44 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Les batisseurs en pierre sèche en Angleterre - VIVRE

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
44 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les batisseurs en pierre sèche en Angleterre - VIVRE

Informations

Publié par
Nombre de lectures 205
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Extrait

Voyage d’étude Découverte du système britannique de formation et d’évaluation des techniques de construction en pierres sèches Du 23 au 29 avril 2007 COMPTE RENDU
Artisans Bâtisseurs en Pierres Sèches Association loi 1901
Leonardo da Vinci « Mobilité formateurs » N° F/06/A/EEX/-117613 « Vivre ici et ailleurs, Echange de pratiques dans le cadre de l’installation et d’accompagnement de porteurs de projet en milieu rural », SupAgro, Florac (48)
Compte rendu du voyage d’étude en Angleterre du 23 au 29 avril 2007 Cathie O’Neill, ABPS, mai 2007
1
1. Contexte et objectifs 1.1 Le contexte 1.2 Les objectifs 1.3 Les participants 1.4 Le programme
SOMMAIRE
2. La carte de la Grande Bretagne et l’itinéraire du voyage 3. « The Dry Stone Walling Association of Great Britain » 3.1 La « Dry Stone Walling Association of Great Britain » 3.2 Les adhérents de la DSWA 3.3 Le lieu d’accueil et d’exposition permanent 3.4 Les murs en pierres sèches de Cumbria 3.5 Pierres et paysages de Great Langdale Valley4. Les panneaux témoins  4.1 Les panneaux témoins 4.2 Eléments architecturaux et types de roches 5. Le système d’évaluation et de qualification 6. Le site de Northumberland : 6.1 Le projet « Clôtures traditionnelles et savoir-faire » 6.2 La visite du site de Haltwhistle, au pied du mur d’Hadrien 7. Découverte du système d’évaluation Niveau II DSWA 8. Synthèse des questionnaires sur l’examen DSWA Niveau II 8.1 Le Niveau II DSWA 8.2 Les avis des participants sur un système d’évaluation français 8.3 Les propositions des candidats pour une évaluation de ce type en France 9. Récits et témoignages…. 9.1 La démarche collective en France : Claire Cornu 9.2 La situation actuelle en Suisse : Urs Lippert 9.3 Le système d’apprentissage des Compagnons du Devoir : Julien Meslin 10. Les maîtres artisans DSWA : travail et parcours 10.1 Andy Loudon 10.2 Steve Harris 10.3 Paul Webley et Peter Isherwood 10.4 Bill Noble et Steve Allen 11. La visite au « Yorkshire Sculpture Park » 12. Les annexes 12.1 La liste des participants 12.2 Le programme du Voyage 12.3 Les 4 Niveaux d’évaluation DSWA 12.4 Le questionnaire pour les candidats français du DSWA Niveau II 12.5 Les articles de presse
Compte rendu du voyage d’étude en Angleterre du 23 au 29 avril 2007 Cathie O’Neill, ABPS, mai 2007
Page
2 2 3 3 3 4 5 5 6 6 6 8 9 9 10 11 13 13 14 15 16 16 17 17
18 18 21 22 24 25 27 28 29 31 37 38
2
Voyage d’étude Découverte du système britannique de formation et d’évaluation des techniques de construction en pierre sèches Du 23 au 29 avril 2007 1. Contexte et objectifs du voyage d’étude 1.1 Le contexte du voyage Les membres de l’association « Les Artisans Bâtisseurs en Pierres Sèches » (ABPS)organisent et interviennent dans des formations de construction en pierres sèches depuis sa création en 2002. 1 Composée uniquement d’artisans spécialisés dans ces techniques et membres actifs , les ABPS sont aujourd’hui reconnus sur le plan national pour leur savoir-faire et la qualité de leurs interventions pratiques. L’association a réalisé la démarche en 2006 de reconnaissance de dispensateur de formation professionnelle continue auprès de la DRTEFP Languedoc-Roussillon et a commencé à mener, en plus 2 des stages d’initiation « tout public », les premiers stages destinés exclusivement aux professionnels . Des stages en pierres sèches ont lieu un peu partout en France, menés par des acteurs différents et qui sont plus ou moins compétents, mais aucun système de qualification ou de validation des acquis reconnu n’existe à ce jour, ni aucune garantie de qualité de formation. En 2006 l’association s’est lancée dans un travail de réseau « pierre sèche » interrégional dans le but de formaliser les interventions et de créer des référentiels de formation spécifiques au niveau des publics concernés. Cette démarche a été menée en parallèle avec l’écriture des chapitres techniques du « Guide de Bonnes Pratiques des murs de soutènement », document commandé aux professionnels par 3 4 la CAPEB nationale, financé par le DCASPL , qui doit paraitre courant 2007. Le but de ce travail sur les référentiels est de concevoir et faire valider par le(s) ministère(s) concerné(s), une formation nationale diplômante de « bâtisseur en pierre sèche ». Ensuite, les formateurs ABPS de l’école cévenole de la pierre sèche pourraient dispenser cette formation en Cévennes. Il faut que la coopération interrégionale aboutisse à une démarche identique chez les autres membres du réseau de la pierre sèche (« La Confrérie des Bâtisseurs de pierre sèche », « Les Muraillers de Provence »,…) afin de créer, mettre en place tous ensemble une école dynamique et itinérante, pouvant dispenser un enseignement varié et fort de toutes les expériences de bâtisseurs en pierre sèche du sud de la France. 5 Organisées par les ABPS et sous l’égide du CAFOC de Montpellier, deux journées de « formation de formateurs : bâtisseurs en pierres sèches » ont eu lieu en décembre 2006.Peu à peu, l’école cévenole de la Pierre Sèche voit le jour.Les stages deviennent plus spécialisés, les professionnels s’y intéressent, les artisans formateurs progressent collectivement dans leur approche pédagogique… La demande existe, le marché s’ouvre… Le métier de « bâtisseur en pierres sèches » apparaît, qui est au centre d’une véritable filière en devenir: - Il va avoir besoin de main-d’œuvre spécialisée et motivée. Qu’il soit pris comme un métier à part entière ou comme une activité complémentaire de la profession de maçon, il faut que l’on prépare des gens à ce métier par des formations adaptées. Le modèle britannique de la « Dry Stone Walling Association » (DSWA) apparaît comme un exemple à étudier. Un voyage d’étude pour les partenaires français engagés dans cette démarche a eu lieu en avril 2007 et est le sujet de ce compte rendu. Cette action était soutenue par une bourse du programme européen Léonardo da Vinci « mobilité de formateurs » dans le cadre du projet «Vivre Ici et Ailleurs » du SupAgro de Florac.
1 L’Assemblée Générale de décembre 2005 a permis la création d’un collège des « Amis des ABPS ». Ces personnes (tout public, partenaires etc.) sont membres de l’association mais ne votent pas. Les artisans membres des « ABPS » arrivant à la retraite continuent d’être considérés comme des artisans à part entière. 2 Interventions sollicitées pour un public professionnel pendant la semaine de la pierre sèche en Midi Quercy en octobre 2006. Stages pour les agents de collectivité territoriale à Fraissinet de Lozère/ Le Pont de Montvert, mai et octobre 2006 3 CAPEB : Confédération des Artisans des Petites Entreprises du Bâtiment 4 DCASPL : Direction du Commerce de l’Artisanat des Services et des Professions Libérales5 CentreAcadémique deFormationContinueCompte rendu du voyage d’étude en Angleterre du 23 au 29 avril 2007 3 Cathie O’Neill, ABPS, mai 2007
1.2 Les objectifs du voyage d’étude : L’objectif de l’échange entre formateurs bâtisseurs en pierre sèche britanniques et français : - s’imprégner du système de formation continue et comprendre le principe de qualification des professionnels mis en place par « The Dry Stone Walling Association » (DSWA), - échanger sur les pratiques pédagogiques : assister à un module d’entrainement et de formation de la DSWA, afin d’observer les méthodes de progression de l’apprentissage et les comparer avec celles pratiquées en Cévennes, et en Provence, - comparer les techniques utilisées et les typologies des maçonneries en visitant des ouvrages en pierre sèche existants, sur l’un et l’autre des territoires, - instituer un partenariat avec des bâtisseurs britanniques dans le but d’élargir le réseau de bâtisseurs en pierres sèches existant et de créer un réseau européen des formateurs en pierre sèche, 6 1.3 Les participants (18 au total) : Des artisans/formateurs de l’association « ABPS » et quelques « apprentis », membres du collège « Amis des ABPS »; des représentants des associations « La Confrérie des Bâtisseurs en Pierre Sèche » et « Les Muraillers de Provence » ayant participé avec les ABPS aux deux jours de « formation de formateurs » en décembre 2006 ; un représentant formateur des Compagnons du Devoir ; un artisan bâtisseur qui a travaillé au projet « Ressources en Eau » de Peyrolles dans le Gard; le président de l’Association Suisse des maçons en pierre sèche ; une représentante de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Vaucluse ; l’animatrice des ABPS. 7 1.4 Le programme du voyage d’étude Le programme de la semaine du voyage d’étude a été conçu par Alison Shaw, administratrice de la DSWA, et Cathie O’Neill, animatrice des ABPS, en mettant en adéquation les objectifs du voyage d’étude et les expériences et sites britanniques pertinents. Sachant que le public du voyage est pour la plupart des artisans peu habitués ni disposés à rester assis en salle de conférence, et que de toute façon les voyages d’étude qui se déroulent ainsi sont assez ennuyeux, le programme a été créé pour que les participants puissent vivre une semaine intéressante, intense et variée. Les visites se sont déroulées sur trois sites différents de la DSWA, sur le territoire de trois parcs nationaux formant un triangle au nord de l’Angleterre (voir carte, page suivante). Le programme a mélangé réunions, visites des sites avec rencontre d’acteurs et leurs expériences, présentations par les maîtres artisans britanniques illustrant leur travail, un après-midi d’entrainement avant un passage d’examen réel niveau II DSWA (7h), et l’observation d’un stage d’initiation en cours. La semaine s’est terminée sur une note culturelle à Yorkshire Sculpture Park avec une visite guidée des œuvres en pierres sèches construites par les maîtres artisans DSWA pour l’artiste britannique Andy Goldsworthy. Le compte rendu suivant est le fruit récolté de cette semaine riche et instructive. Cette rencontre entre artisans britanniques, français et suisse spécialisés dans la pierre sèche a posé la pierre de fondation pour des actions à venir et l’élargissement du réseau européen. Ce rapport n’est pas un déroulement chronologique de la semaine, mais est organisé par thèmes dans un souci de lisibilité et d’utilité en tant que document de travail.
6 Voir liste des participants en annexe 7 Voir programme en annexe Compte rendu du voyage d’étude en Angleterre du 23 au 29 avril 2007 Cathie O’Neill, ABPS, mai 2007
4
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text