Sondage Tribune Macron sur l

Sondage Tribune Macron sur l'Europe

-

Documents
26 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

ZĠĂĐƚŝŽŶ ĚĞƐ &ƌĂŶĕĂŝƐ ă ůĂ ƚƌŝďƵŶĞ Ě͛ ŵŵĂŶƵĞů DĂĐƌŽŶ adressée aux citoyens européens > s ͛ D Z'K : h / ϳ D Z^ ϮϬϭϵ ϮϬ, Sondage réalisé avec pour et Recueil Mét hodologie ŶƋƵġƚĞ ƌĠĂůŝƐĠĞ ĂƵƉƌğƐ Ě͛ƵŶ ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶ ĚĞ &ƌĂŶĕĂŝƐ ŝŶƚĞƌƌŽŐĠƐ ƉĂƌ ŝŶƚĞƌŶĞƚles 6 et 7 mars 2019 Echantillon Echantillon de1 004 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus La représentativité deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession deů͛ŝŶƚĞƌǀŝĞǁĠaprès stratification par région et catégorie Ě͛ĂŐŐůŽŵĠƌĂƚŝŽŶ. WƌĠĐŝƐŝŽŶƐ ƐƵƌ ůĞƐ ŵĂƌŐĞƐ Ě͛ĞƌƌĞƵƌ Chaque sondage présente une incertitude statistique queů͛ŽŶappelle margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌ. Cette margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌsignifie que le résultat Ě͛ƵŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etĚ͛ĂƵƚƌĞde la valeur observée. La margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌdépend de la taille deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶainsi que du pourcentage observé.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 07 mars 2019
Nombre de visites sur la page 27 071
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
RĠaĐtioŶ des FƌaŶçais à la tƌiďuŶe d’EŵŵaŶuel MaĐƌoŶ adressée aux citoyens européens
LEVÉE D’EMBARGO JEUDI 7 MARS ϮϬϭ9 À ϮϬH
Sondage réalisé avec
pour
et
Recueil
Mét
hodologie
EŶƋuġte ƌĠalisĠe aupƌğs d’uŶ ĠĐhaŶtilloŶ de FƌaŶçais iŶteƌƌogĠs paƌ iŶteƌŶetles 6 et 7 mars 2019
Echantillon
Echantillon de1 004 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus
La représentativité del’ĠĐhaŶtilloŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession del’iŶteƌǀieǁĠaprès stratification par région et catégorie d’aggloŵĠƌatioŶ.
PƌĠĐisioŶs suƌ les ŵaƌges d’eƌƌeuƌ
Chaque sondage présente une incertitude statistique quel’oŶappelle marged’eƌƌeuƌ. Cette marged’eƌƌeuƌsignifie que le résultat d’uŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etd’autƌede la valeur observée. La marged’eƌƌeuƌdépend de la taille del’ĠĐhaŶtilloŶainsi que du pourcentage observé.
Sile pouƌĐeŶtage oďseƌǀĠ est de … Taille de l’EĐhaŶtilloŶ20% ou 80% 10% ou 90% 5% ou 95% 50%40% ou 60% 30% ou 70% 1004,4 6,0 8,0 9,2 9,8 10,0 2003,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1 3002,5 3,5 4,6 5,3 5,7 5,8 4004,0 4,6 4,9 5,02,2 3,0 5003,6 4,1 4,4 4,51,9 2,7 6001,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1 8001,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5 9002,6 3,0 3,2 3,31,4 2,0 1 0002,5 2,8 3,0 3,11,4 1,8 2 0001,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 30001,4 1,6 1,8 1,80,8 1,1 Lecture du tableau:Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marged’erreurest égale à 2,5% : le pourcentage réel est donc compris dansl’iŶtervalle[17,5 ; 22,5].
Les principaux enseignements
La tƌiďuŶe d’EŵŵaŶuel MaĐƌoŶ Ŷ’a pas Đƌéé d’éleĐtƌoĐhoĐ daŶs l’opiŶioŶ ŵais ĐoŶtƌiďueƌa saŶs doute à ƌeŵoďiliseƌ l’éleĐtoƌatLaREM aux européennes
Les enseignements clés du sondage : 1. La tribune a été largement vue par ceux à qui elle était (probablement) destinée : si seulement moinsd’uŶFrançais sur deux (46%) a été exposé à la tribuned’EŵŵaŶuelMacron, les sympathisants LaREM, eux, sont les deux-tiers (65%) àl’avoiƌété 2. La tribuned’EŵŵaŶuelMacron a convaincu 43% des Français exposés, ce quiŶ’estpas si mal au regard de sa popularité actuellemais surtout elle a convaincu 86% des sympathisants LaREM, ce qui est tactiquement intéressant pour mobiliser son électorat en vue des européennes 3. Les principales mesures proposées par Emmanuel Macron dans sa tribune sont largement approuvées dans leur principe (plus de 80%), mais beaucoup sont jugées peu réalistes, àl’exĐeptioŶde la remise à plat de Schengen 4. Si une majorité de Français (65%) pensent que cette tribune ne changera rien à leur vote aux européennes, les sympathisants LaREM sont les deux-tiers à estimerƋu’elleles incite encore plus à voter pour « leur » liste aux européennes 5. Le choix de la tête de liste LaREM est en revanche un non-sujet pour les Français. Les deux ministres favorites suscitant une comparable indifférence dansl’opiŶioŶ: les trois-quarts des Français (73%) pensent que ni Buzyn ni Loiseau ne serait une meilleure tête de liste
Sur les réseaux sociaux, analysés par Véronique Reille-Soult de Dentsu-Consulting, les internautes quis’edžpriŵeŶtsur le sujet del’Europeet des élections européennes sont mobilisés par deux principaux sujets qui leur semblent nécessiter une logique collective et une dynamique globale : l’écologieetl’iŵŵigratioŶsujets sont les seuls qui réunissent et motivent les internautes pour aller voter. En dehors de. Ces l’idéede préférence européenne, plus débattue, les propositionsd’EŵŵaŶuelMacron apparaissent comme consensuelles mais peu mobilisatrices.
Gaël Sliman, Co-foŶdateuƌ et pƌésideŶt d’Odoxa
Synthèse détaillée du sondage (1/5)
1) La tribune a été largement vue par ceux à qui elle était destinée : si seulement moinsd’uŶFrançais sur deux (46%) a été exposé à la tribuned’EŵŵaŶuelMacron, les sympathisants LaREM, eux, sont les deux-tiers (65%) àl’avoiƌété
L’ĠĐƌit(une tribune) ne permet pas/jamaisd’atteiŶdƌeles niveauxd’edžpositioŶ d’uŶeémission télévisée. Dès lors, sans grande surprise, une majorité de Français (53%) sont passés à côté de la tribuned’EŵŵaŶuelMacron alorsƋu’ilsont été systématiquement plus des trois-quarts à avoir été exposés à ses précédentes interventions télévisées. Nos concitoyens ont même été 89% à avoir été exposés à son allocution TV-Radio du 10 décembre où il fit ses grandes annonces pour essayer de mettre un terme à la mobilisation des gilets jaunes.
Pourtant, ceŶ’estsans doute pas la faiblesse du niveaud’edžpositioŶ Ƌu’ilfaut retenir de ce sondage, mais plutôt son bon niveau, pour une tribune écrite et surtout le fait que celle-ci a été vue par ceux à qui elle était destinée.
En effet, le fait que presque un Français sur deux (46%) ait été exposé est en soi un résultat pas si mauvais pour ce type de vecteur (suscitant souvent moinsd’uŶtiersd’edžpositioŶ),mais surtout notre sondage montre que son probable objectif stratégiquemobiliser son propre campa été pleinement rempli : 86% des sympathisants LaREM disent avoir été exposés.
Or, à une élection comme les européennes où seulement un électeur sur deux ira voter, le plus important est de mobiliser son propre camp,Đ’est-à-dire de donner envie à ceux qui pourraient voter pour vous de se déplacer pour le faire.
2) La tribuned’EŵŵaŶuelMacron a convaincu 43% des Français exposés, ce quiŶ’estpas si mal au regard de sa popularité actuellemais surtout elle a convaincu 86% des sympathisants LaREM, ce qui est tactiquement intéressant pour mobiliser son électorat en vue des européennes
L’autƌescore clé du sondage concerne la part de Français « exposés » ayant été convaincus par la tribuned’EŵŵaŶuelMacron
Là encore, on peut se focaliser sur le niveau global et considérer que le résultatŶ’estpas atteintpuisƋu’uŶemajorité de Français - 56% vs 43% -Ŷ’a pas été convaincue.
Synthèse détaillée du sondage (2/5)
Mais cette faiblesse apparente est à relativiser en tenant compte du niveau actuel de popularitéd’EŵŵaŶuelMacron (32% sur notre dernier baromètre politique paru la semaine dernière) et remarquer ainsi que, sur ce sujet, il est parvenu à convaincre des personnes qui, par ailleurs, Ŷ’appƌouǀeŶtpas sa politique et son action.
Et surtout, il convient de souligner que les FrançaisƋu’ilentend mobiliser pour les électionsles sympathisants LaREMsont 86% à se dire convaincus. Sociologiquement aussi, les populations potentiellement les plus enclines à pouvoir voter LaREM ont aussi été particulièrement convaincues ; on observe ainsi un continuum remarquable entre le niveau de revenu et le faitd’aǀoiƌété convaincu par le tribune « Macronienne » : on passe ainsi de seulement 31% de « convaincus » auprès des Français aux plus bas revenus, à 40% auprès des personnes aux revenus moyens-inférieurs, puis 45% auprès des revenus moyens-supérieurs pour culminer à 56% de « convaincus » auprès des Français les plus aisés. De ce point de vue,l’oďjeĐtifest encore une fois atteint.
