larcher, et de deux vice-présidents, travail, les libertés individuelles, le respect de l’autorité
Laurent Wauquiez et Isabelle Le Callennec. de l’État, le patriotisme.
Je consacrerai toute l’énergie nécessaire L’élection du printemps 2017 sera un rendez-
Sans les pour répondre à l’immense désir d’alter- vous crucial pour notre pays. François Fillon
nance manifesté dans les urnes à l’occa- militants Les est à nouveau sur le terrain pour présenter
sion de la primaire de la droite et du son projet, pour en faire la pédagogie et Républicains, cette
centre. Si cette primaire, qui a réuni plus pour l’enrichir dans les innombrables primaire n’aurait pas pu
de 4 millions de Français à chacun des échanges qu’il va avoir partout en France être si bien organisée,
deux tours, a été un immense succès, c’est avec nos compatriotes.
comme chacun l’a d’abord grâce à vous, grâce à votre intense Le succès de la primaire n’est qu’une
reconnu. Soyez-en tous mobilisation pour la préparation et l’orga- étape. Le chemin pour obtenir la victoire
nisation de ce grand rendez-vous démocra- remerciés. à la présidentielle est encore long. Notre
tique. Sans les militants Les Républicains, cette mouvement doit décupler l’action de notre
primaire n’aurait pas pu être si bien organisée, candidat, grâce à vous, à travers nos 108 fédérations,
comme chacun l’a reconnu. Soyez-en tous remerciés. nos milliers de cadres, nos centaines de milliers de militants
L’unité qui s’est manifestée, dès le soir du second tour, et les millions de Français qui nous soutiennent.
autour de François Fillon démontre que nous sortons collec- À nous de convaincre la majorité de nos compatriotes
tivement plus forts de cette confrontation des idées et des qu’au printemps prochain l’élection de François Fillon à la
projets. Je tiens à saluer l’attitude, la dignité, le sens de l’État présidence de la République sera synonyme de redressement
qui ont animé Nicolas Sarkozy puis Alain Juppé. pour la France et viendra rendre à notre pays sa ferté, son
La légitimité et l’élan donnés à la candidature de François dynamisme, sa solidarité, son esprit de conquête et de justice ;
Fillon par des millions de suffrages lui confèrent une force en un mot, l’espérance. n
considérable dans l’affrontement électoral à venir, face aux
candidats des gauches ou du populisme, pour nous conduire
à la victoire.
LES RÉPUBLICAINS MAGAZINE N°74 - OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2016 [ 3 ]EN COULISSE
PRIMAIRE PS GOUVERNEMENT
Un soutien pour le moins inattendu De Matignon
au barreau…La ministre de l’Environnement n’exclut pas de soutenir Emmanuel
L’éphémère Premier ministre, Macron dans sa campagne à la présidentielle hors primaire. Elle estime
à peine nommé, prépare déjà que le jeune candidat « amène de l’air à la vie politique ». Une façon de
sa sortie… Il se murmure qu’il lancer des piques à l’ancien Premier ministre, Manuel Valls, et de rappeler ses
diverretrouverait bientôt la robe gences « sur les choix écologiques », « sur la vision du futur » et même sur « la
concepet la barre du palais de justice tion de la gouvernance ». Si Ségolène Royal ne sait pas encore qui elle soutiendra,
de Cherbourg, comme avocat ! elle sait néanmoins, qui elle ne soutiendra pas.
Il pourra ainsi se replonger
sur les diffcultés quotidiennes Cambadélis verrouille la primaire des forces de l’ordre, pour que
Le premier secrétaire du PS a exclu le 8 décembre la participation de force reste à la loi… Pas facile
trois mouvements (Nouvelle Donne, le Mouvement des progressistes d’être le liquidateur-judiciaire
et le Mouv républicain et citoyen) à la primaire de la gauche au du hollandisme !
prétexte qu’ils ne sont pas membres de la Belle Alliance populaire. Une
décision qui a suscité d’autant plus d’incompréhension que le premier secré- Un Cuba libre, un !taire du PS a une nouvelle fois appelé Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron
Visiblement, la dame du à participer à cette primaire alors qu’ils n’en sont pas membres non plus.
