Regard des Français sur la communication d

Regard des Français sur la communication d'Emmanuel Macron et les projets de loi

-

Documents
27 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Regard des Français sur la communication Ě͛ ŵŵĂŶƵĞů DĂĐƌŽŶ Ğƚ ůĞƐ ƉƌŽũĞƚƐ ĚĞ ůŽŝ Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et le Figaro > s ͛ D Z'K s E Z / ϯϬ :h/E ϮϬϭϳ ϲ,ϬϬ Sondage réalisé avec pour et Recueil Mét hodologie Enquête réalisée auprèsĚ͛ƵŶéchantillon de Français interrogés par Internet les 28 et 29 juin 2017. Echantillon Echantillon de1 012 personnesreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles : 220 sympathisants de gauche, 156 sympathisants En Marche, 150 sympathisants de droite hors FN et 164 du FN. La représentativité deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession deů͛ŝŶƚĞƌǀŝĞǁĠaprès stratification par région et catégorieĚ͛ĂŐŐůŽŵĠƌĂƚŝŽŶ. WƌĠĐŝƐŝŽŶƐ ƐƵƌ ůĞƐ ŵĂƌŐĞƐ Ě͛ĞƌƌĞƵƌ Chaque sondage présente une incertitude statistique queů͛ŽŶappelle margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌ. Cette margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌsignifie que le résultat Ě͛ƵŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etĚ͛ĂƵƚƌĞde la valeur observée. La margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌdépend de la taille deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶainsi que du pourcentage observé.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 30 juin 2017
Nombre de lectures 332
Langue Français
Signaler un problème
Regard des Français sur la communication d’EŵŵaŶuel MacroŶ et les projets de loi
Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et le Figaro LEVÉE D’EMBARGO VENDREDI ϯϬ JUIN ϮϬϭϳ À ϲHϬϬ
Sondage réalisé avec
pour
et
Recueil
Mét
hodologie
Enquête réalisée auprèsd’uŶéchantillon de Français interrogés par Internet les 28 et 29 juin 2017.
Echantillon Echantillon de1 012 personnesreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles : 220 sympathisants de gauche, 156 sympathisants En Marche, 150 sympathisants de droite hors FN et 164 du FN. La représentativité del’ĠĐhaŶtilloŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession del’iŶteƌǀieǁĠaprès stratification par région et catégoried’aggloŵĠƌatioŶ.
PƌĠĐisioŶs suƌ les ŵaƌges d’eƌƌeuƌ
Chaque sondage présente une incertitude statistique quel’oŶappelle marged’eƌƌeuƌ. Cette marged’eƌƌeuƌsignifie que le résultat d’uŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etd’autƌede la valeur observée. La marged’eƌƌeuƌdépend de la taille del’ĠĐhaŶtilloŶainsi que du pourcentage observé.
Sile pouƌĐeŶtage oďseƌǀĠ est de … Taille de l’EĐhaŶtilloŶ50%20% ou 80% 10% ou 90% 40% ou 60% 30% ou 70% 5% ou 95% 2005,7 6,5 6,9 7,13,1 4,2 3002,5 3,5 4,6 5,3 5,7 5,8 4002,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0 5003,6 4,1 4,4 4,51,9 2,7 6003,3 3,7 4,0 4,11,8 2,4 8002,8 3,2 3,5 3,51,5 2,5 9001,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 0001,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 2 0001,8 2,1 2,2 2,21,0 1,3 30000,8 1,1 1,4 1,6 1,8 1,8 Lecture du tableau:Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marged’erreurest égale à 2,5% : le pourcentage réel est donc compris dansl’intervalle[17,5 ; 22,5]. Dans un échantillon de près de 200 personnes (tels que les sous-échantillons de sympathisants présentés dans ce rapport), si le pourcentage observé est de 20% la marged’erreurest égale à 5,7% : le pourcentage réel est donc compris dansl’intervalle[14,3 ; 25,7].
