Caillassage du bus de l'EN : la FIFA ménage l'Egypte Lire en page 24 N° 4541 Prix 10 DA France 0,80 C Quotidien national d'information Mercredi 19 mai 2010 La dépréciation de leuro est «tout bénéfice» pour lAlgérie Par «se barricadent», se protègent, Youcef Salami fporroçtèagntenlt le ubrasr réiècrheasn gdeosu, aenni èrreens-. L A C R I S E queconnaît Cette  measnière de faire, les actuellement l’euro est «tout béné-fice» pour lAlgérie. Cest ce quaiElus ronpe éepnesu veen ntu speanst  laau jcoounrtdeshtueir eàt souligné hier Brahim Gacem, expert en finance internationale, aulleAs lngéérgioe,c iaa-tte-iulr sa vaalngcéér.i eCnes  ppreoucvéednét, cours d’une conférence débat qu’il a animée au centre de presse le faAirue  svuajleoti r,d eas- t-dile rrneicèorems mdainsdpéo.si-El Moudjahid. La raison en est simple: la monnaie européenne setdieo nfsi nparnicseess  dcaonms plleé mcaednrtea irdee  2la0 0l9o,i dépréciant, les importations algé-riennes de lEurope reviendrontldiirnav itqé udeu  cfeo rusomn td E d l e  s M  o m u e d s j u a r hi e d s moins cher. C’est différent de la crise financière internationale de «réfléchies» et «justifiées» dans 2008-2009, où les cours du pétroleudnees  édciosnpomiitei omnos de « r n ne o . r  m C a e l sont s’étaient effondrés et où l’euro avait os es», pris de la valeur, entraînant des comme on en trouve aux «quatre répercussions négatives sur la l c o e i n n  s c  r d o u ir  e m , o l’ n i d m p,o rat-att-iiol na jdoeu tvéé. hiA-balance des paiements. De plus, la détérioration de la monnaie uniquecduelveisse,  fpatre , enxeapmppolret,e  ppaasy gérea nedn-fragilise les Etats de l’UE, les met- or tant dans une position difficile sur chose à l’économie nationale, le le plan économique et financier. réseau des concessionnaires créant Cette situation, l’Algérie de «peu d’emplois» . Tempérant ses même que tous les pays émergents propos, il a eu cette phrase : «Que devraient en tirer profit et mieux l’A l g érie en importe en temps négocier leurs relations avec les normal [le baril à 149 dollars] , cela Vingt-Sept. L’Algérie aura le paraît normal, mais qu’elle le fasse 15 juin prochain à Bruxelles une certaines questions en rapport avec s’invitera-t-elle dans ces débats ? négocier au mieux les clauses de alors que les cours du brut ont été réunion avec le Conseil européen, l’accord d’association avec Les négociateurs algériens seront-ils cet accord ? Pour Brahim Gacem, divisés par trois, cela me semble pour essayer de mettre à plat l’UE. La dépréciation de l’euro dans une position confortable pour en temps de crise, les Etats excessif.» Suite en page 24 LA NOUVELLE CONVENTION COLLECTIVE SIX JOURS APRÈS LE SÉISME, LA POPULATION ACTUALITÉ SERA SIGNÉE LA SEMAINE PROCHAINE SINISTRÉE EST ABANDONNÉE À SON TRISTE SORT COOPÉRATION : „ La 8 ème session de la commission algéro-émiratie s'ouvre aujourd'hui . . . . . . . .p2 De notre envoyé spécial à Msila AFGHANISTAN : Abderrahmane Semmar „ Les forces de l'OTAN OUNOUGHA et Beni Ilmane visées à Kaboul . . . . . . . . . .p15 se débattent dans leur malheur. Les SPORTS : aides et les secours arrivent au compte-gouttes alors que la colère „ L'E ocher des sinistrés risque de dégénérer en du leaSdSe vr,e luat  JsSeK r paopuprr émeutes. Des centaines de familles dorment dans les rues et d’autres se une place sur le podium . .p17 réfugient sous des bottes de foin. La nourriture, comme les tentes, fait CULTURE : gravement défaut et la population sinistrée cherche désespérément du d „ eCs éprriém donie dnce oruerms i«seC ontes pain. Retour sur une tragédie qui a x u co frappé l’une des régions les pauvres es d a de notre pays. A. S. seat hlaérgieennd»  . . u. ptrimoinep19 Lire reportage en pages 4 et 5 . . . . . . . . . . . . . S U P P . T H É M A Par générale de la SNTF à débloquer LES STRUCTURES D'ACCOMPAGNEMENT  Abderrahmane Semmar plus de 800 millions de dinars pour ABSENTES DANS LES COMMUNES LES cheminots peuvent crierapsrsofuirer olnets  àa u9 g2m0e0n tcahteiomnins.o tEs llqeusi victoire. Après un mouvement de ter grève au cours duquel ils n’ont cédé verront dès la fin de ce mois leur à aucune pression, ils ont contraint salaire de base passer de 12 480 Li e pages 9 à 14 les pouvoirs publics et la direction à 15 000 DA. Suite en page 3 r