Le cheval venu de la mer - Into the west de Mike Newell

Le cheval venu de la mer - Into the west de Mike Newell

-

Documents
3 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Fiche technique du film " Le cheval venu de la mer "
Produite par le Centre de Documentation du Cinéma[s] Le France.
Site : abc-lefrance.com

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 234
Langue Français
Signaler un problème
Le cheval venu de la mer Into the west de Mike NewellF FICHE FILM fiche technique Irlande - 1993 - 1h40 Réalisateur : Mike Newell Scénario : d'après le livre de Michaël Pearce Musique : Patrick Doyle Ruaidhri Conroy et Ciaran Fitzgerald dans Le cheval venu de la mer Interprètes : Gabriel Byrne Résumé CritiqueEllen Barkin Ciaran Fitzgerald Ruaidhri Conroy Sur un terrain insalubre avec, en toile de Avec la cavale des enfants commence un fond, une rangée d’habitations-béton,les conte initiatique au travers des quatre élé-David Kelly “Tinkers” sédentarisés dans la banIieue de ments, tantôt complices, tantôt dangereux. Dublin, vivent de l’assistance sociale, de Le cheval, surgi de la mer est porteur à la petits boulots et de mendicité. Depuis la fois de la mort et de la vie, lié au feu des- mort de sa femme, Papa Riley ,autrefois roi tructeur ou triomphateur, à l’eau nourriciè- des nomades, y vit misérablement avec ses re ou asphyxiante. Le voyage, comme un deux fils, Tito et Ossie dont l’imaginaire pélerinage, une quête de la vérité, de la est marqué par le mythe du Far West. Au paix retrouvée, permet à Ossie de pied des tours, Grand-Père Ward, qui conti- connaître sa propre histoire, à Papa Riley nue d’habiter sa roulotte, leur a raconté la de retrouver sa dignité.Tout ce que le réali- fascinante légende du cheval blanc venu sateur nous montre de l’histoire et des de la mer, Tir no nog, la Terre de l’Eternelle coutumes des Tinkers, ces nomades de Jeunesse. Les deux garçons, plus assidus à source irlandaise, nous intéresse et nous regarder la télévision qu’à aller à l’école, touche, éveille notre envie d’en savoir plus se prennent d’amitié pour un cheval du mais était-il besoin de cette surenchère campement. Mais comment garder un che- caricaturale des méchants, à la façon val dans un appartement sans que le voisi- d’une banale série américaine, pour nous nage et la police s’en mêlent ? Comment le faire comprendre le rapport conflictuel de reprendre au directeur de haras qui s’en l’lrlande avec sa population itinérante ? On est emparé avec la complicité d’un policier frôle un peu par moments le grandiloquent véreux ? de Crin Blanc, on n’évite pas le cliché des mômes fûtés déjouant, par leur L E F R A N C E 1 D O C U M E N T S connaissance des rues en dédale, leurs laiteuse de la lune (c’est la première la mère est décédée en le mettant au poursuivants acharnés. On peut aussi image du film); I’animal et les enfants monde : il se laisse aussitôt apprivoiser oublier ces quelques faiblesses pour qui s’adoptent mutuellement ; Ie monde par les enfants. apprécier le décalage entre réel et mer- cruel des adultes qui s’efforce de les Papa Riley, le père des deux gamins veilleux, les justes relations fraternelles, séparer ; le père qui recouvre ses sens (Gabriel Byrne) était autrefois le "roi I’excellent jeu des enfants, la beauté et découvre ses responsabilités : happy des nomades irlandais". Depuis la mort rude de l’lrlande. end. Fabriqué par Disney, ce serait le de sa femme, il a abandonné la vie itiné- Julie Poupé et Anne-Sophie Zuber diabète assuré.Mais à cette comédie rante et sombré dans l’alcool. Il vit avec .0 de conduite n° 13 d’aventure se mêle un parfum de mysti- ses deux garçons, dans un immeuble cisme et de mythologie. Le film se délabré, non loin duquel stationnent les déroule en Irlande et les personnages roulottes de la tribu, prêtes à reprendre A l’image de Mike Newell, cinéaste appartiennent à une espèce culturelle la route. Commence alors, pour Ossie et éclectique, le film oscille en permanen- en voie de disparition: les "travellers ", Tito, un long voyage à cheval, qui va les ce entre divers genres sans en privilé- ceux du voyage, les Tziganes celtes. mener jusqu’aux falaises déchiquetées gier aucun. Conte fantastique, document Certains, dont le père des enfants du Connemara. Derrière eux, la police, social, film pour enfants, western irlan- (Gabriel Byrne), ont sombré dans un tris- lancée à leurs trousses par un directeur dais. De l’aspect un peu fourre-tout du te sédentarisme urbain, d’autres, plus de haras qui prétend s’emparer de l’ani- film de Mike Newell émane une certai- jeunes, ou plus âgés, résistent : c’est le mal. Et Papa Riley, accompagné de ne sympathie, malheureusement trop grand-père qui maintient la tradition, lui deux amis nomades, fou de douleur souvent démentie par un symbolisme qui mène le cheval blanc et le surnom- depuis la fuite de ses deux garçons. excessif, un onirisme appuyé. De la me Tir no nog, ("la Terre de l’éternelle Mike Newell a le don de saisir l’âme rédemption du paternel alcoolique au jeunesse " en gaélique). Le cheval d’un décor. Dans son film précédent, voyage initiatique des deux enfants en devient symbole de la rébellion qui ne Avril enchanté, quatre Anglaises bour- recherche de l’image de leur mère morte s’éveille en nous que lorsque l’enfant geoises changeaient de vie, séduites par en couches, du mystérieux cheval blanc qu’on est resté prend le pas sur l’adulte le charme d’un château italien fleuri. au grand-père raconteur d'histoires terri- qu’on est devenu. Dès lors, quoi de plus Ici, telle une créature magique, le cheval fiantes, le film est envahi par les figures " naturel" qu’un cheval qui cavale dans immaculé illumine un instant la sinistre récurrentes d’une forme cinématogra- les rues, prend l’ascenseur se niche banlieue de Dublin, d’où, grâce à lui, les phique convenue. Finalement, hormis dans un HLM de Dublin ou s’endort dans enfants s’échappent enfin. Plans à l’héli- l’estime due à l’Irlande-terre de une salle de cinéma ? Grâce à un coptère au-dessus d’une mer déchaînée, légendes, les références amusées à la Gabriel Byrne d’une intense mélancolie forêts sombres où, soudain, éclatent les mythologie westernienne dont sont et à deux enfants, proprement désar- couleurs chaudes d’une chasse à courre: abreuvés les jeunes héros constituent mants, le Cheval venu de la mer, Mike Newell pouvait, en s’attardant sur très certainement le meilleur aspect du picaresque, drôlatique, émouvant, est la majesté du cadre, se borner au folklo- film. aussi totalement dépourvu de sentimen- re et à la belle image. Non.Jamais il Jean-Michel Beer talisme. Et la fantasmagorie a d’autant n’oublie les âpres conditions de la vie Mensuel du Cinéma plus de force qu’elle prend racine dans des nomades, leur misère, I’exclusion n° 15 mars 94 l’lrlande d’aujourd’hui. - sociale à laquelle ils se heurtent. Et Henri Béhar quand il scrute le visage de ses jeunes Le Monde 10-03-94 héros, on y lit la gravité de ceux que la vie a privés d’enfance. Le petit Ossie, un A priori, I’alliance entre le pied sur terre, un pied dans les nuages, scénariste-réalisateur Jim Sheridan My "Il s'appelle Tir No Nog. Il vient du pays semble vivre un rêve éveillé. Il est hanté Left Foot et le cinéaste Mike Newell de l’éternelle jeunesse, qui se trouve- par le mystère de cette maman qu’il n’a Avril enchanté intrigue. A posteriori, sous la mer." C’est ce qu’avait dit le jamais vue. Tito, à peine plus âgé elle séduit. Les prémisses faisaient grand-père à ses petits-fils, en leur qu’Ossie, semble porter un lourd secret. craindre le pire : deux enfants, beaux et offrant un superbe cheval blanc. Cadeau Pour protéger son petit frère, il mène intelligents, qui viennent de perdre leur royal pour Ossie, 10 ans et Tito, son leur cavale comme un jeu. Il entretient mère ; un père qui s’enfonce dans le aîné, deux petits Irlandais d’une cité cette idée de légende, inventée par le désespoir- un magnifique cheval blanc ouvrière surpeuplée. Peut-être le cheval grand-père, et imagine qu’ils sont deve- qui galope sur une plage sous la lumière sauvage sent-il la détresse d’Ossie, dont nus les acteurs d’un western... L E F R A N C E SALLE D'ART ET D'ESSAI CLASSÉE RECHERCHE 8, RUE DE LA VALSE 42100 SAINT-ETIENNE RÉPONDEUR : 77.32.71.71 2 77.32.76.96 Fax:77.25.11.83 D O C U M E N T S Le cinéaste, lui, joue constamment de ce Newell, Mike Filmographie décalage entre réel et merveilieux. Jusqu’à laisser enfin éclater son Iyrisme Realisateur néo-zélandais né en 1942. The Awakening 1979dans le grand moment déchirant des Inspiré par une nouvelle de Stoker et La malédictionretrouvailles, sur une plage immense. bien photographié par Jack Cardiflf, The de la vallée des RoisMoment dramatique et magique ou Awakening, ou la malédiction de laOssie, délivré de ses hantises, vient au déesse (imaginaire) Cara, se laisse voir Bad Blood 1981monde une seconde fois, comme Holly avec beaucoup d’agrément. DanceHunter dans La leçon de piano de with a Stranger, à partir d’un fait Dance with a Stranger 1985Jane Campion. divers authentique, I’histoire de RuthOn ne le dira jamais assez: les bons Ellis qui fut pendue en 1955 pour avoir The Good Eather 1986films pour enfants sont aussi de bons tué son amant, est en fait une réflexionfilms pour les parents. Le cheval venu Silent Voice 1988sur la peine de mort.de la mer est un superbe film pour La force du silenceenfants Bernard Génin Soursweet 1988 Enchanted April 1991 Le Cheval venu de la mer 1993 4 mariages et un enterrement 1994 L E F R A N C E SALLE D'ART ET D'ESSAI CLASSÉE RECHERCHE 8, RUE DE LA VALSE 42100 SAINT-ETIENNE RÉPONDEUR : 77.32.71.71 3 77.32.76.96 Fax:77.25.11.83