Sondage Gilets jaunes

Sondage Gilets jaunes

-

Documents
27 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

La poursuite du mouvement des « gilets jaunes » > s ͛ D Z'K : h / ϮϮ EKs D Z ϮϬϭϴ ϮϬ, Sondage réalisé avec pour et Recueil Mét hodologie ŶƋƵġƚĞ ƌĠĂůŝƐĠĞ ĂƵƉƌğƐ Ě͛ƵŶ ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶ ĚĞ &ƌĂŶĕĂŝƐ ŝŶƚĞƌƌŽŐĠƐ ƉĂƌ ŝŶƚĞƌŶĞƚ ůĞƐ21 et 22 novembre 2018. Echantillon Echantillon de1 004 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus La représentativité deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession deů͛ŝŶƚĞƌǀŝĞǁĠaprès stratification par région et catégorie Ě͛ĂŐŐůŽŵĠƌĂƚŝŽŶ. WƌĠĐŝƐŝŽŶƐ ƐƵƌ ůĞƐ ŵĂƌŐĞƐ Ě͛ĞƌƌĞƵƌ Chaque sondage présente une incertitude statistique queů͛ŽŶappelle margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌ. Cette margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌsignifie que le résultat Ě͛ƵŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etĚ͛ĂƵƚƌĞde la valeur observée. La margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌdépend de la taille deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶainsi que du pourcentage observé.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 22 novembre 2018
Nombre de lectures 130 749
Signaler un abus
La poursuite du mouvement des « gilets jaunes »
LEVÉE D’EMBARGO JEUDI ϮϮ NOVEMBRE ϮϬϭ8 À ϮϬH
Sondage réalisé avec
pour
et
Recueil
Mét
hodologie
EŶƋuġte ƌĠalisĠe aupƌğs d’uŶ ĠchaŶtilloŶ de FƌaŶçais iŶteƌƌogĠs paƌ iŶteƌŶet les21 et 22 novembre 2018.
Echantillon
Echantillon de1 004 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus
La représentativité del’ĠchaŶtilloŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession del’iŶteƌǀieǁĠaprès stratification par région et catégorie d’aggloŵĠƌatioŶ.
PƌĠĐisioŶs suƌ les ŵaƌges d’eƌƌeuƌ
Chaque sondage présente une incertitude statistique quel’oŶappelle marged’eƌƌeuƌ. Cette marged’eƌƌeuƌsignifie que le résultat d’uŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etd’autƌede la valeur observée. La marged’eƌƌeuƌdépend de la taille del’ĠchaŶtilloŶainsi que du pourcentage observé. Sile pouƌĐeŶtage oďseƌǀĠ est de … Taille de l’EĐhaŶtilloŶ50%40% ou 60% 30% ou 70% 20% ou 80% 10% ou 90% 5% ou 95% 1008,0 9,2 9,8 10,04,4 6,0 2005,7 6,5 6,9 7,13,1 4,2 3002,5 3,5 4,6 5,3 5,7 5,8 4004,0 4,6 4,9 5,02,2 3,0 5001,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5 6001,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1 8002,8 3,2 3,5 3,51,5 2,5 9001,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 0001,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 2 0001,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 30001,4 1,6 1,8 1,80,8 1,1 Lecture du tableau:Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marged’eƌƌeuƌest égale à 2,5% : le pourcentage réel est donc compris dansl’inteƌvalle[17,5 ; 22,5].
L’œil du soŶdeuƌ CĠliŶe BƌaĐƋ, DiƌeĐtƌiĐe GĠŶĠƌale d’Ododža
Mobilisation des gilets jaunes à Paris LE SOUTIEN DES FRANÇAIS S’AMPLIFIE
Principaux enseignements du sondage :
1.
2.
3. 4.
