QUALITE BACTERIOLOGIQUE DE L'EAU DES PUITS, DES SOURCES ET DES ...
3 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

QUALITE BACTERIOLOGIQUE DE L'EAU DES PUITS, DES SOURCES ET DES ...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
3 pages
Français

Description

QUALITE BACTERIOLOGIQUE DE L'EAU DES PUITS, DES SOURCES ET DES ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 43
Langue Français

Exrait

Médecine d'Afrique Noire : 1991, 38 (11)
d’origine diverses dont la qualité bactériologique n’est pas
garantie. C’est ainsi qu’il a été constaté dans les statis-
tiques des différents centres de santé urbains un taux très
élevé de diarrhées infantiles dans les quartiers ne disposant
pas d’eau courante.
II - OBJECTIFS
1 - Apprécier le degré de la pollution bactériologique de
ces eaux qui sont consommées par la majeure partie de
la population de Bangui.
2 - Proposer une méghode de traitement simple, efficace
et accessible à tous pour obtenir une eau saine.
III - MATERIEL ET METHODES
Echantillon
Nous avons choisi des quartiers représentatifs de la popu-
lation de Bangui par la densité, la différence d'altitude et
l'éloignement par rapport au fleuve (Oubangui). La répar-
tition des puits dans les quartiers a été également retenue
(1 puits dessert 7 à 10 habitations.). La source, lorsqu'elle
existe, peut alimenter tout un quartier, surtout en période de
saison sèche où les sources d'approvisionnement en eau
sont très limitées.
Tenant compte des différents critéères, nous avons choisi
les quartiers suivants :
- Malimaka (5ème arrondissement) situé à 350 m d'altitude,
- Gobongo (8ème arrondissement) situé à 450 d'altitude.
Prélévements
Les prélévements ont été conduits selon la technique
décrite par l'OMS. Le matériel de prélévement est composé
d'un flacon stérilisé au laboratoire, auquel on fixe au corps
QUALITE BACTERIOLOGIQUE DE L’EAU
DES PUITS, DES SOURCES ET DES FORAGES
DANS LA VILLE DE BANGUI :
Premiers Résultats et Perspectives.
F. MOKOFIO*, J. RENAUDET, C. OPANDY, G. BASTARD, J. ABEYE,
Mme M.L. YETE, J. TOUABE, L. GONDAO et Mme J.A. VOHITO
* Laboratoire National de Biologie Clinique et de Santé Publique
BP 1426 - BANGUI - R.C.A.
I - INTRODUCTION
L’objet de notre présente étude, qui est une contribution à
la politique des soins de santé primaires qui vient d’être
instaurée en République Centrafricaine dans la visée de la
“Santé pour tous d’ici à l’an 2000”, est de nous intéresser à
la qualité bactériologique de l’eau des puits, des sources et
des forages.
En effet, dans une ville comme Bangui, capitale peuplée de
450 000 h, à peine 25 % de cette population consomme de
l’eau distribuée par la Société Nationale des Eaux (SNE) ;
autrement dit, les 75 % restants s’approvisionnent en eau
RESUME
Des prélèvements d’eau de plusieurs puits eff e c t u é s
dans deux quartiers représentatifs de la ville de
Bangui ont montré, pour la plupart, une import a n t e
pollution bactérienne d’origine fécale. La chloration
de l’eau au niveau familial est recommandée en atten-
dant l’extension du réseau public de canalisation
d’eau potable.
MOTS-CLES : Eau de puits - Contamination fécale -
Centrafrique.
SUMMARY
Water samplings from several domestic wells in two
representative districts of the city of Bangui showed in
most cases high fecal indicator bacteria. The water
chlorination in homes is encouraged until the
implementation of the piped water distribution
system.
K e y s - Words : Well water - Fecal contamination -
Centralafrican Republic.