Rosetta, rendez-vous avez la comète Churyumov

Rosetta, rendez-vous avez la comète Churyumov

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Après une décennie de voyage à la poursuite de sa cible, la sonde
Rosetta de l’Agence Spatiale Européenne est devenue le premier
vaisseau spatial à avoir un rendez-vous programmé avec une comète,
ce qui ouvre un nouveau chapitre de l’exploration du système solaire.
Depuis son lancement en 2004, Rosetta a effectué trois survols
de la Terre et un de Mars, qui l’ont mis sur le cap de son point
de rencontre avec la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko,
en croisant les astéroïdes Steins et Lutèce sur sa trajectoire.
Le 6 août 2014, Rosetta a été placée en orbite autour de la comète,
à quelques 405 millions de kilomètres de la Terre, à mi-chemin entre
les orbites de Jupiter et de Mars. La comète 67P/C-G gravite autour
du Soleil avec une période de 6,5 années, et avec elle Rosetta se
dirige désormais vers l’intérieur du système solaire à une vitesse
dépassant les 55 000 km/h.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 12 novembre 2014
Nombre de lectures 4
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo
Signaler un problème
www.ESà.INT
rosetta
→ À la rencontre d’une comète
Après une décennie de voyage à la poursuite de sa cible, la sonde Rosetta de l’Agence Spatiale Européenne est devenue le premier vaisseau spatial à avoir un rendez-vous programmé avec une comète, ce qui ouvre un nouveau chapitre de l’exploration du système solaire.
Depuis son lancement en 2004, Rosetta a effectué trois survols de la Terre et un de Mars, qui l’ont mis sur le cap de son point de rencontre avec la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, en croisant les astéroïdes Steins et Lutèce sur sa trajectoire.
Le 6 août 2014, Rosetta a été placée en orbite autour de la comète, à quelques 405 millions de kilomètres de la Terre, à mi-chemin entre les orbites de Jupiter et de Mars. La comète 67P/C-G gravite autour du Soleil avec une période de 6,5 années, et avec elle Rosetta se dirige désormais vers l’intérieur du système solaire à une vitesse dépassant les 55 000 km/h.
Les comètes sont des « capsules témoin » faites de matériaux primitifs restant de la naissance du système solaire, il y a de cela 4,6 milliards d’années. En étudiant le gaz, les poussières, la structure du noyau et des matières organiques associées à la comète,
par des observations in situ et à distance, Rosetta devrait devenir la clé révélatrice de l’histoire et de l’évolution de notre système solaire, en plus d’apporter des réponses aux questions liées à l’origine de l’eau sur Terre ou bien aux ingrédients nécessaires à la vie.
Depuis cette rencontre, les instruments de Rosetta ont permis une étude scientifique détaillée de la comète, particulièrement de son noyau et de son environnement. Maintenant qu’un site adéquat a été trouvé pour l’atterrissage du module Philae, les préparations finales sont en cours pour une première des plus ambitieuses de l’Histoire de l’Espace : tenter de se poser à la surface d’une comète.
Le 12 novembre, Rosetta déploiera Philae pour une descente de sept heures vers la comète 67P/G-C, où il prendra des images et réalisera des analyses détaillées, incluant un forage à travers sa surface.
Rosetta continuera ensuite d’accompagner la comète jusqu’à son passage au plus près du Soleil, à partir d’août 2015 et ensuite, afin de nous donner une vision unique de l’évolution dans le temps du comportement d’une comète.