Les Français sont plus nombreux encore à justifier le mouvement des gilets jaunes de samedi prochainƋu’ilsnel’ĠtaieŶtla semaine dernière (77% +3 points/la semaine dernière) L’iŵagedes gilets jaunes est bonne et les Français ne les trouvent pas violents (62%). En revanche, ils ne sont pas jugés efficaces (56%) Les deux tiers des Français (66%) estiment que le mouvement doit se poursuivre 82% des Français considèrentƋu’EŵŵaŶuelMacron et le gouvernement doivent annuler les hausses de taxes prévues sur les produits pétroliers
Le mouvement des gilets jaunes dépasse donc le cercle des manifestants présents sur les barrages. Sur les réseaux sociaux, Véronique Reille-Soult relève que de nombreux sympathisants hésitent à passer àl’actionpour des questions de sécurité et par peur de la police. Les gilets jaunes débattentd’ailleursbeaucoup des formes que le mouvement doit prendre hésitant entre blocages des simples citoyens ou bien actions contre certains intérêts et représentants del’Etat.
Synthèse détaillée du sondage (1/3)
MOBILISATION DES GILETS JAUNES À PARIS LE SOUTIEN DES FRANÇAIS S’AMPLIFIE
ϭͿ Les FƌaŶçais soŶt plus Ŷoŵďƌeudž eŶĐoƌe à justifieƌ le ŵouǀeŵeŶt des gilets jauŶes de saŵedi pƌoĐhaiŶ Ƌu’ils Ŷe l’ĠtaieŶt la semaine dernière (77% +3 points/la semaine dernière)
Le soutien aux gilets jaunes nes’effƌitepas, au contraire ils’aŵplifie: Près de 8 Français sur 10 (77%) trouvent quel’appelau blocage de Paris est justifié, ils étaient 74% à trouver le mouvement de la semaine dernière justifié.
Notre sondage montre à quel point le décompte du ministère del’IŶtĠƌieuƌsamedi dernier (280 000 manifestants) rend bien mal compte du nombre de Français qui soutiennent les gilets jaunes et même qui y participent. En effet, au-delà de ceux qui sont présents sur les barrages, il y a tous ceux qui «s’affiĐheŶt» gilets jaunesd’uŶeautre manière, notamment en arborant le fameux gilet sur leur pare-brise.
Ce soutien progresse globalement dans toutes les catégories de la population et en particulier chez les indépendants et chefsd’eŶtƌepƌises(82%, +8 points), les retraités (75%, + 6 points) et les Français aux revenus les plus modestes (86%, +8 points).
L’eŵpathieavec les gilets jaunes dépasse les clivages politiques et progresse en particulier chez les sympathisants de la France insoumise (+13 points à 97%). Le soutien gagne même 9 points chez les sympathisants de LaREM (41%) ! Seuls les sympathisants du RN sont un peu moins enthousiasmés par le blocage de Paris que par les actions de la semaine dernière (- 6 points) mais leur soutien demeure très élevé (86% trouvent le mouvement justifié).
ϮͿ L’iŵage des gilets jauŶes est ďoŶŶe et les FƌaŶçais Ŷe les tƌouǀeŶt pas ǀioleŶts ;6Ϯ%Ϳ. EŶ ƌeǀaŶĐhe, ils Ŷe soŶt pas jugĠsefficaces (56%)
Près de 4 Français sur 10 (39%) se disent perturbés au quotidien par les actions des gilets jaunes (en particulier les habitants de petites communes de moins de 20 000 habitants : 45%), mais une très nette majoritéd’eŶtƌeeux ne leur en font pas grief, qualifiant le mouvement de populaire (81%), luttant pourl’iŶtĠƌġtgénéral (78%), courageux (77%) et solidaire (76%).
Synthèse détaillée du sondage (2/3)
Toutes les imagesd’aĐĐideŶtsgraves voire mortels, de dégradations de bâtiments, de radars ou de chaussées inquiètent une part importante des Français (44%), en particulier les plus âgésd’eŶtƌeeux (53% des 65 ans et +), mais le mouvement des gilets jaunesŶ’estpas jugé substantiellement violent (62% « pas violent »).
Les Français sont un peu plus partagés sur les tendances politiques des gilets jaunes (46%d’eŶtƌeeux les trouvent populistes/poujadistes, 53% ne partagent pas cette opinion, 51% les trouvent partisans, 48% ne sont pasd’aĐĐoƌdͿ.