3) Les principales mesures proposées par Emmanuel Macron dans sa tribune sont largement approuvées dans leur principe (plus de 80%), mais beaucoup sont jugées peu réalistes, àl’exĐeptioŶde la remise à plat de Schengen
Globalement les principales propositions faites par Emmanuel Macron dans sa tribune sont toutes largement approuvées : pour chacune des 5 propositions testées dans le sondage, plus de 80% des Français estiment que la proposition est « positive ».
Cette approbation de principe est en plus étonnamment consensuelle puisque toutes les propositions sont jugées positivement par une majorité de Français quelle que soitl’oƌieŶtatioŶpartisane des personnes interrogées. Même auprès des sympathisants Insoumis ou du RN aucune ne suscite plus de 30% de rejet quant à son principe.
Mais le problème est que beaucoup de ces propositions apparaissent utopiques ou peu réalistes à nos concitoyens.
Synthèse détaillée du sondage (3/5)
C’esttout particulièrement le cas de la proposition de « bouclier social européen » : 55% des Français pensent que cette proposition est « positive mais pas réaliste » contre seulement 30% qui pensent queĐ’estune proposition « à la fois positive et réaliste » (seulement 14% pensent queĐ’est une mauvaise proposition). Les sympathisants de gauche, qui appellent de leursǀœudždepuis longtemps ce type de mesures sont particulièrement nombreux à juger queĐ’estune mesure positive mais peu réaliste (62% des Insoumis et 51% des socialistes le pensent) ; sans doute parceƋu’ils estiment que le promoteur de cette mesure au niveau européen (Macron)Ŷ’estguère crédible pour la porter, tant il mène à leurs yeux une politique « antisociale » en France
Mais le socialŶ’estpas le seul domaine où les propositionsd’EŵŵaŶuelMacron apparaissent peu réalistes à nos concitoyens.C’estaussi le cas de sa proposition « écolo » de créer une « banque européenne du climat pour financer la transition écologique ». Là encore, rares sont ceux qui y sont opposés (19%), mais seulement 35% des Français jugent cette proposition « à la fois positive et réaliste ». Idem pour son idée de police des GAFA et sa proposition de « supervision européenne des géants du numérique » : peu de genss’LJopposent (15%), mais seulement 35% des Français pensent que cette proposition est à la fois positive et réaliste.
En fait aucune des 5 propositionsŶ’estjugée à la fois positive et réaliste par une majorité de Français.
Toutefois, il est intéressant de relever que celles qui sont les plus soutenuesétant perçues comme positive et réaliste par le plus grand nombre de Françaissont les propositions tenant à la protection européenne :
40% des Français pensent que « la préférence européenne pour les industries stratégiques et les marchés publics » est une proposition à la fois positive et réaliste, et surtout ils sont presque un sur deux (47%) à le dire de « la remise à plat des accords de Schengen ».
Dans ce domaine bien précis, nos concitoyens semblent penserƋu’ily a vraiment la possibilité de faire quelque chose.
Synthèse détaillée du sondage (4/5)
4) Si une majorité de Français (65%) pensent que cette tribune ne changera rien à leur vote aux européennes, les sympathisants LaREM sont les deux-tiers à estimerƋu’elleles incite encore plus à voter pour « leur » liste aux européennes
Est-ce que cette tribune et ces propositions pourront aider la liste LaREM aux européennes ?
Oui, sans doute. Si dans leur immense majorité les Français pensentƋu’ellene changera rien à leur vote pour cette liste (65%), les sympathisants LaREM,Ƌu’EŵŵaŶuelcherche à mobiliser, sont les deux-tiers (66%) à estimer que cela leur donne plus envie de voter pour la liste LaREMMacron aux élections européennes.
Sociologiquement aussi, mais de façon évidemment moins massive, un certain impacts’oďseƌǀeauprès des catégories potentiellement plus électrices de La République en marche : ainsi un quart des seniors (24% ont « plus envie de voter LaREM » après cette tribune contre 14% qui en ont « moins envie »), des cadres (25% vs 14%) et des Français aux plus hauts revenus (24% vs 13%) se disent davantage incités à voter pour la liste LaREM grâce à cette tribune. Or, ces catégories sont en plus celles qui se mobilisent le plus à des élections à faible participation comme les Européennes.
Bref, encore une foiss’agissaŶt d’uŶeélection oùl’eŶjeuest de mobiliser « son » électorat et pas tellement de convaincre des réfractaires/opposants, l’oďjeĐtiftactique ou stratégique semble plutôt atteint.
