//img.uscri.be/pth/0528160327cb7ceb9d7d083c18beded9a5795fb1

Unef - Enquête sur le coût de la vie étudiante

Documents
23 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

DOSSIER DE PRESSE 20 AOÛT 2018 CONTACT PRESSE Elisabeth Abanda-Ayissi presse@unef.fr 06 03 55 45 28 ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ÉTUDIANTE 2018 1 SOMMAIRE EDITO4 ILES PRINCIPAUX CHIFFRES6 IIUNE AUGMENTATION DU COÛT DE LA VIE DE 1,31%7 DES PROFILS PARTICULIÈREMENT TOUCHÉS PAR III L’AUGMENTATION DU COÛT DE LA VIE8 IV LES PRINCIPALES DEPENSES9 1- 8 villes qui cumulent augmentation des loyers et des transports9 2-les loyers : l’augmentation qui pèse le plus lourd dans le budget étudiant, important frein à l’autonomie9 3- les transports : une augmentation régulière pour un poste de dépense nécessaire pour les étudiant·e·s12 4- la taxe d’habitation : une charge supplémentaire pour les étudiant·e·s décohabitant-e-s14 5- des frais de restauration qui pèsent sur le portefeuille des étudiant·e·s15 UNE RESTRUCTURATION DES DEPENSES V OBLIGATOIRES17 UNE PRÉCARITÉ GRANDISSANTE POUR LES VIÉTUDIANT∙E∙S18 1- un gel des aides sociales aux étudiant·e·s18 2-un système d’aides sociales à bout de soule pour les étudiant·e·s et leurs familles18 3-la dépendance aux activités rémunérées : un phénomène facteur d’échec20 VII DES MESURES SONT INDISPENSABLES POUR FAIRE RECULER LA PRÉCARITÉ21 VIII ANNEXES22 IXQU’EST-CE QUE L’UNEF23 2 3 EDITO Pour la 14ème année consécutive, l’UNEF publie son enquête sur le coût de la vie étudiante.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 20 août 2018
Langue Français
Signaler un abus
DOSSIER DE PRESSE
20 AOÛT 2018
CONTACT PRESSE
Eîsabeth AbandaAyîssî presse@une.r 06 03 55 45 28
ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ÉTUDIANTE 2018
1
SOMMAIRE
EDITO4 ILES PRINCIPAUX CHIFFRES6 IIUNE AUGMENTATION DU COÛT DE LA VIE DE 1,31%7
DES PROFILS PARTICULIÈREMENT TOUCHÉS PAR III L’AUGMENTATION DU COÛT DE LA VIE8
IV LES PRINCIPALES DEPENSES9  1  8 vîes quî cumuent augmentatîon des oyers et des transports9  2 es oyers : ’augmentatîon quî pèse e pus ourd dans e budget étudîant, împortant reîn à ’autonomîe9  3  es transports : une augmentatîon réguîère pour un poste de dépense nécessaîre pour es étudîantes12  4  a taxe d’habîtatîon : une charge suppémentaîre pour es étudîantes décohabîtantes14  5  des raîs de restauratîon quî pèsent sur e porteeuîe des étudîantes15
UNE RESTRUCTURATION DES DEPENSES V OBLIGATOIRES17
UNE PRÉCARITÉ GRANDISSANTE POUR LES VIÉTUDIANT∙E∙S18
 1  un ge des aîdes socîaes aux étudîantes18  2 un système d’aîdes socîaes à bout de soule pour es étudîantes et eurs amîes18  3 a dépendance aux actîvîtés rémunérées : un phénomène acteur d’échec20 VII DES MESURES SONT INDISPENSABLES POUR FAIRE RECULER LA PRÉCARITÉ21
VIII ANNEXES22 IXQU’EST-CE QUE L’UNEF23
2
3
EDITO
Pour a 14ème année consécutîve, ’UNEF pubîe son enquête sur e coût de a vîe étudîante.
RENTRÉE UNIVERSITAIRE : UN COÛT DE LA VIE QUI AUGMENTE DE 1,31 % POUR LES ÉTUDIANT∙E∙S
Pour a rentrée 2018, e coût de a vîe augmente de 1,31 %. Aînsî, 56% des étudîantes, voîent eur coût de a vîe augmenter pus ortement que ’înflatîon. Les étudîantes s’appauvrîssent donc bîen pus vîte que e reste de a popuatîon. Aors que es premîers moîs concentrent es prîncîpaes dépenses de ’année unîversîtaîre, cette hausse ne va aîre qu’accentuer a précarîté des étudîantes et a séectîon socîae quî exîste dans ’enseîgnement supérîeur. Sî ’UNEF a réussî à obtenîr queques mesures de protectîon comme e ge du tîcket de restauratîon Unîversîtaîre, cette avancée ne suit pas à sortîr es jeunes de a précarîté. C’est d’autant pus e cas que dans e même temps es aîdes au ogement et es bourses sur crîtères socîaux sont geées et que es étudîantes doîvent maîntenant payer une nouvee cotîsatîon consacrée à a vîe étudîante et de campus, charge suppémentaîre pour toutes es étudîantes et d’autant pus pour ceux quî ne payaîent pas a sécurîté socîae étudîante. I y a donc urgence à ce que e Gouvernement réorîente sa poîtîque socîae envers es jeunes en reormant en proondeur notre système d’aîdes socîaes. Les jeunes ne peuvent pas attendre une année de pus pour voîr eurs condîtîons d’études s’améîorer !
LES LOYERS ET LES TRANSPORTS : UNE CHARGE QUI CONTINUENT À AUGMENTER POUR LES ÉTUDIANT∙E∙S L‘augmentatîon du coût de a vîe s’expîque prîncîpaement par ’augmentatîon des prîx des oyers et des transports en commun dans un certaîn nombre de vîes unîversîtaîres. Huît vîes cumuent ces deux augmentatîons : Lîe, Nantes, Tououse, Lyon, SaîntEtîenne, Nancy, Angers et Rouen.
Maîs ces augmentatîons ne se cantonnent pas à ces seues vîes. Aors que e ogement représente 54% du budget des étudîantes, 34 vîes unîversîtaîres voîent eurs oyers augmenter, avec une hausse de 1,21% en moyenne dans 11 es grandes vîes et de 0,67% en moyenne pour a France métropoîtaîne. Certaînes vîes unîversîtaîres voîent eurs oyers s’envoer : +2,85% à Lyon, +2,50% à Poîtîers ou encore +1,36% à Lîe (suîte à ’annuatîon de ’encadrement des oyers dans a vîe).
Le prîx des transports pèse égaement dans e budget des étudîantes. 10 aggomératîons (en încuant ’IedeFrance) mettent en pace des tarîs audessus de a moyenne natîonae quî est de 269,49 euros. Enfin, 6 munîcîpaîtés seuement ont déveoppé des tarîs de transport moîns cher pour es étudîantes boursîer es, prenant en compte es dîicutés des pus précaîres, à savoîr : Reîms, Strasbourg, Amîens, Nancy, Metz et Brest.
LES ÉTUDIANT∙E∙S LES PLUS FORTEMENT TOUCHÉS PAR L’AUGMENTATION DU COÛT DE LA VIE : LES PLUS JEUNES ET LES PLUS PRÉCAIRES !
A a rentrée 2018, es profis d’étudîantes quî voîent eur coût de a vîe augmenter e pus ortement sont es étudîantes boursîerères et es étudîantes non boursîerère de moîns de 20 ans. Ces augmentatîons sont e résutat dîrect de a poîtîque du gouvernement combînant ge des aîdes socîaes, des APL et nouvee cotîsatîon pour entrer à ’unîversîté. C’est aînsî es étudîantes ayant e pus besoîn d’aîde quî progresseront e pus dans a précarîté.
SALARIAT OU DÉPENDANCE FAMILIALE : SEULE SOLUTION DES ÉTUDIANT∙E∙S FACE À UN COÛT DE LA VIE EN CONSTANTE AUGMENTATION
Le coût de a vîe étudîante augmente chaque année enonçant toujours un peu pus es étudîantes dans a précarîté. Face à un reste à charge moyen de 866,69€, es étudîantes n’ont que deux choîx : a dépendance amîîae ou e saarîat étudîant. La crîse financîère ayant rendu a soîdarîté amîîae de pus en pus dîicîe, e saarîat étudîant se déveoppe. 46% des étudîantes sont aujourd’huî contraîntes d’exercer une actîvîté rémunérée durant eurs études, 2 actîvîté consîdérée comme nécessaîre pour vîvre pour pus de 50% des étudîantes. e saarîat étudîant est pourtant a premîère cause d’échec à ’unîversîté. Afin d’améîorer es condîtîons de vîe et a réussîte des étudîantes, î devîent urgent de eur permettre d’accéder à une autonomîe financîère.
