Il était prévisible qu'arbouse recordings label aveyronnais, parti ...
2 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Il était prévisible qu'arbouse recordings label aveyronnais, parti ...

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
2 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Il était prévisible qu'arbouse recordings label aveyronnais, parti ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 71
Langue Français

Exrait

Il était prévisible qu’
arbouse recordings
label aveyronnais, parti depuis plus de dix ans à la
découverte à travers le monde de musiques nouvelles, en vienne à s’intéresser à Erik Satie,
ce précurseur.
A ce titre,
Cyril Caucat
(fondateur du label) s’est rapproché d’
Ornella Volta
présidente des Archives Erik Satie (Paris). Depuis l’année 2000 s’est instauré entre Paris et Rodez
un échange de courriers qui débouche finalement sur un disque en forme d’hommage au composi-
teur*. ‘Les nouveaux jeunes’ venus de tous les coins du monde (Chicago, New York, Stockholm,
Berlin, Londres, Paris…) feront entendre à travers leur musique l’actualité d’Erik Satie.. . sans
oublier un autre côté de sa modernité : son humour grave. Il était effectivement ‘ésoterik’ autant que
‘satierik’. Justement pour jouer avec Satie, arbouse recordings a fait appel aux Clandestins, une
organisation obscure et pleine de dérision comme l’a dit un journaliste.
* Début 2010, un disque en forme d’hommage au compositeur :
“ Les nouveaux jeunes ”
,
sortira sur arbouse recordings. Un certain nombre de musiciens internationaux actuels ont
été sollicités pour retravailler le répertoire de Satie avec entre autre Max Richter, Sylvain
Chauveau, Pan American, The boats, fennesz, Library Tapes, Steve Peters, Helios, Hauchska,
Rachel Grimes, Fred Londberg-Holm, Astrïd, Peter Broderick…
SATIE (Alfred Erik Leslie Satie, dit Erik), Honfleur 1866 – Paris 1925, compositeur français.
Précurseur du dadaïsme et du surréalisme (ballet Parade, 1917), il prôna d’abord le dépouillement
(trois Gymnopédies, six Gnossiennes, pour piano), puis s’intéressa à la forme, mais avec humour
et dérision (Trois Morceaux en forme de poire), avant de nier l’art pour expérimenter la “musique
d’ameublement”, entouré chez lui de quelques disciples (école d’Arcueil). Extrait du Petit Larousse,
édition 1999.
“Je suis d’accord avec Darius Milhaud et quelques autres musiciens français contemporains pour
placer l’oeuvre de Satie parmi les plus hautes valeurs musicales de notre siècle. Il y a environ vingt
ans, il a même été jusqu’à comparer les trois ‘B’ allemand – Bach, Beethoven, Brahms – aux trois
‘S’ de la musique moderne – par ordre d’importance : Satie, Schoenberg et Strawinsky.
C’est évidemment une opinion personnelle, encore qu’admise par de nombreux musiciens en
France et quelques-uns ailleurs”. De Virgil Thomson, extrait de ‘The Musical Scene’, publié par
Alfred A Knopf. New York 1945.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents