Le roi et l

Le roi et l'oiseau de Paul Grimault

-

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Fiche technique du film " Le roi et l'oiseau "
Produite par le Centre de Documentation du Cinéma[s] Le France.
Site : abc-lefrance.com

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 335
Langue Français
Signaler un problème
Le roi et l'oiseau de Paul Grimault FICHE FILM Fiche technique
France - 1980 - 1 h 27 Dessin animÈ
RÈalisateur : Paul Grimault
ScÈnario : Jacques PrÈvert Paul Grimault dÕaprËsLa bergËre et le ramoneur de H.C. Andersen
Musique : Wojciech Kilar
Les personnages : Le roi Charles V et Trois font Huit et Huit font Seize L'oiseau La bergËre Le ramoneur Le chef de la police L'aveugle
L E
D O C U M E N T
ter.Le travail sur les dÈcors, ch‚teace, sur le plan du spectacle, uniquemendilatÈe, satisfait de lui-mÍme, portant pseudo vÈnitien, monuments style Sacravec les AmÈricains, et il y avait debeau, avec un peu de ventre, mais serrÈ CÏur, la construction de lÕespace, sonhabitudes. On disait aussi que le dessipar une ceinture qui donne lÕillusion excellents. Celle-ci donne au film unanimÈ Ètait rÈservÈ aux enfants, ou, equÕon possËde des pectoraux. sorte dÕamplitude qui dÈtermine un ryttous les cas, aux parents qui emmËnenTous les personnages de mon film ont me sans faille et que ponctue une trËles enfants avec eux. Enfin, cÕÈtait Áa ldes sentiments ‡ exprimer et ne peuvent belle musique - un texte humoristicopublic du dessin animÈ. Nous, nouse contenter du registre classique limitÈ poÈtique de PrÈvert est, malheureuseavons visÈ un peu diffÈremment. Ledu cartoon. CÕest seulement lorsquÕun ment, souvent dit dÕune maniËre trochoses ont ÈvoluÈ depuis 1940 et opersonnage existe pour nous aussi com-emphatique. Les personnages particisÕest habituÈ ‡ des choses plus raideplËtement que les gens que nous pent par leur graphisme ‡ lÕironie prplus dures, qui trouvent leur place danconnaissons, que lÕanimateur peut vertienne, les espions sont "couleur dLe Roi et lÕOiseauentrer ‡ lÕintÈrieur du personnage et le. Nous avions inven muraille", les policiers balourds portentÈ le robot bien avant que le dessinateufaire vivre. melons et brodequins, le roi est fort laidde Goldorak soit nÈ, nous avons dÈvePaul Grimault ses courtisans aussi, un peu trop sanloppÈ son existence parce quÕelle Èta doute ; par bonheur, ils disparaissenutile ‡ notre nouveau scÈnario. Dans l fort souvent dans une trappe (cf Le pËrcÙtÈ "falsification" de la scËne du maria Du conte au film Ubu) ouverte par le roi. LÕimagination sge : la cour, les policiers, les militaires donne libre cours dans les dessins deles courtisans..., on retrouve l‡ des gen Dans le conteLa BergËre et le gadgets : ascenseur dÈment, trÙnqui cautionnent tout cela comme Á Ramoneur, Andersen raconte IÕescapa-motorisÈ, poissons amphibies, hÈlicoexiste dans des tas de sociÈtÈs. Il exist de nocturne "dans le vaste monde" de ptËres saugrenus. La bergËre, le ramodes tas de gens qui passent leur temp deux poupÈes de porcelaine qui neur, les oisillons sont charmants.‡ se reconnaÓtre l‡-dedans. CÕest po sÕaiment - une bergËre et un ramoneur -Saisonque certains spectateurs font de198 Áa et dont les amours sont contrariÈes. rÈserves sur le film : ils se sentent u Mais au petit matin la bergËre trouve le peu le nez dedans. Vous comprenez ? vaste monde bien "trop grand" et ils ren-Ce que nous montre ltrent tous deux bien sagement ‡ la mai-Paul Grimaul son... Jacques PrÈvert et Paul Grimault film... Propos recueillis par Luce Vig ont complËtement transformÈ la portÈe Jeune CinÈma n 128 - juillet 198 de cette histoire : dÕun conte bien sage, Paul Grimault et Jacques PrÈvert on ils ont tirÈ un film merveilleux qui est un voulu montrer dans ce film la lutte entr hymne poÈtique et subversif ‡ la vie, ‡ le bien et le mal. Le mal est reprÈsent Les personnages :la fantaisie, ‡ la rÈvolte des opprimÈs par le Roi et sa suite. Ils dÈtiennent l contre la tyrannie, en un mot : ‡ la liber-richesse, la force et la technique (Police Ce nÕest pas tellement le rÈalisme qutÈ. robots, engins motorisÈs et volants). Il jÕai recherchÈ, cÕest plutÙt la rÈalitÈ d vivent dans le luxe, IÕair et la lumiËre. L personnages. Je voulais quÕils existen bien est reprÈsentÈ par la bergËre, l Chacun dÕeux a ÈtÈ ÈlaborÈ soigneus ramoneur, IÕoiseau et leurs amis. Ils soLe film ment, son aspect physique et son com pauvres et vivent dans la Ville Basse, e portement, en partant de souvenirs beaucoup ne savent mÍme plus c Une longue marcheÉ dÕobservations, de comparaisons. P quÕest le soleil. Une longue lutte sÕen exemple, le baron Mollet, qui avait Èt ge entre le bien et le mal, et, Èvidem L'idÈe du film date de 1946 : La bergË-secrÈtaire dÕApollinaire, et Pierr ment, le film se termine par la victoir re et le ramoneurfut projetÈ pour la Brasseur, interprÈtant Robert Macair du bien. premiËre fois en 1953.Mais la rÈalisa-dansLes Enfants du Paradis, ont ins tion n'a pas satisfait l'auteur qui a dÈci-pirÈ le personnage de lÕOiseau. Point de vue du rÈalisateur dÈ de racheter les droits du film et l'a La photographie dÕun officier de lÕent Nous avons ÈtÈ plutÙt plus loin que dan recomposÈ. Grimault et son ami Jacques rage dÕun dictateur, que jÕavais v La BergËre et le Ramoneur. Il ne fau PrÈvert ont d˚ se "battre" pendant trente autrefois, mÕÈtait prÈsente ‡ lÕesp pas oublier quÕ‡ lÕÈpoque o˘ nous f ans. Leurpatience est enfin rÈcompen-lorsque jÕai esquissÈ puis affinÈ le vis sions le film, nous Ètions en concurren '
SALLE D'ART ET D'ESSAI C L A S S … ER E C H E R C H E 8 ,R U ED EL AV A L S E 42100 SAINTETIENNE 04.77.32.76.96 R…PONDEUR : 04.77.32.71.71 Fax : 04.77.25.11.83
D O C U M E N T
maintenant connu sous le titre :Le roi et l'oiseau, remporte un Ènorme succË et est considÈrÈ comme un chef dÕoeuvre.
"Je me suis dit, tant pis, on va dire qu je suis un dingue, que jÕai mis trente an ‡ faire un film, je mÕen fous. Ce que j veux, cÕest que le film soit bon a moment o˘ on va le regarder." Paul Grimaul
Un chef d'Ïuvre ...
Pour sÕen convaincre, on nÕaura q lÕembarras du choix pour relever les Èl ments, les trouvailles dont le foisonne ment nÕaltËre en rien, le dÈrouleme ordonnÈ du film : -poÈsie:du texte, des couleurs fines du dessin, de la trËs jolie musique d Kilar. -humour: (takicardie... portraits d tyran ‡ la chaÓne etc...) -dÈcors prodigieuxet variÈs, parfai tement adaptÈs ‡ ce qui veut Ítre expri mÈ. -idÈologie, satiriquement exprimÈe -la mÈgalomanie dÈlirante du tyran, ‡ l servilitÈ zÈlÈe de ses courtisans et d ses sbires, rÈpond lÕirrÈpressible Èla vers la libÈration, la libertÈ, dans un atmosphËre de fraternitÈ et dÕamou MÍme lÕÈnorme machinerie rÈpressiv dans les mains du tyran, aide ‡ lÕÈcras ment de lÕoppression, (le robot dÈtruit l cage de lÕoisillon toujours piÈgÈ) semble promettre quÕelle se mettra a service des hommes pour leur bien.
Le cinÈma d'animation
Principe de l'animation
Vous avez tous eu entre les mains u bout de film et vous avez remarquÈ quÕ est constituÈ par une longue suite d petites images lÈgËrement diffÈrent
les unes des autres. Comme photos mises dans un appa "projetÈes" sur un Ècran, donner lÕimpression du mou LÕexpÈrience a dÈmontrÈ voit encore une image un tion de seconde aprËs que ÈtÈ cachÈe. Le cinÈma a pr particularitÈ de notre rÈtin lÕobjectif durant le temps dant lequel notre Ïil est e sionnÈ, le cinÈma effectu ment la substitution dÕu image ‡ une premiËre, pu siËme ‡ cette deuxiËme.. suite. De cette faÁon, no encore la premiËre ima deuxiËme lui apparaÓt, il v deuxiËme quand la troisiË etc. Chaque image est lÈgË rente, mais nous avons lÕ voir la mÍme se modifier, fication constitue lÕillusi ment. Naturellement, si chaqu Ítre escamotÈe trËs rapi que la substitution ne soit tible, elle doit Ítre visible temps Ègalement, car, sÕil ment, nous ne verrions pl ment continu, mais une s fixes. Il a ÈtÈ admis, pour soit bonne et pour que lÕill vement soit parfaite, quÕil 16 images par seconde. De risation des films, ce chiffr ‡ 24 images par seconde p audition parfaite. Donc notons comme base faudra toujours se rapport du dessin animÈ : 24 imag de de projection. Pour exÈcuter un mouv conque, il faudra photogra pellicule une suite de de ment diffÈrents les uns des de lÕorigine ‡ la fin du m nous aurons voulu rÈaliser. projetÈs ensuite ‡ la cade plus haut - 24 images par s neront lÕillusion recherchÈ
SALLE D'ART ET D'ESSAI C L A S S … ER E C H E R C H E 8 ,R U ED EL AV A L S E 42100 SAINTETIENNE 04.77.32.76.96 R…PONDEUR : 04.77.32.71.71 Fax : 04.77.25.11.83
Les Dessins Ils sont faits sur descellulos(ce sont des feuilles plastiques transparentes), ce qui perrnet en superposant sur un cellulo reprÈsentant le dÈcor, des cellu-los reprÈsentant les ÈlÈments mobiles dÕune scËne, de faire lÕÈconomie du des-sin du fond sur chaque image : Le dÈcor - On dessine dÕabord les dÈcors (ceux de la ville basse sont dessinÈs au fusain). La finition de l'image - Le traÁage: le dessin de lÕanimateur est soigneusement recopiÈ au pinceau sur l'endroit d'un cellulo. LÕanimateur Eari Hurd, en 1914, pensa ‡ remplacer le papier par des feuilles de celluloÔd afin de ne pas avoir ‡ redessiner les arriËre-plans, pour chaque image. Le procÈdÈ permet de diffÈrencier les ÈlÈments fixes (le paysage, par exemple) et les ÈlÈments mobiles (les person-nages). Chacun des cellulos reprÈsente un de ces ÈlÈments, tandis que leur superposition restitue la totalitÈ de lÕespace animÈ. On voit immÈdiatement lÕavantage : les ÈlÈments fixes font lÕobjet dÕun cellulo unique durant lÕenre-gistrement de toute la scËne ; seuls les ÈlÈments mobiles auront ÈtÈsoigneuse-ments dessinÈs au pinceau sur lÕendroit du cellulo image par image -Le gouachage: le cellulo est retournÈ et la couleur est posÈe sur lÕenvers de la feuille. On prÈserve ainsi la qualitÈ du trait du contour. Les personnages : La recherche des traits dÕun personnage se fait ‡ partir de nombreuses esquisses jusquÕau graphisme dÈfinitif.
La prise de vue
Principe de la prise de vue : un tour , une image. Le mÈcanisme dÕentraÓnement est embrayÈ sur le moteur de la camÈra pour un tour qui correspond‡ lÕenregis-trement dÕune image. Avant le tour sui-vant, lÕanimateur remplace le dessin qui .
D O C U M E N T
Le dÈcoupage Dans les extraits du dÈco chaque plan de film port lÕaction est dÈcrite en r dialogues, un croquis sit la durÈe du plan est appr dÈfinie. LÕanimateur des fractions successives du des calques placÈs sur u neuse... puis mis en coule
Berceuse de lÕoise
Le roi nÕa pas somme Et cÕest bien fait pou Il ne dort que dÕun Ïi Et remue dans son lit.
Dormez,dormez, petits Petits oiseaux chÈris, Petits oiseaux chÈris.
Papa est l‡ qui veille, Papa qui veille au grai Dormez petites merve Il fera beau demain.
Dormez, dormez, petit Petits oiseaux chÈris...
Le roi nÕa pas somme Car il a peur la nuit A cause des perce-ore Et des chauves-souris.
Dormez, dormez, petit Petits oiseaux chÈris...
Jacque Jacques Pr nariste et d toutes les capable d aussi de gr sie cÈlËbr mais aussi
Le rÈali Paul Grim dÈcoration, entre dans quÕil renco sent ensem mation:L chien mÈl Le roi et l sortit en 1 auteurs qu 1979.
PrÈcurseur techniques a choisi de sique du ci DÕune tec ticuliËreme nu ‡ faire poÈtique e sonnalisÈ. Le style Gr par le go˚t rafinement mais aussi et son intra Artisan per toujours su, de collabor ses Ïuvres.
SALLE D'ART ET D'ESSAI C L A S S … ER E C H E R C H E 8 ,R U ED EL AV A L S E 42100 SAINTETIENNE 04.77.32.76.96 R…PONDEUR : 04.77.32.71.71 Fax : 04.77.25.11.83
Filmographie
Monsieur Pipe fait de la peinture1936
Les phÈnomËnes Èlectriques1937 Le messager de la lumiËre1938 Go chez les oiseaux (ouGo sÕenvole) devenu L e sp a s s a g e r sd el aG r a n d e -Ourse1939- 1941
Le marchand de notes1942 LÕÈpouvantail1943 Le voleur de paratonnerres1944 Niglo reporter1945 La fl˚te magique1946 Le petit Soldat1947 La BergËre et le Ramoneur1950 Pierres oubliÈes1951 Enrico cuisinier1956
La faim du monde (ou La faim dans le monde1957
Le petit Claus et le grand Claus1964 Le diamant1970 Conception et rÈalisation de deux films pilotes T V en dessin animÈ couleur 1970 Le chien mÈlomane1973 Le Roi et lÕOiseau1979
Le fou du Roi (spÈcialement concu pour La Table Toumante) 1987- 1988