24 pages
Français

La politique étrangère et des droits de l'homme de la Chine ...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La politique étrangère et des droits de l'homme de la Chine ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 62
Langue Français

Exrait

Conférence présentée par l Ambassadeur de Suisse en Chine, M. Blaise Godet, devant l Association suisse de politique étrangère – Berne, le 12 mai 2009   La politique étrangère et des droits de l'homme de  la Chine 1.  Introduction.......................................................................................................................1  2.  La Chine, une puissance asiatique...................................................................................3  2.1.  Asie centrale – Organisation de Coopération de Shanghai......................................3  2.2.  Afghanistan...............................................................................................................4  2.3.  Pakistan....................................................................................................................5  2.4.  Japon........................................................................................................................5  2.5.  La Russie..................................................................................................................6  2.6.  LInde........................................................................................................................7  2.7.  Asie du Sud-est (Asean)...........................................................................................7  2.8.  Birmanie...................................................................................................................8  2.9.  Taiwan......................................................................................................................8  3.  La Chine, une puissance globale .....................................................................................9  3.1.  Les Etats-Unis ........................................................................................................10  3.2.  Amérique latine.......................................................................................................10  3.3.  Afrique....................................................................................................................11  3.4.  L’Union Européenne ...............................................................................................13  3.5.  Relations bilatérales avec la Suisse .......................................................................13  3.6.  Conclusion ..............................................................................................................15  4.  Politique chinoise des droits de l’homme .......................................................................16  4.1.  Droits économiques et sociaux...............................................................................16  4.2.  Droits civils et politiques .........................................................................................17  4.3.  Coopération bilatérale ............................................................................................19  4.4.  Coopération multilatérale........................................................................................20  4.5.  Myanmar/Darfour/Zimbabwe ..................................................................................21  4.6.  Conclusion ..............................................................................................................23     
1. Introduction  
 
1 --
La Chine a connu une prodigieuse ascension au cours des 30 dernières années, depuis que Deng Xiaoping, avec sa ‘révolution silencieuse’, en-tame une modernisation du pays, qui voit celui-ci prendre enfin la place qui lui revient dans la conduite des affaires mondiales. Cette montée de la Chine intervient à l’heure où le Japon et l’Europe traversent la plus forte dépression économique depuis les années 1930 et où les Etats-Unis ne semblent plus être l’hyper-puissance dont parlait encore il y a quelques années le ministre français des affaires étrangères Hubert Vé-drine. Certes, il n’est pas dans le style des dirigeants chinois de tomber dans le triomphalisme. Mais quand on les observe, on voit bien qu’ils ont changé de discours. Ils n’hésitent pas au besoin à s’en prendre à quel-ques tabous, par exemple à proposer que des unités de compte gérées par le Fonds monétaire international se substituent désormais au dollar comme monnaie de référence. La Chine ne se présente plus seulement comme un pays en développement qui adopte un profil bas, soucieux avant tout de son essor économique et de sa stabilité sociale. La Chine se sait aussi désormais une grande puissance et entend dialoguer de plain-pied avec les Etats-Unis, avec lesquels elle parait de plus en plus encline à engager une concertation privilégiée, même s’il parait prématu-ré de parler d’un duopole, que des politologues ont tôt fait de qualifier de « chi-mérique », contraction de Chine et Amérique ! Certes, dans cer-tains dossiers, on voit encore la Chine user de son principal atout diplo-matique, son siège permanent au Conseil de sécurité, pour freiner cer-tains dossiers, tels l’Iran et le Soudan, en se retranchant derrière l’exception de la non-ingérence dans les affaires intérieures. Mais d’une manière générale on voit de plus en plus la Chine revendiquer l’influence qui lui revient (p.ex. au sein du G20 ou du FMI) et exercer celle-ci de manière responsable. C’est cette évolution qui en moins d’un demi-siècle
 
- 2 -