//img.uscri.be/pth/5a622ae52cacfad9ed68d13912d70bfe88c6c3e6

Sondage BVA-La Tribune-Orange Septembre 2017

-

Documents
27 pages
Lire

Description

OBSERVATOIRE DE LA POLITIQUE NATIONALE S E P T E M B R E2 0 1 7 /(9e( '¶(0%$5*2 0$5', 6(37(0%5( ¬16H Enquête réalisée auprèsG¶XQéchantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés par Internetdu 25 au 26 septembre 2017. Echantillon de1092 personnes, représentatif de la population française âgée de18 ans et plus. La représentativité deO¶pFKDQWLOORQest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et profession deO¶LQWHUYLHZp après stratification par région et catégorieG¶DJJORPpUDWLRQ. Confidential & Proprietary±Copyright BVA Group ®2017 Recueil Echantillon 4,2 3,5 4,0 2,7 3,0 2,2 2,5 3,1 4,4 6,0 1,5 1,3 4,9 2,1 5,7 2,4 2,3 0,9 TAILLE DE /¶e&+$17,//21 5 OU 95% 5,3 4,6 4,6 Cette étude présente des résultats soumis aux marges d'erreur inhérentes aux lois statistiques.Le tableau ci-dessous présente les valeurs des margesG¶HUUHXUsuivant le résultat obtenu et la taille deO¶pFKDQWLOORQconsidéré. 1,8 1,9 1,6 40 OU 60% 7,1 50% 10,0 6,9 1,4 2,6 700 800 900 1 000 2 000 400 500 600 100 200 300 0,4 0,6 4,1 9,8 3,8 3,1 4,5 5,0 5,8 3,3 3,5 3,2 3,0 1,4 1,4 6,5 1,4 2,2 1,6 0,8 1,0 Exemple de lecture :'DQV OH FDV G¶XQ pFKDQWLOORQ GH1 000 personnes, pour un pourcentage obtenu par enquête de20% OD PDUJH G¶HUUHXU HVW pJDOH j2,5.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 26 septembre 2017
Signaler un abus
OBSERVATOIRE DE LA POLITIQUE NATIONALE
S E P T E M B R E 2 0 1 7
LEVÉE D’EMBARGO : MARDI 26 SEPTEMBRE À16H
Enquête réalisée auprèsd’unéchantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés par Internetdu 25 au 26 septembre 2017.
Echantillon de1092 personnes, représentatif de la population française âgée de18 ans et plus.
La représentativité del’échantillonest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et profession del’interviewé après stratification par région et catégoried’agglomération.
Confidential & ProprietaryCopyright BVA Group ® 2017
Recueil
Echantillon
4,2
3,5
4,0
2,7
3,0
2,2
2,5
3,1
4,4
6,0
1,5
1,3
4,9
2,1
5,7
2,4
2,3
0,9
TAILLE DE L’ÉCHANTILLON
5 OU 95%
5,3
4,6
4,6
Cette étude présente des résultats soumis aux marges d'erreur inhérentes aux lois statistiques.Le tableau ci-dessous présente les valeurs des margesd’erreursuivant le résultat obtenu et la taille del’échantillonconsidéré.
1,8
1,9
1,6
40 OU 60%
7,1
50%
10,0
6,9
1,4
2,6
700
800
900
1 000
2 000
400
500
600
100
200
300
0,4
0,6
4,1
9,8
3,8
3,1
4,5
5,0
5,8
3,3
3,5
3,2
3,0
1,4
1,4
6,5
1,4
2,2
1,6
0,8
1,0
Exemple de lecture :Dans le cas d’un échantillon de1 000 personnes, pour un pourcentage obtenu par enquête de20%, la marge d’erreur est égale à2,5. Le pourcentage a donc 95% de chance d’être compris entre 17,5% et 22,5%.
20 OU 80%
Confidential & Proprietary2017Copyright BVA Group ®
0,9
10 OU 90%
2,1
2,0
2,8
1,1
10 000
4 000
6000
2,2
1,6
0,6
0,8
9,2
1,5
3,5
3,6
3,2
3,0
2,8
2,5
1,8
1,3
0,9
1,3
1,8
0,7
1,0
30 OU 70%
INTERVALLE DE CONFIANCE À 95% SELON LE SCORE
5,7
3,3
3,0
8,0
4,0
4,4
4,1
3,7
3,5
3,7
PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS Notre vague de septembre du baromètre fait le point sur le paysage politique national dans un contexte chargé. Notre mesure a notamment été réalisée au sortir de plusieurs journées de mobilisations contre la réforme du code du Travail. Ce sondage post-rentrée est ainsil’occasionde voir si la chute de popularité du couple exécutif, continue depuis juin, se poursuit en septembre et si dansl’opposition,des séquences comme le succès des Républicains aux élections sénatoriales, la crise politique au FN oul’affirmationde Jean-Luc Mélenchon comme opposant incontournable à la politique gouvernementale, génèrent des mouvements dansl’opinion.
Un regain de popularité pour Emmanuel Macron (45%, +2pts) : si le mouvement à la baisses’enraye,son image semble se cliver fortement 45% des Français déclarent aujourd'hui avoir une bonne opiniond’EmmanuelMacron en tant que président de la République contre 51% qui en ont une mauvaise (4% ne se prononcent pas). Si le président de la République reste majoritairement impopulaire, cette mesure de septembre indique un regain de 2 points des « bonnes opinions » àl’égarddu chef del’Etat.La baisse continue de sa popularité depuis juin (-5pts en juillet et -11pts en août) semble ainsis’enrayer. En revanche, il est important de souligner que les évolutions des opinions entre août et septembre montrentune certaine tendance à la polarisation des opinions concernant Emmanuel Macron : mieux soutenu par les retraités, les Français les plus favorisés et les sympathisants de la droite, il apparaît en perte de crédit à la gauche du Parti socialiste, chez les actifs et dans les catégories populaires.Dans le détail, les bonnes opinions àl’égarddu Président ont notamment progressé de 9 points auprès des Français âgés de 65 ans et plus (56%) et de 8 points auprès des retraités (55%) quand elles ont régressé de 2 points auprès des moins de 50 ans (39%) et surtout de 4 points auprès des salariés (40%). De même, les bonnes opinions àl’égard d’EmmanuelMacron restent basses auprès des Français appartenant à des foyers dont les revenus mensuels sont inférieurs à 2500 euros (-2pts à 38%) alorsqu’ellesprogressent de 11 points dans les foyers aux revenus mensuels les plus élevés (> 3500 euros : +11pts à 58%). Sur le plan politique le clivage est manifeste: la popularitéd’EmmanuelMacron régresse de 5 points auprès des sympathisants de la gauche (25% de bonnes opinions) et notamment de 10 points auprès de la gauche non socialiste à un niveau très bas (13%) alors que les sympathisants du Parti socialiste restent des soutiens significatifs (+10pts à 61%). Dans le même temps, la popularité présidentielle progresse de 11 points auprès des sympathisants de la droite (49% de bonnes opinions) et redevient majoritaire chez les sympathisants LR (51%, +10points) alorsqu’ellegagne 14 points chez les sympathisants du Front national (24%).
Comparatif historique : une gouvernement plus cohérent que les premiers gouvernements des quinquennats Hollande, Sarkozy et Chirac mais des opinions plus réservées sur le rythme des réformes et, surtout, surl’égalitésociale Le comparatif historique surl’actiongouvernementale indique toutd’abordune reconnaissance dansl’opinionde la conformité entre les engagements de campagne et l’actionmenée. 71% des Français considèrent que le Gouvernement respecte les engagements de campagned’EmmanuelMacron, ils étaient 58% àl’époquede François Hollande après 4 mois de mandat, 54% pour Nicolas Sarkozy et 48% pour Jacques Chirac. 42% des Français jugent quel’exécutifce qui en fait également le Gouvernement le mieux évalué en comparaison avec les premiersmène les réformes à un bon rythme Gouvernements sous François Hollande (29%), Nicolas Sarkozy (40%) et Jacques Chirac (28%). Au-delà de ce satisfecit, il faut cependant bien noter que36% des Français considèrent que le Gouvernement va trop loin dans le rythme des réformes, un score très supérieur aux précédents (Hollande : 14%, Sarkozy : 19%, Chirac : 11%). Si la feuille de route est donc plutôt bien évaluée par rapport aux premiers gouvernements précédents,la question des efforts demandés aux Français montre une certaine réserve del’opinion,marqué par une forte critique de la capacité dedans un contexte l’exécutifà intégrer les contraintes des catégories les moins favorisées. Seuls 25% des Français jugentaujourd’huique le Gouvernement repartit équitablement les efforts demandés entre tous les Français, ce qui place le premier Gouvernement de la présidence Macron au niveau de Jacques Chirac en 1995 (25%) et en dessous des premiers Gouvernements Hollande (41%) et Sarkozy (31%).
Confidential & ProprietaryCopyright BVA Group ® 2017
PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS
A 48% de bonnes opinions, la popularitéd’EdouardPhilippe connaît également un mouvement à la hausse (+2 points)
48% des Français déclarentaujourd’huiavoir une bonne opiniond’EdouardPhilippe en tant que Premier ministre contre 46% qui en ont une mauvaise (6% ne se prononcent pas). La cote de popularité du Premier ministre connaît donc elle aussi une évolution à la hausse en septembre etles bonnes opinions le concernant redeviennent majoritaires.progression de la popularité du chef du Gouvernement, qui vientCette d’annoncerun pland’investissementde 57 milliardsd’euros,a notamment été soutenue parune popularité quis’ancreà un niveau élevé chez les sympathisants de la droite(+8 points à 62%) et des Républicains (+8 points à 64%).
Une crise au FN aux effets négatifs
Dans la continuité del’échecau deuxième tour del’électionprésidentielle,la crise générée au FN par le départ de Florian Philippot semble avoir fragilisé ses protagonistes. La coted’influencede Florian Philippot baisse ainsi de 12 points (à 54%) auprès des sympathisants du FN et de 3 points auprès del’ensembledes Français (15%). Dans le même temps, la coted’influencede Marine Le Pen perd également des points : -7 points à 88% auprès des sympathisants FN et -3 points à 24% auprès des Français. Le Front national semble sortir fragilisé de cette séquence, la part de Français ayant une bonne opinion du parti régressant également de 2 points à 25%. En revanche, la coted’influencenational (79%), mais nettement en deçà de notre dernièrede Marion Maréchal-Le Pen reste très élevée chez les sympathisants du Front mesured’avril2017 avantl’annoncede son retrait de la vie politique, et toujours inférieure à celle de Marine Le Pen.
A gauche, Jean-Luc Mélenchon perd son leadership au profit de Benoît Hamon
Leader de la mobilisation face à la réforme du code du Travail, Jean-Luc Mélenchon voit sa coted’influencese maintenir à un très haut niveau à gauche (59%, -5pts) mais il perd sa première place dans cette frange del’électorat,dépassé par Benoît Hamon (61%, +11pts).Si le chef de file des Insoumis reste la personnalité dont la coted’influenceest la plus haute auprès de la gauche non socialiste (69%), celle-ci régresse de 6 points quand la coted’influencede Benoît Hamon gagne 16 points auprès de cette même population. Auprès des sympathisants socialistes, la coted’influencede Benoît Hamon se maintient à un niveau élevé (47%, -3pts) alors que Jean-Luc Mélenchon reste disqualifié (27%, -2 points).
Des personnalités gouvernementales dontl’imageprogresse auprès de leur base électorale : Christophe Castaner et Muriel Pénicaud
Sil’exécutifa été fortement critiqué parl’opposition,notamment dans le cadre des mobilisations contre la réforme du code du Travail,les personnalités ayant figuré au premier plan dans cette période semble bénéficierd’unregain de soutien dansl’opinionauprès des sympathisants de la République en Marche. Les cotes d’influencede Christophe Castaner (+9 points à 60%) et Muriel Pénicaud (+8 points à 47%) progressent très significativement auprès de cette population de référence pour le Gouvernement.
Confidential & ProprietaryCopyright BVA Group ® 2017
Erwan Lestrohan, directeur d’études, BVA Opinion
Confidential & ProprietaryCopyright BVA Group ® 2017
Quelle opinion avez-vous d’…
Emmanuel Macron
Mauvaise opinion 51%
Août 2017 : 55% -4 pts
Très mauvaise 28%
en tant que président de la République ?
Ne se prononce pas* 4% Très bonne 10%
Plutôt mauvaise 23%
Confidential & ProprietaryCopyright BVA Group ® 2017
Bonne opinion 45%
Août 2017 : 43% +2 pts
Plutôt bonne 35%
Edouard Philippeen tant que Premier ministre ?
Mauvaise opinion 46%
Août 2017 : 50% -4 pts
Très mauvaise 22%
Ne se prononce pas* Très bonne 6% 7%
Plutôt mauvaise 24%
* Item non suggéré
Bonne opinion 48%
Août 2017 : 46% +2 pts
Plutôt bonne 41%
Ensemble
Quelle opinion avez-vous d’Emmanuel Macronen tant que président de la République ?
Sympathisants de la gauche hors Parti socialiste
Sympathisants du du Parti socialisteddddd
Sympathisants de La République en Marcheddddd
Sympathisants-----de Les Républicains--------
Sympathisants du FN---
12%
24%
Très bonne
Confidential & Proprietary2017Copyright BVA Group ®
35%
26%
58%
46%
20%
Plutôt bonne
23%
Plutôt mauvaise
56%
57%
34%
28%
31%
55%
Très mauvaise
4%
5%
5%3%
8%
11%
3%
4%
1%
Ne se prononce pas *
* Item non suggéré
Bonne opinion
45% (+2)
13%(-10)
61%(+10)
89%(-4)
51%(+10)
24%(+14)
Mauvaise opinion
51%
82%
36%
8%
45%
75%
62%
35%
Quelle opinion avez-vous d’Emmanuel Macronen tant que président de la République ?
59%
39%
Confidential & ProprietaryCopyright BVA Group ® 2017
54%
44%
55%
43%
Bonne opinion Mauvaise opinion
51%
45%
Pour quelles raisons avez-vous unebonneopinion d’Emmanuel Macron en tant que président de la République ?
Confidential & Proprietary2017Copyright BVA Group ®
Pour quelles raisons avez-vous unemauvaiseopinion d’Emmanuel Macron en tant que président de la République ?
Mitterrand
Réélection Mitterrand
Confidential & ProprietaryCopyright BVA Group ® 2017
Chirac
Réélection Chirac
Sarkozy
Hollande
Macron
Bonnes opinions
Mauvaises opinions