1 Dans es grandes vîes unîversîtaîres nous avons comptabîîsé : Parîs, Lyon, Marseîes, Aîxenprovence, Tououse, Bor deaux, Montpeîer, Grenobe, Lîe 2 Enquête natîonae des condîtîons de vîe des étudîants 2016 – L’actîvîté rémunérée des étudîants », Observatoîre natîona de a vîe étudîante, http://www.ovenatîona.educatîon.r/medîas/Fîche_actîvîte_remuneree_CdV_2016.pd
4
POURTANT LE GOUVERNEMENT PRÉTEND AVOIR DÉJÀ RÉGLÉ LE PROBLÈME DE LA PRÉCARITÉ ÉTUDIANTE….
Après un an de mandat, e gouvernement d’Emmanue Macron n’a toujours pas mîs a utte contre a précarîté des jeunes à son agenda. Convaîncu que a suppressîon du régîme étudîant de sécurîté socîae permet de réduîre a précarîté des étudîantes, e sujet à dîsparu du dîscours du gouvernement. Cependant, comme e démontre notre enquête, es récentes réormes du gouvernement ne suisent absoument pas à utter contre a précarîté des étudîantes sur ’ensembe de ’année unîversîtaîre, pîre, ees sont même responsabes de ’augmentatîon des dîicutés financîères d’une partîe des étudîantes et vont à contresens des besoîns des jeunes.
Aînsî, ace à un système d’aîde socîae înjuste, însuisant et înantîîsant, ’UNEF revendîque ’ouverture de dîscussîons avec e gouvernement afin de permettre une réorme ambîtîeuse permettant aux étudîantes d’être autonome et aînsî de pouvoîr aîre eurs propres choîx de vîe.
L’UNEF REVENDIQUE :
Une réorme des aîdes socîales permettant d’augmenter le nombre d’étudîant·e·s boursîeres et une revalorîsatîon des Bourses sur Crîtères Socîaux et des APL de 20%afin de aîre ace aux dépenses réguîères quî ont augmenté ces dernîères années.
Une augmentatîon du budget des aîdes urgences: ces aîdes vont toucher des étudîantes dans des sîtuatîons 3. partîcuîèrement précaîre pourtant, aute de budget suisant, en 2017 e nombre de eurs bénéficîaîres a dîmînué I est aînsî urgent d’augmenter de manîère conséquente eur budget
Une ouverture de l’accès aux aîdes socîales des CROUS aux étudîant·e·s étrangeres.
Un învestîssement dans les CROUSde permettre un meîeur accompagnement des étudîantes, a mîse en afin pace efectîve du pan de constructîons de 60 000 ogements étudîants (garantî à gestîon socîa) et de acîîter e 1 rempîssement de eurs mîssîons de restauratîon à tarî socîa
4, La remîse en place de l’encadrement des loyers à Lîlle et son extensîon à toutes es vîes unîversîtaîres, afin de stopper ’augmentatîon contînue des oyers des petîtes suraces et es abus des proprîétaîres, aînsî que des moyens financîers destînés à assurer e contrôe de cet encadrement
L’exonératîon de la taxe d’habîtatîon pour les étudîant·e·s dès l’année 2019, afin de es décharger de cette dépense quî pèse ortement sur eur budget annue
La mîse en place de demîtarîs étudîant·e·s dans toutes les vîlles unîversîtaîresafin de garantîr aux étudîantes des coûts de transports abordabes, et e déveoppement de tarî boursîer es
Une meîlleure protectîon lors de l’însertîon proessîonnelle avec ’ouverture et une meîeure communîcatîon sur ’aîde à a recherche au premîer empoî (ARPE) aux étudîantes non boursîeres
3 Rapport de gestîon du CNOUS 2017 4 La vîe de Parîs ayant déjà annoncé reconduîre a mesure nous sauons cette décîsîon et attendons a réaîsatîon de ces an nonces 5 Le reste à charge désîgne a somme qu’î reste à payer aux étudîantes après avoîr perçu ’ensembe des aîdes possîbes (bourses sur crîtères socîaux, APL...). Nous avons cacué e reste à charge moyen en pondérant e reste à charge des quatre pro fis d’étudîante utîîsés pour cacuer e coût de a vîe en onctîon du nombre d’étudîante que chacun représente.
5
I
LES PRINCIPAUX CHIFFRES
+1,31 %
l’augmentatîon du coût de la vîe pour les étudîant·e·s cette année
+1,21%
d’augmentatîon de loyers dans les Grandes Vîlles
6 LOGEMENT
11 VILLES QUI AUGMENTENT LES TARIFS DE TRANSPORTS POUR LES ÉTUDIANT·E·S
837,72 € 5 Reste à charge ce qu’un·e étudîant·e doît payer à la fin du moîs
Lyon +2,85%
Nanterre +4,90%
LOYERS
Lille +1,36%
73,5%
part des étudîant·e·s exclu·e·s du système bourse
Poitiers +2,50%
de
TRANSPORTS NANCY + 5,94 % CLERMONTFERRAND + 2,50% PRINCIPALES LILLE + 3,78% AUGMENTATIONS NANTES + 2,22% TOULOUSE + 2% RENNES +1,56%
RESTAURATION 3,25 €
4,81 €
47%
c’est e prîx d’un repas dans un c’est e prîx d’un repas équîvaent dans pus cher restaurant unîversîtaîre cassîque un restaurant unîversîtaîre utîîsante 1 7 système à poînt 6 6 Les données concernant es oyers des ogements étudîants ont été gracîeusement ournîes parwww.ocservîce.r  7 Le système à poînt mîse en pace depuîs pusîeurs années dans 7 crous en France consîste à attrîbuer à chaque aîment un nombre de poînt et cacuer e prîx de chaque repas en onctîon du nombre de poînt.
e de poînt et
II
UNE AUGMENTATION DU COÛT DE LA VIE DE 1,31%
1 Un coût de a vîe quî augmente pus vîte que ’înflatîon pour a majorîté des étudîantes
+1,31 %
c’est l’augmentatîon du coût de la vîe étudîante pour cette rentrée
56 %
56% des étudîant·e·s voîent leur coût de la vîe augmenter plus ortement 8 que l’înflatîon
Méthodoogîe : 4 profis d’étudîantes ont été choîsîs pour eur représentatîvîté. Pour chacun d’entre eux, a dîférence entre es postes de dépenses et es dîférentes aîdes (bourses, aîdes au ogement…) permet de définîr un «reste à charge». Le cumu du «reste à charge» de chaque profi, pondéré en onctîon de eur représentatîvîté, permet de cacuer un «reste à charge goba» dont ’évoutîon par rapport à ’année précédente îndîque ’évoutîon du coût de a vîe à a rentrée.
DOCUMENT : TABLEAU REPRÉSENTANT L’ÉVOLUTION MOYENNE DU COÛT DE LA VIE
SITUATION Etudîant.e boursîer. Etudîant.e non Etudîant.e non ère échelon 5 en cîté boursîer.ère de boursîer.ère de U en IledeFrance moîns de 20 ans plus de 20 ans cohabîtant.e en décohabîtant.e dans Provînce une grande vîlle Reste à charge 335,37 € 446,14€ 938,02 mensuel Augmentatîon des 4,03% 2,86% 0,37% dépenses A u g m e n t a t î o n moyenne du coût de 1,31% la vîe
Etudîant.e boursîer.ère moîns de 20 décohabîtant.e France 879,31 €
2,10%
non de ans en
2 Un reste à charge quî pèse de pus en pus ourd pour es étudîantes 837,72 € +129,59 € ’augmentatîon du reste à charge Ce quî reste à a charge des annue des étudîantes en 2018 étudîantes en moyenne tous es moîs L’évoutîon du reste à charge moyen pour es étudîant.e.s permet de mettre en umîère ’împact concret de ’augmentatîon du coût de a vîe sur e quotîdîen des étudîant.e.s. En efet après avoîr perçus ’ensembe des aîdes possîbes (bourses sur crîtères socîaux, APL etc…), î eur reste en moyenne 837,72€ par moîs à payer. Pour financer cea es étudîant.e.s sont donc dépendant.e.s soît de a soîdarîté amîîae soît d’un empoî saarîé à cumuer avec eurs études. Aînsî ‘augmentatîon du coût de a vîe des étudîant.e.s ne aît qu’attaquer un peu pus chaque année eur autonomîe.
8 L’înflatîon de juîn d’après ’INSEE est de 2% : https://www.însee.r/r/statîstîques/3587706
7
III
DES PROFILS PARTICULIÈREMENT TOUCHÉS PAR L’AUGMENTATION DU COÛT DE LA VIE
Le coût de a vîe augmente en moyenne de 1,31% pour toutes es étudîantes, ceuîcî augmente de açon partîcuîèrement împortante chez certaîns profis d’étudîantes notamment es étudîantes de moîns de 20 ans et es étudîantes boursîerères.
9 1 Les étudîantes non boursîerères de moîns de 20 ans
Les étudîantes de moîns de 20 ans voîent eur coût de a vîe augmenter de manîère pus împortante que es autres étudîantes. A tître d’exempe, ’augmentatîon du coût de a vîe des étudîantes décohabîtantes non boursîerères de moîns de 20 ans est presque doubement pus împortante que ’augmentatîon moyenne du coût de a vîe étudîante :
+2,10% (20 ans)
Cette augmentatîon trouve ces orîgînes dans :
vs
+1,31% (en moyenne)
 ’augmentatîon des dépenses obîgatoîres : es étudîantes ayant moîns 20 ans dans ’année unîversîtaîre ne payaîent 10 11 pas es raîs de sécurîté socîae (de 217 euros en 2017) dont a cotîsatîon a été supprîmé cette année .Cependant ces étudîant·e·s doîvent payer la nouvelle cotîsatîon vîe étudîante et de campus (CVEC) de 90€, îl s’agît d’une augmentatîon quî pèse de manîère conséquente sur le porteeuîlle de ces étudîant·e·s
 ’augmentatîon générae du coût de a vîe pour es étudîantes : es dépenses nécessaîres au quotîdîen d’un étudîantes (ogement, transport, taxe d’habîtatîon, aîmentatîon etc…) augmentent égaement et se cumuent donc avec e paîement de a CVEC
Les récentes réormes du gouvernement ne vîennent donc qu’augmenter a précarîté des étudîantes es pus jeunes. Ces jeunes, déjà conrontées à a dîicîe adaptatîon du passage du ycée à ’enseîgnement supérîeur, voîent donc eurs condîtîons d’études se dégrader à un moment crucîa de eur vîe étudîante.
2 Les étudîantes boursîerère s
Les étudîantes boursîerères ont égaement ace à une augmentatîon partîcuîèrement orte du coût de a vîe aors qu’î s’agît souvent de ceuxees dans es sîtuatîons es pus précaîres.
1
Boursîer échelon 5 en cîté U en IledeFrance +4,14%
vs
+1,31% en moyenne
9 Nous avons cacué e nombre d’étudîant de moîns de 20 ans dans ’année unîversîtaîre en appîquant e pourcentage d’étu dîante par année de naîssance (source : Repères et Réérences Statîstîque 2017, taux de scoarîsatîon par âge) au nombre de naîssance par année et par moîs (source : INSEE) 10 Les étudîantes ayant moîns de 20 ans dans ’année unîversîtaîre étaîent exonérée de cotîsatîon à a sécurîté socîae : https:// www.servîcepubîc.r/partîcuîers/actuaîtes/A11908 11 La oî du 8 mars 2018 reatîve à ’orîentatîon et a réussîte des étudîant.e.s a supprîmer e régîme étudîant de sécurîté socîae et a cotîsatîon dont devaîent s’acquîtter es étudîantes et înstauré une nouvee cotîsatîon pour financer a vîe étudîante et de campus (CVEC)
8
Ces étudîantes voîent eurs raîs quotîdîens augmenter ortement quand dans e même temps esbourses sur crîtères socîaux sont gelées depuîs 2 ans et les APL dîmînuent d’année en année(entre a baîsse de 5€ en 2017 et ’absence d’îndexîon des APL sur ’îndîce de révîsîon des oyers cette année résutant en une baîsse concrète de ’aîde au ogement). A l’înverse de ce qu’airme le gouvernement dans sa communîcatîon oicîelle, la polîtîque socîale menée à l’heure actuelle ne aît aînsî qu’augmenter la précarîté des plus précaîres et des plus jeunes.
IV.LES PRINCIPALES DÉPENSES 12 1 8 vîes quî cumuent augmentatîons oyers/transports
Vîlles quî cumulent les augmentatîons de loyers et de transport L’augmentatîon du coût de a vîe des étudîantes repose en grande partîe sur e prîx des oyers et des transports, aînsî e cumu d’une augmentatîon des oyers et des transports afecte d’autant pus ortement e budget des étudîantes. Cette année c’est e cas de 8 vîes dont notamment 4 grandes vîes tees que Lîe, Nantes, Lyon et Tououse quî représentent à ees seues 29,75% des étudîantes.
Ces augmentatîons împactent ortement e budget des étudîantes. A Lîe par exempe, es oyers augmentent en moyenne de 6€ quand dans e même temps, a vîe aît e choîx d’augmenter son tarî jeune dans es transports en commun de 10,80€ à ’année.
Vîes
Lyon
Tououse
Nantes Lîe Angers Nancy St Etîenne Rouen
Loyers mensue 2017
511 €
450 €
408,00 € 466,00 € 357 € 390,00 € 342 € 414 €
Loyers mensues 2018
525 €
457 €
413 € 472,00 € 361 € 393,00 € 343 € 415 €
Evoutîon oyer
2,74%
1,56%
1,23% 1,29% 0,67% 0,77% 0,29% 0,24%
Transports annue 2017
315,00 €
100,00 €
270,00 € 285,60 € 267,00 € 192,00 € 205,00 € 245,00 €
Transports annue 2018
318,00 €
102,00 €
276,00 € 296,40 € 268,00 € 203,40 € 209,00 € 247,92 €
Evoutîon transport
0,95%
2,00%
2,22% 3,78% 0,67% 5,94% 1,95% 1,19%
Evoutîon coût de a vîe
3,32%
2,71%
2,66% 2,62% 2,62% 2,48% 2,33% 2,00%
2 . Les oyers : ’augmentatîon quî pèse e pus ourd dans e budget étudîant, 13 împortant reîn à ’autonomîe
L’accès au ogement autonome est essentîe pour es étudîantes en ce qu’î permet à a oîs ’accès à ’autonomîe des jeunes, un pus arge choîx d’étude et acîîte a réussîte étudîante. En efet, à tître d’exempe, ’accès à un ogement autonome raccourcît e temps de trajet jusqu’au îeu d’étude. En efet quand une étudîante décohabîtante met en moyenne 28 mînutes pour aer jusqu’à son îeu d’étude, une étudîante cohabîtante met 47 mînutes. Aerretour 14 c’est aînsî 38 mînutes de pus en moyenne passées par une étudîante cohabîtante dans es transports.
Néanmoîns dans e même temps e ogement est e premîer poste de dépense des étudîantes et aînsî chaque augmentatîon des oyers pèse ourd dans e budget des étudîantes. Cette année es oyers augmentent en moyenne de 0,61%. Une augmentatîon d’autant pus orte dans es « grandes vîes » quî voîent es oyers augmenter de 1,21% 1 en 2018.
12 Les données concernant es oyers des ogements étudîants ont été gracîeusement ournîesparwww.ocservîce.r 13 Les données concernant es oyers des ogements étudîants ont été gracîeusement ournîes parwww.ocservîce.r 14 Source : OVE, enquête natîonae sur es condîtîons de vîe, « e ogement étudîant », octobre 2017
9
LES PRINCIPALES AUGMENTATIONS DE LOYER
+4,90% Nanterre
+2,50% Poitiers
+3,07% Le Havre
+2,85% Lyon
+1,70% Grenoble
+1,36% Lille
+1,94% Orléans
+1,56% Toulouse
15 Document : Evolutîon des montants des loyers des logements étudîants Vîe Loyer moyen 20172018 Loyer moyen 20182019 Parîs824 830 Nanterre673 706 Créteî689 695 Guyancourt690 661 Saînt Denîs636 658 Champs sur marne586 623 Orsay605 613 Cergy596 597 Evry635 579 Moyenne en IedeFrance659 662 Nîce570 587 Aîx en Provence532 534 Lyon511 526 Bordeaux482 488 Marseîe482 488 Montpeîer477 479 Lîe466 472 La Rochee462 467 Tououse450 457 Strasbourg459 454 Grenobe429 436 Rouen414 415 Nantes408 413 Amîens402 411 Avîgnon402 407 Metz401 402 Dîjon395 399
1 15 Données gracîeusement ournîes par oc servîce ;www.ocservîce.r
Evoutîon 0,73% 4,90% 0,87% 4,20% 3,46% 6,31% 1,32% 0,17% 8,82% 0,47% 2,90% 0,30% 2,85% 1,16% 1,25% 0,41% 1,36% 1,19% 1,56% 1,18% 1,70% 0,14% 1,34% 2,13% 1,26% 0,18% 1,09% 10
Rennes Oreans Le Havre Nancy Reîms Tours Caen Cermont Ferrand Besancon Angers St Etîenne Lîmoges Poîtîers Le Mans Brest Moyenne en régîon Moyenne gobae
401 390 384 390 393 386 386 385 372 357 342 351 324 336 334 415 468
399 398 396 393 392 388 387 375 372 361 343 334 332 331 327 418 471
0,43% 1,94% 3,07% 0,77% 0,29% 0,64% 0,24% 2,58% 0,10% 1,17% 0,40% 4,82% 2,50% 1,49% 2,08% 0,67% 0,61%
De pus de nombreux reîns à ’accès au ogement autonome se déveoppent. D’un côté e prîx moyen des oyers augmente (’îndîce de révîsîon des oyers est passé de 126,19 en 2017, 127,77 en 2018 à a même pérîode), e gouvernement aît e choîx de baîsser de 5€ es APL en 2017 et de es geer en 2018 générant aînsî une baîsse concrète des aîdes aux ogement. Dans e même temps a justîce ayant statué contre ’encadrement des oyers au seîn d’une vîe et non d’une aggomératîon, a mesure a été supprîmé dans es vîes ’ayant expérîmenté après des résutats pourtant posîtîs.
Zoom sur L’encadrement des loyers
L’encadrement des oyers mîs en pace à Parîs et à Lîe quî avaît permîs d’obtenîr des résutats împortants, 16 n’exîste pus aujourd’huî suîte à une décîsîon du conseî d’Etat puîs des trîbunaux admînîstratîs de Lîe 17 et de Parîs
La mesure expérîmentée dans ces deux vîes avaît en efet eu un împact posîtî : En 2016 (un an après a mîse en pace de ’encadrement des oyers), a vîe de Parîs connaîssaît a pus 18 aîbe augmentatîon gobae des oyers avec une progressîon des prîx de 0,2% unîquement. En 2018, es oyers parîsîens repartent à a hausse avec une augmentatîon des annonces dépassant e taux de 19 conormîté notamment pour es petîtes suraces. L’assocîatîon CLCV constate un passage du taux de conormîté des annonces de T1 de 58% en 2017 à 41% au premîer semestre 2018. Enfin, es oyers des petîtes suraces à Parîs augmentent cette année de 0,73% d’après notre enquête. Cette augmentatîon s’ajoute aux augmentatîons successîves et îmîte encore pus ’accès au ogement autonome dans a capîtae. A Lîe a dîférence se aît dîrectement sentîr sur es ogements de petîte surace : quand en 2017 es prîx pour es étudîantes dîmînuaîent de 0,36%, îs augmentent cette année de 1,36%. En efet comme e démontre ’assocîatîon CLCV dans son enquête es petîtes suraces sont cees quî voîent e pus acîement eurs oyers augmenter.
’encadrement des oyers garantî par a oî ALUR a été enterré par e gouvernement, a oî Ean permet de mettre en pace sur cînq ans une expérîmentatîon. La vîe de Parîs a déjà annoncé e mettre de nouveau en pace dès ’année prochaîne. S’î est dommageabe que e gouvernement estîme qu’î est encore nécessaîre de aîre des expérîmentatîons sur un dîsposîtî quî a déjà aît ses preuves, î est essentîe que ’ensembe des vîes unîversîtaîres e mette en pace dès a rentrée 2018 afin de acîîter ’accès des 1 jeunes au ogement autonome.
16 Décîsîon du 15 mars 2017 17 Décîsîon du 17 octobre 2017 et 28 novembre 2017 18 OLAP, communîqué de presse de maî 2017 : http://www.observatoîredesoyers.r/sîtes/deaut/fies/oap_do cuments/Communîque%20pressemaî%202017.pd 19 Enquête sur es oyers parîsîens, juîet 2018, assocîatîon CLCV : http://www.ccv.org/îmages/CLCV/CLCV_En qu%C3%AAte_Loyers_parîsîens_2018_copy_copy_copy.pd
11