16 BASSIN VERSANT DE L'AUBINIERE – ETUDE HYDROLOGIQUE ET ...
17 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

16 BASSIN VERSANT DE L'AUBINIERE – ETUDE HYDROLOGIQUE ET ...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
17 pages
Français

Description

16 BASSIN VERSANT DE L'AUBINIERE – ETUDE HYDROLOGIQUE ET ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 118
Langue Français

Exrait

A NNEXE 1 BASSIN VERSANT DE L’AUBINIERE –ETUDE HYDROLOGIQUE ET INSTRUMENTATION   1. I NTRODUCTION GENERALE   L’urbanisation croissante au XIX e  siècle a conduit à une augmentation de la population urbaine, à un essor des grandes villes et par là même, à une modification du cycle de l’eau. La nécessaire gestion de l’eau dans la ville a engendré la construction de canalisations afin de collecter et évacuer les eaux des villes. Ces réseaux, à l’origine unitaires, puis séparatifs, ont provoqué une pollution brutale des milieux récepteurs. Ainsi, suite à cette démarche hygiéniste et avec l’arrivée des préoccupations environnementalistes, il s’est avéré nécessaire de prévoir le traitement des eaux usées sanitaires mais aussi celui des eaux pluviales, également polluées, notamment lors de leur ruissellement sur les surfaces imperméabilisées. Cependant, le traitement des eaux pluviales n’est réalisable et adapté qu’avec la connaissance précise des débits mis en jeu.  L’étude du comportement hydrologique d’un bassin versant afin d’appréhender son débit se fait en conjuguant expérimentation et modélisation. Le développement de modèles mathématiques se généralise en hydrologie urbaine. Ces modèles tentent de représenter la réponse en débit d’un bassin versant à un événement pluvieux donné. Le LCPC développe un modèle détaillé prenant en compte les caractéristiques physiques du milieu urbain et basé sur l’exploitation des banques de données urbaines à l’aide des SIG (Systèmes d’Information Géographiques). Ce modèle mathématique a été appliqué à un certain nombre de bassins versants nantais de petites tailles (de 4.6 ha à 180 ha) et a été validé grâce aux mesures réalisées sur ces bassins. Ces travaux se poursuivent donc avec l’instrumentation et la modélisation d’un bassin versant de plus grande taille. Il s’agit du bassin versant de l’Aubinière, ruisseau situé à l’est de l’agglomération nantaise, sur les communes de Nantes et de Sainte Luce sur Loire. L’étude de ce bassin versant constitue l’objet de ce stage et permettra une nouvelle application du modèle hydrologique. En parallèle à cette modélisation, il est envisagé de décrire de façon détaillée un certain nombre d’événements pluvieux sur ce bassin à l’aide d’un radar météorologique. En effet, l’utilisation d’un radar permettra de disposer d’une représentation spatialisée de la quantité d’eau tombée au sol. Le radar présente donc un intérêt en comparaison des pluviomètres actuellement utilisés qui ne donnent qu’une connaissance ponctuelle du volume d’eau précipité.  Ainsi, le bassin sera tout d’abord décrit physiquement à partir des données géographiques urbaines (topographie, parcelles cadastrales, voirie, réseaux d’eau pluviale) afin de délimiter et de caractériser l’occupation du bassin versant. Par la suite, le modèle hydrologique pourra être appliqué à ce bassin. Par ailleurs, un moyen de mesure du débit du ruisseau sera retenu et installé, en choisissant un point de mesure pertinent en fonction des conditions d’écoulement et des possibilités d’intervention sur ce site. La pluie sera également mesurée par un réseau de pluviomètres et par un radar météorologique   2. C ONTEXTE DE L ETUDE   L’urbanisation croissante a eu pour conséquence de modifier le cycle de l’eau. En effet, l’augmentation des surfaces imperméabilisées (voirie, bâti, etc.) a favorisé le ruissellement*
 
16