Par ailleurs,s’ilsne sont pas qualifiésd’iŶĐohĠƌeŶts(65%), leur efficacité est mise en doute par 56% des Français. Notre sondage de la semaine dernière montrait déjà à quel point les concessions faites par le gouvernement suite au déclenchement de ce mouvement ont été jugées sans effet sur le pouvoird’aĐhat.
3) Les deux tiers des Français (66%) estiment que le mouvement doit se poursuivre Peu de doutes pourtant chez les Français : le mouvement doit se poursuivre après la mobilisation de samedi.
Al’edžĐeptioŶsympathisants de LaREM (24%), tous les Français de gauche comme de droite appellent cette poursuite de leursdes ǀœudž. Les Français des extrêmes sont les plus nombreux à le dire (92% à la FI, 83% au RN), mais également les sympathisants du PS (67%) et, dans une moindre mesure, ceux de LR (55%).
Les catégories populaires demeurent les plus motivées par le mouvement : 78% des CSP- (employés et ouvriers) veulentƋu’ilcontinue,Đ’estle cas de 56% des CSP+ (chefsd’eŶtƌepƌises,cadres et professions intellectuelles supérieures).
Synthèse détaillée du sondage (3/3)
4Ϳ 8Ϯ% des FƌaŶçais ĐoŶsidğƌeŶt Ƌu’EŵŵaŶuel MaĐƌoŶ et le gouǀeƌŶeŵeŶt doiǀeŶt aŶŶuleƌ les hausses de tadžes pƌĠǀues suƌ les pƌoduits pétroliers
Il est vrai que la principale revendication des gilets jaunes :l’aŶŶulatioŶdes hausses de taxes sur les produits pétroliers est partagée par la quasi-totalité des Français : 82%d’eŶtƌeeux considèrentƋu’EŵŵaŶuelMacron et le gouvernement doivent annuler les hausses de taxes prévues en janvier prochain, seule une petite minorité de 18% estimentƋu’ilfaut les maintenir.
Toutes les catégories de Français partagent cette opinion, même les sympathisants des Verts/Europe écologie (74%) ! La demande de cette annulation passe de 66% chez les revenus supérieurs (3500et plus) à 91% chez les plus modestes (moins de 1500€Ϳ.
Aujouƌd’huile Président ne peut plus compter que sur son socle le plus strict, les sympathisants de LaREM étant 57% àl’appeleƌau maintien de la décision prise. CeŶ’esttoutefois pas un soutien franc et massif, 4 sympathisants de LaREM sur 10 trouvant, onl’avu, le mouvement justifié.
Les systèmes de compensation mis en place par le gouvernementŶ’oŶtdonc pas retournél’opiŶioŶ,pas plus que ses critiques sur les exactions et dérapages du mouvement.
CĠliŶe BƌaĐƋ, DiƌeĐtƌiĐe GĠŶĠƌale d’Ododža
Réseaux sociaux (1/2) L’œil de VĠƌoŶiƋue Reille Soult, CEO de DeŶtsu CoŶsultiŶg
Les Gilets Jaunes débattent beaucoup des formes que le mouvement doit prendre
Les Gilets Jaunes ont en commun 3 fondamentaux :
Le défiance envers les politiques, les corps intermédiaires et médias Le parisianisme centralisateur face au reste de la France (renforcé par un rejet massif del’expƌessionTERRITOIRE : « pourquoi ne pas dire région ou département ? Le mot territoirec’estpour dire terre lointaine un peu comme dans Game of Thrones ») Le besoind’ġtƌeécouté et que leur quotidien soit pris en compte dans les décisions
Tous estiment que les débordements sontl’eŶŶeŵide leur cause. Ils cherchent à trouverdes moyens leur permettantd’ġtƌevisibles et entendus sans se mettre à dos la population. Les solutions qui consistent à bloquer les autres citoyens sont de plus en plus remises en cause sur les pages des mouvements. Celles visant à bloquer les intérêts et les représentants del’Etatfont en revanche davantage consensus. Pour rallier la population à leur cause, les Gilets Jaunes souhaitent aussi multiplier les imagesd’uŶmouvement « bon enfant ». Lagilets jaunes » écoutée et partagée plus de 4 millions de fois en est un bon exemple.« chanson des
Certainsd’eŶtƌeeux prônent en revanche des solutions plus radicales et des formes de manifestations plus dures. Cela suscite de nombreux débats, parfois très vifs, entre Gilets Jaunes. De nouvelles pages « privées » sontd’ailleuƌscréées pour ne pas montrer au grand public les dissensions qui peuvent exister.
Pour sortirde la situation, les Gilets Jaunes attendent au moins un geste du gouvernement. Si rien ne vient ce sera un échec et les réactions violentes sont redoutées. De nombreux messages évoquent aussi une colère qui nes’ĠteiŶdƌapas et qui pourraits’expƌiŵeƌà d’autƌesoccasions si le gouvernement ne répond pas aux attentes : «Je ne veux pas être descendu dans la rue pour rien. Si cen’estpas là ce sera plus tard mais il faudraƋu’ilsentendent.»
La proposition de F. Bayrou est souvent citée comme une bonne solution qui permettrait de calmer leur colère. La logiqued’uŶetaxe sur les carburants qui baisse quand le prix augmente est plutôt saluée.
Réseaux sociaux (2/2) L’œil de VĠƌoŶiƋue Reille Soult, CEO de DeŶtsu CoŶsultiŶg
De nombreux sympathisants hésitent à participer par peur des débordements
Nombreux sont ceux qui souhaiteraient manifester le 24 novembre, mais la peur du mouvement les fait hésiter.
Cette peur est multiple. Ils évoquent leur sécurité, la peur des violences, la peur des amendes et la peur de la police. Les arguments utilisés par les organisateurs des évènements sur Facebook ne suffisent pas toujours à rassurer. Le décèsd’uŶemanifestante, les nombreux blessés et les images de débordements voire de haine largement diffusées à la télévision et sur les réseaux sociaux suscitent une crainted’uŶmouvement et de manifestants parfois incontrôlables auxquels la plupart ne veulent pas être associés.
Au-delà des modalitésle lieu sera aussi déterminant pour ceux qui hésitent encore. Même si la capitale est symbolique, les sympathisants expliquentƋu’il Ŷ’estpas évident pour tous de se rendre à Paris, le déplacement étant compliqué et cher. Malgré de nombreuses solutionsd’autopaƌtageproposées, il semble que les manifestations locales soient préférées.Paris sera le lieu de manifestation des manifestants les plus remontés et les plus énervés, dans les départements et localement ce sont des manifestions plus calmes qui sont attendues, essentiellement des blocages de lieux publics (préfectures, centres des impôts, mairies).
Les opposants au mouvements’expƌiŵeŶtaussi sur les réseaux sociaux. Portés par le hashtag « BalanceTonGilet », le mouvement des Jeunes En Marche relaie les vidéos de débordements et cherchent ainsi à décrédibiliser le mouvement.
Véronique Reille-Soult, CEO de Dentsu Consulting
Retrouvez les éléments détaillés del’analysesur les réseaux sociaux à la fin de ce rapport
Résultats du sondage
77% des Français jugent toujours le mouvement des « gilets jaunes » justifié
Pouƌ s’opposeƌ à la hausse des tadžes suƌ les pƌoduits pĠtƌolieƌs, des autoŵoďilistes utiliseŶt les ƌĠseaudž soĐiaudž pour appeler à un blocage de Paris le 24 novembre. Vous personnellement, trouvez-vous ce mouvement, dit des « gilets jaunes », justifié ou pas justifié ?
S/T Pas justifié : 23% 25% le 16/11*
Plutôt pas justifié 13%
Pas du tout justifié 10%
Plutôt justifié 28%
*Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France info et Le Figaro publié le 16/11/2018
S/T Justifié : 77%
Tout à fait justifié 49%