4, 5, 6 Mélie pain d'épices
10 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

4, 5, 6 Mélie pain d'épices

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
10 pages
Français

Description

4, 5, 6 Mélie pain d'épices

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 59
Langue Français

Exrait

4, 5, 6 Mélie pain d’épices
Programme de 4 courts métrages d’animation (Folimage)
Présentation et pistes possibles par histoire
- Histoire 1 : La leçon de natation
9' – 2008
Papier découpé numérique et 3D
Jonas, cinq ans, s’apprête à suivre son premier cours de natation. Alors qu’il tente de fuir cet endroit qui
l’effraie, il tombe dans le grand bain. Retenu à flots par ses brassards, Jonas découvre la piscine, lieu
chaotique peuplé d’étranges créatures.
Dans une cabine, un enfant enfile son maillot de bain (on ne voit que les pieds
sous la porte). Puis il marche dans le couloir et arrive sous la douche. Il a peur et
s’enfuit. Le maître nageur vient le chercher et le conduit dans le couloir (l’enfant
a peur de la porte avec des hublots qui font comme deux gros yeux). Le bruit se
remarque dès l’ouverture de la porte. Des enfants sautent dans l’eau. Le petit
garçon veut refranchir la porte, mais il est poussé et tombe dans l’eau. Accroché sur le bord, il observe les
nageurs ou plongeurs. Des jumelles arrivent et il s’éloigne en nageant comme il peut. Il essaie de
s’accrocher à quelque chose, mais c’est le maillot de bain d’un monsieur. Les jumelles rient et le garçon
aussi. Il s’amuse beaucoup. La piscine se vide et le maître nageur ne le voit pas. Les lumières s’éteignent,
il est dans le noir. Il sort, regagne le couloir et retrouve la femme aux bottes. Rhabillé, il quitte la piscine.
Pistes :
-
Raconter l’histoire
. Quelles émotions ont ressenti les enfants ?
L’histoire racontée est une fiction, elle ne correspond pas à ce qui se passe réellement dans une piscine.
L’enfant suit un parcours initiatique : après un moment de panique au début, il se met à nager seul et
gagne son indépendance.
-
Un film sans parole
(à part le mot maman entendu au début)
Deux éléments interviennent : les images vues et la bande-son (musique et bruitages). Les bruits entendus
sont nombreux : cris, rires, pleurs, bruits de pas, respiration… la perception auditive n’est pas la même
dans l’eau et hors de l’eau.
-
Retrouver les principaux personnages
: l’enfant, la personne avec des bottes, les
jumelles, les autres enfants, les adultes autour de la
piscine ou dans l’eau. On ne sait rien d’eux, on ne sait pas
si la femme avec des bottes est la maman de l’enfant.
-
Le
lieu
:
la
piscine.
Décrire
les
accessoires
reconnaissables (brassards, lunettes de plongée, la ligne de
flottaison…).
-
Le point de vue cinématographique
:
Les points de vue : les adultes sont vus à l’horizontale ou à la verticale ; sur le ventre ou sur le dos ; au-
dessus ou en dessous de l’eau. Il y a des plans en plongée ou contre-plongée. Le cadrage : il est fait à
hauteur d’enfant (cf. le plan où on ne voit que les pieds des personnages dans la cabine)
1