Principaux enseignements
Voici les enseignements clés de notre sondage :
I - Sur laCoŵ’,pour le moment, Macron a tout bon
1) 62% des Français donnent raison à Emmanuel Macron pour souvent « mettre en scène » sa communication présidentielle 2) Plus globalement, les trois-quarts des Français jugent « bonne » la communicationd’EŵŵaŶuelMacron en tant que Président 3) Même sa décision de « griller la politesse » à son Premier ministre en convoquant le parlement en congrès à Versailles la veille de son discours de politique générale est saluée par les deux-tiers des Français (68%)
II. Les réformes à venir : 1) Réformes à venir :l’aĐĐueilest favorable surl’exteŶsioŶde la PMA, les deux-tiers des Français (64%) y étant favorables ; mais les sympathisants de la droite parlementaire eux y seraient majoritairement hostiles 2)L’aĐĐueildes Français est aussi tout à fait favorable sur 2 des 3 principaux projets de loi en prévisionmais ill’est nettement moins sur le projet de loi sur le droit du travail
Gaël SliŵaŶ, PrésideŶt d’Odoxa @gaelsliman
Synthèse détaillée (1/6)
I -Sur la Coŵ’, pour le ŵoŵeŶt, MaĐroŶ a tout ďoŶ
1) 62% des Français donnent raison à Emmanuel Macron pour souvent « mettre en scène » sa communication présidentielle
Ces derniers jour, Emmanuel Macron a communiqué en se mettant parfois en scène comme lors du sommet européen, de la réceptiond’AƌŶoldSchwarzenegger à Paris ou encore lors de la journée olympique (onl’avu boxer ou jouer au tennis notamment). Ces « mises en scène », façon Justin Trudeau ou Obama ont largement été reprises par les médias, mais ont suscité de nombreuses critiques voire moqueries, notamment sur les réseaux sociaux.
Mais pour les Français ces critiques ne sont pas fondées : 62% de nos concitoyens estimentƋu’ila raison de se mettre ainsi en avant carĐ’esten le faisantƋu’ilpourra faire avancer les projets auxquels il tient. Seulement 37% des Français pensent, àl’iŶǀeƌse Ƌu’ila tort car il en ferait trop en termes de «Đoŵ’ » et que « ceŶ’estpas son rôle de Président ».
Outre les sympathisantsd’EŶMarche, extatiques sur la geste macronienne (92% lui donnent raison), les sympathisants de gauche comme de droite soutiennent dans une majorité équivalente (60%) cette communication Présidentielle « un brin » mise en scène. Comme toujourss’agissaŶt d’EŵŵaŶuelMacron, les sympathisant du FNeuxsont les seuls à se montrer majoritairement critiques (66% donnent tort au Président).
Synthèse détaillée (2/6)
2) Plus globalement, les trois-quarts des Français jugent « bonne » la communicationd’EŵŵaŶuelMacron en tant que Président
Au-delà des mises en scène de ces derniers jours, que les Français justifient, la communication globaled’EŵŵaŶuelMacron en tant que Président de la République est largement saluée parl’opiŶioŶ. Les trois-quarts (74%) de nos concitoyens estiment que sa communication est bonne voire très bonne. Encore une fois, les sympathisantsd’EMsont en pamoison avec un score « Ceaucescien » de 100% jugeant « bonne » la communication de leur « Danube de la pensée ». Plus intéressant pour le Président, les sympathisants de gauche (71%) comme de droite (76%) se rejoignent de nouveau sur le sujet pour approuver sa communication. Et encore une fois les sympathisants du FN sont les seuls à se montrer majoritairement critiques (57%), mais, même parmi eux, une part importante (42%) fait tout de même crédit au Président sur ce point précis.
