Broken Silence de Panzer Wolfgang
3 pages
Français

Broken Silence de Panzer Wolfgang

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
3 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Fiche produite par le Centre de Documentation du Cinéma[s] Le France.
Site : abc-lefrance.com

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 129
Langue Français

Exrait

Broken silence de Wolfgang Panzer FICHE FILM Fiche technique
Suisse/Allemagne - 1996 1h46 Couleur
RÈalisation et scÈnario : Wolfgang Panzer
Montage : Claudio Di Mauro
Musique : Filippo Trecca
InterprËtes : Martin Huber (Fried Adelph) Ameenah Kaplan (Ashaela) Michael Moriarty (PËre Mulligan) Colonel Kapoor (Directeur de lÕimmigration indienne)
L E
D O C U M E N T
courtÉ CÕÈtait quelques mois plus tÙtÉ Bien tranquille dans son monastËre suisse notre pieux bonhomme coulait une exis tence paisible et austËre, rythmÈe pa les cloches et la priËre. Mais les des seins du seigneur sont parfois surpre nants et le voil‡ chargÈ dÕune missio plutÙt pÈrilleuse pour qui nÕest jamai sorti de son recueillement : sÕen all trouver la derniËre hÈritiËre du monastË re pour lui faire signer le bail qui sÕarrÍ te dÕici une annÈe. ForcÈment, la dam en question est injoignableÉ Tout au plus sait-on quÕelle vit quelque part e IndonÈsieÉ FigÈ dans ses vÍtements de touriste mal ‡ lÕaise dans ce monde bruyan pËre Fried part donc pour cette drÙle d quÍte, bien persuadÈ quÕil est que c voyage sera certes difficile, mais pa insurmontable et surtout, surtout, qu ses vÏux de silence et de chastetÈ seront prÈservÈsÉ CÕÈtait sans compter sur une passagËr de lÕavion qui lÕenlevait vers lÕlnde ; jeune noire amÈricaine pleine de fougue et dÕinsolence qui va commencer par l piquer son portefeuilleÉ Il vont se croi-ser, se perdre de vue et se retrouve dans lÕagitation. Rapidement, le silenc va se briser et les deux voyageurs von faire la route ensemble, lui parce quÕ nÕa plus le sou, elle parce que son dyn misme masque ‡ peine une profond solitude. A force de rires timides, d regards tendres, de complicitÈ et d pudeur, ces deux Ítres perdus dans u monde trop vaste et trop effrayant pou eux vont se rapprocher, sÕapprivoiser se dÈcouvrir. En faisant lÕexpÈrience d leurs diffÈrences, ils apprendront peu peu ‡ sÕapprÈcier et ‡ se respecter da tout ce qui les sÈpare. Leur histoire sans avoir de nom, ni de dÈfinition, aur la saveur dÕune rencontre trËs fort brËve et inoubliable, et changera l cours de leurs deux viesÉ Voyage ‡ la fois spirituel, mystique e profondÈment humain, cette ÈpopÈ souvent drÙle et toujours trËs Èmouv
te sera aussi pour eux (et pour nous) u immense regard curieux posÈ su dÕautres culturesÉ A la maniËre dÕun documentaire, nou dÈcouvrirons toute la beautÈ des rues d Bombay, tout le froid du dÈsert et tout l silence des riziËres dÕlndonÈsie... Ce fil original, tournÈ en partie en vidÈo, v vous toucher comme il nous a touchÈ car il a le talent et lÕintelligence d poser sur un mÍme plan les valeurs spi rituelles, humaines, religieuses et sensi tives, sans les opposer ni les contrarier comme on peut les aimer, ensemble o sÈparÈment, dans les mouvements de l vie et du tempsÉ Gazette Utopia n∞18
Entretien avec le rÈalisateur
Comment est nÈe lÕidÈe deBroke silence? LÕidÈe est nÈe lentement en moi, av lÕintention de dÈmarrer le tournage sa vÈritable Ècriture de scÈnario. Il y avai un fil narratif et une conception esthÈ tique clairement dÈfinis, rien de plus NÕÈtant jamais allÈ en Inde et e IndonÈsie, je dÈsirais donner au scÈna rio une certaine libertÈ dramatique et introduire les expÈriences de la traver sÈe de ces pays. JÕai Ècrit les dialogu au cours du voyage, suivant les lieux, le rencontres et les suggestions sponta nÈes, donnant ainsi ‡ lÕÈquipe une vÈr table sensation dÕaventure.
Pourquoi avoir tournÈ ‡ la fois en vidÈ et en 35 mm ? LÕeffet est assez impre sionnant. LÕhistoire deBroken silenceest racon tÈe sur deux niveaux. Le premier es celui de la vie de Fried au couvent et l confession quÕil fait ‡ New York ava
SALLE D'ART ET D'ESSAI C L A S S … ER E C H E R C H E 8 ,R U ED EL AV A L S E 42100 SAINTETIENNE 04.77.32.76.96 R…PONDEUR : 04.77.32.71.71 Fax : 04.77.25.11.83
Èvoque la tranquillitÈ et la solitude dans lÕOrdre des Chartreux, mais aussi la recherche de clartÈ pendant la confes-sion de Fried au PËre Mulligan. Ces scËnes montrent un monde familier ‡ Fred. Le second niveau raconte lÕaventu-re de Fried : son voyage avec Ashaela ‡ travers lÕAsie. Pour Fried, la vie en dehors des murs du couvent est faite de chaos et dÕincertitudes. A peine est-il assis dans lÕavion qui vole vers Djakarta que ce chaos fond sur lui. Il est confron-tÈ ‡ lÕªextÈrieurª, ‡ lÕinconnu, au quoti-dien bigarrÈ et tourbillonnant en Inde et en IndonÈsie. Les scËnes de ce voyage ont ÈtÈ tournÈes en vidÈo Hi-8 puis transfÈrÈes sur film 35 mm. La qualitÈ esthÈtique particuliËre du matÈriel vidÈo traduit la perception subjective, Èmo-tionnelle que Fried a de ce ´monde extÈ-rieurª. Le manque de nettetÈ dans lÕimage pointe lÕattention sur les deux personnages principaux.
En IndonÈsie et en Inde, lÕÈquipe de tournage Ètait extrÍmement restreinte ? Le groupe comptait cinq personnes : trois techniciens, un acteur et une actri-ce. Ce petit groupe et lÕapparence non professionnelle de la camÈra vidÈo Hi-8 ont permis la flexibilitÈ nÈcessaire au dÈveloppement de lÕhistoire. Dans la plupart des cas, le tournage passait inaperÁu. LÕunique Èquipement profes-sionnel Ètait celui du preneur du son. On pourrait penser que cÕest une impro-visation gÈnÈrale. MaisBroken silen-ceest le fruit de prÈparatifs minutieux visant ‡ tirer le maximum dÕun minimum de moyens techniques. Dieter Meyer, le preneur de son, a dÈveloppÈ une mÈtho-de spÈciale pour combiner le son cinÈma professionnel avec des mÈthodes de tournage non conventionnelles et un Èquipement vidÈo non professionnel. Il a toujours atteint la meilleure qualitÈ sonore, mÍme dans les situations les plus impossibles. Pour les images vidÈo, jÕai testÈ diffÈrentes camÈras et diffÈ-rentes bandes. JÕai aussi cherchÈ les
D O C U M E N T
films 35mm. Il faut savoir aussi que ltechnicien. lespremiers instants en sa compagnie, matÈriel dÕÈclairage ne pesait pratiquil a ÈtÈ parfaitement clair pour moi que ment rien et trouvait place dans deuEt Ameenah Kaplan ?cÕÈtait la distribution idÈale. Il sÕest valises. AmeenahKaplan est la ´vraieª amÈriadaptÈ, malgrÈ les rÈticences de son caine de Georgie. Elle est nÈe ‡ Denveragent, ‡ nos conditions financiËres. Ce Quelle relation avez-vous avec la relimais a grandi ‡ Atlanta. On sent en ellfut un vÈritable bonheur de travailler gion et avec la foi ?avec lui pendant deux jours ‡ New York.toute cette culture sudiste, ce mÈlange Si on voit le film, on peut avoir le sentide traditions et de modernitÈ. Je lÕai vuFiche Distributeur ment quÕil sÕagit dÕun thËme religila premiËre fois ‡ New York dan Je ne suis pas catholique, jÕai reÁu unStomp, un ´percussion showª qui a eu Èducation luthÈrienne dans un payun grand succËs en Angleterre et en catholique. Je ne suis pas croyant noAmÈrique (le spectacle est actuellemen plus. JÕaime bien le contact avec le‡ Paris ‡ la Cigale). Il y a huit personnes Le rÈalisateur personnes croyantes. Je les envie. Maiqui jouent sur scËne et Ameenah d la gr‚ce de la foi ne mÕa pas atteinhaut de ses vingt ans Ètait si Èblouis NÈ en 1947 ‡ Munich en Allemagne. Broken silencesante que je me suis dÈcidÈ ‡ luiraconte une histoir Etudie le cinÈma ‡ la Hochschule f¸r qui nous concerne tous et qui se passdemander dÕÍtre des nÙtres. LÕimpr Film und Fernsehen de Munich. dans le contexte de la foi.sion quÕelle mÕavait faite sur scËne Assistant de Marcel Camus et de mÕa pas trompÈ. Elle est certes jeune Jacques Doniol Valcroze en France. Pourquoi et comment votre choix sÕest-inexpÈrimentÈe mais trËs douÈe. Producteur ‡ la Bavaria, responsable des portÈ sur Martin Huber pour le rÙle d co-productions avec lÕÈtranger. Il rÈalise moine ?Comment avez-vous choisi Michae des tÈlÈfilms, des Èmissions TV et des Pour le rÙle principal, il Ètait nÈcessairMoriaty ? sÈries tÈlÈvisÈes pour les tÈlÈvisions de trouver le bon acteur. Un acteur quiJÕavais imaginÈ quatre acteurs diff suisse et allemande. Il Ècrit, produit et soit capable et accepte de jouer ce restrents pour le rÙle du PËre Mulligan. A rÈalise pour le cinÈma :Point hope dÕinnocence, de virginitÈ et de naÔvetchaque fois, ce serait devenu un autre (1982),Broken silence(1996),F. Stop Martin Huber est un grand comÈdien dpersonnage. JÕavais pensÈ ‡ Robe (en tournage). thÈ‚tre, on a pu notamment le voir danProsky (Dead man walking), ‡ Harve Fiche Distributeur la piËce dÕAdamovLa Politique deKeitel (Bad lieutenant), ‡ Murray F. Restesen 1993 ‡ Montpellier mais ilAbraham (Amadeus, Mobsters) et jouÈ aussi aux cÙtÈs et sous la directioMichael Moriarty (Pale Rider,WhoÕ de Vittorio Gassmann. JÕai fait sstop the rain). JÕai contactÈ Murray connaissance lorsque je lÕai engagÈ poAbraham en premier. Je lui ai envoyÈ Filmographie jouer dans une sÈrie tÈlÈvisÈe. JÕsimplement une lettre, le scÈnario et les remarquÈ quÕil jouait de maniËre todialogues. LÕhistoire lui a beaucoup pl aussi crÈdible les ´andouillesª que deet il a donnÈ son accord de principe. Point hope1982 choses chargÈes nÈgativement. De nomMais quand son cachet, via mon agent, breux acteurs ne veulent et surtout nest montÈ ‡ dix fois plus que ce savent pas le faire. Je crois que de no breux films p‚tissent de lÕego trop de lÕacteur principal. CÕest pour ce sons que je suis allÈ vers Martin Hu pour le rÙle de Fried Adelphi. De pl par son vÈcu personnel, il Ètait capa de supporter les durs efforts dÕun voyage. Il faut bien comprendre q partait en route avec nous pour tr mois minimum et quÕil acceptait de laborer ´jusquÕ‡ ce quÕon lÕaitª, devait pas Ítre compliquÈ. Il Èt acteur, mais en mÍme temps porteur
SALLE D'ART ET D'ESSAI C L A S S … ER E C H E R C H E 8 ,R U ED EL AV A L S E 42100 SAINTETIENNE 04.77.32.76.96 R…PONDEUR : 04.77.32.71.71 Fax : 04.77.25.11.83
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents