Rétrospective Philippe ROUSSELOT - Dossier de Presse
10 pages
Français

Rétrospective Philippe ROUSSELOT - Dossier de Presse

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
10 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

RÉTROSPECTIVE PHILIPPE ROUSSELOT du 28 mars au 3 mai 2012
Philippe Rousselot est l’un des rares chefs opérateurs français à avoir fait carrière en Angleterre et
aux États-Unis, où il a côtoyé Tim Burton, Robert Redford, John Boorman, ou encore Stephen
Frears, après avoir travaillé en France pour Jean-Jacques Beineix, Alain Cavalier, Bertrand Blier,
Jacques Doillon ou Patrice Chéreau.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 30 mars 2012
Nombre de lectures 179
Langue Français

Exrait

Dossier de presse RÉTROSPECTIVE PHILIPPE ROUSSELOT du 28 mars au 3 mai 2012 En partenariat avec
Philippe Rousselot est l’un des rares chefs opérateurs français à avoir fait carrière en Angleterre et aux États-Unis, où il a côtoyé Tim Burton, Robert Redford, John Boorman, ou encore Stephen Frears, après avoir travaillé en France pour Jean-Jacques Beineix, Alain Cavalier, Bertrand Blier, Jacques Doillon ou Patrice Chéreau.
La Reine Margotde Patrice Chéreau (1994) FILM + LEÇON DE CINÉMASamedi 31 mars à 14h00 Animée parÉric Gautier(AFC) etSerge Toubiana À la suite de la projection à 14h00 deMerci la viede Bertrand Blier, Leçon de cinéma dePhilippe Rousseloten présence deBertrand Blier.« La stylisation, c’est décider d’un certain nombre de choix, faire abstraction de certaines choses pour en privilégier d’autres. Ça fait partie du fonctionnement quotidien du regard. Sinon, on n’aurait que le regard du bébé qui vient de naître et qui ne voit que des tâches de couleur inidentifiables. C’est un phénomène normal, ce n’est pas une volonté de se mettre en-dehors du monde. On parvient à une stylisation lorsqu’on établit des lois et une rigueur dans sa façon de voir. Au lieu d’avoir une mosaïque de possibilités inorganisées, le travail des opérateurs est de mettre un peu d’ordre dans le bordel visuel du monde. » Philippe Rousselot, 1987. Tarifs séance : PT 6.5€, TR 5€, FAP et Cinétudiant 4.5€, Libre pass accès libre En partenariat avec
ATTACHÉE DE PRESSE CINEMATHEQUE FRANCAISE Elodie Dufour - Tél. : 01 71 19 33 65 / 06 86 83 65 00 – e.dufour@cinematheque.fr
LE MONDE SECRET DE PHILIPPE ROUSSELOT par Bernard Payen Philippe Rousselot est l’un des rares chefs opérateurs français à avoir fait carrière en Angleterre et aux États-Unis, où il a côtoyé Tim Burton, Robert Redford, John Boorman, ou encore Stephen Frears, après avoir travaillé en France pour Jean-Jacques Beineix, Alain Cavalier, Bertrand Blier, Jacques Doillon ou Patrice Chéreau. La liste des cinéastes avec lesquels Philippe Rousselot a travaillé depuis quarante ans est aussi longue que diversifiée, et nous invite, en termes de programmation, à organiser des collisions d’époques et de styles que nous n’aurions pas forcément imaginées. La chronique adolescente de Diane Kurys,Diabolo Menthe, y fréquente les primates deLa Planète des Singes(version Tim Burton),La Provincialede Claude Goretta voisine avecL’OursJean-Jacques Annaud. C’est également l’indice d’un succès durable pour Philippe Rousselot, de ancien élève de l’école Louis Lumière, passé assistant caméra sur les films de Philippe Garrel et Eric Rohmer, et devenu quatre décennies plus tard directeur de la photographie de blockbusters américains. Cela dénote enfin un goût personnel chez celui qui, à l’adolescence, comprenant qu’il voulait faire du cinéma sans pour autant savoir encore ce qu’il ferait précisément de son désir, découvrait avec enthousiasme les films aussi différents de Jean Cocteau, Federico Fellini et Ingmar Bergman, sans oublier les films expressionnistes allemands dont on retrouve quelques traces formelles dansMary Reillyde Stephen Frears, ouEntretien avec un vampirede Neil Jordan. Une intensité des visages « Cheveux bouclés, un visage aux traits fermement dessinés, il était mince comme un fil, musclé comme un serpent, et cachait sa nervosité sous un calme apparent (…) il parlait bien de l’image, était curieux, intelligent, doué d’une belle sensibilité artistique ». (1). C’est ainsi que Jean-Jacques Beineix se souvient de Philippe Rousselot dans sesMémoires (1). L’association du cinéaste et du chef opérateur marque dans le cinéma français un retour à la prédominance d’une image « qui se voit », d’une esthétique singulière et très affirmée. Diva s’inspire notamment des monochromes bleus du peintre Jacques Monory et construit un Paris hyperréaliste et pop, rêvé par le jeune postier héros du film. La Lune dans le caniveau développe et amplifie ces partis pris artistiques. Son accueil au festival de Cannes sera très controversé mais permettra à Philippe Rousselot d’attirer davantage l’attention sur lui. À partir de ce moment, il s’invente de film en film un monde entre réalité et fiction. Mieux, il réussit, loin du cliché du directeur de la photographie noyant son sujet dans la technique, la synthèse rare entre une esthétique élégante, raffinée, contrastée, et un attachement continu au jeu des acteurs, aux émotions infimes de leurs visages. En témoigne bien sûrThérèse d’Alain Cavalier, dont le dépouillement lumineux de l’image renforce l’intensité des personnages. Deux années après la sortie de ce film, Philippe Rousselot formulait ainsi un précepte essentiel : « La lumière doit être la résultante de deux paramètres : comment les acteurs seraient-ils éclairés dans le décor en lumière naturelle et comment faire pour donner l’image qu’on veut avoir d’eux ? » (2). Voir ce qu’il y a derrière un visage que l’on filme. C’est certainement l’ambition de tout chef opérateur. Rousselot y excelle si l’on prend par exempleLes Liaisons dangereusesde Stephen Frears, film sur le mensonge construit entièrement sur une symphonie des regards au cours de laquelle les personnages se cherchent et se tournent autour, loin des champs contre-champs usuels. De manière moins évidente à première vue, il y réussit aussi dansTrop belle pour toi en rendant bouleversantes les présences des acteurs, tout en privilégiant les plans larges et la distanciation voulus par Bertrand Blier. Cadrer ou décadrer un simple dos immobile ou une démarche singulière suffit à faire éprouver l’attirance que se portent les personnages. Plus largement enfin, Rousselot a toujours su préserver l’épaisseur et l’humanité des personnages au cœur des films d’aventures (typeLa Forêt d’EmeraudeJohn Boorman) et autres films d’action ( de Sherlock Holmes de Guy Ritchie) dont il a réalisé l’image.
Un monde secret Même si Philippe Rousselot a un jour réalisé un long métrage (Le Baiser du serpent, en 1996, photographié par son grand ami Jean-François Robin), et donc assumé totalement cette fois-là un univers propre, on est tenté d’appliquer à son travail un principe poétique un peu fou selon lequel les chefs opérateurs construisent de film en film un monde personnel et secret. Dans celui de Rousselot, les contrastes rouge et noir deLa Reine Margotde Patrice Chéreau, répondent à ceuxd’Entretien avec un vampirede Neil Jordan, la brume où disparaîtMary Reillyà la fin du film de Stephen Frears, fait écho à celles qui densifient l’étrangeté deLa Planète des singesde Tim Burton, les intérieurs boisés des maisons anglaises deHope and Glorydialoguent avec ceux duTailleur de Panama (deux films signés John Boorman), et les cadres précis et frontaux deMerci la vie de Bertrand Blier répondent presque à ceux deThérèsed’Alain Cavalier. Plus encore,Flesh and Bonede Steve Kloves, tourné au Texas, apparaît sur le plan de la lumière douce et naturelle et de la simplicité du cadre, comme une réponse secrète et intime au travail réalisé par Nestor Almendros pourLes Moissons du ciel de Terrence Malick, établissant un hommage discret à celui qui pour Philippe Rousselot reste un maître. (1)Les Chantiers de la mémoirede Jean-Jacques Beineix (éd. Fayard, 2006). (2) Cahiers du cinéma n°395-396, mai 1987 (12 questions aux chefs opérateurs par Marc Chevrie et Frédéric Sabouraud). PHILIPPE ROUSSELOT 1945 Naissance en Meurthe-et-Moselle 1966de l’Ecole Louis Lumière, débute comme assistant de Nestor Almendros Diplômé 1982le César de la meilleure photographie pour Diva de Jean-Jacques Beineix Reçoit 1987à nouveau aux Césars pour son travail de chef opérateur sur le film Récompensé Thérèsed’Alain Cavalier 1992Et au milieu coule une rivièrede Robert Redford, gagne l’Oscar de la meilleure photographie 1995 Obtient le César de la meilleure photographie avecLa reine Margotde Patrice Chéreau 2001collaboration avec Tim Burton sur le film Première La Planète des singesavantBig FishetCharlie et la chocolaterie2012 Sortie deSherlock Holmes : Jeu d’ombresde Guy Richie, dont il signe la lumière.
LES FILMS A vif (The Brave One) De Neil Jordan Etats-Unis-Australie/2007/122’/ VOS TF/35mm Avec Jodie Foster, Terrence Howard. Animatrice de radio newyorkaise, Erica Bain peine à se remettre de l’agression qui a coûté la vie à son fiancé. Traumatisée, elle se met à hanter les rues, la nuit, à la recherche des hommes qu’elle tient pour responsables de son malheur. Dimanche 22 avril 19h00 Absences répétées De Guy Gilles France/1972/85’/35mm Avec Patrick Penn, Danièle Delorme, Patrick Jouané. François, 22 ans, travaille dans une banque. Rien ne semble l’intéresser en ce monde. Son directeur le convoque et lui déclare qu’étant donné ses absences répétées, il n’est plus question pour lui de conserver son poste. Cette rupture avec le milieu professionnel déclenche chez François un processus d’isolement irréversible. Jeudi 29 mars 19h Big Fish de Tim Burton Etats-Unis/2003/125’/VOS TF/35mm d’après Daniel Wallace. Avec Ewan McGregor, Albert Finney, Jessica Lange. Après une longue absence, William Bloom retourne voir son père qui est souffrant. Il profite de cette dernière occasion pour tenter de percer les secrets de ce grand conteur et affabulateur. Sa 07 avril 21h00 Ve 27 avril 14h30 Charlie et la chocolaterie (Charlie and the Chocolate Factory) de Tim Burton Etats-Unis/2005/116’/VOS TF/35mm D’après Roald Dahl. Avec Johnny Depp, Freddie Highmore, Annasophia Robb . Charlie est un enfant issu d'une famille pauvre qui participe à un concours organisé par Willy Wonka, le propriétaire de la fabrique de chocolat de la ville. Lu 09 avril 14h30 Di 29 avril 15h00 Constantine De Francis Lawrence Etats-Unis/2005/121’/VOS TF/35mm Avec Keanu Reeves, Rachel Weisz, Shia LaBeouf. John Constantine, extralucide anticonformiste, qui a littéralement fait un aller retour aux enfers, doit aider Katelin Dodson, une femme policier incrédule, à lever le voile sur le suicide mystérieux de sa sœur jumelle. Cette enquête leur fera découvrir l’univers d’anges et de démons qui hantent les sous-sols de Los Angeles. Jeudi 05 avril 21h30
Diabolo menthe De Diane Kurys France/1977/97’/35mm Avec Eleonor Klarwein, Odile Michel, Coralie Clément. Rentrée des classes en septembre 1963 : Anne, treize ans, et sa sœur Frédérique, quinze ans, sont confrontées à une double évolution: la leur, et celle d’un monde en pleine effervescence. Samedi 21 avril 15h00 Diva De Jean-Jacques Beineix France/1981/115’/35mm Avec Frédéric Andrei, Wilhelmenia Wiggins Fernandez, Richard Bohringer. Un jeune postier amoureux du bel canto réalise un enregistrement pirate d’un concert donné par une diva. Sa passion et un hasard malencontreux vont provoquer une chasse à l’homme dont il est la proie. Ve 13 avril 21h00 Me 2 mai 21h45 La Drôlesse De Jacques Doillon France/1978/90’/35mm Avec Madeleine Desdevises, Claude Hébert, Paulette Lahaye. En Normandie, un jeune homme de 20 ans méprisé de tous enlève une petite fille de 12 ans. Di 01 avril 19h30 Je 3 mai 19h30 Copie restaurée par les Archives françaises du film - CNC Entretien avec un vampire (Interview with the vampire) De Neil Jordan Etats-Unis/1994/123’/VOS TF/35mm D’après Anne Rice. Avec Tom Cruise, Brad Pitt, Stephen Rea. San Francisco