5) Le choix de la tête de liste LaREM est en revanche un non-sujet pour les Français. Les deux ministres favorites suscitant une comparable indifférence dansl’opiŶioŶ: les trois-quarts des Français (73%) pensent que ni Buzyn ni Loiseau ne ferait une meilleure tête de liste
Si «l’opĠƌatioŶtribune européenne » est plutôt réussie en termes de mobilisation del’ĠleĐtoƌatLaREM pour les européennes, en revanche, nul besoin pour Emmanuel Macron de trop « se casser la tête » sur le choix de la tête de liste LaREM pour ces élections.
Les deux ministres du gouvernement les plus souvent présentées comme potentielle tête de liste (Agnès Buzyn et Nathalie Loiseau) laissent tout autant indifférents les électeurs.
Synthèse détaillée du sondage (5/5)
Interrogés sur laquelle des deux ministres ferait la meilleure tête de liste, les trois-quarts de nos concitoyens (73%) les renvoient dos à dos en estimant que nil’uŶenil’autƌene le serait, très probablement parceƋu’ellessont largement méconnues.
Ainsi, la plus connue des deux, Agnès Buzyn, est une parfaite inconnue pour 51% des Français selon notre dernier baromètre politique publié la semaine dernière.
C’estun constat tragique del’aďseŶĐetotaled’iŶĐaƌŶatioŶdes principaux ministres de ce gouvernement ; pour les Français il est toujours composé d’illustƌesinconnus.
Toutefois,s’ilfallait faire un choix sur la foi de ce sondage,Đ’estsans doute celui del’outsideƌ,Nathalie Loiseau qui semblerait le plus judicieux. Présentée dansl’eŶƋuġtecomme « ministre chargée des affaires européennes » (ce que les sondés ignoraient tous ou presque avantd’ġtƌe interrogés) elle bénéficie logiquementd’uŶavantage pour cette élection européenne sur sa rivale en charge de la santé. En raison de son titre, elle est légèrement préférée par les Français (15% vs 12%) mais surtout nettement préférée par les sympathisants LaREM (45% vs 27%).
Comme par ailleurs Agnès Buzyn bénéficied’uŶcertain crédit en tant que ministre dansl’ĠĐosLJstğŵedu ministère de la santé, et serait sans doute difficilement remplaçable, il pourrait sembler logique de privilégier Nathalie Loiseau. Cela ne veut pas dire queĐ’estce qui sera fait.
Gaël Sliman, Co-foŶdateuƌ et pƌésideŶt d’Odoxa
Réseaux sociaux L’œil de VĠƌoŶiƋue Reille Soult, CEO de DeŶtsu CoŶsultiŶg
L’Euƌope uŶ sujet Ƌui Ŷe fait pƌesƋue plus déďat
La question de savoir si on est POUR ou CONTREl’Euƌopene fait presque plus débat dans les pays européens. Le Brexit a rendu presque inaudiblel’oppositioŶau principe del’Euƌope. Les messages montrent quela grande majorité des Européens ne croient plus dans les institutions européennes, mais ne peuvent pas non plus imaginer une vie sansl’Euƌope. Là encore,l’edžeŵplede la Grande-Bretagne est parlant car le choix de la sortie del’Euƌope Ŷ’apas été assumé par les politiques quil’aǀaieŶtréclamée et 2 ans plus tard la situationŶ’esttoujours pas claire. «Quelle issue sansl’Europe? »
Les internautes quis’edžpƌiŵeŶtsur le sujet del’Euƌopeet des élections européennes (283 900 messages dans la semaine) sont mobilisés par2 principaux sujets qui leur semblent nécessiter une logique collective et une dynamique globale :l’éĐologieet l’iŵŵigƌatioŶsont les seuls qui réunissent et motivent les internautes pour aller voter.. Ces sujets
Parallèlement, la très grande majorité est dubitative face à la situation et ne sait pour qui voter. «Ni RN, ni LREM» est la position la plus fréquemment exprimée et elle annonceun grand gagnant :l’aďsteŶtioŶ.
Ce manqued’eŶgoueŵeŶtest aussi à noter autour de la tribune du président Emmanuel Macron qui a suscité peud’eŶgageŵeŶtde la part des internautes (seulement 40 544 interactions au total sur les 22 messages). Les réactions sont révélatrices avec pas ou peu de critiques de la part des internautes et citoyens et de nombreux relais et soutiens de politiques français et étrangers, de tous les bords. Les propositions apparaissent comme consensuelles mais peu mobilisatrices. Seule la proposition sur la notion de préférence européenne a un peu plus fait réagir et semble être une première aspérité dans le débat.
Véronique Reille Soult, CEO de Dentsu Consulting Retrouvez les éléments détaillés del’aŶalLJsesur les réseaux sociaux à la fin de ce rapport
Résultats du sondage