Présentation de la stratégie de transformation du système de santé

Présentation de la stratégie de transformation du système de santé

-

Documents
14 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

LANCEMENT DES TRAVAUX DES ATTENTES É (چ "Ļ « - v|u-|ߖ]b; 7; |u-mv=oul-|bom 7 v v|ߕl; 7; v-m|ߖ mļ;v| r-v m; ߖmbߕl; uߖ=oul; 7; ѳļ_࡛rb|-ѳĹ ѳѳ; ;v| ѳ- oѳom|ߖ7ļ m; |u-mv=oul-|bom 7; ѳļ;mv;l0ѳ; 7; mo|u; v v|ߕl; 7; santé. Une transformation qui se veutglobale, cohérente et méthodique. » Centre hospitalier7ļ - 0omm;-Montmorency, le 13 février 2018. « -vv;u 7ļ m v v|ߕl; 1ѳobvommߖķ =om7ߖ v u ѳ;v vobmv 1 u-|b=v |-ub=ߖv ޡ ѳļ-1|b b|ߖķ une course aux volumes et une régulation budgétaire, à unsystème davantage tourné vers le parcours du patient, le financement de la prévention, la coordination des acteurs et des secteurs (médical, médico-social), la qualité des soins et la pertinence des actes» Centre hospitalier7ļ - 0omm;-Montmorency, le 13 février 2018. 2 UN CONTEXTE QUI ÉVOLUE e La France consacre11,7% de son PIB à la santé, ce qui nous place au 5 rang des pays deѴĽ ème 2ƉĂLJƐ ĂǀĞĐ ů͛ĞƐƉĠƌĂŶĐĞ ĚĞ ǀŝĞ ă ϲϱ ĂŶƐ ůĂ ƉůƵƐ ĠůĞǀĠĞ, avec 21 ans et demi en moyenne ème Mais pourů͛pays européenespérance de vie en bonne santé à 65 ans : 9 ĂǀĞĐ ƵŶĞ ŵŽLJĞŶŶĞ Ě͛ă ƉĞŝŶĞ ƉůƵƐ ĚĞ ϭϬans Notre système de santéĚŽŝƚ ĨĂŝƌĞ ĨĂĐĞ ĂƵũŽƵƌĚ͛ŚƵŝ ĂƵvieillissement de la population etă ů͛ĞdžƉůŽƐŝŽŶdes maladies chroniques Un système trop centré sur les soins etinsuffisamment sur la prévention 3 Organisation territoriale Ļ چ چ " Ɣ $ !

