Relevé de décisions du collectif de riposte de gauche
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Relevé de décisions du collectif de riposte de gauche

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français

Description

Paris, le 14 mars 2006. Relevé de décisions du collectif de riposte de gauche. 9 mars 2006 – Siège du Parti communiste. Le collectif de riposte de la gauche ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 35
Langue Français

Exrait

Paris, le 14 mars 2006
Relevé de décisions du collectif de riposte de gauche
9 mars 2006 – Siège du Parti communiste
Le collectif de riposte de la gauche réuni le 9 mars avait décidé d’organiser un
audit des syndicats et des mouvements d’étudiants le 15 mars à la Bourse du Travail. Les
collectifs d’étudiants n’étant pas disponibles à la veille de la manifestation du 16 mars, cet
audit sera repoussé à date ultérieure.
Le communiqué commun suivant a été rédigé par le collectif de riposte et sera
envoyé aux médias dès ce soir :
Déclaration commune
« Verts, PS, PCF, PRG, MRC, Alternative citoyenne, Alternatifs, Gauche républicaine, LCR,
Mars et Régions & peuples solidaires.
Ensemble,
exigeons
le
retrait
du
CPE
,
ensemble
nous
pouvons
gagner !
Depuis plusieurs semaines, partout en France, jeunes, lycéens, étudiants et salariés se sont
retrouvés pour exiger le retrait du CPE .Le mouvement de grève gagne en ampleur : plus de
50 universités et établissements d'enseignement supérieur sont en grève.
Les organisations de la gauche et des écologistes soutiennent l'objectif du mouvement :
obtenir le retrait du CPE. Les déclarations du Premier Ministre n¹ont en rien répondu à cet
objectif préalable à toute négociation sur un véritable droit à l'avenir pour les jeunes, les
salariés, sur les mesures à prendre contre la précarité et pour l¹emploi. Elles ont au contraire
renforcé le sentiment que si un coup d¹arrêt n¹est pas marqué maintenant, la droite imposera
son projet complet : le démantèlement du code du travail avec la disparition du CDI.
Nous refusons les méthodes d¹un gouvernement qui passe en force. Nous refusons l'usage de
la répression qui devient systématique comme à Rennes, Lille, Toulouse, Tours, Paris
Il est plus que jamais possible de gagner. Même dans le camp de la majorité parlementaire,
des critiques s'expriment. Le gouvernement doit arrêter d¹être autiste et répondre aux attentes
de
l¹immense
majorité
des
jeunes,
des
salariés,
des
citoyens.
Nous appelons à soutenir les journées d¹action du 16 et du 18 mars. Nous participerons à la
manifestation du 18.
Ensemble,
il
nous
faut
riposter
à
la
politique
de
la
droite.
Ensemble exigeons le retrait du CPE. «
Philippe Sour, chargé de communication R&PS