16 pages
Français

Transfert de pratiques novatrices et performantes

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Transfert de pratiques novatrices et performantes

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 122
Langue Français
NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL
Distr. GÉNÉRALE E/ESCAP/CPR/3 4 août 2003 FRANÇAIS ORIGINAL: ANGLAIS
COMMISSION ÉCONOMIQUE ET SOCIALE POUR L’ASIE ET LE PACIFIQUE Comité de la réduction de la pauvreté Première session 8-10 octobre 2003 Bangkok PRATIQUES DE RÉDUCTION DE LA PAUVRETÉ: STRATÉGIES DE LA CESAP EN MATIÈRE DE RÉDUCTION DE LA PAUVRETÉ (Point 6 a) de l’ordre du jour provisoire) TRANSFERT DE PRATIQUES NOVATRICES ET PERFORMANTES
RÉSUMÉ
La réduction de la pauvreté est peut-être le principal défi posé à la région. Il convient que les acteurs impliqués dans la réduction de la pauvreté tirent mutuellement parti de leur expérience, de leurs réussites et de leurs échecs, afin de déterminer ce qui marche et ce qui ne marche pas, d’éviter les erreurs et d’adopter des stratégies plus efficaces. On peut qualifier de pratiques optimales les stratégies qui ont démontré leur efficacité et leur viabilité à travers la recherche et l’évaluation, qui produisent des résultats exceptionnels et qui peuvent être appliquées et adaptées à une situation différente. Une pratique qui s’est avérée efficace en un lieu doit être adaptée pour l’être aussi dans une situation différente. Parfois, seuls quelques principes clefs peuvent être transférés. On soutient parfois que seules les «pratiques optimales» sont susceptibles d’être reproduites. Grâce à son approche régionale et ses vastes réseaux régionaux, la CESAP est bien placée pour identifier les pratiques performantes en matière de réduction de la pauvreté. Elle a l’intention de rassembler ces pratiques dans des bases de données et de les diffuser auprès des acteurs susceptibles de s’en inspirer. La diffusion s’opère en quatre phases: a) sensibilisation; b) transfert d’information; c) échange interactif d’information; d) renforcement des capacités. La CESAP a l’intention de relier ces bases de données aux réseaux d’institutions régionales, nationales, infranationales et locales impliquées dans le renforcement des capacités. Ces institutions seront les principaux utilisateurs de l’information. Les réseaux contribueront non seulement à identifier et à documenter les pratiques novatrices et performantes, mais également à les transférer et à les adapter à des contextes spécifiques.