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 16 mars 2018
Nombre de visites sur la page 33
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LANCEMENT DES TRAVAUX
DES ATTENTES ÉLEVÉES…
«La stratߖgie de transformation du systߕme de santߖ n’est pas une ߖniߕme rߖforme de l’hôpital. Elle est la volontߖd’une transformation de l’ensemble de notre système de santé. Une transformation qui se veutglobale, cohérente et méthodique. » Centre hospitalierd’Eaubonne-Montmorency, le 13 février 2018.
«Passer d’un systߕme cloisonnߖ, fondߖ sur les soins curatifs tarifߖs à l’activitߖ,une course aux volumes et une régulation budgétaire, à unsystème davantage tourné vers le parcours du patient, le financement de la prévention, la coordination des acteurs et des secteurs (médical, médico-social), la qualité des soins et la pertinence des actes» Centre hospitalierd’Eaubonne-Montmorency, le 13 février 2018.
2
UN CONTEXTE QUI ÉVOLUE
e La France consacre11,7% de son PIB à la santé, ce qui nous place au 5 rang des pays del’OCDE
ème 2paLJs avec l’espérance de vie à ϲϱ ans la plus élevée, avec 21 ans et demi en moyenne
ème Mais pourl’pays européenespérance de vie en bonne santé à 65 ans : 9 avec uŶe ŵoLJeŶŶe d’à peiŶe plus de ϭϬans
Notre système de santédoit faire face aujourd’hui auvieillissement de la population età l’edžplosiondes maladies chroniques Un système trop centré sur les soins etinsuffisamment sur la prévention
3
Organisation territoriale
…DÉCLINÉES EN 5 CHANTIERS
Ressources humaines et formation
Qualité des soins & pertinence des actes
4
Modes de financement et de régulation
Numérique
CONDUITS AVEC UNE CONSULTATION ACTIVE
Des principes clefs de la consultation: Autôur d’une mߘme table tôus les prôfessiônnels de santߗ: DesprÔfessiÔnnels de santߗ de ville, de l’hôpital, du mߗdicÔ-social, du public  et du privé, les représentants des usagers Des parties prenantes intégrées dans la réflexion et les décisions Capitalisersur l’existant et les rߗflexiÔns en cÔurspour les intégrer  dans un vision globale, ouverte et prospective S’appuyer sur desméthodes de conception et de consultation qui ont fait leur preuve
5
13/02
Annonceofficielle de la stratégie
Mars
Cadragedes chantiers par lespilotesen lien avec les services du ministère des Solidarités et de la Santé et de l’Assurance maladie
LE CALENDRIER
Avril
Consultations institutionnelles
patients-professionnels
6
régionales
Mai
Propositions de premières actions opérationnelles
7
TRANSFORMER LE SYSTÈME DE SANTE : NOS CHANTIERS
1 Inscrire la qualité et la pertinence des soins aucœur des ôrganisatiôns et des pratiques
Enjeux : Prescrire les bons traitements et les bonnes prises en charge et au bon moment
Mesurer la qualité :ߗlabÔratiÔn d’indicateurs de qualité des parcours Rendre accessible aux patientsl’infÔrmatiÔn sur la qualité des soins :cÔnstructiÔn d’unsystème d’infôrmatiônRenforcer la confiance des patients et usagers : Mesure de la satisfaction des patients Enquêtes auprès des professionnels de santésur leur perception du service rendu Développer la qualité et la sécurité des soins Promouvoir et diffuser les programmes d’amélioration de la pertinence des soinsen lien avec lesconseils nationaux professionnels (CNP)
8
Pilotes : Dominique LE GULUDEC -Présidente du collège de la Haute Autorité de Santé Olivier LYON-CAEN -M édecincÔnseil natiÔnal de la Caisse natiÔnale de l’Assurance maladieAlain-Michel CERETTI -Pr ésident de France Assos Santé
Avril 2018 :consultations des parties prenantes pÔur faire ߗmerger le maximum d’idߗes innovantes Avant l’ߖtߖ:1èresprôpôsitiôns d’actiôns opérationnelles Été 2018 :concertationssur ces propositions 2018: Élaborationd’indicateursde qualité des parcours(sur les 10 pathologies chroniques les plus fréquentes) Sélection et déploiement des programmes pertinenceavec les CNP
2 Repenser les modes de rémunération, de financement et de régulation
Enjeux : Traduire les nÔuvelles ÔrganisatiÔns de sÔins et l’effÔrt de prߗventiÔn dans l’adaptatiÔn et l’ߗvÔlutiÔn des modes de rémunération et de régulation
«Plafônner à 50% la tarificatiôn à l’activitߗ des hôpitaux»-E. Macron pendant sa campagneConduit en lienavec l’Assurance maladie et leconseil de l’innÔvatiÔn ensanté Travail en concertation étroiteavec l’ensemble des parties prenantes (établissements, salariés, professionnels exerçant en ville, patients, assurance maladie, autres financeurs…őS’inspirerdes expériences menées en France et à l’ߗtrangerValoriserles projets innovants rendus possiblespar la loi de financement de la sécurité sociale 2018
9
Pilote : Jean-Marc AUBERT Directeur de la DREES
Avril :création de la «task force»etdéfinition du pߗrimߖtre d’ߗtude(catégories des modèles de financement)
Avant l’ߖtߖ :prôpôsitiôns d’amߗliôratiôn de la rߗgulatiôn de l’ONDAM et premiers môdߖles de financement
PLFSS 2019 :propositions des modèles de financement sur les épisodes de soins
2019 :préparation du déploiement des modèlesretenus par le Gouvernement ŐdispÔsitiÔns lߗgislatives et rߖglementaires, …ő
3
Accélérer le virage numérique
Enjeux : Adopter pour notre système de soins une stratégie pour engager son virage numérique qui positionne le patient au cœur de l’ÔrganisatiÔn
Pour des objectifs précis : 1.Accessibilité en ligne, pour chaque patient,de ses données médicales2.Dématérialisationde l’intߗgralitߗ des prescriptiÔns3.Simplificatiôn du partage de l’infôrmatiônentre tous les prÔfessiÔnnels de santߗ Őtߗlߗmߗdecine…őUne approche concertée : Consultation à 360°des acteurs CoordinationÉtat - Assurance maladie Décloisonnementville-hôpital
10
Pilotes : Dominique PON -Directeur général de la clinique PasteurToulouse Président de SantéCité Annelore COURY -Directrice déléguée à la gestion et à l'organisation des soins de la CNAM
Avril :consultations des parties prenantespour faire Ġŵerger le ŵadžiŵuŵ d’idĠes iŶŶovaŶtesAvant l’été:ϭğres propositioŶs d’actioŶs pour unestratégie de culture de l’innovation numérique en santéet de promotion de parcours numérique Automne :déploiement dudossier médical partagé (DMP)
4-1
Adapter les formations aux enjeux du système de santé
Enjeux : RߗinterrÔger les fÔrmatiÔns des prÔfessiÔnnels de santߗ pÔur qu’elles s’adaptent au systߖme de santé de demain: la prévention, les parcours de santé, les coopérations interprofessionnelles. Les futurs professionnels en seront les principaux acteurs, et ils doivent y être sensibilisés.
Chantierqui fera l’Ôbjet d’un pilÔtage prÔpre annÔncߗ cÔnjÔintement:prochainement par La ministre del’Enseignementsupérieur, de la Recherche et del’InnôvatiônEt la ministre des Solidarités et de la Santé
11