Poitou, l’excellente Ségolène
Royal, a mal supporté son
Deux ans d’absence LE CHIFFRE voyage offciel à Cuba…
Ministre de l’Éducation de 2012 à 2014, Vincent La chaleur de l’accueil et le
Peillon avait été limogé du gouvernement « Cuba libre » ont dû tourner la 27,5 %
le 31 mars 2014, date à laquelle Manuel Valls tête de notre future C’est le taux d’emploi a établi son premier gouvernement, en raison ex-ministre de edes 15-24 ans au 3 notamment des polémiques autour de sa réforme
l’Environnetrimestre 2016. Le plus des rythmes scolaires. Tête de liste dans le Sud-Est ment… Le
bas enregistré depuis aux élections européennes de 2014, il est élu avec changement
2003 et inférieur de 11,87 % des suffrages, sa liste obtenant… deux climatique ne
1,2 point à celui de la sièges. Candidat à la primaire, Vincent Peillon se bouleverse pas
mi-2012. Ce chifre pose désormais comme l’héritier d’un quinquennat que le climat…
résume à lui seul l’échec durant lequel il n’aura pas particulièrement brillé. Parfois les consciences, pour
de la politique de l’emploi trouver que sous les tropiques
de François Hollande. le climat démocratique y est LÉGISLATIVES
exceptionnel !
El Khomri investie de justesse
La ministre du Travail, Myriam El Khomri, a Passion révolutionnaire
été investie de justesse le 8 décembre candidate Valls et Macron se sont emparés de la phraséologie
esocialiste dans la XVIII circonscription de léniniste pour teinter de rouge leur course
Paris où le député PS Christophe Caresche ne à la primaire rose. Quand le premier n’hésite pas
se représentait pas. La ministre, qui affrontait à se présenter comme le candidat de « la révolte », le second
en duel la conseillère de Paris Afaf Gabelotaud, produit un livre programme au nom évocateur de Révolution.
aurait recueilli 89 voix, contre 84 à son adver- Une posture « de rupture » des deux anciens camarades
saire. La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, en du gouvernement qui font tout pour se démarquer d’un qui-n
froid avec Myriam El Khomri, avait fait savoir quennat qui n’aura cessé de mettre les Français dans la rue
que cette candidature était « une très mauvaise et de les diviser. De quoi certainement amuser le candidat
idée », à cause du « traumatisme très fort de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, qui afrme,
autour de la loi (Travail) qui porte son nom ». quant à lui, en avoir « fni avec le bruit et la fure ur».
LES MOTS QUI FÂCHENT : Je considère qu’il [Manuel Valls] est même déjà allé trop loin.
Quand on est Premier ministre d’un pays dont on dit qu’il est dans une situation historiquement
grave, on ne tient pas ces propos sur le président de la République, c’est tout.
EMMANUEL MACRON, LUNDI 28 NOVEMBRE, SUR FRANCE 2
[ 4 ] LES RÉPUBLICAINS MAGAZINE N°74 - OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2016
DR
DR
ALCALAY/SIPA
GOITIA/AP/AP/SIPASOUTIENS DÉPLACEMENT
François Fillon a choisi Chirac, prix
l’Afrique – le Mali et Nobel de la paix ?
le Niger – pour son Jean-Pierre Raffarin
premier déplace-et Bernard Accoyer
ment hors d’Europe
ont créé un comité de COMITÉ POLITIQUE depuis sa victoire à la
soutien parlementaire primaire. Le candidat Première réunionafn de soumettre à la présidentielle a Le 13 décembre, Bernard Accoyer, le nouveau secrétaire collectivement au rencontré, les 17 et 18 général, et Gérard Larcher ont tenu la première réunion Parlement norvégien décembre, les
autoridu comité politique des Républicains. Rappelons que le tés locales et les forces la candida- comité politique est composé de Gérard Larcher (président), françaises déployées ture de Christian Jacob, Bruno Retailleau (vice-présidents), Virginie
dans la bande sahélo-Jacques Calmels, François Baroin, Nathalie Kosciusko-Morizet, saharienne, notam-Chirac au Thierry Solère, Jean-Frédéric Poisson, Jean-François Copé, ment le personnel prix Nobel Laurent Wauquiez, Isabelle Le Callennec, Bernard Accoyer, aérien de l’opération
de la paix. Annie Genevard et Gérald Darmanin.
« Barkhane ».
