5 pages
Français

4HC1~ DOCUMENTS REMBRANDT RIGAUD 2009

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

4HC1~ DOCUMENTS REMBRANDT RIGAUD 2009

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 119
Langue Français
C :\D o ssiers do nnées\H IST O graphie Lavie & Fo urrier PA R T IE 1\Co urs4e\4e H isto ire\4H C 1~ D O C U M E N T S R E M B R AN D T R IG AU D 2009.do c
Page 1 sur 5
DOCUMENTS : L’ART BAROQUE EN HOLLANDE ET
L’ART CLASSIQUE EN FRANCE
Le Caravage et
la technique dite du
clair-obscur
.
Michelangelo Merisi da Caravaggio, dit Le Caravage, est un peintre italien né le
29 septembre 1571 à Milan et mort le 18 juillet 1610 à Porto Ercole.
Son oeuvre puissante et novatrice révolutionna la peinture du XVII
e
siècle par son caractère
naturaliste, son réalisme parfois brutal et surtout son emploi de la technique du
clair-obscur
qui influença nombre de grands peintres après
lui.
L’un des grands apports du Caravage à la
peinture est la technique dite du clair-obscur.
Dans
la
plupart
de
ses
tableaux,
les
personnages principaux de ses scènes ou de
ses portraits sont placés dans l’obscurité : une
pièce sombre, un extérieur nocturne ou bien
simplement un noir d’encre sans décor. Une
lumière puissante et crue provenant d’un point
surélevé au-dessus du tableau enveloppe les
personnages à la manière d’un projecteur sur
une scène de théâtre, comme un rayon de
soleil qui percerait à travers une lucarne. Le
coeur de la scène est particulièrement éclairé,
et les contrastes saisissants ainsi produits confèrent une atmosphère dramatique et souvent
mystique au tableau.
Amsterdam : l’art baroque et l’école hollandaise.
A Amsterdam vers 1642, l’art Baroque est aussi présent mais il prend une forme
particulière ; c’est l’école hollandaise. Cela tient en partie à trois raisons.
On ne peignait pas de tableaux religieux. En 1566, les protestants (des calvinistes) avaient
vidé les églises pour ne pas gêner la prière. Les artistes perdaient ainsi leurs
commanditaires ecclésiastiques, qui les protégeaient depuis le Moyen Age, les thèmes
religieux n'étaient pour ainsi dire plus demandés.
On ne peignait pas non plus de portraits de souverains. Si les princes d'Orange qui
menaient les troupes des Pays-Bas septentrionaux (du nord) contre les Espagnols avaient
des prétentions au trône, leur mode de vie était davantage celui de bourgeois que de mo-
narques. Dans les provinces du Nord, en Hollande, et surtout à Amsterdam, on s’opposait
au culte du monarque qui contredisait les idées bourgeoises.
L'absence d'une maison princière riche marquait également l'aspect de la ville : pas de
grands palais ni de statues équestres.