//img.uscri.be/pth/f34229d94e734d4acd1facc3e01f0c9a3c325153
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Motion crise aviaire FN

De
1 page

Séance plénière 18 – 19 décembre 2017 Motion du groupe Front National / Rassemblement Bleu Marine demandant la vaccination contre l’inluenza aviaire

Publié par :
Ajouté le : 18 décembre 2017
Lecture(s) : 13
Signaler un abus
Séance plénière 18 – 19 décembre 2017
Motion du groupe Front National / Rassemblement Bleu Marine demandant la vaccination contre l’inLuenza aviaire
Considérantqu’une crise aviaire est de nouveau à nos portes ; notamment à Monbahus dans le Lot-et-Garonne et que le virus détecté est non pathogène pour l’instant ;
Considérant quece fut aussi le cas lors du début des deux crises précédentes lors desquelles le virus non pathogène a muté en hautement pathogène en janvier lors de la première crise et fin décembre lors de la seconde ;
Considérant quecette nouvelle crise aviaire frapperait une filière totalement exsangue, qui concerne 100 000 emplois directs et indirects ;
Considérant quele laboratoire CEVA santé animale dispose d’un vaccin depuis le 31 juillet 2017 et en a produit 2 millions de doses ; que le cluster Agrolandes se tient prêt à vacciner les canards en cas de foyer pathogène avec la technique des anneaux vaccinaux à savoir, la vaccination des canards sains dans un rayon de 10 kilomètres au lieu de les abattre ;
Considérant quel’année dernière, des dizaines d’exploitations ont fait faillite et une dizaine d'éleveurs se sont suicidés, et qu’on ne peut rester spectateurs de la mort annoncée d’une filière et d’un savoir-faire ancestral ;
Considérant que les canards sont déjà vaccinés contre trois maladies, dont le choléra, sans que cela ne mette en danger la santé des consommateurs ;
Considérant quele Ministère de l’Agriculture n’a toujours pas donné son autorisation pour vacciner les canards ;
Les Conseillers régionaux de Nouvelle-Aquitaine demandent au Président de la Région Nouvelle-Aquitaine d’agir auprès du Ministre de l’Agriculture afin d’obtenir l’autorisation de vacciner, seule méthode efficace pour sauver la filière.