Lettre Bournazel

Lettre Bournazel

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Paris, le 16 janvier 2020 Chères Parisiennes, chers Parisiens, Mon engagement pour Paris a débuté ilya 11 ans, en 2008, dans le XVIIIè arrondissement. J’yai construit mon parcours d’élu et de Parisien.Réputé comme imprenable pour l’opposition, nombreux étaient ceuxqui, à l’époque, m’ont conseillé de lequitter. Je suis resté fidèle à mon arrondissement, dans lequelj’ai beaucoupappris et compris. Riche de sa diversité, de son énergie, mais aussi de sesproblèmes, mon attachement à sesquartiers et ses villages n’a cessé de croître. A mapermanence,j’yai reçu des centaines de citoyens ; dans les ruesquejeparcours chaquejour,j’yai croisé des habitantsqui m’interpellent,parfoisparcequ’ils veulentpartager une anecdote,parfoisparcequ’ils sont dans la détresse. C’est cela la vie quotidienne d’un élu, telle que je la conçois : être sur le terrain, écouter, aider sans jamais promettre l’impossible. C’est par cet engagement et cette méthode de travail quej’ai réussi, avec humilité et détermination, à convaincre des citoyens issus d’horizons différents, mais qui ont tous au coeur l’intérêt de Paris. Petit àpetit,j’ai construit une nouvelle vision de Paris, convaincuqu’une méthode degouvernance plus horizontale,plus apaisée,qui remette tous lespartenaires de la Ville - culturels, économiques, associatifs -et les citoyens au coeur de la décision, était le chemin le plus vertueux afin d’obtenir des résultats.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 16 janvier 2020
Nombre de visites sur la page 135
Langue Français
Signaler un problème
Paris, le 16 janvier 2020 Chères Parisiennes, chers Parisiens, Mon engagement pour Paris a débuté ilya 11 ans, en 2008, dans le XVIIIè arrondissement. J’yai construit mon parcours d’élu et de Parisien.Réputé comme imprenable pour l’opposition, nombreux étaient ceuxqui, à l’époque, m’ont conseillé de lequitter. Je suis resté fidèle à mon arrondissement, dans lequelj’ai beaucoupappris et compris. Riche de sa diversité, de son énergie, mais aussi de sesproblèmes, mon attachement à sesquartiers et ses villages n’a cessé de croître. A mapermanence,jyai reçu des centaines de citoyens ; dans les ruesquejeparcours chaquejour,jyai croisé des habitantsqui m’interpellent,parfoisparcequ’ils veulentpartager une anecdote,parfoisparcequ’ils sont dans la détresse. C’est cela la vie quotidienne d’un élu, telle que je la conçois : être sur le terrain, écouter, aider sans jamais promettre l’impossible. C’est par cet engagement et cette méthode de travail quej’ai réussi, avec humilité et détermination, à convaincre des citoyens issus d’horizons différents, mais qui ont tous au coeur l’intérêt de Paris. Petit àpetit,j’ai construit une nouvelle vision de Paris, convaincuqu’une méthode degouvernance plus horizontale,plus apaisée,qui remette tous lespartenaires de la Ville - culturels, économiques, associatifs - et les citoyens au coeur de la décision, était le chemin le plus vertueux afin d’obtenir des résultats. Avec 15groupes de travail etplus de 300personnes - élus, experts, responsables associatifs, citoyens de tous horizons - nous avons publié des livrets thématiques contenant, à ce jour,253 propositionsconcrètes, opérationnelles et financées pour améliorer la vie quotidienne des Parisiens, mais aussi pour donner à Paris un nouvel élan en matière culturelle, sportive ou économique. J’ai également écrit un livre Revoir Paris dans lequel j’ai présenté ma vision de la ville. L’équipequi m’entoure est diverse, composée d’anciens élus de la majorité de Bertrand Delanoë, comme de l’opposition de la droite et du centre, d’acteurs venus du monde associatif, de l’écologie, de la culture, de l’entrepreneuriat et de l’innovation, du secteur social, de la santé ou de l’éducation.Nous avons collectivement travaillé avec enthousiasme, ambition et sens de l’intérêt général. Paris ville de la diversité sociale,générationnelle, d’origine. Paris ville de la tolérance, où nombre de citoyens, de toutes lesprovinces de France et du Monde sont venus, comme moi, conquérir leur liberté et construire leur vie personnelle et professionnelle.Paris doit rester fidèle à cette promesse d’incarner la Ville où l’on construit sa vie comme on l’entend. Paris c’est aussi la plus belle ville du monde, avec un patrimoine exceptionnel et une beauté inégalée. Notre responsabilité collective est de préserver cette singularité, de l’étendre à tous les quartiers et de la valoriser pour les générations à venir. Comme député engagépour Paris,j’ai aussi eu à coeur de défendre les intérêts de notrepays. J’ai souhaité prendre despositions fortes sur l’écologie car ilya urgence. J’ai été le seul députéparisien à voterpour l’interdiction duglyphosate,j’aiproposé d’introduire dans les cantines des repas alternatifs végétariens,j’ai oeuvrépour la fin du plastique dans la restauration collective et pour la sortie de l’huile de palme de la liste des biocarburants.
J’ai fait voter, avec un collègue communiste, un amendement visant àpermettre la réquisition des biens des marchands de sommeil définitivement condamnés, comme j’ai souhaité que les Villes puissent mieux réguler les locations touristiques de courte durée qui, dans certaines communes à l’image de Paris, ont bouleversé le modèle de la location et contribué à une raréfaction de logements. J’ai également publié deux rapports, un premier sur la réforme de l’audiovisuel, car il est important de se battre pour préserver notre exception culturelle, et l’autre sur la lutte contre les discriminations dans le sport. Enfin, mon engagementpour la culture est indéfectible. Théâtre, cinéma, musique, cabarets,je continuerai de défendre nos artistes et notre patrimoine vivant. Ils sont l’âme de Paris et participent à son rayonnement culturel international. Je fais aujourd’hui un constat : mon message n’a malheureusement pas été suffisamment entendu, malgré une mobilisation de tous les instants de nos équipes dans Paris. Mercredi 8 janvier, j’ai adressé une lettre ouverte à Cédric Villani et Benjamin Griveaux, les appelant à nous rencontrer afin de travailler ensemble à un rassemblement autour d’une majorité de projets. Dans un contexte d’émiettement des candidatures, une telle démarche est la seule solution pour proposer une alternative crédible et positive à la maire sortante, pourtant affaiblie par un bilan critiquable et critiqué, par une majorité de Parisiens. Je crois que l’intérêtgénéral et l’intérêt de Paris doit primer. Comme de nombreux Parisiens,j’ai fait le constat d’un bilan d’Anne Hidalgo négatif sur l’essentiel : saleté des rues, désorganisation de lagestion des travaux,problèmes de tranquillité croissants - notamment dans le nord-est de Paris, dysfonctionnements majeurs dans lagestion des délégations des servicespublics Vélib’ et Autolib’ ou encore un endettement qui augmente et qui obère les capacités d’investissements pour les années à venir. Avec cette démarche d’ouverture, j’ai pu échanger de nouveau avec Cédric Villani et Benjamin Griveaux, comme avec d’autres forces politiques modérées et progressistes. Je les remercie.Si j’ai pu parler à chacun d’entre eux séparément,je n’ai malheureusement pas pu réaliser ce large rassemblement que j’appelais de mes voeux. A 60 jours du scrutin, il faut choisir l’intérêt de Paris.Et choisir, c’est parfois savoir renoncer. J’apporte aujourd’hui mon soutien à Benjamin Griveaux.Nouspartageons le constat de l’échec de la maire sortante et une vision commune de l’avenir de Paris. Sur de nombreux sujets, il a faitpreuve d’enthousiasme et de volontépour faire évoluer sonprojet,je m’en réjouis. Il est aujourd’huiprêt à travailler avec leplus de forcespossibles et je le crois le plus à même de créer une dynamique afin d’éviter la réélection d’Anne Hidalgo. Je lui demande d’être libre et indépendant, porteur d’une nouvelle majorité de projets, ouverte, diverse et non partisane, afin de pouvoir préparer le Paris et le Grand Paris de demain, en mettant en oeuvre des actions rapides pour améliorer le quotidien des citoyens et apaiser la Ville.Avec mon équipe dévouée et déterminée, nous nous emploierons à faire gagner cette alternative positive dans tous les arrondissements de Paris. Jeprendrai mapart à cette élection pour servir Paris et le XVIIIè arrondissement, comme je le fais depuis de nombreuses années.