dans les années 90. Un jeune journaliste, Malloy, s’entretient dans une chambre avec un homme élégant, à l’allure aristocratique et au visage blafard, Louis, qui lui fait de bien étranges confidences. Subjugué par la séduction de son interlocuteur, Malloy lui demande, à l’aube, de le faire pénétrer dans son monde, celui des vampires. Sa 14 avril 21h00 Me 02 mai 16h30 Et au milieu coule une rivière (A River Runs Through It) De Robert Redford Etats-Unis/1993/120’/VOS TF/ D’après Norman MacLean. Avec Craig Sheffer, Brad Pitt, Tom Skerritt. L’histoire de deux frères, Norman et Paul MacLean, élevés au début du siècle sous le signe de la religion presbytérienne et de la pêche à la mouche. Me 18 avril 17h00 L’Etrangère (The Miracle) De Neil Jordan Grande-Bretagne/1992/96’/VOS TF/35mm Avec Niall Byrne, Donal Mac Cann, Beverly D’Angelo. Dans une ville balnéaire d’Irlande, l’amour naissant de deux jeunes gens, Jimmy et Rose, va être bouleversé par l’irruption d’une étrangère, belle et énigmatique. Mercredi 11 avril 19h00
Flesh and Bone De Steve Kloves Etats-Unis/1995/126’/VOS TF/35mm Avec Dennis Quaid, James Caan, Meg Ryan. Pendant sa jeunesse, Arlis a été l’instigateur involontaire d’un triple meurtre commis par son père, Roy, depuis disparu. Arlis vit aujourd’hui aux confins du Texas et mène une existence paisible. Il y rencontre Kay, dont il tombe amoureux. Un jour, son père refait brutalement surface. Ve 20 avril 21h15 La Forêt d’émeraude (The Emerald Forest ) De John Boorman Grande-Bretagne/1985/110’/VOSTF/35mm Avec Powers Boothe, Charley Boorman, Meg Foster. Alors qu’il construit un immense barrage, un ingénieur perd son fils en pleine jungle amazonienne. Après dix ans de recherches, il apprend qu’un jeune Blanc vit au milieu d’une tribu d’Indiens, les «Invisibles». Il part à sa recherche. Jeudi 12 avril 19h00 Mercredi 25 avril 19h00 La Guerre à sept ans (Hope and Glory) De John Boorman Grande-Bretagne/1987/113’/ VOS TF/35mm D’aprèsLes souvenirs d’enfancede John Boorman. Avec Sebastian Rice-Edwards, Sarah Miles, David Hayman. La Seconde Guerre mondiale vue par un enfant de sept ans en Angleterre. Vendredi 20 avril 19h00 Henry et June (Henry and June) De Philip Kaufman Etats-Unis/1990/143’/VOS TF/35mm D’après Anaïs Nin. Avec Fred Ward, Uma Thurman, Maria de Medeiros. 1931. Anaïs Nin, en couple avec Hugo, un riche banquier, rêve de devenir écrivain. Sa rencontre avec l’écrivain américain Henry Miller est une véritable révélation. Mercredi 04 avril 21h00 Histoires d’A De Charles Belmont et Marielle Issartel France/1974/85’/16mm Un jeune couple dans un cabinet médical. Il s’agit d’une consultation précédant un avortement dans un centre d’orthogénie dans une grande ville de province. Cet avortement va se dérouler devant les spectateurs et dans tout son réalisme. Le jeune médecin explique au couple les différentes phases de l’intervention. Mercredi 04 avril 19h00 Larry Flynt (The People vs Larry Flynt) De Milos Forman Etats-Unis/1997/129’/VOS TF/35mm Avec Woody Harrelson, Courtney Love, Edward Norton. Evocation de la vie de Larry Flynt, pornographe, et de son combat pour faire appliquer le premier amendement de la Constitution américaine sur la libre circulation des idées et la liberté de parole. Dimanche 22 avril 21h30 Jeudi 3 mai 21h45
Les Liaisons dangereuses (Dangerous Liaisons) De Stephen Frears Etats-Unis-Grande-Bretagne/1988/120’/VOS TF/35mm D’après Choderlos de Laclos. Avec John Malkovich, Glenn Close, Michelle Pfeiffer. Deux aristocrates brillants, la marquise de Merteuil et le séduisant Vicomte de Valmont, signent un pacte d’»inviolable amitié» à la fin de leur liaison. C’est au nom de celui-ci que la marquise demande à Valmont de séduire la candide Cécile de Volanges. Mais ce dernier a entrepris de séduire la vertueuse Mme de Tourvel. Mercredi 28 mars 20h00Ouverture de la rétrospective, en présence de Philippe RousselotLundi 30 avril 21h45 La Lune dans le caniveau De Jean-Jacques Beineix France/1983/137’/35mm D’après David Goodis. Avec Gérard Depardieu, Nastassja Kinski, Victoria Abril. Gérard, un docker, est obsédé par sa recherche de l’homme qui viola sa sœur, provoquant le suicide de cette dernière. Sa quête lui fait rencontrer la riche Loretta, dont il tombe amoureux au point d’oublier sa maîtresse Bella. Jalouse, cette dernière tente de le faire tuer. Jeudi 19 avril 21h15 Mary Reilly De Stephen Frears Etats-Unis/1996/108’/VOS TF/35mm Avec Julia Roberts, John Malkovich. La jeune Mary Reilly, rescapée d’une enfance terrible, est aujourd’hui servante dans une respectable demeure victorienne. Le maître de maison, le docteur Jekyll, est impressionné par les qualités humaines de la jeune femme. Touché par sa loyauté, il lui accorde peu à peu sa confiance. Dimanche 08 avril 19h30 Samedi 28 avril 19h30 Merci la vie De Bertrand Blier France/1991/117’/35mm Avec Charlotte Gainsbourg, Anouk Grinberg, Michel Blanc. Deux jeunes filles se rencontrent sur une route, deviennent amies et vivent des aventures rocambolesques. Samedi 31 mars 14h00 - Séance suivie d’uneLeçon de cinéma.Mercredi 25 avril 21h15 L’Ours De Jean-Jacques Annaud France/1988/100’/35mm Avec Tchéky Karyo, Jack Wallace, André Lacombe. Un ourson orphelin, un grand ours solitaire, deux chasseurs dans la forêt. Le point de vue des animaux. Mercredi 18 avril 15h00 La Planète des singes (Planet of the Apes) de Tim Burton Et ats-Unis/2001/120’/VOS TF/35mm d’après Pierre Boulle. Avec Mark Wahlberg, Tim Roth, Helena Bonham Carter. En 2029, des singes sont envoyés sur la station orbitale Oberon pour remplacer l’homme dans des explorations spatiales à haut risque. Mais toute communication avec le vaisseau est interrompue. Je 29 mars 14h30 Di 08 avril 21h45
La Provinciale De Claude Goretta France/1981/110’/35mm Avec Nathalie Baye, Angela Winkler, Bruno Ganz. Christine, dessinatrice industrielle lorraine, tente sa chance à Paris. Entre deux demandes d’emploi, elle rencontre Claire, jeune comédienne et mère de deux enfants. Les deux jeunes femmes vont réagir différemment face à la crise économique. Jeudi 19 avril 19h00 La Reine Margot De Patrice Chéreau France/1994/160’/35mm D’après Alexandre Dumas. Avec Isabelle Adjani, Daniel Auteuil, Jean-Hugues Anglade. Pendant la nuit de la Saint-Barthélemy, Marguerite de Navarre, dite Margot, cache un protestant réchappé du massacre. Elle le soigne et en tombe amoureuse. Tout va basculer pour elle. Samedi 21 avril 20h00 Sherlock Holmes De Guy Ritchie Etats-Unis/2010/127’/VOS TF/35mm D’après Sir Arthur Conan Doyle. Avec Robert Downey Jr, Jude Law, Rachel McAdams. Flanqué de son fidèle ami le Docteur John Watson, l’intrépide et légendaire détective Sherlock Holmes traque sans relâche les criminels de tous poils. Ses armes : un sens aigu de l’observation et de la déduction, une érudition et une curiosité tous azimuts. Dimanche 22 avril 14h30 Le Tailleur de Panama (The Tailor of Panama) De John Boorman Etats-Unis/2001/109’/VOS TF/35mm Avec Pierce Brosnan, Jamie Lee Curtis, Geoffrey Rush. Victime de mesures disciplinaires, Andy Osnard, un agent secret britannique, est muté au Panama avec pour mission de recueillir des informations sur l’avenir du fameux canal interocéanique. Mercredi 2 mai 19h30 Thérèse de Alain Cavalier France/1986/90’/35mm Avec Catherine Mouchet, Hélène Alexandridis, Aurore Prieto, Sylvie Habault, Mona Heftre, Clémence Massart. Entrée à 15 ans au Carmel de Lisieux, couvent à la discipline rigoureuse en cette fin du XIXe siècle, Thérèse Martin brûle d’amour pour Jésus. Une tuberculose mal soignée détruit sa santé, met sa foi à l’épreuve du doute. Elle meurt à 24 ans. Le journal de sa « petite vie » est édité. C’est un succès mondial. Elle est proclamée sainte. Dimanche 15 avril 19h00 Trop belle pour toi De Bertrand Blier France/1989/91’/35mm Avec Carole Bouquet, Josiane Balasko, Gérard Depardieu. Un homme a épousé une femme qui a l’air d’être sa maîtresse. Il tombe amoureux d’une maîtresse qui a l’air d’être sa femme. Dimanche 15 avril 21h00 Dimanche 29 avril 17h30
RÉALISATEUR Le Baiser du serpent (The Serpent’s Kiss ) De Philippe Rousselot France-Grande-Bretagne/1997/104’/VOS TF/35mm Avec Ewan Mc Gregor, Greta Scacchi, Pete Postlethwaite. En 1699, un riche industriel anglais, poussé par sa vanité et son désir d’éblouir sa délicieuse épouse Julianna, décide de transformer son jardin en une véritable œuvre d’art. Meneer Chrome, brillant paysagiste hollandais de renommée internationale, est chargé d’élaborer le chef-d’œuvre. Samedi 28 avril 15h00
RENSEIGNEMENTS PRATIQUES La Cinémathèque française Accès Musée du cinéma Métro Bercy Lignes 6 et 14 51 rue de Bercy, 75012 Paris Bus n°24, n°64,n°87 Informations 01 71 19 33 33 En voiture A4, sortie Pont de Bercy Parkings 77 rue de Bercy (Hôtel Mercure) ou 8 bd de Bercy FORMULES LE LIBRE PASS Le Libre Pass donne un accès libre à toutes les séa nces, expositions et activités* et à de nombreux privilèges. 10€ par mois pour une durée minimale d’un an. LE FORFAIT ATOUT PRIX 30% de réduction sur l’ensemble des activités. Forfait de 30 € à utiliser en toute liberté, seul ou accompagné. LA CARTE CINÉTUDIANTMoins de 26 ans et étudiants. Accès libre à la médiathèque et 30% de réduction sur les autres activités de la Cinémathèque. LA CARTE CINEFILOUMoins de 14 ans. Carte gratuite attribuée automatiquement aux moins de 14 ans, permet de cumuler des points et de gagner des entrées.* à l’exception des stages pratiques et de certains événements TARIFSCINEMA / PARLONS CINEMADu lundi au dimanche - Fermeture le mardi.Projections, Ciné-club Jean Douchet Plein tarif – 6,5€ - Tarif réduit* et billets couplés 5€ - Moins de 18 ans 3€ - Forfait Atout Prix ou Carte CinÉtudiant 4,5€ Libre Pass - Accès libre. Cinéma bis Forfait 2 films : Plein tarif 9€ - TR* et billets couplés 6,5€ Forfait Atout Prix ou Carte CinÉtudiant 5,5€ - Libre Pass Accès libre. Leçons de cinéma, Conservatoire, dialogues, conférences, journée d’étude Plein tarif 4€ - Tarif réduit* et billets couplés 3€ - Forfait Atout Prix ou Carte CinÉtudiant 2,5€ - Libre Pass Accès libre. Bénéficiaires des tarifs réduits : moins de 26 ans, demandeurs d’emplois, plus de 60 ans, détenteurs d’une carte d’abonnement annuel à la Bibliothèque du film, personnes participant à plusieurs activités le même jour. Tables rondes Entrée libre. Master Class, Ciné-concerts, Lectures : Plein tarif 10€ - Tarif réduit* et billets couplés 8€ - Forfait Atout Prix ou Carte CinÉtudiant 7€ Libre pass 5 € TIM BURTON, L’EXPOSITION HORAIRESLundi, mercredi à vendredi 12h-19h.Week-end, jours fériés et vacances scolaires (14 au 29 avril et 4 juillet au 5 août) : 10h-20h. er Nocturne le jeudi jusqu’à 22h. Fermeture le mardi et le 1 mai. TARIFSPlein tarif 11€* / Tarif réduit 8€50* / Moins de 18 ans 5€50* / Forfait expo + musée : 13€*Billets en vente à partir du 9 décembre sur www.cinematheque.fr et www.fnac.com Tick’n Go (billet coupe-file non daté) :14€ en vente uniquement sur fnac.com et magasins fnac Offre famille (2 adultes + 2 enfants) :30€50, en vente uniquement sur fnac.com et magasins fnac VISITE GUIDEEtous les samedis et dimanches à 10h30 : 12€* -Visite LSFcertains dimanches à 11h30 : 5€50 * + 1€ pour les préventes web LE MUSEE DE LA CINEMATHEQUEavec audioguide(Disponible gratuitement à la rentrée avec le billet d’entrée). Du lundi au samedi de 12h à 19h. Dimanche de 10h à 20h. Fermeture le mardi.Plein tarif - 5 € / Tarif réduit - 4 € / Moins de 18 ans – 2,5 € / Forfait Atout Prix ou Carte CinÉtudiant : 3,5 € / Libre Pass - Accès libre * Bénéficiaires tarifs réduits moins de 26 ans, demandeurs d’emplois, retraités, Rmistes Audioguide : 4 langues (français, anglais, allemand, espagnol). Groupes, scolaires, socioculturels, adultes : Visites guidées et tarifs spécifiques. Informations détaillées sur www.cinematheque.fr BIBLIOTHEQUE DU FILM Vidéothèque et salles de lecture : Iconothèque et Espace chercheurs : Lundi, mercredi, jeudi et vendredi : 10h-19h Lundi, mercredi, jeudi : 13h-18h Samedi : 13h-18h30 Vendredi : 10h-18h Fermeture hebdomadaire : mardi Fermés le mardi et le samedi Centre d’information à distance : 01 71 19 32 32 Carte journalière : 3,5 € / Forfait Atout Prix : 2,5 € / Libre pass : accès libre Carte d’abonnement annuel à la Bibliothèque du film : PT 34 € / TR 15 € / Carte trimestrielle CinÉtudiant 9€ LA LIBRAIRIE Ouverte tous les jours de 12 h à 20 h 30. Nocturne jusqu’à 22 h le jeudi. Dimanche : de 10h à 20h30. L undi : de 12h à 19h. Fermeture le mardi. LE RESTAURANT – LE 51 Ouverture toute l’année, de 10 à 23 heures. Le lundi de 10h à 17h. Fermeture le mardi. Terrasse toute l’année. Tél : 01 58 51 10 91 // Fax : 01 58 51 26 83 –www.restaurant51.com
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents