Ramsès II
7 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Un documentaire sur Ramsès II avec des resources de wikipédia

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 27 juin 2012
Nombre de lectures 177
Langue Français
Ramsès II
Ramsès II (né aux alentours de -1304 / mort à Pi-Ramsès vers -12131), appelé aussi Ramsès le Grand, est le troisième pharaon de la XIXe dynastie. Manéthon l'appelle Ramsès (ou Ramesses Miamoun, RaSon règne d'une exceptionnelle durée pour l'époque couvre à lui seul la moitié du nombre d'années que comprend la XIXe dynastie. En plus des nombreux monuments qu'il a fait bâtir à travers tout le pays, il a fait sculpter de très nombreuses statues à son image et fait graver son nom sur presque tous les temples dont notamment ceux d'autres pharaons, comme s'il les avait fait construire lui-même3. Cette quantité extraordinaire d'objets d'arts et d'éléments architecturaux à son nom explique que l'on retrouve sa trace dans presque tous les musées du monde ayant un département d'antiquités égyptiennes.
À l'instar d'autres personnages historiques dont la gloire a traversé les siècles, il est réputé être un grand guerrier et conquérant ce qui lui vaut en grande partie l'épithète de Grand dans les ouvrages historiques traitant de cette période de l'Antiquité égyptienne. Il lutte contre les Hittites et, assurant la domination de l'Égypte sur la Nubie et ses gisements aurifères, il y construit une série de temples dont les plus célèbres sont ceux d'Abou Simbel. Après la bataille de Qadesh en l'an IV de son règne, contre l'armée de l'empereur des Hittites, Muwatalli (-1310/-1269), la frontière sur l'Oronte est stabilisée.
Son action dans le pays de Koush et surtout dans le couloir syro-palestinien dut marquer les esprits de l'époque car l'on racontait encore sous les Ptolémées la légende de l'extraordinaire voyage de « la princesse de Bakhtan » venue s'offrir en mariage au grand roi d'Égypte, écho lointain du fameux mariage avec la fille de Hattousil qui avait alors succédé à Mouwatalli sur le trône du Hatti.
Ramsès II est considéré (à tort ou à raison) comme le pharaon opposé à Moïse lors de l'Exode. Il n'existe aucune preuve archéologique pouvant l'attester et son nom ne figure nulle part dans la Torah.
L'ensemble de ces données issues de l'archéologie ou bien de la mémoire collective fait de Ramsès II l'un des pharaons les plus connus à travers le monde.mpses). Il règne de -1279 à -12132.
Généalogie
Ramsès II Naissance v. -1305 Décès -1213 ou -1212 Père Séthi Ier Grands-parents paternels Ramsès Ier Satrê Mère Mouttouya
(ou Touy, ou Touya) Grands-parents maternels Raya Thouia Fratrie Tia Nebchasetnebet 1re épouse Néfertari (Grande épouse royale) Enfant(s) Fils : Amonherkhépeshef (Amonherouenemef)
Fils : Parêherounemef (Rêherounemef)
Fils : Méryrê
Fils : Mériatoum (ou Méry-Atoum)
Fille : Hénouttaouy
Fille : Mérytamon
Fille : Néfertari II
Fille : Nebettaouy
Fille : Baketmout
Fille : Amonemouia (renommée Sethemouia)
2e épouse Iset-nofret
(Grande épouse royale)
Fils : Khâemouaset
Fils : Mérenptah
Enfant(s) Fils : Ramessou
Fille : Bentanat (ou Bint-Anath)
Fille : Takhât
Fils : Nebtaoui
Fille : Iset-Nofret II
3e épouse Hénoutmirê
(Grande épouse royale) Enfant(s) pas d'enfant connu 4e épouse Maâthornéferourê
(Grande épouse royale)
5e épouse Bentanat
Enfant(s) Néférourê
(Grande épouse royale)
6e épouse Mérytamon
(Grande épouse royale)
7e épouse Nebettaouy
Enfant(s) pas d'enfant connu
Enfant(s) pas d'enfant connu
(Grande épouse royale) Enfant(s) pas d'enfant connu 8e épouse nombreuses concubines Enfant(s) près de quatre-vingt dix enfants supplémentaires
Il est le fils de Séthi Ier et de la reine Mouttouya (ou Touy, ou Touya). Il a un frère qui se nomme Nebchasetnebet, qui meurt jeune, et une sœur aînée, Tia. Certains égyptologues citent aussi une autre sœur nommée Henoutmirê.
Son règne de soixante-six ans est exceptionnellement long et marque la dernière grande période de prospérité de l'Égypte antique. Il est marié à une douzaine d'épouses (presque toutes ayant le titre de « grandes épouses ») :
 Néfertari, la préférée, qu'il représente sur de nombreux bâtiments et pour laquelle il fait creuser un magnifique hypogée dans la vallée des reines sur la rive occidentale de Thèbes et dont la construction d'Abou Simbel représente l'amour du couple royal. Avec Néfertari, il a cinq fils dont Mériatoum (ou Méry-Atoum), grand prêtre de Rê, et cinq filles dont Mérytamon.
 Isis-Néféret (ou Iset-Nofret), mère de sept enfants dont
Bentanat, Khâemouaset et Mérenptah qui sera le successeur de Ramsès ;
puis six de ses filles :
 Bentanat (ou Bint-Anath),
 Mérytamon (appelée aussi la reine blanche),
 Iset-Nofret II,
 Hénoutmirê,
 Hénouttaouy,
 Nebettaouy ;
ainsi qu'une princesse babylonienne, une princesse syrienne et deux princesses hittites, filles de l’empereur Hattousili III (-1264/-1234), dont Maâthornéferourê et sa sœur qu'il épouse en l'an 44, soit vers 1237. Ce dernier mariage est commémoré par deux stèles, l'une à Coptos et l'autre à Abydos, malheureusement le nom de la princesse ne figure pas sur les inscriptions.
Son harem ne comptera pas moins de deux cents concubines. Toutes ces femmes lui donnent une grande quantité de garçons et filles, on en dénombre cent six4.