BISBILLE DERNIÈRE MINUTE 49.3
Chère primaire Revirement« Je ne le respecte pas et je ne
le supporte plus » Manuel Valls a proposé Candidat de dernière minute
à la primaire, Vincent Peillon de supprimer le 49.3 Manuel Valls aurait lancé, pour François Hollande,
n’aurait p as réglé au PS les qu’il a utilisé six fois ces mots acerbes alors qu’il déclarait offciellement,
quelque 19 500 € qu’il aurait dû lorsqu’il était au gouver-au lendemain de l’annonce du renoncement de
reverser au titre de la quote- nement. Stéphane Le
François Hollande : « Je veux dire au président de la part de rémunération que Foll s’est dit surpris
République, il le sait, à titre personnel, mon respect tout élu doit à son parti. Mais, tandis que d’autres
camaet toute mon affection. » Certains hollandais histo- pour participer à la primaire, il rades préfèrent ironiser
riques, furieux, ont décidé de se rallier à Emmanuel faut être à jour de cotisations. sur le changement à 180°
Macron plutôt qu’à Manuel Valls pour se venger de Coûteuse candidature ! du candidat à la primaire
celui qui a « fni de l’achever politiquement ». de la gauche.
LÉGISLATIVES 2017 Avis de tempête au Front national !
À quatre mois de la présidentielle, les fssures se creusent au FN. Record de désertions Deux lignes distinctes s’afrontent avec, d’un côté, celle de Marion
Déçus, malheureux, démotivés, Maréchal-Le Pen et, de l’autre, celle de Florian Philippot. Cette crise
non-cumul… Entre 70 et 80 dépu- ouverte est le refet d’un règlement de comptes politique de fond
tés socialistes ne seront pas candidats à leur qui se joue entre les fgures de proue de « l’aile identitaire »
réélection en juin prochain. Un record ! Une et « l’aile souverainiste et sociale » du FN. Pas sûr que les rappels
façon de constater les divergences au sein à l’ordre de la chef frontiste sufsent à apaiser les tensions.
du parti, notamment sur la loi Travail ou la
déchéance de la nationalité, et de condamner
RECASAGEun quinquennat qui aura été éprouvant pour AGENDA
certains et qui en aura écœuré ou démotivé
Passage en force de MmeTouraine Le conseil d’autres. En off, certains responsables du
PS reconnaissent aussi que beaucoup envi- La ministre de la Santé aurait voulu « recaser » national des
sagent une Berezina aux législatives. Selon un de ses collaborateurs du ministère au poste Républicains
Bruno Jeanbart, directeur général adjoint de directeur général adjoint du centre Gustave- aura lieu
d’OpinionWay, dans « un nombre important Roussy (IGR). L’arrêté ministériel de nomination
le 14 janvier de circonscriptions, la gauche pourrait être aurait déjà été rédigé et le préfet de région qui
2017, à éliminée dès le premier tour » : de 170 préside le CA de l’IGR a été saisi. On est bien loin
à 230, suivant le niveau de participation. de l’esprit de la République exemplaire promise la Mutualité.
De quoi refroidir les ambitions ! par François Hollande…
LES RÉPUBLICAINS MAGAZINE N°74 - OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2016 [ 5 ]
LORENVU/SIPA
DR
DRL’ ÉVÉNEMENT
PRIMAIRE DE LA DROITE ET DU CENTRE
Large victoire
de François Fillon
François Fillon a remporté une large victoire à l’issue de la primaire de la
droite et du centre. Inscrite dans les statuts des Républicains, l’organisation
d’une élection primaire a été une première historique pour notre famille
politique. Les électeurs de la droite et du centre étaient appelés à désigner
par eux-mêmes le candidat qui les représentera en 2017 lors de la campagne
présidentielle. Le « projet de rupture et de progrès autour d’une ambition :
faire de la France la première puissance européenne en dix ans » et
la personnalité de François Fillon lui ont permis de réunir sur son nom deux
tiers des sympathisants de la droite et du centre.
n ayant obtenu le soutien de 3 millions d’élec- du candidat de notre famille politique. Dans un contexte où la
teurs à la primaire, François Fillon a incontes- parole publique a été profondément discréditée par François
tablement triomphé dans cet exercice inédit. Hollande et le gouvernement à coups de mensonges à
répéLa dynamique populaire née de l’organisation tition, ce succès d’audience a été annonciateur du succès de E de cette élection permet aux Républicains de participation qui s’est ensuivi.
s’engager avec confance et détermination dans l’élection En effet, à l’issue du premier tour de la primaire de la
présidentielle de 2017. droite et du centre, 4,3 millions d’électeurs s’étaient
déplaÀ présent, notre mouvement doit se mettre en ordre de cés dans l’un des 10 229 bureaux de vote installés partout
marche pour faire gagner nos idées face
EN CHIFFRESà une gauche déchirée, qui en cinq ans
a profondément affaibli la France. Le
rassemblement derrière François Fillon 4,4 millions
et l’équipe dont il s’est entouré sont la de votants
condition sine qua non de l’alternance
C’est le nombre de parti-en mai 2017.
