Protection contre les dégâts de gibier en agriculture :
42 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Protection contre les dégâts de gibier en agriculture :

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
42 pages
Français

Description

Protection contre les dégâts de gibier en agriculture :

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 68
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Exrait

1
Table des matières 1. La problématique des dégâts et les espèces en cause .....................................32. Qu'est-ce qu'un "dégât de gibier"? .................................................................5 2.1.Définition...................................................................................................................52.2. Conséquences ............................................................................................................53. L'ampleur économique des dégâts ...................................................................84. Quelles sont les cultures sensibles? ...................................................................9 5. Critères d'identification ..................................................................................10 5.1. Les dégâts en prairies .............................................................................................105.2. Les dégâts en maïs ...................................................................................................135.3. Les dégâts en céréales ............................................................................................195.4. Les dégâts en pommes de terre .............................................................................21 5.5. Les dégâts en betteraves ........................................................................................21 5.6. Les traces laissées au sol ........................................................................................22 6. L'indemnisation du dommage ........................................................................23 6.1. Dégâts causés par le gros gibier ............................................................................236.2. Dégâts causés par certaines espèces animales protégées .....................................23 7.Laprévention...................................................................................................247.1. La pression de chasse .............................................................................................257.2. Actions sur les cultures ..........................................................................................25 7.2.1. Taille, forme et disposition des parcelles .................................................. 25 7.2.2. Choix variétal ............................................................................................ 25 7.2.3. Rotation ..................................................................................................... 25 7.2.4. Ensemencement ........................................................................................ 25 7.2.5. Récolte ...................................................................................................... 26 7.2.6. Entretien des prairies ................................................................................. 26 7.3. Actions indirectes de prévention des dégâts ........................................................27 7.3.1. Le nourrissage ........................................................................................... 27 7.3.2. Les gagnages ............................................................................................. 277.4. Actions directes de prévention des dégâts ............................................................31 7.4.1. Protection mécanique globale ................................................................... 31 7.4.2. Répulsifs acoustiques, visuels et chimiques ............................................. 317.5. Collaborer et communiquer ..................................................................................34 8.Annexes.............................................................................................................358.1. Loi du 14 juillet 1961 ..............................................................................................35 8.2. Arrêté du Gouvernement wallon du 8 octobre 1998 ...........................................36 8.3. Arrêté du Gouvernement wallon du 28 mai 2003 ................................................40 9. Références et crédits photographiques ..........................................................42
2
Ces deux dernières décennies, la forêt wallonne, à linstar des autres forêts occidentales, a vu croître ses populations de sangliers et de cervidés de façon impressionnante. En 2006, la Division de la Nature et des Forêts (DNF) estimait la population desangliersavant les naissances (fig.1) à 21.000 individus, soit un triplement de leffectif en 20 ans ! Cette démographie galopante a entraîné, dabord une augmentation des densités locales, puis lextension de lespèce à de nouveaux territoires de chasse. On observe même des incursions dans des zones résidentielles péri-urbaines. La bonne santé des populations degrands cervidésnest pas en reste (fig.2), affichant, avec 11.000 individus, plus quun doublement des effectifs au cours de la même période.
Estimation de la population de sangliers Estimation de la population de au printemps avant naissances cervidés au printemps avant (source : DNF)naissances (source : DNF) 2500022000 20000 15000 1500010000 10000 5000 5000 6926 4850 0 0
11329
Figure 1Figure 2Au bonheur des chasseurs, les tableaux ont suivi la même courbe ascendante, sans jamais parvenir à linfléchir. Quant au monde agricole, il subit une augmentation proportionnelle des dégâts, intolérable en de nombreux endroits. Corollaire : le ton monte entre exploitants agricoles et gestionnaires de chasse, les procédures se multiplient, les indemnisations grimpent, si bien que lon peut parler de "problématique des dégâts", nécessitant une réflexion engageant toutes les parties concernées. La liste des espèces impliquées dans les dégâts agricoles ne se limite pas aux seuls sangliers et cervidés. Leblaireau, espèce considérée comme menacée de disparition dans les années 1980, a vu ses effectifs se reconstituer vigoureusement, bien que de façon inégale selon les endroits. Très friand de maïs, il y occasionne des dégâts non négligeables, à différencier de ceux commis par les sangliers et les cervidés, car donnant lieu à indemnisation par la Région Wallonne. Pour cette raison, bien quil soit espèce protégée, nous inclurons le blaireau dans ce travail sur les dégâts de gibier. Capable de commettre des dégâts dans les terres de maïs proches des cours deau, nous évoquerons aussi lecastor.Dautres espèces peuvent provoquer des dégâts aux cultures, même si cest de façon localisée : lapins, lièvres, corvidés, pigeons ramiers, bernaches, etc. Les stratégies de protection étant radicalement différentes, ces dégâts ne seront pas abordés dans cette étude. Notons que lechevreuil, espèce "grand gibier" la mieux représentée en Région Wallonne avec 35 à 40.000 individus, nest responsable daucun dégât significatif en agriculture.  3
4
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents