Nouveau Le 1er Parc européen de félins ouvre ses portes à Nesles ...
9 pages
Français

Nouveau Le 1er Parc européen de félins ouvre ses portes à Nesles ...

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Nouveau Le 1er Parc européen de félins ouvre ses portes à Nesles ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 67
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo
CONSEIL GÉNÉRAL DE SEINE ET MARNE
DOSSIER DEPRESSE/ 2006-2007
COMITÉDÉPARTEMENTAL DUTOURISME DESEINE-ET-MARNE
Nouveau er Le 1 Parc européen de félins ouvre ses portes à Nesles en Seine-et-Marne
“Qu'est le plus beau ? Le mouvement du félin ou son calme ?” Elizabeth HAMILTON
Dossier de presse 2006-2007
Nouveau : er Le 1 Parc européen de félins ouvre ses portes à Nesles en Seine-et-Marne
SOMMAIRE
Introduction : le soutien du Département
Le premier parc européen de félins
- Sa situation au coeur de la Seine-et-Marne
- Le tour du monde des félins
- Un environnement idéal
La philosophie du parc : un Zoo de la nouvelle génération
p 1 p 2
p 3-4
- Première mission : apprendre - Pourquoi la conservation des espèces et l’élevage en captivité sont-ils nécessaires ? - Vers une captivité raisonnée
- Les programmes d’élevage et de protection - De la contribution des Zoos à la sauvegarde des espèces : Les programmes d’élevage européen (EEP)
Présentations des animaux
- Qu’est-ce qu’un félin ?
- Présentation de quelques félidés
Informations pratiques
- Les services sur place
- Les tarifs - Les horaires - L’accès
p 5
p 6
Contact presse : Service Presse Comité Départemental du Tourisme de Seine-et-Marne 11 rue Royale, 77300 Fontainebleau Tél : 01 60 39 60 36 ou 38 - parriaux@tourisme77.fr ou iori@tourisme77.fr
Introduction
Le soutien du département
Patrick Jardin, propriétaire du parc
Conscients du formidable impact que représentait l’aménagement d’un tel site en Seine-et-Marne, les Conseillers généraux, le Comité Départemental du Tourisme et le Conseil municipal de Lumigny-Nesles-Ormeaux se sont mobilisés aux côtés des Services de l’Etat pour assister Patrick Jardin, le propriétaire du parc, dans ses démarches. Le parc a ouvert ses portes le 15 octobre.
“Je me suis vraiment senti entouré et soutenu par l’Etat, le Sous-Préfet de Provins, les Services de la Direction des Services Vétérinaires (D.S.V.), la Direction Départe-mentale des Equipements (D.D.E.), la Direc-tion Départementale de l’Agriculture (D.D.A.) et le Service Départemental Incendie et Se-cours (S.D.I.S.), le Département (notamment mon Conseiller général, Jean-Jacques Barbeau), la Direction des Infrastructures Routières et Départementales (D.I.R.D.), et surtout le Comité Départemental du Tourisme avec Lionel Walker, son Président, ainsi que la commune de Nesles (le Maire, ses adjoints et le Conseil municipal)“déclare Patrick Jardin. “Je me sens déjà Seine-et-Marnais”ajoute t-il.
1
Le premier parc européen de félins
Unique en Europe, le parc des félins de Nesles a élu domicile en Seine-et-Marne. Après avoir fondé 2 parcs zoologiques privés de renommée internationale (le parc de Cerza à Lisieux et celui d’Auneau en Eure-et-Loir), Patrick Jardin, en compagnie de son équipe composée de spécialistes et de passionnés, se lance un nouveau défi en Seine-et-Marne.
Depuis le 15 octobre, ce parc de félidés dévoile au public 120 félins venus d’horizons lointains.
Sa situation géographique privilégiée
Seul parc animalier d’envergure sur ce territoire et dans un rayon de 200 kilomètres, il bénéficie d’un potentiel de visiteurs extraordinaire. Situé au cœur de la Brie, entre le parc Disneyland Resort Paris au nord (26km), Fontainebleau au sud (63km), et la cité médiévale de Provins à l’est (36km), le parc est doté d’une situation géographique privilégiée.
Avec plus de 12 millions de touristes accueillis chaque année dans ses parcs, Disneyland Resort Paris devrait être l’une des principales zones émettrices de clientèle avec le bassin parisien. En effet, le parc se situe à seulement 55 kilomètres de la capitale, c’est à dire à 30 minutes des portes de Paris et des bassins de population de la petite et de la grande couronne francilienne. Sans oublier la région Champagne Ardennes (127 km de Reims et 109 km de Troyes) pour laquelle la clientèle se déplace très facilement à la journée ou même pour le week-end.
Le tour du monde des félins
Le parc des félins accueille des espèces rares nées en captivité, regroupées selon leur continent d’origine. A travers les quatre circuits de promenade, le visiteur fera le tour du monde, se faisant tantôt surprendre par un léopard de l’Amour ou un tigre blanc, tantôt en admirant silencieusement une panthère des neiges, un margay ou un lynx de Sibérie. Lors de son circuit, le visiteur « actif » sera plongé dans la vie des félins et aura peut être la chance de voir un accouplement, une maman élever ses bébés, leur apprendre à pêcher ou chasser pour se nourrir... Une visite éducative et récréative qui guidera le public de l’Europe à l’Asie, en passant par les Amériques et l’Afrique. Conseil malin aux visiteurs : compter près de 3h pour visiter le parc. Le maître mot de cette visite est “l’observation”. Ne pas oublier de se munir de jumelles.
Un environnement idéal
Dans un magnifique site de 60 hectares, boisé et remarqua-blement aménagé pour le confort et le bien être des ani-maux, le public s’im-mergera dans le monde tranquille de ces résidents. Ces grands enclos sont agrémentés de structures naturelles telles que pro-montoires, points d’eau, cachettes... L’apprenti aventurier restera sans voix devant le plus grand2 enclos de guépard en Europe.
La philosophie du parc : un Zoo de la nouvelle génération
“La plus belle récompense de la vie est l’animal en lui-même, aucune mise en scène ou spectacle n’est nécessaire pour l’observer”.
Première mission : apprendre
L’une des missions du parc est de transmettre aux visiteurs le respect de la nature et des animaux. Les scolaires sont une cible importante du parc; c’est pour-quoi il est important de leur ap-porter des notions d’écologie.
A travers cette visite, les responsables du site essaient de changer la vision populaire des félins. “Les méchants fauves” par exemple sont des mots injustifiés et à proscrire de notre vocabulaire. Le monde des félins est en fait assez tranquille, ils sont en général plutôt paisibles et paresseux.
Pourquoi la conservation des espèces et l’élevage en captivité sont-ils nécessaires ?
La planète subit actuellement de nombreuses catastrophes écologiques. Il est à ce jour difficile de prendre une décision d’envergure mondiale en rapport avec l’intérêt de celle-ci car l’écologie est un sujet très délicat, auquel s’opposent souvent des raisons économiques.
Malgré un début de prise de conscience par l’opinion publique, le monde politique avance pas à pas. Ainsi, les dommages dûs aux humains restent toujours aussi forte sur la faune et la flore (déforestation, pollution, chasse pour le trafic de fourrures et de produits dérivés des animaux, etc.). Les espaces naturels où vivent les animaux sauvages se restreignent très rapidement. Le braconnage y est également pour beaucoup.
Ainsi, la survie et la reproduction de ces animaux dans la nature est de plus en plus difficile. Saviez-vous qu’il reste moins de 200 lynxs pardelle (Lynx pardinus) dans la nature (seulement en Espagne) et si celui-ci venait à s’éteindre, il serait le premier félin à disparaître depuis les temps bibliques !
Les tigres et les panthères sont aussi très menacés : avec moins de 5 000 individus pour chaque espèce, les spécialistes prédisent leur disparition dans les vingt ou trente prochaines années.
Les effectifs de certaines espèces sont donc si faibles dans la nature que leur survie n’y est plus assurée et l’élevage dans des établissements spécialisés devient une nécessité. C’est le rôle du parc des Félins et des parcs zoologiques (missions d’ailleurs reconnu par l’UICN : Union Internationale de la Conservation de la Nature).
Vers une captivité raisonnée
Le parc des félins est le parc zoologique du ème XXI siècle.
De très vastes enclos ont été aménagés avec des structures naturelles telles que des arbres et des branches, des promontoires, des points d’eau et des cachettes. Tout y est conçu pour respecter le bien-être des animaux et favoriser l’expression de comportements naturels. Terminé le béton et les barres en acier !
3
La philosophie du parc : un Zoo de la nouvelle génération
Les animaux ne sont pas la propriété du Parc, ils appartiennent au patrimoine naturel mondial, ils sont élevés ici dans le cadre de programmes internationaux pour leur sauvegarde. Les petits naissant au parc ne sont jamais vendus, ils sont uniquement donnés ou prêtés à d’autres parcs pour fonder de nouveaux couples reproducteurs.
La contribution des Zoos à la sauvegarde des espèces : Les programmes d’élevage européen (EEP)
L’Association Européenne des Zoos et des Aquariums (EAZA), basée à Amsterdam et financée par les cotisations des parcs zoologiques adhérents, gère les populations animales des parcs en supervisant les programmes d’élevage.
Chaque espèce en voie de disparition ou avec peu d’effectif dans la nature est gérée par un coordinateur, une personne bénévole passionnée qui s’occupe de la gestion du programme d’une espèce. Pour ce faire, il tient le registre généalogique (ou stud-book) de l’espèce et répertorie de façon très précise l’ensemble des individus de celle-ci. En fonction de ce registre et des possibilités de placement, le coordinateur donnera des consignes d’élevage pour favoriser le brassage génétique entre individus.
L’objectif de ces programmes est le maintien en vie d’espèces menacées d’extinction. Il faut être réaliste, la réintroduction de ces espèces dans la nature est une mission, à quelques exceptions près, impossible actuellement.
Pour cela, il faudrait obligatoirement commencer à remet-tre en état les milieux naturels pour relâcher des animaux ! Et là est le problème majeur ! ! !
La contribution du parc à des missions de sauvegarde des félins dans leurs milieux naturels
Le parc des Félins apporte également son aide à des missions de sauvegarde, dans la nature, sur des Félins menacés d’extinction. Depuis 2002, le parc des félins contribue au projet de conservation sur le guépard du Sahara de la Société Zoologique de Paris (SZP) en finançant l’achat de dromadaires pour les équipes de scientifiques présents sur place.
Le Parc soutient financièrement le travail des associations qui font leurs preuves sur le terrain : - l’association Tigris, pour la sauvegarde des panthères et des tigres de l’Amour - l’association International Snow Leopard Trust basée à Seattle et qui est la seule association au monde à travailler pour la ssauvegarde de spanthères des neiges st - 21 Century Tiger, pour la sauvegarde des tigres du Bengale - l’association Malaysia Carnivore Projet pour la défense des petits félins d’Asie - et travaille en partenariat avec l’association WWF. 4
Qu’est-ce qu’un félin ?
Le félin se rencontre sous toutes les latitudes, sauf dans les régions polaires. Les félins sont beaucoup plus anciens que l’homme, en effet, leurs ancêtres primitifs remontent à 12 millions d’années. Dans la famille des félins, on dénombre 36 espèces sur notre planète réparties en 18 genres. Pour simplifier, on distingue : - les grands félidés : le lion, le tigre, la panthère (ou léopard) , le jaguar, la panthère des neiges - les petits félidés : il existe une trentaine d’espèces dont le lynx, le puma, le caracal... Pour les reconnaître il faut savoir que les petits Félins ne peuvent pas rugir et les grands ne peuvent pas ronronner.
Quelques caractéristiques à connaître Le pelage du félin peut être plus ou moins épais et peut changer de couleur en fonction du climat. Sa taille peut varier de 35 cm et 1kg pour le chat rubigineux à 3m30 et 300kg pour un tigre de Sibérie par exemple.
Présentation de quelques félidés
Le tigre Prédateur ne vivant qu’en Asie, il est le plus grand et le plus puissant de tous les félins. Le tigre de Sibérie : Pesant de 250 à 300 kg, il est le plus grand de tous les tigres, avec un corps massif et une fourrure dense et longue. Réfugiés en Russie, en Corée et au nord de la Chine, il en reste aujourd’hui moins de 200 spécimens.
Le tigre blanc : ces individus sont dépourvus de pigments noirs et dotés de magnifiques yeux bleu vif. C’est une mutation génétique qui est à l’origine de ce changement de pelage.
Les tigres du Bengale et les tigres d’Indochine sont un peu plus nombreux et chassent en moyenne 30 mammifères de 100 kg par an.
Présentation des animaux
La panthère ou léopard Excellente grimpeuse, la panthère peut être noire ou tachetée. C’est le seul grand félin a hisser ses proies dans les arbres pour les protéger des charognards.
Il existe d’autres espèces comme les panthères nébuleuses et les panthères des neiges qui sont deux espèces à part.
Le jaguar Considéré comme le plus grand des félins tachetés du Nouveau monde (il peut être noir ou tacheté), le jaguar mesure de 1m10 à 1m85 et ne vit qu’en Amérique Centrale et du sud, du Mexique au nord de l’Argentine. Grâce à ses pattes puissantes il est capable de briser le crâne des caïmans.
Le margay Pesant de 2 à 5kg, le margay est un félin de petite taille, vivant dans les forêts d’Amérique du Sud et d’Amérique Centrale.
Le lion Seul félin vivant en clans familiaux (de 1 à 6 mâles et de 3 à 12 femelles) on retrouve le lion d’Afrique dans les savanes d’Afrique Centrale et en Afrique du Sud en bordure de forêt. Le lion d’Asie est
uniquement localisé dans la forêt Gir en Inde. A l’intérieur de chaque clan, un mâle et une femelle dominent et défendent le territoire qui s’étend 2 de 20 à 400km selon l’importance de la5 troupe et l’abondance des proies.
Les services sur place
Le parc propose un espace restauration d’une capacité de 550 places. Selon son budget, le visiteur choisira entre le restaurant, la formule brasserie ou la formule brochette au printemps-été. Des aires de pique nique sont également disponibles.
La ferme pédagogique fait découvrir aux enfants certains animaux de la ferme tels que les oies, les dindons, les chèvres... et leurs habitudes alimentaires.
Un accueil privilégié sera réservé aux groupes avec un debriefing en fin de visite.
Une boutique offre la possibilité de repartir avec un souvenir du parc.
Parking gratuit et adapté aux personnes à mobilité réduite sur place.
Accueil du public en français et anglais.
Contact presse : Service Presse Comité Départemental du Tourisme de Seine-et-Marne 11 rue Royale, 77300 Fontainebleau Tél : 01 60 39 60 36 ou 38 parriaux@tourisme77.fr - iori@tourisme.fr
Les tarifs
Informations pratiques
Individuels : 12adulte et enfant à partir de 10 ans 7enfant de 4 à 9 ans Gratuit pour les moins de 4 ans Carte d’abonnement à l’année : 36adulte 21enfant
Groupes : Renseignements auprès de Tourisme 77 - Travel Tél. : 01 60 39 60 49 - Fax : 01 60 39 60 50 e-mail : reservations@tourisme77.fr
Périodes et horaires d’ouverture du Parc
Octobre de10h à 18h tous les jours (18h30 le er dimanche), 1 novembre - 17 décembre, 10h à 16h du mardi au dimanche. Fermé du 18 décembre au 8 janvier inclus. Horaires annuels se renseigner auprès du Parc.
Renseignements grand public Tél. : 01 64 51 33 33 www.parc-des-felins.com
Plan d’accès au parc
Retrouvez le communiqué et le dossier de presse sur le site Internet : www.tourisme77.fr - rubrique presse
6
Comité Départemental du Tourisme de Seine-et-Marne Service presse 11 rue Royale 77300 Fontainebleau Tél : 01 60 39 60 36 ou 38 Fax : 01 60 39 60 40 Espace presse : www.tourisme77.fr parriaux@tourisme77.fr - iori@tourisme77.fr