Sondage

Sondage

-

Documents
21 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

>ĞƐ ĚƌŽŝƚĞƐ ĞŶ &ƌĂŶĐĞ͕ ĂƵũŽƵƌĚ͛ŚƵŝ ER > s ͛ D Z'K D Z / ϭOCTOBRE 2019 À 20H Sondage réalisé avec pour Recueil Mét hodologie ŶƋƵġƚĞ ƌĠĂůŝƐĠĞ ĂƵƉƌğƐ Ě͛ƵŶ ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶ ĚĞ &ƌĂŶĕĂŝƐ ŝŶƚĞƌƌŽŐĠƐ ƉĂƌ ŝŶƚĞƌŶĞƚ ůĞƐ25 et 26 septembre 2019 Echantillon Echantillon de1 004 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus La représentativité deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession deů͛ŝŶƚĞƌǀŝĞǁĠaprès stratification par région et catégorie Ě͛ĂŐŐůŽŵĠƌĂƚŝŽŶ. WƌĠĐŝƐŝŽŶƐ ƐƵƌ ůĞƐ ŵĂƌŐĞƐ Ě͛ĞƌƌĞƵƌ Chaque sondage présente une incertitude statistique queů͛ŽŶappelle margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌ. Cette margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌsignifie que le résultat Ě͛ƵŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etĚ͛ĂƵƚƌĞde la valeur observée. La margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌdépend de la taille deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶainsi que du pourcentage observé.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 octobre 2019
Nombre de visites sur la page 38 273
Signaler un problème
Les droites en France, aujourd’hui
ER LEVÉE D’EMBARGO MARDI 1OCTOBRE 2019 À 20H
Sondage réalisé avec
pour
Recueil
Mét
hodologie
EŶƋuġte ƌĠalisĠe aupƌğs d’uŶ ĠĐhaŶtilloŶ de FƌaŶçais iŶteƌƌogĠs paƌ iŶteƌŶet les25 et 26 septembre 2019
Echantillon
Echantillon de1 004 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus
La représentativité del’ĠĐhaŶtilloŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession del’iŶteƌǀieǁĠaprès stratification par région et catégorie d’aggloŵĠƌatioŶ.
PƌĠĐisioŶs suƌ les ŵaƌges d’eƌƌeuƌ
Chaque sondage présente une incertitude statistique quel’oŶappelle marged’eƌƌeuƌ. Cette marged’eƌƌeuƌsignifie que le résultat d’uŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etd’autƌede la valeur observée. La marged’eƌƌeuƌdépend de la taille del’ĠĐhaŶtilloŶainsi que du pourcentage observé. Sile pouƌĐeŶtage oďseƌvĠ est de … Taille de l’EĐhaŶtilloŶ50%40% ou 60% 30% ou 70% 20% ou 80% 10% ou 90% 5% ou 95% 1008,0 9,2 9,8 10,04,4 6,0 2005,7 6,5 6,9 7,13,1 4,2 3002,5 3,5 4,6 5,3 5,7 5,8 4004,0 4,6 4,9 5,02,2 3,0 5003,6 4,1 4,4 4,51,9 2,7 6001,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1 8002,8 3,2 3,5 3,51,5 2,5 9001,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 0001,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 2 0001,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 30001,4 1,6 1,8 1,80,8 1,1 Lecture du tableau:Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marged’eƌƌeuƌest égale à 2,5% : le pourcentage réel est donc compris dansl’inteƌvalle[17,5 ; 22,5].
Les principaux enseignements
Les dƌoites eŶ FƌaŶce, aujouƌd’hui
Bien avant le décès de Jacques Chirac, les époques del’alliaŶĐeRPR-UDF puis del’UMPambitionnant de réunir les sensibilités de droite et du centre étaient révolues.Aujouƌd’hui,seuls 9% des Français se disent sympathisants du parti Les Républicains, ils étaient encore le double juste avantl’affaiƌe Fillon en décembre 2016. Si Jacques Chirac incarnait une forme de « pragmatisme politique », ne rechignant pas à aller puiser ses inspirations à gauche, il était persuadé -contrairement à Emmanuel Macron- que la vie politique avait besoind’uŶaxe gauche-droite puissant et structurant. Cet axe existe-t-il encore aux yeux des Français ? Les successeurs de Jacques Chirac peuvent-ils donc espérer gagner des élections ens’adƌessaŶt« à la droite » ? Quels sont les thèmes qui intéressent la/les droite(s) ? C’estle sujet de notre sondage hebdomadaire Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et Le Figaro.
Les principaux enseignements du sondage :
1) Les Français « de droite » (24%) sont plus nombreux que ceux de gauche (17%) ou du centre (13%). Ils ne sont pas tous chez LR et au RN, ils sont aussi à LaREM. Maisaujouƌd’huiprès de la moitié de nos concitoyens (45%) ne se positionnent pas sur cet axe. 2) Personnalités qui incarnent le mieux la droite : Sarkozy très largement en tête 3)L’UŶioŶdes droites est souhaitée par 61% des Français se réclamant de droite dont, chose nouvelle, par 57% des sympathisants LR 4) Les sujets prioritaires des Français de droite :l’iŵŵigƌatioŶlargement en tête
CéliŶe BƌacƋ, Diƌectƌice GéŶéƌale d’Ododža
Sur les réseaux sociaux, Véronique Reille-Soult fait un focus sur la convention de la droite quis’esttenue ce samedi. Cette convention est parvenue à exister malgré le « blast » provoqué par le décès de Jacques Chirac et les hommages quis’ensuivirent (65 200 messages à son sujet). Cependant, on ne peut guère considérer que le succès fut au rendez-vous ;d’unepart, car la plupart des messages relayés à son sujet étaient négatifs car véhiculés par des opposants, et,d’autƌepart parceƋu’à l’inveƌse,peu de militants de droite (LR ou RN) se sont enthousiasmés pour relayer des messages à son sujet
Synthèse détaillée du sondage (1/3)
Les dƌoites eŶ FƌaŶce, aujouƌd’hui
1) Les Français « de droite » (24%) sont plus nombreux que ceux de gauche (17%) ou du centre (13%). Ils ne sont pas tous chez LR et au RN, ils sont aussi à LaREM. Maisaujouƌd’huiprès de la moitié de nos concitoyens (45%) ne se positionnent pas sur cet axe.
Aujouƌd’huiseuls 4 électeurs sur 10 se disent soit de gauche, soit de droite. Plus précisément, 24% des Français se disent de droite et 17% de gauche. 13% se disent « au centre ». Chez LR, aucun doute, on se sent « de droite », 93% des sympathisants le disent. IlŶ’LJa en revanche quasiment pas/plus de sensibilité « du centre » chez LR, seuls 2%d’eŶtƌeeux se définissent ainsi. En comparaison, les sympathisants du RN se positionnent moins systématiquement à droite (57% à droite, 5% de gauche, 3% au centre et 35% en dehors del’adže). Au-delà de ces deux partis, le plus gros contingent de Français de droite se trouve chez LaREM : 34% des sympathisants du partid’EŵŵaŶuelMacron se disent « de droite », soit deux fois plus que ceux qui se disent « de gauche » (15%)et presque autant que ceux qui se disent « du centre » (36%). Ce sont certes les 65 ans et + qui se situent le plus souvent à droite del’ĠĐhiƋuieƌ(31%) et les moins de 25 ans le moins souvent (18%) mais la répartition est assez homogène dans les autres catégoriesd’âgeet plus généralement dans toutes les strates de la population : 24% chez les CSP+, 22% chez les CSP-, 22% dans les communes rurales comme dans les grandes villes, etc. Les leaders de droites peuvent donc assumer leur identité politique et parler « aux gens de droite », même si, évidemment les temps ont changé
Car ni de gauche, ni de droite, nidu centre : une majorité (relative) de 45% Français nes’auto-positionne pas surl’adžegauche-droite. Parmi eux, les plus nombreux se retrouvent chez les moins de 25 ans (55%), les femmes (51%) et les CSP- (56%). Si la quasi-totalité des Français qui ne se sentent prochesd’auĐuŶparti (ceux quel’oŶles « sans proximité partisane) ne peuvent se situer sur cet axe (83%),appelle Đ’estaussi le casd’uŶebonne part des sympathisantsd’EELV(les plus nombreux, 44%) et de ceux du RN (mêmes’ilsse sentent très majoritairement de droite, ils sont 35% à ne pas se positionner sur cette échelle). En revanche si ce « non positionnement » est revendiqué par Emmanuel Macron, les sympathisants de LaREM sont, eux, très majoritaires à se positionner sur cette « vieille » échelle, seuls 14%s’eŶdétachent.
Synthèse détaillée du sondage (2/3)
2) Personnalités qui incarnent le mieux la droite : Sarkozy très largement en tête
Mais qui pour parler aux Français de droite ? Les leaders actuels font malheureusement pour eux pâles figures par rapport à un certain retraité de la politique :une majorité de Français et de Français de droite se mettent en effetd’accoƌdsur un nom, celui de Nicolas Sarkozy ! 60% des Français estiment en effetƋu’ilincarne bien la droite et 76% des Français qui se disent de droite partagent cette opinion (une proportion qui atteint 91% chez les sympathisants de LR) Pour les Français aucun des autres noms -testés un à un en rotation aléatoire- que nous leur avons soumisŶ’« incarne bien la droite » de manière majoritaire. Les deux poursuivants del’edž-président sont loin derrière : ils’agitde Xavier Bertrand (48%) etd’EdouaƌdPhilippe (45%). Puis viennent l’oƌgaŶisatƌiĐede la Convention de la droite, Marion Maréchal Le Pen (44%) et sa tante Marine Le Pen (43%).
Auprès des Français de droite, les deux femmes se hissent dans le classement derrière Nicolas Sarkozy.Marion se place une nouvelle fois symboliquement devant Marine (59% contre 56%). Ce sont les sympathisants du RN qui tirent ces résultats vers le haut car si, chez LR, Marion Maréchal-Le Pen bénéficied’uŶecertaine cote (47% trouventƋu’elleincarne bien la droite), on continue de lui préférer des personnalités issues du sérail et ce, même si elles ont pris leurs distances avec le parti :Đ’estXavier Bertrand qui arrive deuxième, 71% des sympathisants LR estimantƋu’ilincarne bien la droite, il est suivi par Valérie Pécresse avec un score de 63%. Christian Jacob, favori pour la présidence de LR se trouve en queue du classement des Français de droite (35% trouventƋu’ilincarne bien la droite) juste derrière Emmanuel Macron (36%). Il pourra se consoler -un peu- en constatant que pour les sympathisants de LR il incarne tout de même mieux la droite que le président (52% contre 35%).
3)L’UŶioŶdes droites est souhaitée par 61% des Français se réclamant de droite, dont, chose nouvelle, par 57% des sympathisants LR
Mais plutôtƋu’uŶeRN, les Français de droite appellent de plus en plus à une alliance entre des responsables issus de cespersonnalité issue de LR ou de partis. Cette « union des droites » rejetée par 58% des Français (et par des proportions massives des Français du centre et de LaREM) est au contraire approuvée par 61% des Français qui se disent de droite.Plus des deux tiers des sympathisants (66%) du Rassemblement national expriment cette opinion, mais aussi 57% des sympathisants Les Républicains.
Synthèse détaillée du sondage (3/3)
Si cette union est souhaitée de longue date par les sympathisants du FN puis du RN, elle était encore impensable pour la plupart des sympathisants de la droite parlementairejusƋu’eŶ2014. Mais la dizaine de mairies décrochée cette année-là, la qualification de Marine Le Pen à la présidentielle de 2017 et la première place aux deux dernières élections européennes ont changé la donne.Aujouƌd’hui,de nombreux sympathisants de la droite « traditionnelle », même peu attirés par les thèses du Rassemblement national, veulent que leurs élus reprennent la main et se mettent à nouveau à gagner des élections locales et nationales. Cette évolution va aussi de pair avec le rétrécissement de LR.Comme indiqué précédemment, seuls 9% de Français se sentent en proximité avec Les Républicains, beaucoup se sont détournés de ce parti qui se « droitisait » trop à leur goût. Ceux qui se sententaujouƌd’huiencore en affinité avec les valeurs de LR sont nécessairement moins choqués par de possibles alliances avec le RN, alorsƋu’ellesrestent taboues pour les autres Français, notamment les sympathisants de LaREM (72% y sont opposés).
4) Les sujets prioritaires des Français de droite :l’iŵŵigƌatioŶlargement première ème Si le pouvoird’achatest en tête des thématiques importantes aux yeux des Français (43%), il est relégué assez nettement à la 2 place chez les Français se réclament de droite (38%), 20 points derrièrel’iŵŵigƌatioŶ(58%). e Ce sujet apparaît clairement comme une préoccupation « de droite »puisƋu’il Ŷ’aƌƌiǀe Ƌu’eŶ5 position pourl’eŶseŵďledes Français derrière la santé, le système de protection sociale etl’eŶǀiƌoŶŶeŵeŶt.C’estmême la dernière priorité des sympathisants de LaREM (19%) et des Français se réclamant « du centre » (27%). C’estlà aussi une spécificité récente puisque les sympathisants de la droite parlementaire et du Front national plaçaient il y a encore quelques années le pouvoird’aĐhatet/ou le chômage en tête des sujets essentiels pour le pays commel’eŶseŵďlede leurs concitoyens. e Aujouƌd’hui,les sympathisants RN citentl’iŵŵigƌatioŶà 69% et les sympathisants LR à 57%. Leur 2 priorité diffère toutefois : le pouvoird’aĐhatpour les premiers (43%), la sécurité et la lutte contre le terrorisme pour les seconds (47%).
En revanche, la nouvelle loi sur la PMA étendue aux femmes célibataires et homosexuelles ne différencie pas si nettement les Français de droite de l’eŶseŵďleFrançais (quil’appƌouǀeŶtà 57%). Ils sont proportionnellement plus nombreux à rejeter cette disposition (51% contre 49%), mais on est très loin del’uŶaŶiŵitĠ. 56% la désapprouvent chez LR contre 44% qui la soutiennent, la proportion est de 51% de détracteurs au RN contre 49% de défenseurs. Très médiatisé, ce changement de législation divise donc les Français de droite, ce qui en fait un sujet peu porteur pour les leaders politiques, surtoutƋu’ilintéresse très peu : les questions bioéthiques arrivent en queue du classement des thématiques prioritaires chezl’eŶseŵďledes Français et chez ceux de droite (citées à 4% dans les deux cas).
Réseaux sociaux L’œil de VĠƌoŶiƋue Reille Soult, CEO de DeŶtsu CoŶsultiŶg
Panorama des droites en France : la convention de la droite tenue ce week-end a plus fait parler ses opposants que les militants de droite
Malgré le « blast » provoqué par le décès de Jacques Chirac et les hommages quis’eŶsuivirent, la convention de la droite quis’est tenue ce week-end est parvenue à exister autant que possible sur les réseaux sociaux. Avec 65 200 messages commentant cette convention et de nombreux post sur Twitter et Facebook sur les propos tenus à la tribune par les différents orateurs la convention de la droiteŶ’apas laissé complètement indifférent. Cependant, la plupart des messages à son sujet sont négatifs, notamment àl’eŶĐoŶtƌede certains des discours tenus (celui d'Éric Zemmour en particulier) et certainss’iŶteƌƌogeŶtsur son relais en direct sur certaines chainesd’iŶfoƌŵatioŶs. Plus fâcheux pour ce happening, ce sont surtout les opposants aux organisateurs et à la droite qui se sont exprimés pour la critiquer. Al’iŶǀeƌse,finalement peu de militants de droite, LR ou RN, ont relayés les informations autour de la convention. EtloƌsƋu’ils l’oŶt fait, ils se sont le plus souvent contentés de commenter de façon factuelle et neutre la tenue de cette convention. On observe peu de messages de soutien explicite de leur part.
En positif, on peut relever tout de même que pour certains internautes de droite il existe une forme de curiosité pour les discours entendus et une envie de découvrir le positionnement concret et les idées de chacun des leaders présents. Les plus enthousiastes d’eŶtƌeeux perçoivent même cette convention comme un moment de lutte contre le système, un courant de pensée nouveau et qui doit trouver sa place dansl’hoƌizoŶpolitique. Mais ils sont encore bien peu nombreux
Véronique Reille Soult, CEO de Dentsu Consulting
Retrouvez les éléments détaillés del’analysesur les réseaux sociaux à la fin de ce rapport
Résultats du sondage
Positionnement politique déclaré des Français
Vous-même, diriez-vous Ƌue vous ġtes …
Ensemble des Français
De gauche
17%
Au centre13%
De droite
Vous ne vous positionnez pas sur cette échelle
(NSP)
24%
1%
45%
LFI
73%
7%
-
20%
PS
85%
9%
1%
5%
sLJŵpathisaŶts…
EELV
35%
16%
5%
44%
LREM
15%
36%
34%
14%
1%
LR
-
2%
93%
4%
1%
RN
5%
3%
57%
35%
39%
37%
Parmi les personnalités politiques suivantes, dites-nous si elle incarne très bien, plutôt bien, plutôt mal ou très mal la droite ?
Français se positionnant à droite
35%
Christian Jacob
9%26%
Très bien Plutôt bien
8% 28%
36%
24%
25%
Xavier Bertrand
Edouard Philippe
63%
37%
10%
12% 36%
35%
40%
Emmanuel Macron11% 32%
21%
88%
33%
60%
43%
43%
Marine Le Pen
48%
45%
27%
21%
22%
35%
43%
38%
47%
Les personnalités politiques qui incarnent le mieux la droite
59%
S/T Bien 76%
sLJŵpathisaŶts… LR RN 91% 56%
80%
52%
24%
56%
Nicolas Sarkozy
Marion Maréchal Le Pen
Xavier Bertrand11% 41%
35%
44%
23%
Valérie Pécresse8% 32%
Edouard Philippe8% 31%
39%
Nicolas Sarkozy
32%
26%
Christian Jacob
S/T Bien
12%
Valérie Pécresse
Marine Le Pen
Marion Maréchal Le Pen
31%
Emmanuel Macron
20%
24%
Très bien Plutôt bien
9% 26%
71%
29%
Ensemble des Français
33%
52%