cipants à la primaire
de la droite et du centre La primaire a été un succès
lors du second tour de participation
qui a vu François Fillon Afuence dans un bureau Ces quatre rendez-vous radiotélé- rassembler 66,5 % des de vote de Charenton (94).
visés (trois débats avant le premier sufrages, lui conférant
tour et un entre les deux tours) ont été en France métropolitaine et en outre-la légitimité populaire et
visionnés plus de 22 millions de fois. Ce mer. Le second tour a d’ailleurs permis politique pour engager sa
chiffre pourrait témoigner à lui seul de de largement confrmer cet engouement campagne présidentielle.
l’engouement suscité par la désignation sans précédent dans notre pays. Ainsi,
[ 6 ] LES RÉPUBLICAINS MAGAZINE N°74 - OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2016
URMAN/SIPAFrancois Fillon,
à la Maison
de la chimie,
le 27 novembre.
Les électeurs de la droite et du centre ont trouvé dans
ma démarche les valeurs françaises auxquelles ils sont
attachés. Ces valeurs, je les défendrai et nous les partagerons
avec tous ceux qui, dans leurs différences, aiment la France.
Personne ne devra se sentir exclu d’une société que je veux
plus juste et plus solidaire. François Fillon

Forte mobilisation et ses propositions pour la France
de l’électorat le pour les cinq ans à venir. Alors
27 novembre.
Ici, un bureau de que l’on nous annonçait un
déchivote lyonnais. rement, il n’en fut rien, et notre
famille politique ne se retrouve
4,4 millions de suffrages avaient été à pas au bord de l’implosion,
nouveau exprimés pour départager les contrairement aux prévisions et
deux fnalistes. anticipations des « experts ». À
Une telle réussite n’avait été envi- l’issue d’un débat serein, force
sagée par personne, à tel point que la est de constater que les points
primaire s’est même révélée être un de vue des candidats convergent
succès fnancier. Grâce à la contribu - sur bien des aspects, davantage
tion de 2 € par tour de scrutin aux frais qu’ils ne divergent. Cela confrme
d’organisation, l’opération électorale a sans surprise que ce qui nous
été largement amortie, et ce, dès l’issue rassemble est bien plus fort que
Nicolas Sarkozy, du premier tour. ce qui nous différencie.
le 20 novembre.
Un autre motif de réjouissance fut la Face à six candidats de grande
bonne tenue et la grande qualité du débat interne à la droite et qualité (Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Nathalie
Kosciuskoau centre. C’est ainsi que chacune et chacun des candidats à la Morizet, Bruno Le Maire, Jean-Frédéric Poisson et
Jeanprimaire a pu s’exprimer pour exposer aux électeurs sa vision François Copé), François Fillon a rassemblé sur son nom ➜
LES RÉPUBLICAINS MAGAZINE N°74 - OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2016 [ 7 ]
CIPRIANI/AP/SIPA
LEWIS JOLY/SIPA/POOL
POPY/RÉAL’ ÉVÉNEMENT
François Fillon en
meeting, porte
de Versailles,
le 26 novembre.
➜ plus de 44 % des suffrages dès Les électeurs se sont mobilisés massivement, ce qui donne
le premier tour, avant de l’em- un énorme « boost » à François Fillon. La majorité d’entre eux se
porter sans contestation possible
sont retrouvés dans le programme de réformes majeures qu’il avec un score de 66,5 %, qui
propose, dans son analyse de la situation de notre pays, dans permet un rassemblement fort et
qui engage une dynamique puis- l’ambition qui est la sienne pour redresser la France, sur le plan
sante en vue de 2017. Deux élec- intérieur comme à l’international. Bernard Accoyer
teurs de droite sur trois lui ont
en effet accordé leur confance Manuel Valls, comptable du
pour les représenter l’an prochain bilan du quinquennat fnissant,
à l’élection présidentielle. ne pourra pas faire illusion
longuement. Il s’est d’ailleurs
Le temps du déjà engagé à défendre le bilan
rassemblement de François Hollande,
reconLa conclusion qu’il nous faut naissant par là même qu’il en
tirer de la primaire de la droite et est aussi responsable que le
du centre, c’est que, si nous souhai- président de la République.Alain Juppé et François Fillon,
à la haute autorité, aux côtés tons le succès dans cinq mois, il est Avec plus de 1 139 000
de Thierry Solère et d’Anne
impératif que chacun à sa manière chômeurs supplémentaires Levade, le 27 novembre.
contribue au rassemblement le plus (catégories A, B et C, dans la
large possible autour du projet de François Fillon, projet qui France entière) et une dette qui atteint 96,2 % du produit
a été plébiscité par nos sympathisants. intérieur brut, la situation de la France est catastrophique.
La première règle pour participer à la primaire était de Et la croissance en 2016 sera très inférieure à celle de la
s’engager à soutenir le vainqueur à l’issue du second tour. moyenne de la zone euro : + 1,2 %, contre + 1,7 % en Europe.
Toute la famille politique a pour mission de faire gagner nos Le décrochage de la France va donc s’accentuer d’ici à la fn
idées et notre candidat à l’élection présidentielle. Il s’agit de la dernière année pleine du quinquennat Hollande-Valls.
d’un impératif pour redresser la France et lui redonner un
Redresser la Francecap, dont elle a tant manqué au cours des quatre ans et demi
de la présidence de François Hollande. Le projet de François Fillon est à ce titre un projet de
Cette victoire en mai 2017 ne sera possible que si le rassem- redressement, destiné à réduire le chômage – François Fillon
blement est le plus large. Tous les candidats à la primaire de s’est en effet fxé comme objectif d’atteindre le plein-emploi
la droite et du centre ont appelé, dès le soir de la victoire de –, tout en ramenant la croissance dans notre pays. C’est en
François Fillon, à le soutenir sans retenue. François Fillon a réduisant les charges qui pèsent aujourd’hui sur les
entreen outre la volonté d’incarner ce rassemblement nécessaire. prises et les ménages – plus 50 milliards d’euros qui ont été
La nouvelle organisation des Républicains en témoigne. votés depuis mai 2012 – que nous retrouverons la
compétitiAprès le quinquennat désastreux de François Hollande, vité et l’attractivité nécessaires à restaurer la France comme
le désir des Français pour une alternance franche est fort. la première puissance de l’Union européenne. n
[ 8 ] LES RÉPUBLICAINS MAGAZINE N°74 - OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2016
HAMILTON/REA
ALCALAY/SIPALA PAROLE À
GÉRARD LARCHER
PRÉSIDENT DU SÉNAT, MAIRE
DE RAMBOUILLET, PRÉSIDENT DU COMITÉ
POLITIQUE DES RÉPUBLICAINS
Quatre mois
pour gagner
uatre mois ! Nous avons quatre mois pour face à une gauche dispersée, qui n’a pas de bilan et n’a plus
convaincre, quatre mois pour expliquer, quatre d’avenir. Une gauche en dépôt de bilan cherchant
désespémois pour aller à la rencontre de tous les rément un repreneur. La primaire qui va s’ouvrir en janvier Q Français, sur tous les territoires de métropole risque d’ajouter à la confusion qui règne entre les néohéritiers,
et d’outre-mer.
Ces quatre mois qui nous séparent du
premier tour de l’élection présidentielle sont Prêts pour la bataille face à une extrême droite
décisifs, nous allons les vivre aux côtés de
et une extrême gauche qui finissent par se retrouver François Fillon, rassemblés et plus
déterminés que jamais. sur le repli sur soi et l’incohérence de leurs projets
Les 4,3 millions de Français qui se sont économiques. Les voir défendre le retour
déplacés pour s’exprimer lors de la primaire
aux frontières et la retraite à 60 ans a un côté nous ont signifé qu’ils étaient en attente
d’alternance, que ce quinquennat avait cocasse qui pourrait faire sourire si
assez duré, qu’ils avaient besoin de plus de ce n’est de l’avenir de la France qu’il s’agit.
liberté et de moins de contraintes, que cesse
la dégradation de la fonction présidentielle
et que l’État retrouve son autorité. Forts de cette dynamique, les progressistes, les frondeurs, les écologistes, les radicaux
nous allons maintenant partir à la rencontre des Français. de gauche, ceux qui sont partis, ceux qui reviennent… On
Notre mouvement est en ordre de marche. Avec Bernard n’y comprend plus rien !
Accoyer au secrétariat général, Patrick Stefanini à la direction Prêts pour la bataille face à une extrême droite et une
de son cabinet, Jean-François Lamour à la présidence de la extrême gauche qui fnissent par se retrouver sur le repli sur
commission nationale d’investiture et le comité politique soi et l’incohérence de leurs projets économiques. Les voir
que je préside, l’organisation est en place. défendre le retour aux frontières et la retraite à 60 ans a un
côté cocasse qui pourrait faire sourire si ce
n’est de l’avenir de la France qu’il s’agit. Ces quatre mois qui nous séparent du premier Prêts à faire face aux caricatures, aux
contrevérités, aux « épouvantails » que nos tour de l’élection présidentielle sont décisifs,
adversaires ne manqueront pas d’agiter.nous allons les vivre aux côtés de François Fillon,
Notre réponse : c’est François Fillon et le
rassemblés et plus déterminés que jamais. projet qu’il porte : relancer notre économie
en libérant ses forces vives confrontées à des
Ce comité politique doit être un lieu de débat et de propo- contraintes normatives insupportables ; replacer au cœur des
sition. Sa diversité, témoignage de notre rassemblement, priorités la France d’à côté, rurale ou périurbaine, qui se sent
est une richesse, il sera un trait d’union majeur entre Les abandonnée ; rétablir le lien de confance avec tous ceux qui
Républicains et la campagne. ne croient plus en la République et ses valeurs de liberté,
Il doit être à l’écoute de nos adhérents et relayer leurs d’égalité et de citoyenneté.
demandes, leurs suggestions, leurs messages. La tâche est immense mais enthousiasmante, nous sommes
Nous sommes prêts ! Prêts pour la bataille qui s’engage rassemblés, unis et déterminés. n
LES RÉPUBLICAINS MAGAZINE N°74 - OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2016 [ 9 ]
DRDOSSIER
PRÉSIDENTIELLE 2017
François Hollande
jette l’éponge
En renonçant à se présenter à sa propre succession, François Hollande
edevient le premier président de la v République à ne pas briguer
un second mandat. Bilan catastrophique, majorité inexistante,
cote de popularité au plus bas, le renoncement de François Hollande
n’est que le symptôme d’une politique dévastatrice, ce quinquennat
ayant poussé la France au bord du précipice.
out avait déjà bien commencé pour François assurée, François Hollande a expliqué qu’il ne se
représenHollande. Le jour de son entrée en fonction, terait pas. Ce choix annoncé cinq mois à l’avance résulte
il avait été rincé par la pluie en descendant d’une situation aujourd’hui ingérable, pour l’homme
polil’avenue des Champs-Élysées. Puis son avion tique mais également, et d’une manière plus préoccupante, T avait été frappé par la foudre lors de son premier pour notre pays.
déplacement, quand il allait rendre visite à Angela Merkel. La publication de l’ouvrage « Un président ne devrait pas
Jamais aucun président n’avait renoncé à briguer un second dire ça… » pourrait être l’élément déclencheur de ce
cataemandat dans l’histoire de la v République. clysme politique, de ce renoncement inédit.
Après avoir laissé planer le doute sur une
GOUVERNEMENTéventuelle candidature à la primaire de la
gauche voire directement à l’élection
présiUn remaniement pour faire quoi ?dentielle, François Hollande s’est résigné
er Que faire en cinq mois ? À l’heure du dépôt de bilan et malgré ce jeudi 1 décembre. François Hollande a
les multiples crises que traverse notre pays, François Hollande dressé son bilan et a essayé tant bien que
s’engage dans un curieux jeu de chaises musicales. En plein état mal de défendre ses choix « assumés » sur la
d’urgence alors que les chifres de la délinquance sont repartis sécurité et la lutte contre les discriminations.
à la hausse et que des policiers ont manifesté dans la rue pour Sur le plan de l’emploi, comme toujours
la première fois depuis longtemps, le ministre de l’Intérieur
François Hollande promet et se prête à est promu à Matignon afn de pallier la démission du Premier
l’exercice de la méthode Coué – « les résul- ministre, trop pressé de prendre la place de François Hollande.
tats arrivent… le chômage diminue, mais il Cette situation totalement inédite et déplorable afaiblit un
reste à un niveau trop élevé ». peu plus l’autorité de l’exécutif et dégrade l’image et l’infuence
Après ce discours en guise d’inventaire de la France dans le monde.
avant liquidation prononcé d’une voix mal
[ 10 ] LES RÉPUBLICAINS MAGAZINE N°74 - OCTOBRE - NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2016