Amedy Coulibaly, dans le Parisien en 2009
1 page
Français

Amedy Coulibaly, dans le Parisien en 2009

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

24HEURES Les Ulis VIVRE EN ESSONNE A ISEA Photographiez Seul dans un immeuble la nature de demain OUS AVEZ jusqu’au V coUYnBAdamné à la démolition 28 août pour envoyer vos photos sur les thèmes de l’environnement de demain, RDIN ? c’est au des déchets transformés ou de deuxième, le seul ap- la nature recomposée. Le «G p a r t p a s e n c o r e syndicat mixte des ordures muré. » Dans le bâtiment A de la ménagères de la vallée de Daunière, les murs sont tagués, les Chevreuse (Siom) organise, couloirs sentent mauvais, et l’ascen- pour les 50 ans de son seur promet de s’arrêter entre deux existence, un grand concours étages dans les prochaines minutes. photographique. Ouvert aux Les habitants ont déserté les lieux. 17 communes du territoire Pourtant, une porte est grande ou- (autour d’Orsay et Palaiseau), verte. Derrière elle, Guy Bardin. il décerne un premier prix à Après cinq années de lutte — ou 500✧, un deuxième à 300✧ « d’emmerdements », dixit certains et un troisième à 200✧. Le de ses interlocuteurs —, l’homme jury se réunira début controversé semble parvenu à ses septembre pour désigner les fins. En 2004, la ville annonce la dé- trois meilleures photographies molition de deux immeubles de la qui seront ensuite exposées, Daunière et promet aux résidants un avec les œuvres les plus relogement imminent. Mais Guy réussies, du 18 septembre au Bardin ne l’entend pas de cette 18 octobre 2009. oreille.

Informations

Publié par
Publié le 09 janvier 2015
Nombre de lectures 2 070
Langue Français
 24HEURES Les Ulis VIVRE EN ESSONNE  A ISEA Photographiez Seul dans un immeuble la nature de demain OUS AVEZ jusqu’au V coUYnBAdamné à la démolition 28 août pour envoyer vos photos sur les thèmes de l’environnement de demain, RDIN ? c’est au des déchets transformés ou de deuxième, le seul ap- la nature recomposée. Le «G p a r t p a s e n c o r e syndicat mixte des ordures muré. » Dans le bâtiment A de la ménagères de la vallée de Daunière, les murs sont tagués, les Chevreuse (Siom) organise, couloirs sentent mauvais, et l’ascen- pour les 50 ans de son seur promet de s’arrêter entre deux existence, un grand concours étages dans les prochaines minutes. photographique. Ouvert aux Les habitants ont déserté les lieux. 17 communes du territoire Pourtant, une porte est grande ou- (autour d’Orsay et Palaiseau), verte. Derrière elle, Guy Bardin. il décerne un premier prix à Après cinq années de lutte — ou 500, un deuxième à 300« d’emmerdements », dixit certains et un troisième à 200. Le de ses interlocuteurs —, l’homme jury se réunira début controversé semble parvenu à ses septembre pour désigner les fins. En 2004, la ville annonce la dé- trois meilleures photographies molition de deux immeubles de la qui seront ensuite exposées, Daunière et promet aux résidants un avec les œuvres les plus relogement imminent. Mais Guy réussies, du 18 septembre au Bardin ne l’entend pas de cette 18 octobre 2009. oreille. « C’est à ce moment-là que leRèglement sur http://www.siom.fr combat a commencé », affirme-t-il. Il vit dans un quatre-pièces avec son-MI - IN fils, Quentin, âgé de 14 ans. « La mai-U O GE rie s’obstinait à me proposer un F 3, mais moi je voulais un F 4. » Karaoké géant au centre social « C’est symbolique » Des tubes de Gilbert Comme son cas n’est pas isolé, il dé-Montagné aux chansons de cide alors de cristalliser les mécon-rap actuel, c’est le moment de LES ULIS, HIER.Pendant cinq ans, Guy Bardin s’est battu pour « que tout le monde soit relogé dans tentements épars en une lutte collec-s’amuser, de crier ou de du neuf, dans un appart de la même taille que le précédent, et que le déménagement soit pris en charge tive. « Je voulais que tout le monde laisser entendre sa voix de star par le bailleur ». Certains de ses vœux ont été exaucés.(LP/L.D.) soit relogé dans du neuf, dans un ap-pour tous les adolescents de part de la même taille que le précé- De rendez-vous en rendez-vous, raît : « Certes, j’ai obtenu ce que je nise des distributions alimentaires. Saint-Michel. La caravane dent et que le déménagement soit voulais mais je suis le dernier parce Dans ce cadre-là, il sacrifie l’espace Guy Bardin finit par obtenir du neuf Mandela fait escale pris en charge par le bailleur. Des que je ne voulais pas céder, c’est vital de son appartement pour ac-« pour seulement quelques fa- aujourd’hui au centre social. mamies qui vivaient ici dans un F 3 symbolique. » cueillir les caisses de fruits arrivées L’occasion de participer à un milles », comme il le regrette lui-devaient être relogées dans un stu- Il prévoit de déménager d’ici un tout droit de Rungis et ouvre grand la grand karaoké géant, de même. Aujourd’hui, il réside seul dio, tu parles d’une fin de vie ! » Du mois, mais pour l’instant il veut profi- porte à ceux qui veulent faire 17 heures à 22 heures. dans l’immeuble désaffecté qui sera côté de la mairie, on se défend : « Il ter des vacances avec son fils. Et quelques provisions. « C’est mon Caravane Mandela, 3, avenue détruit d’ici quelques mois. Et, était normal qu’on ne reloge pas des puis, il y a son combat citoyen. Avec nouveau combat, obtenir un local Saint-Saëns à Saint-Michel, quand on l’interroge sur ses motiva-personnes seules dans des trois- la Coopérative solidaire de redistri- pour la distribution alimentaire. » aujourd’hui, de 17 heures à pièces. » tions, sa pugnacité naturelle transpa- bution et d’achat, Guy Bardin orga-D u po n tLa u r e l in e 22 heures. Entrée libre.  -Grigny IEI -P Vingt-six enfants Amedi, 27 ans, rencontrereçus à l’Elysée malades Sarkozy cet après-midi L A PASSÉ toute sa vie dans le simple salut et à raconter son his-I quartier de la Grande-Borne à toire. Unique garçon entouré de neuf Grigny et il rencontrera au- sœurs, il est chargé de rapporter de jourd’hui Nicolas Sarkozy. Amedi nombreux « autographes et photos Coulibaly, 27 ans, travaille en contrat pour la famille ! ». Il risque d’être inti-de professionnalisation à l’usine midé par le protocole. « A Grigny, Coca-Cola de sa ville natale. Accom- nous n’avons pas l’habitude d’aller pagné de neuf autres personnes, souvent à l’Elysée. Les réceptions, je LS ONT ÉTÉ choyés, aux I comme lui en formation en alter- ne connais pas, déclare-t-il. En plus, premières loges du défilé, nance, il va rendre visite au président dans les cités, auprès des jeunes, Sar- reçus dans la loge de la République, qui souhaite ren- kozy n’est pas vraiment très popu- présidentielle par Nicolas et contrer des entreprises engagées en laire. Mais cela n’a rien de personnel. Carla Sarkozy. Hier, vingt-six faveur de l’emploi des jeunes. En fait, c’est le cas de la majorité des enfants malades de politiques. » Mais pas question pour l’association Louis-Carlesimo lui de revendiquer quoi que ce soit de Paray-Vieille-Poste ont « A la limite, siassisté au défilé du 14 Juilletune fois en face de Nicolas Sarkozy : « Le rencontrer en vrai, c’est impres- sur les Champs-Elysées. Ces le président peut aider sionnant. Qu’on l’aime ou pas, c’est enfants sont habituellement à me faire embaucher »quand même le président. » suivis dans les hôpitaux J u l i e n H e y l i g e nNecker (Paris), « Cela me fait plaisir, souriait hier Gustave-Roussy de Villejuif Amedi. Je ne sais pas ce que je vais EVRY, HIER.Amedi Coulibaly,(94) et Bullion (78). Parmi lui dire. Déjà, je vais commencer par accompagné de neuf autreseux : Amaury, 12 ans, Kevin, Bonjour ! »Il lui racontera surtout personnes, comme lui13 ans, Zeineb, 14 ans, qui son parcours professionnel, son en formation en alternance,sort d’une opération de greffe poste actuel, qui se termine le va rendre visite au président,du foie… Les enfants ont 30 septembre. « A la limite, si le pré-qui souhaite rencontrerensuite été emmenés en sident peut aider à me faire embau-des entreprises engagées encortège protégé à la cher… », souffle-t-il. Mais la mission faveur de l’emploi des jeunes.garden-party de l’Elysée. d’Amedi ne s’arrêtera pas à un(LP/J.H.) III M E R C R E D I 1 5 J U I L L E T 2 0 0 9