3) Même sa décision de « griller la politesse » à son Premier ministre en convoquant le parlement en congrès à Versailles la veille de son discours de politique générale est saluée par les deux-tiers des Français (68%)
C’estla polémique du moment, et, de fait aucun PrésidentŶ’aǀaitjamais auparavant ainsi « tué » le Discours de Politique Générale (DPG) de son Premier ministre. En effet, Emmanuel Macron a annoncéƋu’ilallait convoquer lundi prochain le parlement en congrès à Versailles afin de « donner le cap » de sa Présidence.
Synthèse détaillée (3/6)
Or, ce discours présidentiel devant le congrès interviendra tout juste la veille du discours de politique générale de son Premier ministre Edouard Philippe prévu le lendemain àl’AsseŵďlĠenationale. Même Nicolas Sarkozy qui qualifiait pourtant son Premier ministre de « collaborateur »Ŷ’ajamais osé faire cela. Macron, lui, Ŷ’hĠsitepas, alors mêmeƋu’il s’Ġtaitengagé à respecter plus que tout autre les prérogatives de chacun dans le couple exécutif ;Đ’estmême la raison pour laquelle il nes’Ġtaitpas du tout impliqué dans la campagne législatives en laissant le soin à son « PM » de la conduire.
On aurait donc pu parier que cette décisiond’EŵŵaŶuelMacron ne manquerait pas de choquer les Français.
Pourtant, ilŶ’eŶcontraire : seulement, 29% de nos concitoyens lui en font le reproche en estimant «est rien bien au Ƌu’ila tort parceƋu’ilne devrait pas empiéter ainsi sur les missions de son Premier ministre ».L’iŵŵeŶsemajorité de plus des deux-tiers de nos concitoyens (68%) estime au contraire que « le Président a raison de le faire carĐ’està lui de donner le cap ».
Le consensus à ce sujet est en plus total, puisque 93% des sympathisantsd’EM,72% des sympathisants de gauche et 62% de ceux de droite se rejoignent pour donner raison au Président et que, même au FN, le rejetŶ’estpas si net (46% lui donnent raison contre 48% qui lui donnent tort).
IILes réformes à venir
Synthèse détaillée (4/6)
1) Réformes à venir :l’aĐĐueilest favorable surl’exteŶsioŶde la PMA, les deux-tiers des Français (64%) y étant favorables ; mais les sympathisants de la droite parlementaire eux y seraient majoritairement hostiles
LaCoŵ’est une chose, la perception del’aĐtioŶen est une autre. Or une réflexion est en cours concernantl’exteŶsioŶde la PMA (Procréation Médicalement Assistée) via une loil’autoƌisaŶtdorénavant pour toutes les femmes, y compris les femmes célibataires et celles étant en couples homosexuels, et plus uniquement pour les couples hétérosexuels ayant des difficultés à avoir un enfant. Après que la France se fut enflammée (et surtout que la rue se fut mobilisée contre cela) sur la question du mariage pour tous au début du quinquennat Hollande, le nouveau Président y réfléchira évidemment à deux fois. Mais, comme pour le mariage pour tous au départ, les Français sont largement favorables à une telle loi permettant la procréation notamment pour des femmes homosexuelles. Les deux-tiers (64%) de nos concitoyens sont favorables à une telle loi, proportion qui atteint 72% auprès des sympathisants de gauche et culmine même à 80% auprès de ceuxd’EM. Mais attention toutefois, car, pour une fois, le beau consensus gauche-droite que parvient à établir le Président sur la plupart des sujets est ici rompu. Si les sympathisants de gauche etd’EMy sont très favorables, et si, curieusement, ceux du FN ne sont pour une fois pas si opposés que cela (52% sont favorables) à une initiative présidentielle, les sympathisants de la droite parlementaire, eux, y sont majoritairement hostiles (53% contre 47%).
Synthèse détaillée (5/6)
2)L’aĐĐueildes Français est aussi tout à fait favorable sur 2 des 3 principaux projets de loi en prévisionmais il l’estnettement moins sur le projet de loi sur le droit du travail
Sil’exteŶsioŶde la PMAŶ’estencore un projet de loi « dans les tuyaux », 3 projets de lois majeurs sont bien actuellementpas déjà initiés ou très avancés. Deux de ces projets de lois suscitent une très large adhésion de la part des Français. C’estavant tout le cas du « projet de loi de moralisation de la vie politique », rebaptisé depuis les affaires, le projet de « restauration de la confiance dans notre vie publique » : les trois-quarts des Français se sentent assez bien informés pour émettre un avis au sujet de ce projet de loi et pour 85%d’eŶtƌeeux, ils estiment queĐ’estun « bon » projet. Certes, son libellé pourrait mécaniquement appeler un tel niveau de soutien, mais il est satisfaisant pourl’exĠĐutifque les polémiques ayant conduit au départ de 4 ministres majeurs, dont celui en charge de ce projet de loi,Ŷ’aieŶtpas affecté le jugement des Français sur le sujet. Un autre projet de loi suscite lui-aussi un très large soutien : le projet de loi antiterroriste. 78% des Français qui en ont entendu parler le soutiennent, contre 22% qui estiment queĐ’estun « mauvais projet de loi ». Les atermoiements sur certaines de ses dimensions et les polémiques suscitéesŶ’oŶtdonc pas affecté la confiance des Français. En revanche, les détracteurs peuvent encore convaincrel’opiŶioŶde se ranger à leur avis car le projet de loi est encore méconnu de plusd’uŶtiers des Français : 36%Ŷ’oŶtpasd’opiŶioŶà son sujet car disent ne pas assez bien connaître le contenu de ce projet de loi.
Synthèse détaillée (6/6)
Il est en revanche un projet de loi qui pourrait susciter beaucoup plus de réactions hostiles à la rentrée : le projet de loi sur le droit du travail.
D’oƌeset déjà 55% des Français formulant un jugement à son sujet estiment queĐ’estun mauvais projet de loi contre seulement 45% qui jugent queĐ’estun bon projet de loi. Pourtant, le candidat Macron avait prévenu, « annoncé la couleur » depuis longtemps sur cette réforme majeure. Et pourtant aussi la quasi-totalité des dimensions couvertes par cette loi sont TRES LARGEMENT soutenues par les Français à longueurd’eŶƋuġtesdepuis des années (notammentl’iŶǀeƌsioŶde la hiérarchie des normes qui déplaît tant aux syndicats).
Mais comme cela était déjà le cas sur la Loi Macron 1, puis la loi El Khomri sous Hollande, il est un sujet dans cette loi que les Français jugent majoritairement négativement avec une remarquable constance : le plafonnement des indemnités pƌud’hoŵales. Cette règle est non seulement perçue comme étant profondément injuste, mais surtout pireƋu’iŶeffiĐaĐe –CONTRE PRODUCTIVEen ce qui concernel’eŵploi.
Sera-t-il la variabled’ajusteŵeŶtnégociée pour faire passer la loi aux syndicats et àl’opiŶioŶ?L’aǀeŶiƌnous le dira.
Gaël SliŵaŶ, PrésideŶt d’Odoxa @gaelsliman
Les Français approuvent la façon dont Emmanuel Macron se met en scène
Ces derniers jours, Emmanuel Macron a communiqué en se mettant parfois en scène comme lors du sommet européen, de la ƌĠĐeptioŶ d’AƌŶold SĐhǁaƌzeŶeggeƌ à Paƌis ou eŶĐoƌe loƌs de la jouƌŶĠe olLJŵpiƋue (oŶ l’a ǀu ďodžeƌ ou joueƌ au teŶŶis ŶotaŵŵeŶt). Vous personnellement, comment jugez-ǀous Đes ĐoŵŵuŶiĐatioŶs d’EŵŵaŶuel MaĐƌoŶ, diƌiez-ǀous plutôt…
Qu'il a tort, car il en fait trop en termes de com', ce n'est pas son rôle de Président 37%
(NSP) 1%
Qu'il a raison, car c'est en se mettant en avant qu'il peut faire avancer les projets auxquels il tient 62%